Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/18 | Bordeaux, ville hôte de la RoboCup

    Lire

    On l'a appris ce lundi : Bordeaux est officiellement la vile hôte de la prochaine RoboCup, la coupe du monde des robots, en 2020. Cette compétition rassemblera 45 pays, 450 équipes et 3500 participants. Elle se déroulera du 23 au 29 juin 2020, et le comité international de la RoboCup a affirmé que Bordeaux avait été choisie pour plusieurs raisons : les deux victoires successives de l'équipe bordelaise de Football humanoïde en 2016 et 2017, mais aussi l'union organisée entre la communauté scientifique et les partenaires institutionnels qui ont porté la candidature.

  • 18/06/18 | Bordeaux : réussite pour les vingt ans de la Fête du Vin

    Lire

    Elle s'est terminée sous la pluie ce lundi matin par la parade des grands voiliers : la Fête du Vin 2018 a donné ses premiers chiffres de fréquentation. On y apprend que 61 100 pass dégustation ont été vendus, soit "une augmentation de 26%" par rapport à 2014 et 2016. 520 000 dégustations ont été enregistrées sur les stands (+25%) et 18 000 visiteurs se sont rendus sur le stand de l'École du Vin de Bordeaux. Enfin, le site internet de la manifestation a réuni 217 000 visiteurs depuis le début de l'année dont 138 000 en juin. En 2016, 517 000 curieux avaient participé à la précédente édition pour 57 000 pass dégustation vendus.

  • 18/06/18 | Virginie Calmels limogée de la vice-présidence de LR

    Lire

    On l'a appris ce dimanche soir : Laurent Wauquiez, président des Républicains, a limogé Virginie Calmels de son poste de vice-présidente déléguée au profit de l'ancien ministre Jean Leonetti. La première adjointe d'Alain Juppé à la mairie de Bordeaux reprochait depuis plusieurs semaines la ligne politique de Laurent Wauquiez. Ce lundi, le maire de Bordeaux, Alain Juppé, a déclaré ne "pas se sentir concerné par ces turbulences internes. C’est à elle de voir maintenant dans quel cadre elle continuera son action politique". Une manière plus que mesurée de rebattre les cartes...

  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Avec le chercheur Philippe Moati, l'ARDIA se penche sur la distribution de demain

30/06/2011 |

Assemblée générale de l'ARDIA, le 29 juin 2011

Le sacro-saint « modèle » de la distribution de masse, hérité des trente glorieuses toucherait-il à sa fin avant le premier quart du 21ème siècle... Nouvelles technologies, transformation de l'économie et modification des comportements d'achat des consommateurs sont autant de facteurs qui interrogent sur le profil de la distribution de demain. Une question, qui est le thème de l'étude de Philippe Moati, Directeur de Recherche au CREDOC, présentée ce 29 juin lors de l'Assemblée générale de l'ARDIA (l'Association Régionale pour le Développement des Industries Alimentaires d'Aquitaine).

Selon l'étude dirigée par Philippe Moati, « 92% des responsables d'entreprises de distribution et d'organisations professionnelles interrogés anticipent que le commerce de détail s'apprête dans les dix ans à venir, à des changements plus profonds que ce qu'il a connu ces dix dernières années. » Des mutations dont certaines sont déjà en cours avec l'arrivée progressive de nouveaux concepts commerciaux et de nouvelles relations avec la clientèle. Parmi les nouveaux modèles de distribution Philippe Moati cite par exemple le e-commerce. Celui-ci représente actuellement 4% du commerce de détails mais pourrait, selon les estimations des professionnels interrogés, monter jusqu'à 24% à l'horizon 2020 ! Autre pratique en cours de développement : le « drive », qui permet au consommateur de faire ses courses depuis son ordinateur et de ne passer au supermarché que pour les récupérer en voiture.

Du "commerce de précision"...
Autre tendance lourde notée par le chercheur : la segmentation de la distribution, avec la mise en place d'un commerce plus spécialisé pour mieux s'attacher des cibles de clientèle spécifique. On peut d'ores et déjà recenser des magasins spécialisés de toute sortes : certains se spécialisent dans les prix bas , d'autres s'axent sur la fraîcheur, d'autres encore sur l'exotisme ou l'ethnique. « Ne serait que sur le bio, là aussi l'offre est segmentée : il y a les magasins bio militants, à distinguer des magasins bio plus axés sur la notion de bien être... » relève Philippe Moati. En d'autres termes, « le marché de masse de demain se fera par l'addition des marchés de niches ». Après le « scénario du règne du prix cassé », qui prévalait jusque-là, c'est donc un scénario de « commerce de précision » qui se met en œuvre. Un scénario selon lui qui laisse moins de place à la suprématie des hyper-marchés et confirme son constat que leur part de marché s'effrite non-stop depuis 10 ans...

au "commerce serviciel"
Pour autant ce « commerce de précision » ne sera, selon Philippe Moati, qu'une étape vers l'avènement du « commerce serviciel ». C'est-à-dire un commerce qui va au-delà du simple concept de « vente et de revente » mais qui est d'avantage pensé comme « pourvoyeur d'effet utile » et « apporteur de solutions au consommateur ». Dans ce modèle : il s'agit de développer l'offre de services au consommateur et de faire en sorte que son « expérience de consommation reste positive ». Parmi les exemples relevés, le site de e-commerce américain Amazone met en avant un service de « ravitaillement » plutôt que de la distribution de produits de consommation. A partir d'une liste de course préétablie sur le site et selon un rythme donné, le client est ravitailler sans avoir à se soumettre à la corvée des courses, ni à la réception de ces produits : ses placards se remplissent régulièrement et « tout seul » ! Un service dans lequel le distributeur ressort également gagnant, puisque par le biais de la régularité « automatique » des livraisons, il fidélise le client. Orientation client et facteur serviciel, la clef de la réussite commerciale dans dix ans !

Photo: Aqui.fr

Solène Méric


Autre temps fort de cette matinée, l'élection de Thierry Blandinières, Président de Delpeyrat et Directeur de la Coopérative Maisadour, à la Présidence de l'ARDIA quelques minutes avant l'intervention de Philippe Moaty. Dans un bref discours d'orientation, le nouveau Président a particulièrement insisté sur son ambition de donner à l'ARDIA « une visibilité puissante non seulement dans le sud ouest et au niveau national mais aussi à l'international ». Selon lui l'ARDIA doit être «le porte-étendard de l'agroalimentaire aquitain », pour lequel il estime par ailleurs que la future bannière « Sud ouest » qui fédérera Aquitaine et Midi-Pyrénées, peut être une vraie opportunité sur le terrain de l'international.

Partager sur Facebook
Vu par vous
305
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !