17/11/17 : Dans le cadre du festival international AlimenTerre, l’AMAP de la Baïse et le magasin Biocoop de Nérac organisent une projection du film « Hold up sur la banane », réalisé par François Cardona, le jeudi 23 novembre à 20h Salle des Écuyers à Nérac.

17/11/17 : Les traités transatlantiques. Tel est le sujet du débat qu'organise le Centre d’Information Europe Direct Moyenne Garonne / Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne le vendredi 8 décembre à 18h au Comoedia, 32 Rue Léopold Faye à Marmande.

17/11/17 : Le groupe cinématographique rochelais CGR ( Georges Raymond) vient de racheter Cap Cinéma qui exploite 22 salles en France dont celles de Périgueux et d'Agen. Le réseau CGR devient le premier exploitant français. Et le deuxième en terme d’entrées.

16/11/17 : A l'occasion du centenaire de l'arrivée de l'armée américaine à La Rochelle, l'esplanade Eric-Tabarly accueille deux wagons d'époque, classés aux Monuments historiques, comme patrimoine de la 1re Guerre Mondiale. A voir jusqu'au 19 novembre.

15/11/17 : Vinitech Siffel, le Salon mondial vitivinicole, arboricole et maraîcher organisé par Congrès Expositionx de Bordeaux, annonce sa prochaine édition à Bordeaux du 20 au 22 novembre 2018.

15/11/17 : Lascaux IV, le centre international d'art pariétal de Montignac, a été désigné l'un des trois meilleurs projets de tourisme européens 2017 par la British Guild of travel writers avec le musée des Vikings au Danemark et la maison Mondrian aux Pays-Bas.

10/11/17 : La Maison de la Charente-Maritime accueille jusqu'au 29 décembre l'exposition "Objectif enfance", notamment sur les actions en faveur des enfants dans le monde, qui fut exposée sur le parvis de l'hôtel de ville à Paris. Entrée libre

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/11/17 | Charente-Maritime : fermeture de passages à niveau entre Saintes et Royan

    Lire

    La SNCF Réseau a engagé des travaux de changement de rails et de ballast sur l'axe Royan-Saintes, perturbant la circulation jusqu'en avril prochain. Des bus circulent sur cet axe à la place des trains, mais des passages à niveau vont aussi devenir temporairement inaccessibles à Pisany, Saint-Romain-de-Benetn Saujon et Médis, du 21 novembre jusqu'en mars prochain. Ce chantier de 34,9 M€ est financé par la Région (66%),le Département (22%) et SNCF Réseau (11%).

  • 17/11/17 | Solidarité Réfugiés 33 manifeste les 18 et 20 novembre

    Lire

    Le collectif Solidarité Réfugiés 33, en avant première à la journée nationale sur les mineurs isolés étrangers de lundi 20 novembre, sera présent ce 18 novembre à 14 heures place de la Comédie à Bordeaux pour une action de "sensibilisation de la population" et "témoigner avant une conférence de presse prévue le 20 novembre, Place Pey Berland, de "centaines de situation où le droit n'est pas appliqué en matière de santé, de logement, d'éducation, de protection pour les réfugiés, les migrants, les exilés"

  • 17/11/17 | La Région expérimente un autobus au bioéthanol

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine expérimente depuis le 6 novembre un car roulant à l'ED95 sur le réseau TransGironde, en partenariat avec Citram Aquitaine, Raisinor France et Scania; sur la ligne 201 entre Bordeaux, Saint-André de Cubzac et Blaye il circule avec un bio carburant issu de résidus viniques. Destiné principalement aux autobus, autocars et poids lourds, l'ED 95 est obtenu par un procédé de fermentation industrielle permettant la transformation du sucre de marcs de raisin en alcool brut, ensuite distillé puis déshydraté pour obtenir le bioéthanol..

  • 17/11/17 | La pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine s'ouvre à tous les secteurs

    Lire

    Cap@cités, la pépinière d'entreprises de l'agglomération périgourdine, élargit son champ d'action. La pépinière accueille désormais tout type d'entreprises, sans restriction de secteurs d'activités (à l'exception des services à la personne). Reste un critère d'âge, avoir moins de 3 ans... Tous les porteurs projets ou nouvelles entreprises peuvent bénéficier des solutions offertes par ce lieu : domiciliation, incubation, pépinière, espace de coworking. Plus d'infos

  • 17/11/17 | Ciné-débat « L'intelligence des arbres » à Contis

    Lire

    Dans le cadre du mois du film documentaire, le documentaire allemand, « L'intelligence des arbres », de Julia Dordel et Guido Tölke donnera lieu à une projection-débat au cinéma de Contis (Landes) animée par Jacques Hazera Expert forestier,Vice-Président de Pro Silva France. Ce film montre le travail minutieux et passionnant des scientifiques, nécessaire à la compréhension des interactions entre les arbres ainsi que les conséquences de cette découverte. Rendez-vous dimanche 19 novembre à 17h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Bayonne: le lycée de Seaska inauguré

17/09/2017 | Alain Rousset a placé cette inauguration sous le signe de l'importance du bilinguisme comme atout au "service de l'avenir de nos enfants"

Alain Rousset

Ce samedi 16 septembre restera comme un grand moment dans l'histoire de l'association Seaska qui, à côté de l'enseignement public et de l'enseignement privé confessionnel, prend une part importante à la sauvegarde et au renouveau de la langue basque. En effet, sur Les Hauts de Sainte-Croix à Bayonne, était inauguré le lycée "Bernat Etxepare" qui accueille, pour sa première rentrée 299 lycéens, dans un ensemble de qualité au financement duquel le Conseil régional, dont on rappelle qu'il dispose de la compétence "lycées", a pris une part essentielle.

Rien d'étonnant à ce que son président, Alain Rousset, soit venu participer à cette inauguration, aux côtés notamment de Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne et président de la Communauté d'agglomération du Pays Basque et en présence de la grande famille de Seaska et de son président Pascal Indo. Les trombes d'eau qui ont accompagné cette inauguration n'ont pas douché l'enthousiasme des participants dont nombre de parents et grands parents qui, pour la circonstance, ne pouvaient que parler l'euskara, heureux de mesurer le chemin parcouru depuis que Seaska, aujourd'hui fédération des trente quatre ikastolas du Pays Basque, a vu le jour en 1969. Une autre époque où l'enseignement de la langue basque, de surcroît en immersion, semblait plus qu'incongrue: un dangereux retour en arrière. Il faut se souvenir, aussi, du contexte politique de ces années, et de bien d'autres qui ont suivi, et savoir que Seaska devait beaucoup au soutien venu de l'autre rive de la Bidassoa.

Le nombre de locuteurs augmente

Ce lycée va donc prendre sa part au renouveau de la langue et former des bacheliers dont, évidemment, le souhait de beaucoup sera d'enseigner à leur tour. Et Pascal Indo de se projeter à son tour, en soulignant que les 330 enfants inscrits en petite section de maternelle lors de cette rentrée dans les ikastolas sont autant de collégiens et bacheliers futurs. Une évolution remarquable au sein d'un mouvement important dont M. Prévôt le principal du collège Marracq de Bayonne, qui a reçu Aqui ce samedi aussi, rappelle le rôle que l'Education nationale joue et est appelée à jouer dans cette évolution. Et le président du Conseil régional de placer, résolument, son propos à hauteur des enjeux majeurs à ses yeux pour l'avenir des jeunes et d'un territoire: " le plurilinguisme dès le départ des apprentissages est une chance intellectuelle, culturelle, donnée à nos enfants.

Le travail que nous menons ensemble - et de saluer au passage le rôle joué par Mathieu Bergé, conseiller régional et vice-président de l'Office public de la langue basque - et que vous avez initié ici est une vraie réussite; nous avons aujourd'hui un nombre de locuteurs qui réaugmente et pour moi qui suis un décentralisateur radical la langue fait partie de la décentralisation...La création de la collectivité d'agglomération va permettre, en outre, une solidarité entre toutes les communes, leurs richesses et leur développement." Des paroles qui ne pouvaient que résonner doucement à l'oreille de Jean-René Etchegaray, le président de la communauté pays basque, lequel en accueillant Alain Rousset avait rappelé que la création de ce lycée n'avait pas été "un long fleuve tranquille", depuis le projet initial envisagé à Biarritz jusqu'à cette implantation au coeur "du Bassin de vie", à deux pas du département des Landes mais aussi à proximité immédiate du noeud autoroutier de Bayonne et des transports urbains.

"La région a fait un effort considérable - apport de 7,2 millions d'euros - et il a fallu travailler dans l'urgence. Il y a trois ans ce n'était pas si facilement imaginable de pouvoir aboutir à la réalisation qui accueille maintenant ces 300 élèves - 400 pourront être scolarisés - qui disposent de conditions d'études idéales dans un lycée neuf et bien équipé." Des locaux, en effet, flambant neufs et conçus pour cet établissement, lycée général et professionnel. Des locaux complétés par un internat et un gymnase multisports, à faire bien des envieux, mais des murs et des salles qui s'agrémenteront de quelques équipements et couleurs bienvenus pour le finacement desquels Seaska poursuit sa campagne d'appels à dons de façon singulière, depuis l'automne passé, par l'invitation faite à acquérir un pommier, moyennant un don de 30, 50 ou 100 euros. Un arbre qui pourra être planté chez soi ou confié au "verger de l'euskara". Personne ne s'étonnera qu'à l'heure de fêter l'événement le jus de pomme et le cidre basque aient été de la partie.

Joël Aubert - Piotr Czarzasty
Par Joël Aubert - Piotr Czarzasty

Crédit Photo : Aqui.fr

Idées neuves en Nouvelle AquitaineCet article fait partie du dossier

Voir les autres articles de ce dossier
Partager sur Facebook
Vu par vous
6116
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !