Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/07/18 : Michèle Delaunay ancienne ministre et députée de la Gironde promue au grade de chevalier dans l'ordre de la Légion d'Honneur au titre du ministère des Solidarités et de la Santé avec mention de ses " 49 ans de services"

14/07/18 : Charente-Maritime: à partir du 16/07, un arrêté interdit le remplissage et la remise à niveau des mares de tonnes (chasse au gibier d'eau), sur la Curé-Sèvre Niortaise, le Mignon, les marais de Rochefort nord et sud et le marais bord de Gironde nord.

13/07/18 : Les 26, 27 et 28 juillet, le Tour de France fait étape dans le 64. Toutes les infos pratiques liés à ces 3 jours de présence ( accès, parking, circulation, accueils camping-car, passage de la caravane,etc )sont à retrouvées sur www.infotour64.com+ d'info

12/07/18 : Fierté au sein d'Aérocampus Aquitaine: la structure compte 100% de réussite à tous les BAC et BTS avec plus de 87% de mentions dont 56% de mentions B et TB. Parmi eux: Alisson Armatte est la major de France en BTS Aéronautique. Félicitations!

12/07/18 : Suite aux nouvelles analyses effectuées, l'ARS a autorisé la réouverture immédiate de la baignade à la Base de Loisirs du Marsan ce 12 juillet. La filtration naturelle du plan d'eau a suffit pour endiguer ce phénomène ponctuel.

11/07/18 : Sur demande de l'ARS, le lac de baignade de la base de loisirs du Marsan est fermé jusqu'à nouvel ordre. Des analyses ont révélé un taux de bactéries coliformes supérieur à la limite autorisée. De nouvelles analyses sont en cours.

11/07/18 : Au 1er semestre 2018 l'Aéroport de Bordeaux passe les 3M de voyageurs (+6,2%). Nouveau record en juin avec 669.000 passagers (+6,5%): +17,4% pour les vols internationaux (384.500 voyageurs) et pour le low cost. Le trafic national perd 5,5% et Paris 26,8%

07/07/18 : La visite du président de la République, Emmanuel Macron, en Dordogne, ce sera jeudi 19 juillet.Le chef de l’État devrait faire une halte à Périgueux avant de se rendre dans une commune rurale pour y parler du maintien des services publics.

06/07/18 : La Rochelle : les inscriptions sont ouvertes à l'université, au Technoforum, 23 av. A.Einstein, jusqu'au jeudi 19 juillet de 9h à 12h30 et de 13h30 à 17h00, et ce samedi de 9h à 16h30. Reprise des inscriptions le 23 août jusqu’au 14 septembre.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 17/07/18 | Intempéries: le Département des Landes vote des aides d'urgence

    Lire

    Sans attendre le résultat des procédures de demande de reconnaissance de l’état de calamité agricole en cours d’instruction par les services de l’État, le Conseil départemental des Landes, qui siégeait ce lundi 16 juillet en commission permanente, a voté le déblocage d’aides d’urgences pour les agriculteurs impactés par les récentes intempéries. Pour les kiwiculteurs du secteur des Gaves, une aide exceptionnelle pour le nettoyage des vergers pour un montant prévisionnel de 80 000€ pour 120 ha. Et 40 000€ pour l’achat ou le transport de fourrages en soutien aux éleveurs des Barthes touchés par les inondations.

  • 17/07/18 | Festival Salut à vous, pour tous !

    Lire

    Le Festival Salut à vous revient les 20, 21 et 22 juillet à Jau-Dignac et Loirac (33). Cet évènement multiculturel à dimension humaine réunit la musique, le spectacle vivant et le sport. Au total 15 concerts sont organisés sur les 2 soirées ainsi que 3 jours d’activités pour tous les goûts et tous les âges dont les journées "Familles à vous" qui proposeront des activités gratuites comme des spectacles d’arts de rue et de cirque, des stands de vins... Infos et réservations : http://www.salutavous.fr/crbst_20.html

  • 16/07/18 | Coupe du Monde : la préfecture fait le bilan

    Lire

    Selon la préfecture de Gironde, 460 interventions de sapeurs pompiers, 195 prises en charge de personnes dont 108 au Stade Chaban Delmas et 75 interventions sur des accidents de voie publique (sans victime) ont eu lieu ce dimanche 15 juillet dans le cadre de la finale de la Coupe du Monde de Football. Sept véhicules ont été brulés et une vingtaine de poubelles incendiées. A noter également que 84 interventions des Sapeurs Pompiers ont eu lieu pour des incidents extérieurs causés par les orages ayant touché le nord de la métropole.

  • 16/07/18 | Nouvel épisode de grèle en Gironde

    Lire

    Ce dimanche,vers 17 heures, une série d'orages accompagnés de grêle a frappé en Gironde et touché 2000 hectares de vignes selon les premiers chiffres communiqués par le Conseil Interprofessionnel des vins de Bordeaux. Le secteur du Sud-Gironde (Sauternes, Fargues ou Langon) a été le plus touché par ce nouvel épisode d'intempéries. Le couloir d'orages a causé d'importants dégâts dans le Sauternais et les Graves. L'orage a également détruit des cultures de maïs, de tabac ou de maraîchage (notamment à Eysines). Météo France n'ayant pas eu le temps d'envoyer un message d'alerte, les canons anti-grêle n'ont pas été activés.

  • 14/07/18 | Charente-Maritime : limitations d'usage de l'eau de l'été

    Lire

    A compter du lundi 16 juillet, 8h, le bassin Curé-Sèvre MP6 et le sous-bassin Marais Nord Aunis MP4 passent en alerte d’été, suite à un arrêté du préfet. Cette limitation provisoire de l'usage de l'eau concerne tous les prélèvements à des fins agricoles à partir de forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Les mesures de coupure ne s’appliquent pas aux cultures ayant obtenu une dérogation.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Banque Alimentaire: une solidarité et des besoins en hausse

27/06/2018 | Récemment élu Président de la BABG, Pierre Pouget a succédé à Jean-François Runel Belliard en mai dernier.

BABG une

Crée en juillet 86, la Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde (BABG) regroupe aujourd'hui quelque 200 bénévoles et vient en aide à près de 18 000 bénéficiaires, chaque semaine.Une véritable institution devenue, au fil des ans, incontournable, tant la pauvreté continue de s’accroître dans un département où les ressources ne manquent pourtant pas. Élu en mai dernier à la tête de cet organisme, Pierre Pouget -qui succède à Jean-François Runel Belliard- revient sur le fonctionnement de la BABG et présente ses axes de travail pour les prochains mois.

Élu depuis mai dernier à la tête de la BABG pour un mandat de trois ans, Pierre Pouget succède donc à Jean-François Runel Belliard. Un Président qui débute ses nouvelles fonctions avec conviction : « J'ai d'emblée été séduit par les valeurs de bienveillance à l'égard des personnes les plus démunies, portées par cet institution et les hommes et femmes qui la font vivre. De même que par le dialogue et l'échange entre les bénévoles venus d'horizons divers, qu'ils soient retraités aisés, migrants en attente de régularisation ou demandeurs d'emploi », concède cet ancien Directeur de la Chambre d'agriculture et de la SAFER Aquitaine. Un parcours professionnel qui lui permet d'avoir une bonne connaissance de certains acteurs (services de l’État et des collectivités territoriales) avec lesquels travaille la BABG.

Un important besoin de bénévoles...

Considérée comme « la centrale de gros de ceux qui font de la distribution alimentaire », la BABG, qui fournit quelque 135 associations sur le sol girondin et aide près de 18 000 bénéficiaires chaque semaine, « contribue également à restaurer l'homme dans toute sa dimension », rappelle Pierre Pouget. Une véritable institution qui fonctionne tout au long de l'année grâce à ses bénévoles. Des « petites mains » indispensables et dont le besoin se fait tout particulièrement sentir en période estivale « car les équipes prennent aussi des congés et que nous avons besoin d'aide en raison d'un accroissement de notre activité à ce moment », note-t-il; lançant un appel à tous ceux qui souhaitent rejoindre ses rangs ; une réunion d'information ayant lieu au siège tous les mercredis à 10h. Quant à l'été, il s'annonce, il est vrai, laborieux, puisque des associations d'entraide fermant durant cette période, quatre nouveaux sites de distribution vont être mis en place sur la métropole : à Bordeaux Gouffrand, Pessac, Bègles et Lormont. Un relais qui a permis, l'an dernier, de venir en aide à 5800 personnes. Autre projet estival : la mise en place d'une épicerie itinérante pour se rendre dans des zones non couvertes par les acteurs publiques ou les association caritatives. « De la pointe du Médoc au sud Gironde en passant par le sud de l'Entre-deux-mers, il y a un axe de grande pauvreté. Cet été, on va initier un premier travail sur le secteur de Sainte-Foy-la-Grande avec une épicerie sociale qui fera de la distribution alimentaire trois jours par semaine ». D'autres projets devant, eux, voir le jour à la rentrée : « On a conclu une réflexion avec la fédération des associations étudiantes de Bordeaux (association Aliénor) avec laquelle on va mettre en place deux distributions complémentaires, en plus de l'épicerie ouverte en novembre dernier sur le campus », précise le Président. Une aide destinée aux étudiants qui en ont les plus besoin et qui sera implantée à Carreire (fac de médecine, sciences et pharma) et Léon Duguit (fac de droit et science éco).

...Mais aussi de dons !

 

Approvisionnée grâce à sa traditionnelle collecte annuelle (elle représente pour la Gironde, 7% à 8% de l'approvisionnement, soit 369 tonnes ; la prochaine ayant lieu du 30 novembre au 2 décembre 2018), mais aussi par ce que donne la grande distribution (40% à 50% des dons, soit environ 2500 tonnes), ou ce que les coopératives agricoles et industries agroalimentaires fournissent - l’État leur permettant de retirer du marché un certain nombre de produits pour prévenir l'effondrement des cours-, la Banque Alimentaire dépend aussi des aides européennes. « Pour un département comme la Gironde, cela a représenté 900 000€ pour la campagne 2017-2018, soit 1300 tonnes de denrées alimentaires ! », précise Pierre Pouget. Une aide qui représente moins de 1% du budget européen mais que le Président redoute de voir réduit à la portion congrue : « chacun défend ses lignes budgétaires. On souhaiterais que ce qui représente l'aide aux plus démunis soit sanctuarisé ». Une crainte d'autant plus grande que la précarité ne cesse de s'accroître, la BABG enregistrant une hausse de 5% des besoins par an. « Il y a 4-5 ans, on a créé un fond de dotation pour collecter des moyens venant du tissu économique des entreprises et pouvant être réinvestis à la Banque Alimentaire. On fonde aussi des espoirs sur une forte mobilisation du monde de l'agriculture, pour que cette région qui est, dit-on, la plus grande et la plus belle région agricole d’Europe, soit aussi celle qui a le plus grand cœur ; pour ne laisser personne sur le bord de la route », conclut-il.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2965
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !