18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Au service des professeurs : inauguration à Talence de la Maison pour la science en Aquitaine

06/07/2015 | «La connaissance scientifique doit être diffusée le plus largement possible, c'est un enjeu fondamental» réaffirme Olivier Dugrip, Recteur de l'Académie de Bordeaux.

Olivier Dugrip inauguration Maison pour la science

C'est sur un campus en pleine reconstruction qu'a eu lieu jeudi 2 juillet l'inauguration de la Maison pour la science en Aquitaine. Initié par l'engagement du prix Nobel de physique Georges Charpak, et de la fondation La main à la pâte, le projet des Maisons pour la Science a progressivement essaimé sur le territoire français, avec un centre national et 9 structures satellites. L'objectif premier est de proposer des actions de formation qui rendent plus vivant, incarné et moderne l'enseignement scientifique dans les cycles primaires et secondaires.

« Le monde de l’éducation et le monde de la recherche vivent bien souvent en parallèle, sans jamais se rencontrer » constate Philippe Cluzeau, Directeur de la Maison. Ici, la volonté est justement de créer des liens pour développer une science vivante, actuelle, attractive. Tout au long de l’année, la structure offrira à des groupes d’une vingtaine de personnes maximum une série de séminaires, animés par des scientifiques (chercheurs ou ingénieurs) et des pédagogues. Les quelques actions annoncées au public donnent un aperçu du genre de thématiques qui seront retenues. L’intervention « Phase de Lune, Phase de Terre » invite ses participants à l’Observatoire de Floirac pour une introduction à l’astronomie. D’autres projets proposeront de démonter une cafetière pour découvrir la diversité de matériaux qu’elle renferme (près de 80), ou de « Faire des maths au quotidien avec plaisir ».

Le dispositif s’adresse en priorité aux professeurs des écoles et des collèges. D’après le Directeur de la Maison pour la Science, ils sont en effet plus réticents à s’engager dans l’enseignement scientifique. Leur manque d’assurance s’explique souvent par le fait qu’ils n’ont pas eux-mêmes suivi un cursus scientifique. L’ambition des séminaires proposés est de leur donner l’impulsion et les clés pour imaginer un enseignement des sciences qui leur soit propre. Pour Daniel Rouan, président de la Main à la Pâte, « Il s’agit vraiment de désacraliser la science au contact de ceux qui la vivent au quotidien ». La démarche d’investigation et la pluridisciplinarité sont toujours revendiquées. Le projet s’appuie solidement sur les valeurs de ses créateurs : « Le but est d’instiller une curiosité, de la développer avec son esprit comme avec ses mains, de cultiver une pensée alerte, un esprit critique ».

 

Philippe Cluzeau

Dans le cas aquitain, quatre acteurs entrent en jeu. Le projet est le fruit d’une dynamique de groupe qui relie l’Université de Bordeaux, l’Académie de Bordeaux, l’Académie des Sciences et la fondation La Main à la pâte. Le rectorat et l’école supérieure du professorat seront d’un grand secours pour « former les formateurs », dans les termes choisis par Manuel Tunon de Lara, président de l’Université de Bordeaux. D’après lui, l’approche de la Maison pour la science a la grande valeur de s’interroger sur les nouvelles formes de pédagogie. « L’Université sera toujours là pour soutenir ce beau projet. C’est un bel exemple pour toutes les Universités françaises ».

Des développements sont à prévoir. La structure a vocation à installer un certain nombre de centres satellites dans l’Académie. Le premier est d’ores et déjà identifié : l’actuelle École des sciences de Bergerac répond à toutes les conditions pour constituer une école-pilote. L’idée est aussi d’étendre les ateliers à d’autres environnements, et à des secteurs plus éloignés du milieu universitaire. Certaines actions de formation se dérouleront dans des laboratoires ; d’autres auront lieu en collaboration avec un monde industriel que la structure souhaite associer le plus possible à son action. Comme l’explique le Directeur de la Maison, « Ce type de partenariat aidera les enseignants à étayer leurs représentations de l’industrie, de l’entreprise. C’est le meilleur moyen de préparer ensuite les élèves au “réel” ». La Maison pour la Science cherchera aussi à accompagner les enseignants dans une réforme des collèges qui met en avant la notion de pluridisciplinarité. Les Enseignements Pratiques Interdisciplinaires, notamment, exigeront une collaboration entre des enseignants de matières différentes. L’objectif est ambitieux, mais la volonté est là.

 

Plus d'infos : http://www.maisons-pour-la-science.org/aquitaine

 

Maison pour la science en Aquitaine

Joséphine Duteuil
Par Joséphine Duteuil

Crédit Photo : Joséphine Duteuil

Partager sur Facebook
Vu par vous
1507
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !