Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/09/18 : Charentes : la rivière Né passe en alerte de crise, niveau sécheresse. Un arrêté prévoit l'interdiction totale des prélèvements à usage d’irrigation agricole, y compris les cultures dérogatoires déclarées, à partir de ce matin 8h.

19/09/18 : Pont de l'île de Ré : Menée cette nuit, la visite d'inspection des services spécialisés du réseau scientifique et technique de l'Etat a confirmé le bien-fondé des mesures de restriction de circulation, qui restent appliquées jusqu'à nouvel ordre.

19/09/18 : Forum pour l’emploi organisé par l’ARCA, Association pour la Relation Client en Nouvelle-Aquitaine, jeudi 20 sept de 9h à 13h à la Maison des Associations de Mérignac. 10 recruteurs présents et 150 postes à pourvoir immédiatement.

19/09/18 : Fermeture du Pont d’Aquitaine dans les deux sens sur la section de la rocade A630 entre les échangeurs 2 et 4 du mercredi 19 à 21h au jeudi 20 sept à 6h, du jeudi 20 à 21h au vendredi 21 sept à 6h, du samedi 22 à 22h au dimanche 23 sept à 18h.

19/09/18 : Charente-Maritime : un nouvel arrêté limite l'irrigation à compter de ce matin 9h à un volume hebdomadaire de 7% du volume restant à consommer depuis le 15 juin, sur les bassins Seudre, Bruant, Charente aval, Marais Sud et Nord de Rochefort, Seugne.

19/09/18 : La Rochelle : suite à un appel à la grève de la CGT et de la CFDT, un peu plus d'un bus sur deux ne circulent pas ce matin. aucun bus ne circule ce mercredi matin sur les quatre lignes Illico, ainsi que sur les lignes 6, 7, 8, 11, 13, et 16.

18/09/18 : Charente-Maritime : Gérard Davet et Fabrice Lhomme, les auteurs d'"un président ne devrait pas dire ça", seront à l'Agora de Saint-Xandre (près de La Rochelle) pour une conférence-débat le mercredi 26 septembre à partir de 18h30.

18/09/18 : Charente-Maritime : Une visite d'inspection étant programmée ce soir au sein du pont de Ré, la circulation est interdite à tous les poids lourds de plus de 3,5 tonnes à compter de 20h ce mardi 18 septembre jusqu'à 7h mercredi 19 septembre.

18/09/18 : La Rochelle : pour lancer officiellement la nouvelle saison 2018-2019, le Carré Amelot ouvre ses portes et organise les festivités "Déambulation et petites formes" samedi 22 de 14h30 à 20h30, avec des spectacles, ateliers et expositions. Gratuit.

18/09/18 : La Rochelle s’engage dans une série d’actions de sensibilisation au Self data. La Ville organise une Conférence publique, "Données personnelles, et si on en parlait ?", jeudi 20 septembre à 18 heures au Musée maritime La Rochelle.

18/09/18 : C'est confirmé, Florence Parly, la Ministre des Armées sera présente le 2ème jour du Salon ADS SHOW, à Mérignac, le jeudi 27 septembre.+ d'info

18/09/18 : A Bordeaux, le Centre Régional Information Jeunesse organise un Jobs Dating Spécial Rentrée ces 18 et 19 septembre: 200 offres d'emploi dans la garde d'enfants, animation, grande distribution, soutien scolaire, propreté et hôtellerie restauration+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/09/18 | Pau : un rallye étudiant pour découvrir la ville

    Lire

    Pensé par et pour les jeunes, la Mairie de Pau lance le 4 octobre, son 1er Rallye Etudiant. Objectif, selon Régis Laurent Adjoint au maire chargé de la jeunesse: «souhaiter la bienvenue à Pau aux nouveaux étudiants tout en leur montrant la palette des activités associatives, culturelles et sportives qui y sont possibles». Destinés aux étudiants et étudiants des métiers de 1ère année, ce rallye, mêlant jeu de piste urbain et battles entre équipes, permettra aux jeunes de découvrir les acteurs du territoire au fil de leur pérégrination. A 19h, rdv pour un concert électro gratuit et ouvert à tous place Clémenceau. Détails et inscription.

  • 19/09/18 | Les " Ford" appellent à manifester le 22 septembre

    Lire

    A l'initiative des syndicats CFTC et CGT de l'usine Ford de Blanquefort une manifestation aura lieu le 22 septembre à 14h place de la République à Bordeaux. 872 emplois directs et 3.000 emplois induits sont menacés soulignent-ils, insistant sur les aides publiques apportées à la multinationale: de "2013 à 2018 Ford Aquitaine Industries a engrangé près de 50 millions d'euros pour maintenir les 1000 emplois soit approximativement 830 euros par salarié par mois sur 5 ans."

  • 19/09/18 | Anti-ours face à De Rugy, la tension monte en Béarn

    Lire

    L'annonce dans le journal Sud-Ouest ce mercredi, de la venue de François De Rugy à Pau jeudi 20 septembre, sur le thème du lâcher de 2 ourses dans le massif pyrénéen, n'a pas tardé d'effet dans les rangs des « anti ». Si dans un communiqué la Fédération Transpyrénéenne des Éleveurs de Montagne 64 juge cette visite «indécente», un collectif d'éleveurs non identifié appelle quant à lui à «un rassemblement musclé» au village d'Asasp-Arros et précise «s'il faut des armes et des fusils pour que notre message résonne aux oreilles de François de Rugy et jusqu'en Slovénie, ils seront sortis!»

  • 19/09/18 | Portes ouvertes pour les 60 ans de l’INJS

    Lire

    L’Institut National des Jeunes Sourds de Bordeaux, implanté à Gradignan, fêtera ses 60 ans le 22 septembre prochain. Pour lancer une journée ouverte au public, l’arbre des 60 ans sera planté à 10h30. Une exposition dans la chapelle retracera son histoire et la journée sera ponctuée de tables rondes où familles et jeunes raconteront leur expérience. Vous pourrez aussi visiter le site et profiter pour clôturer la journée d’un spectacle réalisé par un magicien sourd.

  • 19/09/18 | Les V3 électriques arrivent à Bordeaux

    Lire

    Avis aux amateurs de vélos sur la métropole bordelaise. Ce mercredi, Keolis et Bordeaux Métropole ont présenté, à l'occasion de la "rentrée" du réseau TBM, le premier V3 électrique. Doté d'une batterie démontable et d'une autonomie de dix kilomètres, il sera rechargeable en une heure trente et son abonnement devrait coûter six euros par mois. Keolis et Bordeaux Métropole ont ainsi prévu d'en déployer 1000 dès le début de l'année 2019.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Biarritz est fière d'accueillir les Bleus

17/05/2016 | C'est Byzance pour la nouvelle marque Biarritz Pays basque qui accueille la bande à Deschamps ce soir

Régina Biarritz

Depuis la semaine dernière la station balnéaire préférée de Napoléon III et d'Eugénie l'affiche clairement jusque dans les devantures de ses commerces par intermédiaire d'une affiche bleu de France: elle est fière d'accueillir dès ce soir l'équipe nationale de foot pour cinq petites journées. L'annonce de l'ouverture des quatre entraînements au public au stade d'Aguilera a été foudroyante comme un coup de génie de Ben Arfa à Nice: 7000 supporters se sont inscrits dans la nuit de mercredi jour de l'ouverture de demande d'ayant droit sur le site de la Fédération française de foot. Un signe de l'engouement pour l'Euro 2016

Michel Veunac, le maire de Biarritz, a signé un arrêté pour assurer la tranquillité de l’équipe de France de football de football qui effectue son premier stage de cinq jours à Biarritz. Entre l’hôtel Regina où elle réside et le parc Aguilera où elle effectuera ses entraînements. Du pain bénit pour la station balnéaire qui, nous l’avons écrit, vient d’étrenner son label « Biarritz Pays basque ». Ce séjour à l’aune de la saison ne pouvait mieux tomber.

« Biarritz a tout fait pour développer ses atours et c’est parce que Biarritz a su offrir sa capacité d’accueil, son environnement et son stade Aguilera que l’équipe de France a choisi ce lieu. » Certes ! Mais à l’origine, il y a quand même Didier Deschamps, ce Bayonnais né en 68, formé à l’Aviron bayonnais foot qui lui a dédié son stade après l’Euro 2000. Le capitaine victorieux du Mondial 98 a toujours gardé un coin de Côte basque dans sa tête. Avec l’efficace recommandation de Jean-Michel Larqué, le Béarnais de Saint-Etienne résident sur la Côte basque qui l’a adoptée depuis longtemps. La preuve ? Qu’il ait été entraîneur de Monaco ou de Marseille, il a toujours choisi de mettre ses joueurs au vert sur la Côte basque. À Anglet, à l’hôtel Atlanthal à quelque cinq kilomètres de la page des rois. Avec sa forêt de Chiberta poumon vert et de calme, la ville où vivent encore ses parents. Il y vient rarement, certes, mais aime aller jouer en toute tranquillité sur les cours de tennis de El Hogar avec son fils Dylan.

La Côte basque, terre de stages dans la tranquilitéUne aspiration de calme et de discrétion c’est son tempérament, qu’il partage avec la côte bretonne et Concarneau, ce Finistère dont son épouse Claude est originaire. Cette fois donc, il ira à Biarritz pour créer ce liant indispensable à son groupe dont il manquera plusieurs internationaux en contrat à l’étranger parmi lesquels Olivier Giroud et Antoine Griezmann. La preuve ? Les quatre entrainements prévus au stade Aguilera seront publics. Toutefois, Hatem Ben Arfa, enrôlé dans la réserve apportera-t-il par sa présence un peu d’événementiel supplémentaire ? Il y a une douzaine d’années, il avait effectué au centre de thalasso de Serge Blanco à Hendaye un stage sur la Côte basque avec les moins de 19 ans, dont Nasri et Benzema, sous la direction du Cibourien Philippe Bergeroo. Et avaient reçu la visite de Christian Sarramagna, alors entraineur de l’Aviron Bayonnais, le club formateur donc de Didier Deschamps. Ou encore André-Pierre Gignac, libéré ce week-end depuis l’élimination de son club, les Tigres, de la Coupe du Mexique...

Un hôtel qui a été entièrement rénové il y a dix moisC'est donc, nous l’avons annoncé, l’hôtel Régina, 5 étoiles avec vue sur le phare, un bijou art déco situé sur les hauteurs de la ville de Biarritz qui recevra donc l’équipe de France de football dès ce soir pour ce mini stage. Ce choix, comme celui de la ville, via les réseaux a fait l’objet de nombreux commentaires. Notamment de la part de Bayonnais qui ont en travers que le coach de l’équipe de France qui effectua ses premiers pas sur la pelouse de l’Aviron bayonnais foot ne choisisse pas cette ville. Malgré le profilage du projet de Communauté d’agglomération unique du Pays basque, certains gardent l’esprit de clocher. En réalité, ce choix a été dicté non par le seul Didier Deschamps, mais par la Fédération française de football qui compte de nombreux partenaires dont le groupe ACCOR qui possède deux cinq étoiles et souhaitait qu’un de ses hôtels haut de gamme soit le lieu de résidence de l’équipe de France : le Sofitel Miramar Thalassa créé par les frères Bobet dans les années 80 et un franchisé, le Régina situé en amont. Les infrastructures du Sofitel avaient de quoi séduire, notamment en matière d’installations de thalassothérapie, mais cet établissement qui compte une clientèle d’habitués, pour la plupart étrangers, ne pouvait, comme il l’était souhaité pour des raisons de sécurité, réserver la totalité de ses chambres au staff et aux joueurs de l’équipe de France. C’est alors le Régina qui a été désigné.

Cet établissement fait partie de la prestigieuse Mgallery Collection et a été récemment entièrement rénové. De facture Belle Époque, il a conservé son superbe jardin d’hiver surmonté d’une verrière et cerné par chambres et suites. Outre un spa, une salle de réunion et d’une piscine, les tricolores pourront déjeuner dans le superbe restaurant dont la carte est signée du célèbre chef Georges Blanc. Avec vue imprenable sur le phare de Biarritz, précédé d’une superbe allée de tamaris menant au Cap Martin, qui de ses falaises débordant sur la ville voisine d’Anglet marque la frontière cartographique de la Côte basque. Il ne surprendra personne d’apprendre que la direction de l’hôtel n’ait pas communiqué sur le séjour.

Hotel Regina aqui2


Dès lundi soir, le périmètre de l’hôtel sera protégé et des barrières hérissées afin d’interdire tout stationnement de voiture aux abords du parking. Comme ce sera le cas au stade Aguilera qui sert de cadre aux prestations du club de rugby du Biarritz Olympique. Certes réduit à sa plus simple expression en matière de stratégie, même si le choix du sélectionneur est une forme d’aveu, ce stage ajoutera du vernis à la station balnéaire qui peut ajouter une touche sportive à son catalogue. La preuve ? Les réservations pour participer aux entrainements publics sont parties en l’espace de 12 heures.

 

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
7518
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !