18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Bayonne et ses fêtes ne jouent plus simplement Nuits d'ivresse

26/07/2014 | Cette 82e édition a consacré la formule familiale et conviviale de ces fêtes créées en juillet 1932 et jumelées avec Pampelune dont Bayonne partage la culture

Fêtes de Bayonne

Certes, cette année, il n'y avait pas un Deschamps, un Ruffier un Cassel ou un People de passage, pour lancer une des trois clés (en polystyrène) de la Ville en signe d'ouverture. Une première depuis 1960 quand Luis Mariano et Johnny Hallyday avaient lancé cette tradition. Mais l'essentiel de ces festivités ne se trouve pas au balcon le soir d'ouverture. Elles sont devenues aussi diurnes que nocturnes et se partagent en famille.

En ce samedi, les 82e Fêtes de Bayonne officiellement déclarées en juillet 1932, interrompues entre 1940 et 1945, entament leur quatrième journée. Qui ont été particulièrement marquées hier  par cette Journée des enfants qui s'avère comme en étant la plus belle réussite diurne. De quoi gommer un peu le plateau plutôt palichon de leur ouverture la veille. En effet, on était loin de cette année 1960 quand André Behoteguy, le président de l'époque pour faire oublier à Johnny que le maire Henri Grenet l'avait interdit de concert au théâtre par crainte pour les fauteuils et avait invité au balcon l'idole des jeunes pour lancer les fêtes et les clés par la même occasion, avant un concert au casino d'Hossegor.  En compagnie de Luis Mariano, à l'époque star de l'opérette....On en serait presque aujourd'hui à regretter Natasha Saint-Pier et Fabien Onteniente, l'an dernier, quand on a vu le charmant Jacques Gardet jeter les clés en polystyrène vert blanc et rouge. Une façon sûrement de rendre hommage au chai Ramina, situé à proximité des Halles, son antre et véritable lieu de rendez-vous des festayres et happy few bayonnais avant de débouler dans les rues du Petit et du Grand Bayonne.

A ce jour, l'esprit des Fêtes, comme la météo d'ailleurs auquel tenait le nouveau maire Jen-René Echegaray est vraiment à la hauteur des espérances. Pourquoi?  Au lieu de ressembler, comme autrefois à un déambulatoire de fêtards avinés elles sont devenues familiales, chaleureuses et diurnes. Comme cette Journée des enfants -et des parents- le jeudi matin qui en sont le meilleur augure, avec pique nique au pied des Remparts de la Poterne et des animations, toutes gratuites avec la collaboraration des clubs sportifs. Du yoga le matin, à la zumba en passant par le Réveil du Roi entouré de sa Cour des Grosses têtes, toutes les plages horaires sont occupées. Avec ce samedi aux arènes de Lachepaillet à 18h30 la corrida à cheval et à 22H le Corso lumineux. Comme le soulignait le président du comité des Fêtes Henri Lauqué. "Grace au dévouement des associations il y aura encore dix chars cette année. Quand on voit le travail que cela représente....Sans parler des bandas musicales qui auront traversé les rues de Bayonne jours et nuits....Et qui comme les festayres seront gagnées par la fatigue. Sans cette mobilisation, les Fêtes ne seraient pas devenues ce qu'elles sont."

Les chiffres parlent d'eux même

 

grosses têtes des bandasCes Fêtes, au budget résiduel pour la Ville de 850 000 euros et qui comptent Chronoplus, la société de transports du  district et le Consortium du jambon comme partenaires, sont les plus importantes du grand Sud Ouest. Leurs chiffres le plus souvent ignorés du million de visiteurs qui les fréquentent parlent d'eux mêmes. Qu'on en juge: 80 groupes musicaux, 24 bandas, 19 groupes traditionnels, 70 personnes mobilisées pour le Corso et autant pour la course de vaches, plus de 1900 pique-niques fournis. Plus de 3 500 personnes qui auront défilé au point info des Fêtes. 15 kilomètres de barrières de protection (5000 barrières) auront été posées et 300 agents municipaux mobilisés et 120 tonnes de déchets collectés. 1 500 000 verres réutilisables auront été distribués (1 euro ) de consignes. Mais leur design, qui correspond à l'affiche, est tellement séduisant que beaucoup les auront été conservés. Qui auront permis d'éconnomiser 6 millions de verres jetés.....

Ce samedi est la Journée de Pampelune, la ville festayre jumelle et dimanche, après la Messe des bandas en l'église Saint-André, un défilé traversera la ville pour aller réveiller une dernière fois le roi Léon sur le balcon de la mairie. Enfin après le Corso, chacun dénouera la relique des fêtes, le foulard rouge... 

Une première cette année: les Fêtes auront été largement vécues sur les réseaux sociaux et interactives. Ainsi, les spectateurs du Corso pouvaient choisir leur char préféré. Comme chaque année, le Corso des Fêtes défilera deux fois : le samedi et le dimanche de 22h à minuit. Une nouveauté cette année : le public pourra voter pour son char préféré par SMS. Les dix chars qui concourent seront exposés à partir de 18h sur le boulevard Alsace-Lorraine dans le quartier Saint-Esprit.

Le coût du SMS sera de 0,50 € plus prix d'un SMS ; le numéro à composer est le 64100. Les Fêtes de Bayonne sont remarquablement contemporaires....

Tout le programme et les infos des Fêtes de Bayonne sur le site www.fetes.bayonne.fr

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
1656
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !