Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 14/08/18 | EasyJet relie Paris et les pistes de ski

    Lire

    EasyJet vient de lancer une ligne Paris-Pau pour l’hiver 2019. L’aéroport de Pau proposera des navettes directes vers les pistes de ski, disponibles à la vente dès le 1er septembre, et la compagnie facilite le transport des équipements de ski. Deux vols quotidiens sont proposés et jusqu’à deux vols par jour les lundis, jeudis et vendredis.

  • 14/08/18 | Madiran et Pacherenc à la fête!

    Lire

    Ces 14 et 15 août, le village béarnais de Madiran met à l'honneur les appellations Madiran et Pachrenc du Vic Bilh à l'occasion de sa Fête du vins. Pour célébrer les 70 ans des 2 appellations, à travers de nombreuses animations: un espace vins (entrée 5 €) avec dégustations, ventes de vins et rencontres avec les vignerons, mais aussi jeux pour enfants, marché gourmand, défilé des confréries, soirées tapas, bals, concerts le tout accompagnée d'une fête foraine et d'un feu d'artifice pour finir en beauté, le 15 août à 23h30.

  • 13/08/18 | Revenu de base : une expérimentation dans les départements préconisée

    Lire

    Jean-Luc Gleyze, président du département de la Gironde, note avec intérêt que le rapport de préfiguration de France stratégie, qui vient d'être remis au Premier ministre sur l'allocation sociale unique préconise en conclusion "une expérimentation préalable dans une partie du territoire. Il rappelle la volonté de la Gironde d'expérimenter le revenu de base et précise que les scénarios d'expérimentation d'un revenu de base portés par la Gironde et 12 autres départements ne "font pas de perdants".

  • 13/08/18 | L’Afrique de retour en Sud-Gironde

    Lire

    Grâce à l’engagement de la mairie de Noaillan la 4ème édition du festival Africa Ciron aura lieu le 25 août à la maison Dubernet. Différentes activités comme de la danse, des contes, un concert, des expositions ou une projection nous permettront d’enrichir notre culture africaine. Safiatou Faure, qui a créé le festival du Sahel de Saint-Médard-en-Jalles sera mise à l’honneur. Entrée gratuite. Programme : https://dubernet.noaillan.fr 

  • 11/08/18 | 10ème Confituriades à Beaupuy (47)

    Lire

    Pour la 10ème édition des Confituriades, la fraise est à l’honneur du championnat du monde de la confiture. Seul salon en France entièrement dédié à la thématique des confitures, il se déroule les 18 et 19 août à Beaupuy, en Grand Marmandais. Une soixantaine d’exposants, plus de 500 confitures à la dégustation et à la vente, des ustensiles de cuisine pour réaliser ses confitures à la maison mais aussi des démonstrations, ateliers culinaires et animations ponctueront ce week-end festif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Biarritz repousse ses limites de baignades!

21/10/2014 | Pour la première fois la Ville a fait appel aux volontaires de l'association Biarritz Sauvetage côtier pour surveiller la Grande plage. Hier une noyade à la Milady a montré l'importance du dispositif

Le poste des sauveteurs côtiers

C'est Guillaume Barucq, l'adjoint à l'environnement, qui a sensibilisé le maire Michel Veunac sur le sujet jeudi soir lors d'une réunion d'adjoints. Depuis quatre jours des sujets passaient quasiment en boucle sur les chaines de la TNT sur les conditions météorologiques exceptionnelles dont Biarritz allait bénéficier ce week-end. "L'établissement de genre de dispositif dans des conditions exceptionnelles", faisaient partie de mes vœux pendant la campagne électorales. D'autant que l'on annonçait des situations océanique difficiles". Hier une noyade plage de la Milady a montré l'importance du dispositif

La noyade hier, plage de la Milady, d'un promeneur par une vague de shore break (vague déferlante sur le bord de la plage principalement à marée haute), plus forte que les autres, a démontré que la réactivité de la Ville de Biarritz, et particulièrement de son adjoint à l'environnement Guillaume Barucq n'avait pas été surévaluée. "Quand j'ai vu la semaine dernière toute la com qui circulait sur les conditions météorologiques exceptionnelles de Biarritz pour le week-end, je me suis dit qu'il falliat faire quelque chose si l'on ne voulait pas être débordés, explique ce doc surfeur. Lors de la réunion d'adjoints que nous avons le jeudi soir en mairie, je l'ai exposé au maire Michel Veunac. Il m'a dit banco, vas-y mais va-t-on trouver des volontaires bénévoles pour cela....?"
Sitôt la réunion terminée Guillaume Barucq informe  le responsable des sports de la Ville et joint Michaël Mathé, le directeur et permanent de Biarritz Sauvetage côtier. Cette association a l'agréement sécurité civile donné par la Fédératon française de secourisme. Elle intervient aussi lors de grandes manifestations populaires comme le Big Festival. Le garçon connait les MNS qui surveillaient les plages biarrotes et sait ceux qui pourront être disponibles. Certains sont partis en trip surf la saison terminée, d'autres exilés pour des études. Il en réunit neuf dont Romain, qu'il appelle le chef de plage de la Grande, cette bande de sable qui va de l'ancien hôtel Bellevue au fameux hôtel du Palais. L'été elle peut accueillir dix mille plagistes....Eva aussi qui sévissait  plus au sud sur la Côte des basques est à pied d'oeuvre dès le samedi matin;

shore break aqui2L'après-midi tient ses promesses. "Regarde, dit Romain à un de ses collègues, ce gars-là sur la gauche semble avoir du mal à respirer, vas-y retourne le pour le ramener, tu te crèveras moins....." En dix secondes le sauveteur se retrouve près de cet estivant....Noyade de stade 1, certes pas grave, mais seul il n'en serait pas sorti.....Au fur et à mesure que la marée baisse, le jus se dessine et Michel Mathé prend la décision de déplacer la zone de bain et le mirador de surveillance plus au nord....Pendant le week end, une quinzaine de personnes seront ainsi ramenées. "Ce n'est pas évident de surveiller à la fois les personnes qui sont dans le bain à coup d'une centaine, mais aussi ceux qui se promènent et peuvent être happées par les vagues de shore break", ajoute Michael Mathé.

Contrairement à ce que pensent les gens et particulièrement les touristes, le déferlement des vagues n'est pas régulier et souvent certains, en se promenant, prennent la distance du déferlement "normal" mais fréquemment une plus forte que les autres peut monter plus haut sur le rivage déséquilibrer des promeneurs et les emporter avec le retour de la vague.

"C'est vrai que cette expérience est une première, ajoute Guillaume Barucq mais quand on va surfer en Australie et même au Costa Rica, on se rend compte que la surveillance est moins rigide qu'en France et fonctionne selon les besoins. Quand parfois je vois dix MNS et CRS, en plein été surveiller un océan plat comme la Méditéranée, complètement étale, plate, je me dis qu'on pourrait libérer des énergies pour les faire revenir quand les conditions sont autrement plus dangereuses. Il va falloir que nous nous posions désormais la question avec des conditions climatiques évoluant. Mais il faut savoir que cela a aussi un coût....Mais en attendant je suis vraiment ravi de la réactivité de ces jeunes et il faut le dire d'une image de Biarritz qui sur le coup aura été bien dépoussiéré..."

"Ne faudrait-il pas envisager une équipe mobile ?"Le maire d'Anglet, Claude Olive, a noté avec une certaine admiration la réaction biarrote sur cette décision de surveillance hors saison, mais sa gestion n'est pas la même. Autant Biarritz est une ville à plages urbaines, que celle d'Anglet, à partir du Cap Martin qui marque les limites des côtes basque et landaise, se trouve ans une configuration de la seconde et sur 4,5 kms sans discontinuer  jusqu'à l'embouchure de l'Adour avec un lot de baïnes qui peut concurrencer Biscarrosse et la surveillance -et donc son coût, n'est pas le même. "Mais je crois que  l'on doit mener une réflexion sur le sujet assure-t-il On ne peut mettre une surveillance d'arière saison sur toutes les plages. Notre ville consacre en moyenne 400 0000 euros à cette surveillance. Il y aura des choix à faire. Et pourquoi pas mutualiser les solutions et créer une équipe mobile?"

Assurément à la rentrée l'Agglomération Côte Basque Adour (Acba) , dont trois des cinq communes sont littorales, chercheront  sûrement des solutions. Guillaume Barucq, le doc-surfeur aura eu le mérite de poser concrètement le problème. Biarritz a changé: il y a huit surfeurs au Conseil municipal, dont Richard Tardits, Monsieur football américain dans l'opposition. Et ça commence à déménager dans la cité impériale.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
3138
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !