Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Biocarburants: des fleurs dans votre moteur

13/02/2007 |

Des fleurs dans votre moteur

Et pourtant ça marche! Le recours aux carburants issus de la betterave, du maïs, du colza et du tournesol a peut-être quelque chose de ringard, mais il n'en reste pas moins qu'ils sont en mesure de faire piaffer nos chevaux de fer. Reste à voir si la terre, l'air et notre porte-feuille s'y retrouvent. Bienvenue à bord, et en route pour trouver quelques réponses

Plan bidon, décision politique, pression des lobbies....En dépit de leur qualificatif de "verts" les écologistes et autres protecteurs de l'environnement ne sont guère emballés par le plan gouvernemental annoncé en grande pompe par Dominique de Villepin. Ce plan va au-delà des engagements pris précédemment par Jean-Pierre Raffarin. Mais la caravane passe, y compris dans le sud-ouest avec les investissements industriels de Lacq et de Bordeaux-Bassens (voir ci-contre). Quant au monde politique, il a largement emboîté le pas: lorsque l'on a besoin des électeurs on ne peut rester indifférent à la flambée du baril (en extinction passagère ces temps-ci) et aux problèmes de pollution. C'est ainsi que Dominique de Villepin relaie, en l'amplifiant, la démarche de son prédécesseur, que l'Aquitaine participe au financement du projet de Lacq, et que même Ségolène Royal, en Poitou-Charentes, fait rouler des bus au Diester en encourageant l'ouverture de la première pompe d'E85. Tout ceci justifie bien que l'on ouvre le dossier de ces biocarburants à l'abri, si ce n'est des effets de serre du moins des effets de manche.

 

Le plan gouvernemental

Il prévoit à l'horizon 2010 la substitution de 7% des carburants d'origine fossile (2,9 millions de tonnes de TEP- tonnes équivalent pétrole-) de gazole et de 0,7 millions de TEP d'essence par les biocarburants, soit 3,2 millions de tonnes de biodiesel et 1 millions de tonnes d'éthanol, objectifs supérieurs aux indications de la directive européenne sur le sujet. Le but du gouvernement est même de porter le pourcentage de substitution à 10% en 2015. Il encourage le développement de ces filières en accordant des réductions (pour des "volumes agréés") de TIPP (taxe intérieure sur les produits pétroliers). Dix usines supplémentaires (sept de biodiesel, trois d'éthanol) ont ainsi été programmées au début de 2006, ce qui représente pour les industriels un investissement de plus de 1 milliard d'euros en vue de la fabrication de 3 millions de tonnes de biocarburants en 2008. Ce plan qui ne manque psa de retombées sur l'agriculture (culture possible sur les jachères) et sur l'emploi permettrait de réduire de quatre à sept millions de tonnes les rejets de Co2. Le biodiesel permet de réduire de 75% les gaz à effet de serre et le bioéthanol de 60% . Il faut noter par ailleurs que la loi d'orientation agricole autorise les exploitants agricoles à produire de l'huile végétale pure -sujet très en vogue en Lot-et-Garonne- et de l'utiliser dans les tracteurs. L'emploi de ce carburant est maintenant également possible pour les flottes des collectivités. La France a produit 517 000 tonnes de biocarburants en 2006, et elle en obtiendra 3,56 millions cette année. La filière bénéficiera d'un soutien de 500 millions d'euros en 2007 contre 225 millions en 2006.

 

Les "biocabs" c'est quoi?

Filière éthanol- Ce dernier est obtenu par fermentation alcoolique. Il peut s'agir de blé, betterave, maïs, raisin, biomasse. Il peut être utilisé en direct en fort pourcentage dans l'essence comme au Brésil où 4,5 millions de véhicules légers fonctionnent à l'E85 (85% d'éthanol). En Fance, Thierry Breton vient de donner le feu vert à l'E85, et c'est ce qui explique l'ouverture des premières stations spécialisées. Mais leur fréquentation est faible pour la bonne raison que les constructeurs français n'ont pas encore produit de moteurs adaptés. En revanche en Suède, où Saab a généralisé le système Flex fuel, il existe des centaines de stations qui proposent l'E85. Il faut dire que les pétroliers pour des raisons pratiques ont joué la carte de l'ETBE (ethyl tertio butil éther), un alcool traité en raffinerie et qui peut être ajouté à l'essence sans problème de stabilité du mélange et sans modification des moteurs. Filière huiles- Les huiles végétales pures peuvent être utilisées en direct, après filtration, dans les moteurs Diesel. Alain Juste , l'Institut Français des Huiles Végétales pures, et la communauté de Commune du Villeneuvois qui vient de tester une flotte de camions pendant un an en font la démonstration (voir ci-contre). Mais la France, du moins les grandes organisations agricoles avec le soutien des gouvernements, a joué la carte d'un carburant plus élaboré, l'huile étant transformée à l'aide de méthanol en EMVH (esther méthylique d'huile végétale) lequel est fabriqué par le groupe Diester Industrie.

Dossier réalisé par Gilbert Garrouty

Notre photo: le charme et l'utilité du tournesol (ph Prolea)

Partager sur Facebook
Vu par vous
296
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !