aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Assises nationales du foncier 800 professionnels du foncier à Bordeaux

17/10/2013 | Durant 2 jours des acteurs du foncier venus de la France entière se rencontrent à Bordeaux pour développer leur réseau, échanger leurs idées et leurs bonnes pratiques

Il y avait du monde au palais des congrès en ce premier jour d'Assises nationales du foncier- le 17/10/2013

Qu'ils soient praticiens, élus ou universitaires, issus d'organismes privés ou d'institutions publiques, les acteurs du foncier sont réunis, ces 17 et 18 octobre, au Palais des Congrès à Bordeaux Lac à l'occasion des 2èmes Assises Nationales du Foncier organisées par l'Association Des Etudes Foncières (ADEF). Après Lille en 2011, quelques 800 personnes participent aux trois débats et sept ateliers qui animent ces journées bordelaises, tentant aux fils des échanges et discussions de répondre à la thématique un brin provocante des ces Assises: «La rareté: une légende foncière?».

Difficile de parler d'habitat, de renouvellement urbain, ou de développement du logement social sans évoquer la question foncière. De même, impossible d'imaginer un développement économique, sans penser le foncier attractif qui le précède. Évoquer l'étalement urbain, le mitage ou la disparition de terres agricoles sans aborder la dimension foncière serait là encore un non sens... idem encore pour la protection des espaces naturels ou la densification des bourgs. Des thématiques qui parfois s'affrontent et pour lesquels l'expression de «concurrence des usages» des sols est bien souvent utilisée. Une concurrence qui souligne ainsi le caractère limité et fini de la disponibilité de l'espace foncier et donc sa prétendue «rareté». Et qui dit rareté, sous entend souvent prix élevés, difficultés à construire, étalement urbain, mitage...et donc une rareté, de plus en plus forte. Bref, le serpent se mord la queue.
Avec la série de débats et de conférences proposées par ces Assises du foncier, l'ADEF et son président Marc Kaszvynski, entendent bien «bousculer les idées reçues», ou à tout le moins refuser d'admettre comme une fatalité ce qui découle de cette supposée rareté. Car pour Laure Lascar, chef de projet de ces Assises Nationales, la rareté, si souvent évoquée, voire invoquée, pourrait bien être «une légende pour éviter les questions qui fâchent» à commencer par celles des responsabilités et des choix politiques, économiques et sociaux en la matière.

"La rareté foncière n'est pas la question"Et la volonté politique est bel et bien ce qui a unanimement été appelé de leur vœux, presque comme un paradoxe, par les élus eux-même. Lors de l'ouverture des Assises ce jeudi matin, de Vincent Feltesse, Président de la Cub, à Alain Juppé, Maire de Bordeaux en passant par Bernard Dussaut, vice président du Conseil général de Gironde et Alain Rousset, Président du Conseil régional Aquitaine, tous dans leurs interventions ont souligné le caractère politique, avant d'être technique, de la question foncière. Et chacun de souligner les initiatives prises, ou encouragées dans ce domaine tels que le projet urbain pour l'un, le SCOT interdépartemental pour l'autre, plate-forme de données foncières pour un troisième...
Des initiatives et outils qui semblent pourtant avoir leur limite. Une limite synthétisée par Pierre-Louis Soldaini, consultant et ancien directeur de Etablissement Public Foncier PACA, dans la conclusion de son intervention: «la rareté foncière n'est pas la question, c'est plutôt la rareté de stratégies foncières et plus encore la rareté de stratégies sur l'offre foncière disponible qui est en cause». Une stratégie qu'il n'envisage pas, lui non plus, autrement que dans le cadre d'une action de politique publique. Plus que dans les outils techniques c'est bien plutôt dans la gouvernance que les choses pourraient être revues, avec par exemple la création d'un plus grand nombre d'établissements publics fonciers locaux qui n'existent ni en Gironde ni dans la CUB et une évolution des pratiques vers plus de coordination entre les différents acteurs concernés par ces questions.

Mais au delà du niveau territorial, qui est le niveau du projet foncier, la question foncière est également à l'étude au niveau national. En effet, trois projets de loi interfèrent avec cette thématique; l'un sur l'urbanisme commercial, l'autre sur la préservation des espaces agricoles et un troisième, porté par Cécile Duflot, ministre de l'environnement et du logement, intitulé «accès au logement et urbanisme rénové». Un projet sur lequel elle reviendra sans aucun doute ce vendredi 18 octobre, puisque c'est elle qui aura la charge de conclure à Bordeaux, ces Assises nationales du Foncier.

Solène Meric
Par Solène Meric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
396
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !