Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/06/18 | L'Orchestre de Pau fête la musique à Paris

    Lire

    A l'invitation de la Philharmonie de Paris, c'est dans ce site prestigieux dédié à la musique, que l'Orchestre de Pau se produira ce 21 juin pour la Fête de la musique. Une reconnaissance rare à laquelle l'OPPB associe les 130 jeunes musiciens de El Camino : ils ouvriront le concert en interprétant « Oye como va » de Tito Puente. L'OPPB donnera ensuite un concert festif aux accents hispaniques et accompagnera Lucero Tena, virtuoses des castagnettes. Le Maire de Pau F. Bayrou, et ses adjoints J. Lacoste, C. Johnson Le Loher et J. Poueyto, assisteront à l'évènement.

  • 20/06/18 | Carte judiciaire : échappée Paloise

    Lire

    La Cour d'appel de Pau échappera visiblement au recalibrage de la carte des cours d'appel sur celles des régions administratives prévues dans le projet de loi de programmation pour la justice, examiné au Sénat en octobre, selon une information délivrée par une délégation du ministère de la Justice. Traduction : elle continuera à traiter les affaires des Hautes-Pyrénées, des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. Le tribunal d'instance d'Oloron, lui, fusionnera et deviendra une chambre délocalisée de Pau, perdant ainsi l'autonomie de sa juridiction.

  • 20/06/18 | Marché et pique-nique de producteurs à Lormont

    Lire

    Dimanche 24 juin de 10h à 17h les producteurs du Drive Fermier Gironde organisent leur 2ème marché au Château de Valmont: vente directe de produits fermiers locaux, restauration dans un esprit pique-nique, baptêmes de poneys (10h-12h) et animaux de la ferme (14h-16h)! Au menu : canard ou burgers de la Ferme Gauvry, assiettes de légumes et samoussas du Jardin des Demoiselles, salades de pâtes et sandwiches de la Ferme de Fontaud, pâtisseries de la Ferme de Martineaux, cerises et jus de fruits des Coteaux des Fargues, bières et limonades de la Brasserie Saint-Léon et les vins du Château Marceaux.

  • 20/06/18 | Un nouveau topoguide de randonnée pour la Charente-Maritime

    Lire

    Charente Maritime Tourisme vient d'éditer une nouvelle version de son topoguide de randonnée. Avec la Fédération française de randonnée, elle a sélectionné 37 chemins les plus emblématiques du département, sur les 350 circuits existants (soit 3500 km balisés). Le territoire est notamment traversé par 5 itinéraires de Grandes Randonnées (GR), les GR36, 360, 4 et 655, ce dernier étant une chemin de Compostelle. Le GR8, de l'Estonie au Portugal, y sera bientôt prolongé.

  • 20/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: des mesures pour les agriculteurs sinistrés

    Lire

    Suite aux intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques, plusieurs mesures sont mises en œuvre à destination des agriculteurs: ouverture des démarches de reconnaissance de calamité agricole et catastrophe naturelle, numéro vert pour permettre aux agriculteurs en grande difficulté de se faire connaître (0 800 620 069), évaluation des sinistres auprès des 7 500 éleveurs du département et des organismes de défense des signes officiels de qualité, ou encore organisation de missions d’enquête pour établir et reconnaître les sinistres. Infos : www.pa.chambagri.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Au menu à Dax, ortolans, LPO, slip et pinsons...

10/02/2017 | Jean-Marc Dutouya (à gauche) en discussion avec le chef Alain Darroze (au chapeau). 150 personnes sont venues en soutien aux chasseurs devant le tribunal.

Chasseurs

Longue journée ce jeudi pour les chasseurs landais qui sont sortis à 22h15 du tribunal de Dax après neuf heures d'audience... 13 chasseurs comparaissaient pour détention d'espèces animales protégées, ortolans et pinsons, en 2015. Jean-Marc Dutouya était également poursuivi avec son frère et son fils pour leur altercation avec Allain Bougrain-Dubourg qui avait agité les réseaux sociaux en novembre 2015 par la fameuse photo du chasseur brandissant sa pelle en slip.

Cette fois-ci, Allain Bougrain-Dubourg n'a pas fait le déplacement dans les Landes. Pourtant partie civile dans le procès comme président de la Ligue de protection des oiseaux (LPO) face à la famille Dutouya, son absence a été vivement critiquée par Jérôme Carbonnell qui présidait le tribunal correctionnel. Ce jour-là du 9 novembre 2015, l'écologiste vedette avec une demi-douzaine de militants LPO et autant de journalistes, pénètrent dans un champ de tournesols d'Audon pour détruire des matoles. Mais ils sont pris à partie par les propriétaires leur ordonnant de quitter les lieux. Dans l'agitation, beaucoup de bousculades, la chute avec blessure de la mamie Dutouya de 86 ans, un ou deux coups de pelle envers les écologistes, des menaces au hapchot et des pneus crevés... Parlant de « violences graves », le vice-procureur, Laurent Bidault, a requis une peine de trois mois de prison avec sursis et une amende de 400€ envers Jean-Marc Dutouya, assorti du retrait de son permis de chasse de 6 à 12 mois et la « confiscation de la désormais célèbre pelle ». A peu près autant pour son frère. Leur avocat Me Dutin qui a pesté contre le classement sans suite de la plainte pour violation de la propriété privée et atteinte à l'image, a dénoncé « une enquête partiale » et « deux poids deux mesures dans ce dossier » pendant que M. Dutouya (9 kg et du sommeil en moins après l'altercation) confiait avoir vécu « un choc » en voyant les images détournées de lui dans le monde entier.
Tolérance?Auparavant, 13 chasseurs dont une femme, âgés de 50 à 85 ans (ils devaient être 15 mais deux sont morts entre-temps), étaient passés à la barre pour avoir chassé ortolans et pinsons. Parmi eux, le président de la Chambre d'Agriculture des Landes et de Nouvelle Aquitaine, Dominique Graciet.
Pendant plusieurs heures, la notion de tolérance accordée par les autorités à ces chasses traditionnelles interdites a monopolisé les débats. « Tout ça c'est fini partout, sauf dans les Landes », s'est insurgé Me Ruffié, avocat de la LPO. Témoin de la défense, le sénateur socialiste Jean-Louis Carrère, a lui confirmé le « gentleman agreement » sur quelques dizaines de matoles par chasseur, assurant que, jusqu'à l'an passé, « les préfets successifs nous appelaient chaque année pour dire qu'on pouvait continuer à chasser dans le respect de ces clauses ! » Même Alain Juppé quand il était Premier ministre l'avait soutenu, a-t-il assuré. Des amendes avec retraits de permis de chasse ont été requises avant le verdict du 13 avril. Tous les prévenus ont assuré, en tout cas, avoir arrêté de chasser pinsons et ortolans... La LPO qui a admis utiliser des avions pour repérer les matoles, n'a pas manqué de s'en réjouir, anticipant sans doute le début de la fin de cette chasse traditionnelle. Mais du côté des chasseurs, souvent agriculteurs aux petites retraites, dont certains utilisaient le matériel de leurs grands-pères, on en appelait à la volonté politique, seule capable de permettre une dérogation pour maintenir ce patrimoine ancestral, que défendent beaucoup de Landais.

Julie Ducourau
Par Julie Ducourau

Crédit Photo : JD

Partager sur Facebook
Vu par vous
10150
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !