18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Biarritz repousse ses limites de baignades!

21/10/2014 | Pour la première fois la Ville a fait appel aux volontaires de l'association Biarritz Sauvetage côtier pour surveiller la Grande plage. Hier une noyade à la Milady a montré l'importance du dispositif

Le poste des sauveteurs côtiers

C'est Guillaume Barucq, l'adjoint à l'environnement, qui a sensibilisé le maire Michel Veunac sur le sujet jeudi soir lors d'une réunion d'adjoints. Depuis quatre jours des sujets passaient quasiment en boucle sur les chaines de la TNT sur les conditions météorologiques exceptionnelles dont Biarritz allait bénéficier ce week-end. "L'établissement de genre de dispositif dans des conditions exceptionnelles", faisaient partie de mes vœux pendant la campagne électorales. D'autant que l'on annonçait des situations océanique difficiles". Hier une noyade plage de la Milady a montré l'importance du dispositif

La noyade hier, plage de la Milady, d'un promeneur par une vague de shore break (vague déferlante sur le bord de la plage principalement à marée haute), plus forte que les autres, a démontré que la réactivité de la Ville de Biarritz, et particulièrement de son adjoint à l'environnement Guillaume Barucq n'avait pas été surévaluée. "Quand j'ai vu la semaine dernière toute la com qui circulait sur les conditions météorologiques exceptionnelles de Biarritz pour le week-end, je me suis dit qu'il falliat faire quelque chose si l'on ne voulait pas être débordés, explique ce doc surfeur. Lors de la réunion d'adjoints que nous avons le jeudi soir en mairie, je l'ai exposé au maire Michel Veunac. Il m'a dit banco, vas-y mais va-t-on trouver des volontaires bénévoles pour cela....?"
Sitôt la réunion terminée Guillaume Barucq informe  le responsable des sports de la Ville et joint Michaël Mathé, le directeur et permanent de Biarritz Sauvetage côtier. Cette association a l'agréement sécurité civile donné par la Fédératon française de secourisme. Elle intervient aussi lors de grandes manifestations populaires comme le Big Festival. Le garçon connait les MNS qui surveillaient les plages biarrotes et sait ceux qui pourront être disponibles. Certains sont partis en trip surf la saison terminée, d'autres exilés pour des études. Il en réunit neuf dont Romain, qu'il appelle le chef de plage de la Grande, cette bande de sable qui va de l'ancien hôtel Bellevue au fameux hôtel du Palais. L'été elle peut accueillir dix mille plagistes....Eva aussi qui sévissait  plus au sud sur la Côte des basques est à pied d'oeuvre dès le samedi matin;

shore break aqui2L'après-midi tient ses promesses. "Regarde, dit Romain à un de ses collègues, ce gars-là sur la gauche semble avoir du mal à respirer, vas-y retourne le pour le ramener, tu te crèveras moins....." En dix secondes le sauveteur se retrouve près de cet estivant....Noyade de stade 1, certes pas grave, mais seul il n'en serait pas sorti.....Au fur et à mesure que la marée baisse, le jus se dessine et Michel Mathé prend la décision de déplacer la zone de bain et le mirador de surveillance plus au nord....Pendant le week end, une quinzaine de personnes seront ainsi ramenées. "Ce n'est pas évident de surveiller à la fois les personnes qui sont dans le bain à coup d'une centaine, mais aussi ceux qui se promènent et peuvent être happées par les vagues de shore break", ajoute Michael Mathé.

Contrairement à ce que pensent les gens et particulièrement les touristes, le déferlement des vagues n'est pas régulier et souvent certains, en se promenant, prennent la distance du déferlement "normal" mais fréquemment une plus forte que les autres peut monter plus haut sur le rivage déséquilibrer des promeneurs et les emporter avec le retour de la vague.

"C'est vrai que cette expérience est une première, ajoute Guillaume Barucq mais quand on va surfer en Australie et même au Costa Rica, on se rend compte que la surveillance est moins rigide qu'en France et fonctionne selon les besoins. Quand parfois je vois dix MNS et CRS, en plein été surveiller un océan plat comme la Méditéranée, complètement étale, plate, je me dis qu'on pourrait libérer des énergies pour les faire revenir quand les conditions sont autrement plus dangereuses. Il va falloir que nous nous posions désormais la question avec des conditions climatiques évoluant. Mais il faut savoir que cela a aussi un coût....Mais en attendant je suis vraiment ravi de la réactivité de ces jeunes et il faut le dire d'une image de Biarritz qui sur le coup aura été bien dépoussiéré..."

"Ne faudrait-il pas envisager une équipe mobile ?"Le maire d'Anglet, Claude Olive, a noté avec une certaine admiration la réaction biarrote sur cette décision de surveillance hors saison, mais sa gestion n'est pas la même. Autant Biarritz est une ville à plages urbaines, que celle d'Anglet, à partir du Cap Martin qui marque les limites des côtes basque et landaise, se trouve ans une configuration de la seconde et sur 4,5 kms sans discontinuer  jusqu'à l'embouchure de l'Adour avec un lot de baïnes qui peut concurrencer Biscarrosse et la surveillance -et donc son coût, n'est pas le même. "Mais je crois que  l'on doit mener une réflexion sur le sujet assure-t-il On ne peut mettre une surveillance d'arière saison sur toutes les plages. Notre ville consacre en moyenne 400 0000 euros à cette surveillance. Il y aura des choix à faire. Et pourquoi pas mutualiser les solutions et créer une équipe mobile?"

Assurément à la rentrée l'Agglomération Côte Basque Adour (Acba) , dont trois des cinq communes sont littorales, chercheront  sûrement des solutions. Guillaume Barucq, le doc-surfeur aura eu le mérite de poser concrètement le problème. Biarritz a changé: il y a huit surfeurs au Conseil municipal, dont Richard Tardits, Monsieur football américain dans l'opposition. Et ça commence à déménager dans la cité impériale.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
2310
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !