17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Les voitures électriques d'autopartage de Bolloré s'exportent à Bordeaux

21/06/2013 | Vincent Feltesse, président de la communauté urbaine de Bordeaux, dans une des voitures électriques d'autopartage, qui seront en service en novembre prochain.

Vincent Bolloré, Vincent Feltesse et Alain Juppé lors de la présentation presse du service de voitures électriques Bluecub

Après le Vcub et le BatCub, voici le Bluecub. Dès cet automne, l'agglomération bordelaise sera dotée d'un service de voitures électriques en libre-service, développé par le groupe Bolloré, nommé Bluecub. Ces voitures électriques viennent ainsi s'intégrer aux autres modes de transport mis en place par la communauté urbaine de Bordeaux. La ville du port de la Lune devient ainsi la troisième agglomération française à proposer ce service, déjà en place à Paris (sous le nom d'Autolib') et à Lyon.

Evoqué en mars, le service de voitures électriques d'autopartage du groupe Bolloré a été officiellement annoncé à Bordeaux ce vendredi lors d'une présentation presse, en présence de Vincent Bolloré, président du groupe éponyme, Alain Juppé, maire de Bordeaux et Vincent Feltesse, président de la Cub (Communauté urbaine de Bordeaux). Lancé en novembre prochain, le service proposera dans un premier temps 90 véhicules et une quarantaine de stations réparties dans sept communes de la Cub : Bordeaux, Bègles, Le Bouscat, Cenon, Pessac, Talence et Mérignac. Si initialement Vincent Bolloré avait présenté le projet au maire de Bordeaux fin février, la Cub et son président ont très vite été intégrés. Car la communauté urbaine réfléchissait de son côté à un système de voitures d'autopartage pour compléter son offre de transport TBC, comprenant déjà un réseau de bus, trois lignes de tramway, 139 stations  de vélos (Vcub) et deux bateaux (Batcub) effectuant la traversée de la Garonne. Autre raison évoquée par le président de la Cub Vincent Feltesse : "Deux tiers des travailleurs sont en dehors de Bordeaux, il aurait été absurde de ne propser ce service qu'à Bordeaux" a-t-il avancé.

200 véhicules d'ici 2015

Le projet a d'autant fait l'unanimité que les communes n'ont pas mis un sou sur la table, le groupe Bolloré investissant 20 millions d'euros pour installer les voitures, les stations et gérer la quarantaine d'ambassadeurs qui seront recrutés. Seule une AOT (autorisation d'occupation temporaire) a été délivrée par la Cub et les communes pour l'installation des bornes de recharge des véhicules d'une part, et le stationnement d'autre part.

Concrètement, pour réserver et utiliser les voitures, le système se rapproche de celui mis en place pour les Vcub. Voici le mode d'emploi pour tous les curieux ou intéressés à ce mode de transport vert : tout d'abord, il faut s'abonner en fournissant quelques documents élémentaires (permis de conduire et pièce d'identité). Ensuite, l'utilisateur choisit son abonnement : à la journée, à la semaine, au mois ou à l'année. A noter que l'abonnement à l'année coûtera 99 euros (contre 144 euros à Paris...). Un badge, qui contient toutes ces informations, est alors délivré. Il sert à ouvrir le véhicule et le capot pour rebrancher le véhicule, et à enregistrer les paramètres (radios écoutées...). L'utilisateur peut réserver une voiture mais aussi une place dans une station précise directement depuis l'ordinateur de bord, sur Internet ou par téléphone. Les véhicules disposent d'une autonomie de 250 km en cycle urbain et 150 km en cycle extra urbain. De quoi faire plusieurs fois le tour de la rocade sans tomber en panne...

Enfin, la flotte des Bluecub devrait voir leurs rangs s'étoffer pour atteindre 200 véhicules répartis dans 80 stations d'ici 2015. Une armée que les initiateurs du projet espèrent suffisante pour renverser les idées reçues sur les voitures électriques, notamment sur la robustesse de leur batterie.

Elodie Souslikoff
Par Elodie Souslikoff

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7580
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
lasternas | 29/09/2013

où, comment ? a t on demandé aux riverains des voies où les bornes vont etre installées si ca leur plaisait? quels en seraient leurs avantages, et surtout leurs inconvénients????? sur des voies déjà satéurées des places de parking en moins, et des bornes devant leur maison ??????

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !