Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Assises nationales du foncier 800 professionnels du foncier à Bordeaux

17/10/2013 | Durant 2 jours des acteurs du foncier venus de la France entière se rencontrent à Bordeaux pour développer leur réseau, échanger leurs idées et leurs bonnes pratiques

Il y avait du monde au palais des congrès en ce premier jour d'Assises nationales du foncier- le 17/10/2013

Qu'ils soient praticiens, élus ou universitaires, issus d'organismes privés ou d'institutions publiques, les acteurs du foncier sont réunis, ces 17 et 18 octobre, au Palais des Congrès à Bordeaux Lac à l'occasion des 2èmes Assises Nationales du Foncier organisées par l'Association Des Etudes Foncières (ADEF). Après Lille en 2011, quelques 800 personnes participent aux trois débats et sept ateliers qui animent ces journées bordelaises, tentant aux fils des échanges et discussions de répondre à la thématique un brin provocante des ces Assises: «La rareté: une légende foncière?».

Difficile de parler d'habitat, de renouvellement urbain, ou de développement du logement social sans évoquer la question foncière. De même, impossible d'imaginer un développement économique, sans penser le foncier attractif qui le précède. Évoquer l'étalement urbain, le mitage ou la disparition de terres agricoles sans aborder la dimension foncière serait là encore un non sens... idem encore pour la protection des espaces naturels ou la densification des bourgs. Des thématiques qui parfois s'affrontent et pour lesquels l'expression de «concurrence des usages» des sols est bien souvent utilisée. Une concurrence qui souligne ainsi le caractère limité et fini de la disponibilité de l'espace foncier et donc sa prétendue «rareté». Et qui dit rareté, sous entend souvent prix élevés, difficultés à construire, étalement urbain, mitage...et donc une rareté, de plus en plus forte. Bref, le serpent se mord la queue.
Avec la série de débats et de conférences proposées par ces Assises du foncier, l'ADEF et son président Marc Kaszvynski, entendent bien «bousculer les idées reçues», ou à tout le moins refuser d'admettre comme une fatalité ce qui découle de cette supposée rareté. Car pour Laure Lascar, chef de projet de ces Assises Nationales, la rareté, si souvent évoquée, voire invoquée, pourrait bien être «une légende pour éviter les questions qui fâchent» à commencer par celles des responsabilités et des choix politiques, économiques et sociaux en la matière.

"La rareté foncière n'est pas la question"Et la volonté politique est bel et bien ce qui a unanimement été appelé de leur vœux, presque comme un paradoxe, par les élus eux-même. Lors de l'ouverture des Assises ce jeudi matin, de Vincent Feltesse, Président de la Cub, à Alain Juppé, Maire de Bordeaux en passant par Bernard Dussaut, vice président du Conseil général de Gironde et Alain Rousset, Président du Conseil régional Aquitaine, tous dans leurs interventions ont souligné le caractère politique, avant d'être technique, de la question foncière. Et chacun de souligner les initiatives prises, ou encouragées dans ce domaine tels que le projet urbain pour l'un, le SCOT interdépartemental pour l'autre, plate-forme de données foncières pour un troisième...
Des initiatives et outils qui semblent pourtant avoir leur limite. Une limite synthétisée par Pierre-Louis Soldaini, consultant et ancien directeur de Etablissement Public Foncier PACA, dans la conclusion de son intervention: «la rareté foncière n'est pas la question, c'est plutôt la rareté de stratégies foncières et plus encore la rareté de stratégies sur l'offre foncière disponible qui est en cause». Une stratégie qu'il n'envisage pas, lui non plus, autrement que dans le cadre d'une action de politique publique. Plus que dans les outils techniques c'est bien plutôt dans la gouvernance que les choses pourraient être revues, avec par exemple la création d'un plus grand nombre d'établissements publics fonciers locaux qui n'existent ni en Gironde ni dans la CUB et une évolution des pratiques vers plus de coordination entre les différents acteurs concernés par ces questions.

Mais au delà du niveau territorial, qui est le niveau du projet foncier, la question foncière est également à l'étude au niveau national. En effet, trois projets de loi interfèrent avec cette thématique; l'un sur l'urbanisme commercial, l'autre sur la préservation des espaces agricoles et un troisième, porté par Cécile Duflot, ministre de l'environnement et du logement, intitulé «accès au logement et urbanisme rénové». Un projet sur lequel elle reviendra sans aucun doute ce vendredi 18 octobre, puisque c'est elle qui aura la charge de conclure à Bordeaux, ces Assises nationales du Foncier.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1042
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !