Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

  • 25/09/20 | Bordeaux célèbre Mauriac

    Lire

    À l’occasion du 50ème anniversaire de la disparition de François Mauriac, les bibliothèques de Bordeaux proposent tout au long de l’automne une saison dédiée à l'écrivain, journaliste et Prix Nobel de la littérature. Conférences, expositions, projections et match d'improvisation exploreront les résonances contemporaines des engagements de François Mauriac, au travers de documents rarement montrés voire pour certains inédits. Point d’orgue de la saison, l’exposition "Écrire, c’est agir", à la bibliothèque Mériadeck du 5 novembre 2020 au 17 janvier 2021. http://mauriac2020.bordeaux.fr

  • 25/09/20 | Angoulême : vers un festival de la BD en deux temps

    Lire

    Au vu du contexte sanitaire, les organisateurs du FIBD s'orientent vers un festival en deux temps. Un premier temps, une version modifiée avec des événements à Angoulême et hors les murs sur les dates initiales du 28 au 3& janvier), "répondant aux contingences en vigueur imposées par la pandémie". Un deuxième temps en présentiel à Angoulême, à la période printemps-été, pour rassembler plus de monde. Le contenu du projet sera présenté dans les prochaines semaines.

  • 25/09/20 | Nouvelle-Aquitaine : le don entre particuliers boosté par la crise sanitaire

    Lire

    L'application de dons bordelaise Geev a réalisé un classement des régions les plus actives en matières de dons entre particuliers. « Si le don a le vent en poupe ces dernières années, il a connu un essor particulier pendant la crise sanitaire », affirme la société. Ainsi, la société a dénombré les dons par régions entre février et juillet. La Nouvelle-Aquitaine est quatrième du classement "dons d'objets" avec 126 000 dons, derrière l'Île de France (458 000), les Hauts de France (171 000) et l'Auvergne-Rhône Alpes (143 000).

  • 24/09/20 | Covid-19: après les premiers tests, l'UPPA reste vigilante

    Lire

    Dans la matinée du mardi 22 septembre 2020, le Laboratoire Bio-Pyrénées a réalisé sur le campus de Pau une campagne de 200 tests de dépistage à la Covid-19 auprès des étudiants. Celle-ci a révélé 6 cas positifs à la Covid-19 sur les 107 prélévements nasopharyngés analysés par PCR, soit 5,6 % des étudiants testés. Un résultat qui incite l'Université "à rester vigilante" au regard de la moyenne au niveau nationale du taux de positivité (6.2 % au 23/09/20 à 14h) et des moyennes départementales publiées le 17/09/20 : Pyrénées-Atlantiques (4.2%), Landes (4.8 %) et Hautes-Pyrénées (3.1%).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | A Bordeaux, une plongée dans les « Coulisses des sciences »

15/01/2020 | Du 21 au 25 janvier, les étudiants du master 2 Médiation des sciences de l’Université Bordeaux Montaigne organisent la 4ème semaine de culture scientifique et technique…

Semaine de culture scientifique et technique (Archive 2019)

« Coulisses des sciences ». Tel est le thème de la 4ème semaine de culture scientifique et technique portée par les étudiants du master 2 Médiation des sciences de l’Université Bordeaux Montaigne et l’Université de Bordeaux qui se tiendra du 21 au 25 janvier dans la salle capitulaire Mably ainsi qu’au cinéma Utopia. Cet événement se veut avant tout ouvert à tous afin que tout un chacun puisse s’immerger dans le monde scientifique et se familiariser au quotidien d’un chercheur, au rôle d’un technicien de laboratoire ou encore au processus de fabrication d’un produit fini…

Oui, c’est vrai, comme cela, sur le papier, l’intitulé peut faire peur « Semaine de culture scientifique et technique ». Bien au contraire… En effet, du 21 au 25 janvier, le grand public est attendu de pied ferme par les étudiants en master 2 Médiation des sciences pour faire découvrir les « Coulisses des sciences », afin de nous familiariser avec la matière. « Ces étudiants sont formés à la médiation et à la communication scientifiques, précise Boris Urbas, Maître de conférences, responsable pédagogique du master. Cette semaine thématique leur permet de mettre en application en quelque sorte les connaissances acquises ». Du reste, des cours sont dédiés à l’organisation de cette action en master 1 ainsi qu’en master 2. « Cet événement les incite à élaborer différents processus de médiation par rapport à divers publics », poursuit ce dernier.
Après la thématique du temps en 2017, « Des’ordres » en 2018, « Humaines et machines : un monde en évolution ? » en 2019, ce sont donc les « Coulisses des sciences » qui vont être scrutées à la loupe pour cette 4ème édition. « Beaucoup de clichés sont véhiculés autour du quotidien des chercheurs. Egalement, la plupart du temps, c’est le produit fini qui est présenté et non toute la démarche de fabrication, souligne Margaux Herschel, étudiante en master 2. Grâce à cette semaine, nous souhaitons véritablement familiariser le public à cet univers ».

 

Semaine de culture scientifique et technique (Archive 2019)


L’utilité des sciences en question
Ainsi, pendant cinq jours, la salle capitulaire Mably va accueillir des événements de différentes natures. Le mardi 21 janvier, une conférence-débat portant sur « Science et technologie : quelles connexions ? » aura lieu à 19h30. Hélène Crombet, docteure associée au laboratoire MICA (Médiations, Informations, Communication, Arts) de l’Université Bordeaux Montaigne, Elodie Duru, cheffe de projet digital innovation à Aquitaine science transfert à Bordeaux, Florent Comte, ingénieur d’étude en modélisation 3D et Joëlle Amédée, directrice de recherche au laboratoire BioTis à l’INSERM aborderont la place de la technique dans la recherche ainsi que les améliorations, les résultats et les évolutions des pratiques. Le mercredi 22 janvier, un jeu d’enquête baptisé « Lab’yrinthe » sera proposé entre 18h et 22h. Le but sera d’élucider un meurtre en passant de pièce en pièce, de la salle de manipulation jusqu’à la maison d’édition pour interroger chaque suspect. Chercheur, technicien de laboratoire, doctorant, responsable administratif, agent d’entretien, éditeur… chaque rôle sera joué par un étudiant afin que le public découvre d’une manière ludique tous ceux qui gravitent autour de cet univers de la recherche (Pour y participer, s’inscrire au préalable).
Le jeudi 23 janvier, une conférence décalée intitulée « Sciences (In)utiles ? » sera organisée à 19h avec Léo Gerville-Réache, docteur en statistiques, Cédric Brun, maître de conférences en philosophie et Cécile Léna, artiste scénographe de théâtre. Chacun expliquera le lien entre sa discipline et les sciences et mettra en valeur des domaines scientifiques méconnus du grand public. « Cette conférence sera un spectacle avant tout, explique Margaux Herschel, car nous présenterons un talk-show à l’américaine entrecoupé de publicités insolites ».

Un chercheur pas à pas
Le vendredi 24 janvier, un ciné-débat se tiendra à 20h30 à l’Utopia. Portant sur « La science au prisme des images », il abordera le détournement des images et des études scientifiques. Pour illustrer cette thématique, le documenteur « Opération Lune » de William Karel sera projeté en première partie de soirée. Un opus réalisé à partir d’images réelles de la mission Apollo 11 mais nourri de témoignages d’acteurs remettant en question le premier pas de l’homme sur la Lune. Le débat mettra en présence Serge Chevrel, astronome à l’IRAP, Anne Beyaert-Geslin, professeure de sémiotique au laboratoire MICA et Arnaud Saint-Martin, sociologue au CNRS. Enfin, cette semaine thématique s’achèvera le samedi 25 janvier de 14h à 18h par un « Marché des connaissances » où une dizaine d’associations et d’organismes de recherche seront présents. « Ce dernier temps fort mettra à l’honneur la démarche scientifique, le quotidien de la recherche ainsi que les outils et instruments de la science », détaille Morgan Moy, étudiant en master 2.  
Aussi, tout au long de cette semaine, une exposition sera érigée, « une exposition participative où chaque visiteur pourra revêtir les habits du chercheur en l’espace de quelques minutes afin de nous confier ses souhaits de recherche en sciences dures ou en sciences humaines », poursuit Morgan Moy. Des ateliers pour les scolaires et les séniors seront également mis en place et une genette commune naturalisée, prêtée par le Muséum de Bordeaux, sera exposée pour l’occasion. Et, afin d’apporter davantage d’éléments, les étudiants ont créé un site internet riche d’un journal, d’une galerie photo, de reportages, d’une exposition numérique, de portraits de chercheurs ainsi que des portraits des « Dealers de sciences », les étudiants organisateurs de cette semaine thématique et membre de l’association du même nom porteuse de cet événement.

« Coulisses des sciences » - du 21 au 25 janvier – Salle capitulaire Mably, Bordeaux.
Tous les rendez-vous sont gratuits et animés par des étudiants.
Plus d’infos : https://dds-evenement.wixsite.com/coulissesdessciences

Sybille Rousseau
Par Sybille Rousseau

Crédit Photo : Dealers de sciences

Partager sur Facebook
Vu par vous
3755
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !