Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

19/10/21 : Pau Béarn Pyrénées Mobilités et ses Partenaires Engagés lancent la 3ème campagne d’Aide à l’achat Vélos, dont l'offre est doublée cette année. Cette 3ème session d’instruction des demandes aura lieu du lundi 1er novembre au mardi 30 novembre 2021.

18/10/21 : Mardi 19 octobre a lieu la 15ème édition du Forum Emploi de Cenon, de 9h à 14h au Rocher de Palmer. Sécurité, commerces, restauration, logistique, sanitaire & social, hygiène, BTP, Industrie, de nombreux postes et formations seront proposées à tous

15/10/21 : Saint-Médard en Jalles poursuit sa concertation sur son futur "Plan vélo et autres mobilités actives" pour déterminer les actions à prévoir en terme d'aménagement, d'éducation, de prévention ou de promotion. Rdv le 18 octobre et le 3 novembre+ d'info

15/10/21 : Rencontres, animations, spectacle, exposition, ciné-débats, atelier, handisport... Du 2 au 16 novembre, la 8ème édition de la Quinzaine de l'Egalité et la Diversité débarque à Bordeaux et dans la métropole. Une fois encore le programme sera riche !+ d'info

15/10/21 : Talence organise samedi 16 octobre de 10h à 19h, une journée consacrée aux sports, mis à l’honneur avec une "Journée olympique" et la "course des 5 et 10 km" : un grand rendez-vous sportif afin de préparer les JO de Paris 2024 et soutenir nos athlètes+ d'info

07/10/21 : À partir du 17 décembre, Volotea proposera une nouvelle ligne au départ de l’aéroport de Bordeaux-Mérignac à destination de l’aéroport de Lille 2 fois par semaine en décembre et en janvier puis 6 fois par semaine à partir d’avril 2022.

07/10/21 : Dans le cadre des travaux de la déviation du Taillan-Médoc, la section à 2x2 voies de la RD 1215E1, route à grand trafic, sera réduite à 1 voie dans le sens Bordeaux-Le Verdon, du 11/10 au 11/11 et dans le sens Le Verdon-Bordeaux, du 18 au 19 octobre

07/10/21 : Du 1er au 10 octobre, partout en Nouvelle-Aquitaine, la Fête de la science permet à toutes et tous de découvrir la science et les scientifiques avec des rencontres, conférences, cafés-sciences, expositions, ateliers, etc.+ d'info

05/10/21 : L'Etat et la Région ont sélectionné 17 nouveaux lauréats au fonds d’accélération des investissements industriels dans le cadre du plan France Relance. Ces 17 projets représentent 6 M€ de subventions sur un total pour l'heure de 63 M€ et 126 lauréats.+ d'info

05/10/21 : Au 31 juillet 2021, l’État a investi au titre de son plan France Relance 2,75 Mds € en Nouvelle-Aquitaine dont 770 M€ pour le volet transition écologique, 924 M€ pour le volet compétitivité et plus d’1Md pour le volet cohésion sociale et territoriale

01/10/21 : Randonnées découverte en journée ou en soirée de la faune, de la flore, de la géologie, balades contées, expositions, jeux de piste… Ces 2 et 3 octobre, la Région Nouvelle-Aquitaine organise les "48h Nature". Tout le programme sut 48hnature.fr+ d'info

30/09/21 : Jusqu'au 13 octobre, l’asso SOLINUM organise une expo photo à la Halle des Douves à Bordeaux “Clichés d’une hébergée” consacrée au dispositif d’hébergement solidaire Merci pour l’invit destiné aux femmes sans-abri, à travers le parcours de 2 d'entre elles+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/21 | La sûreté de tous au cœur de Kéolis Bordeaux Métropole

    Lire

    Début octobre, Kéolis Bordeaux Métropole et la direction départementale de la sécurité publique de la Gironde (DDSP 33) ont signé une convention de partenariat destinée à faire de TBM un réseau sûr. Au travers de cela, elles vont mettre en place des actions communes pour agir contre la fraude et les incivilités sur le réseau et ainsi rassurer voyageurs et salariés de TBM. Des actions de prévention dans les établissements scolaires et associations seront également menées.

  • 19/10/21 | Entreprises: Oser Reso en Vienne

    Lire

    Le 20 octobre, la CCI de la Vienne organise au Futuroscope, en partenariat avec les Clubs d'Entreprises de la Vienne, la 10ème éditions des Rencontres Economiques des dirigeants de la Vienne. 110 entreprises seront présentes au cours de cette journée qui s'inscrit dans le Plan de Relance des entreprises. Pour la 1ère fois les services Achats seront présents et notamment ceux du CHU, de Sorégies ou de Grand Poitiers.

  • 19/10/21 | Royan Atlantique fête le vélo

    Lire

    Le 24 octobre, l'agglomération de Royan organise le 8ème fête du vélo. Sur un parcours de 50km au départ de Talmont-sur-Gironde, les petits et les grands pourront se balader sur un parcours adapté à tous les âges. De 9h à 10h15, des départs sont prévus toutes les 15 mn. A mi-parcours, à Epargnes, un lieu de pique-nique attend les cyclistes. Les participants peuvent s'inscrire à partir du 8 octobre et jusqu'au 21 sur le site de l'agglomération

  • 18/10/21 | Christophe Bonno, nouveau directeur général de Maïsadour

    Lire

    Le Groupe coopératif Maïsadour annonce la nomination de Christophe Bonno au poste de Directeur Général à compter du 18 octobre 2021. Diplômé d'AgroSup Dijon, il passe par Jean Caby, puis Madrange avant de rejoindre le Groupement Les Mousquetaires-Intermarché en 1999. Dernièrement, il y occupait le poste de Directeur des relations institutionnelles agricoles. Spécialiste des filières agricoles, de l’industrie et de la distribution alimentaire, sa mission sera "d’accélérer le retour à la croissance et de poursuivre la transformation engagée par le Groupe pour répondre aux attentes sociétales et à ses enjeux sectoriels".

  • 18/10/21 | Le "génie écologique" des Pyrénées-Atlantiques récompensé

    Lire

    Le Département 64 a obtenu la mention spéciale "Génie écologique" du concours 2021 "Infrastructures pour la Mobilité, Biodiversité & Paysage". Organisé par l’Institut des Routes des Rues et des Infrastructures pour la Mobilité, il récompense les meilleures initiatives en faveur de la préservation, de la restauration et de la valorisation des écosystèmes et de la biodiversité par les acteurs impliqués dans les projets de requalification et d’exploitation des infrastructures de mobilité. Salué notamment, le programme ANIMO qui vise à protéger certaines espèces animales (sangliers, lièvres, hérissons…) et éviter des collisions avec les véhicules.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Audit financier de Bordeaux : des résultats et des doutes

09/02/2021 | Pierre Hurmic, maire de Bordeaux et Claudine Bichet, 1re adjointe en charge des finances et du défi climatique (au centre).

1

Confié au cabinet Michel Klopfer, l’audit financier de la Ville de Bordeaux souhaité par Pierre Hurmic et son équipe dès le début de la mandature vient de rendre ses conclusions. Un rapport qui, pour la nouvelle équipe municipale, atteste des "dépenses somptuaires" et des "défauts d'anticipation et de gestion" dont serait responsable l'ancienne majorité. Une situation qu'elle juge moins saine qu'elle ne le croyait et qu'elle redoute de voir impacter sa future marge de manœuvre.

Faisant état de ratios plutôt satisfaisants parmi ceux les plus couramment utilisés pour décrire la santé financière d'une collectivité (notamment l'épargne brute de Bordeaux qui s'élevait à 56,5 millions d'euros en 2019), l'audit financier demandé par Pierre Hurmic et réalisé par le cabinet indépendant Klopfer semblait, a priori, ne pas devoir réserver de mauvaises surprises. Bénéficiant de recettes conséquentes, La Belle Endormie se classe en effet dans le top 4 des villes comparables avec un niveau de recettes d'un montant de 1 570 € par habitant (très au-delà des villes de même strate qui « stagnent » à 1 335 € par habitant).

Hausse de la fiscalité et métropolisation des dépenses

Des recettes dont l'origine est cependant à près de 60% fiscale, ce que dénonce l'actuelle majorité : « Il y a très clairement, sous le précédent mandat, un choix d'augmenter la fiscalité que l'on peut qualifier d'opportuniste », s'insurge Claudine Bichet, 1re adjointe en charge des finances et du défi climatique. Une évolution qui s'est amorcée en trois étapes : un premier passage en 2015 avec une hausse des taux de fiscalité de +5%, la réduction en 2018 du taux dérogatoire d'abattement de la taxe d'habitation et en 2017 et 2019, la majoration de 20% puis de 50% de la taxe d'habitation sur les résidences secondaires.

Côté dépenses, Bordeaux apparaît dans le top 6 des villes comparables avec une moyenne de 1 344€ par habitant. Des dépenses qui semblent avoir augmenté lors du précédent mandat et notamment au travers des dépenses de personnel (+ 20 millions d'euros, soit en moyenne, une augmentation de 3,2% par an et qui resterait de 2,8% en fin de mandat, une partie de ces dépenses ayant été transférées à la Métropole). Un transfert que la nouvelle municipalité estime à 85 millions d'euros ; ce qui représenterait 1 335 agents. « Les ratios sont bons mais ils sont l'addition d'opportunités exercées sous la précédente majorité », précise-t-elle.

Une croissance du personnel avec laquelle la nouvelle équipe municipale va devoir composer. « C'est quelque chose dont on a hérité et qui va être un point de vigilance dans l'analyse de nos marges de manœuvre futures », note l'élue qui s'inquiète pour la perte des revenus liés à la fin de la taxe d'habitation. « Beaucoup de collectivités ont anticipé la suppression de cette taxe en essayant de contenir les dépenses et d'éviter une inflation trop forte, et notamment des dépenses de personnel. Or, ce n'est pas ce qu'a fait la précédente majorité. C'est une chose que l'on va devoir prendre en compte à l'avenir ».

Des dépenses somptuaires

Également dans la ligne de mire de l'actuelle municipalité, les grands équipements dont Alain Juppé a souhaité doter la ville : le Matmut, la Cité Municipale et la Cité du Vin. « Des équipements que nous pourrions qualifier de somptuaires puisqu'ils ne bénéficient pas directement à l'amélioration de la vie quotidienne des Bordelais », précise-t-elle. « Le stade Matmut nous coûte encore 2,4 millions d'euros par an à vie. Pour ce qui est de la Cité Municipale, nous devons financer aujourd'hui 3,5 millions d'euros par an et ce jusqu'à la fin du contrat. Quant à la Cité du Vin, nous sommes en train de rééquilibrer les besoins d'investissements de cet équipement très récent mais pour lequel il faut encore réinvestir pour la scénographie. Au total, il y en a pour près de 7 millions d'euros. C'est un investissement lourd pour la ville. Rien qu'avec les 2,4 millions d'euros du stade, on peut financer une crèche de 60 places ! »

Des équipements d'ailleurs financés « grâce à des cessions », dont la vente de Régaz, société de distribution du gaz de Bordeaux « vendue pour 104 millions d'euros », poursuit l'élue.

Également mentionnée, la crise sanitaire aura coûté un peu plus de 20 millions d'euros à la ville (soit près de 40% de l'épargne brute de 2019).

Des priorités mais une marge de manœuvre réduite

Forte de priorités sensiblement différentes de celles de la majorité précédente, Claudine Bichet avoue s'interroger sur les choix des « équipements somptueux » précédemment effectués au détriment d'équipements de proximité.

« Sur une capacité d'investissement qui se situerait autour de 550 millions d'euros, on en a une très grosse partie (plus de 420 millions d'euros) qui est le poids hérité du passé (équipements non acquis et entretien insuffisant du matériel existant) ».

« Le poids de la gestion du personnel est aussi quelque chose dont nous héritons et que nous allons devoir gérer d'autant que la ville livre aujourd'hui beaucoup d'équipements (crèches, écoles...). Il faut les pourvoir en personnel ». Tenue de préserver autant que possible sa marge de manœuvre en matière d'investissements, la municipalité doit gérer au plus près l'augmentation de cette masse salariale.

Souhaitant maintenir l'investissement au même niveau que précédemment (« pour donner à (notre) ville les moyens de faire face à la crise »), l'équipe de Pierre Hurmic s'est fixée comme priorités de remettre en état le patrimoine délaissé, de faire face aux impératifs (livraison de crèches, d'écoles et autres équipements de proximité...) et de répondre à l'urgence climatique en investissant dans la rénovation énergétique des bâtiments, dans la végétalisation de la ville et en réaménageant l'espace urbain au travers de zones piétonnes et de mobilités douces.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : ED

Partager sur Facebook
Vu par vous
6941
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !