Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux: A la Banque Alimentaire, le temps des confitures est arrivé pour quatre femmes entrepreneuses

09/12/2011 |

Bordeaux: A la Banque Alimentaire le temps des confitures est arrivé pour quatre femmes entrepreneuses

C'est une première en France qui a vocation du moins l'espère-t-on à devenir une « action pilote » une sorte de matrice expérimentale destinée à prouver qu'une des meilleures manières de réussir l'insertion sociale passe par la création de TPE, ces très petites entreprises lieu d'initiative et de forte responsabilité personnelle. La Banque Alimentaire de Bordeaux et de la Gironde et son président Georges Viala entouré notamment de Yvonic Huet, directeur d'Agri Sud et de Geneviève Rondeau directrice du centre social de Bordeaux Nord accueillait, ce 8 décembre, la Fondation Entreprise Solidarité qui le 2 avril dernier avait symboliquement remis un premier chèque de 70.000 euros destiné à financer l'essentiel du projet ABC-E. ( cf aqui.fr ) La naissance d'une petite entreprise, en l'occurrence de quatre auto-entreprises dirigées, chacune par une femme, devenues expertes dans l'art de fabriquer... des confitures.

Des confitures pas tout à fait comme les autres car les fruits qui entrent dans leur composition - prunes, fraises, pêches, nectarines, kiwis... - auraient été perdus n'ayant pu être redistribués par la Banque Alimentaire. Quelques 70 tonnes ainsi récupérées et qui avaient été fournies, bien entendu, gratuitement à la Banque, deviennent ainsi la matière première d'une activité artisanale qui a débuté dans son environnement. Après une étude de faisabilité en 2010, le projet vient de déboucher.Agri Sud, cette ONG déjà fortement impliquée, depuis bientôt 20 ans, dans la lutte contre la pauvreté dans les pays du sud, a pris une part essentielle dans sa préfiguration. Et nos quatre entrepreneuses, Viorica Buciuceanu, Mimi Bensetti, Mama Belatrech et Dominique Adechi n'étaient pas peu fières, entre le premier module de leur laboratoire (1) et la dégustation offerte aux membres de la Fondation Entreprise et Solidarité et à la presse, de pouvoir faire partager leur enthousiasme. Et des saveurs absolument recommandables.Leur marque commune « 5 point » sera bientôt accessible, et en particulier dès cette période de fêtes à Auchan Lac à Bordeaux où la direction leur dédiera une boutique, ainsi que sur des marchés bordelais.

 

"Entreprendre pour s'en sortir"

Les quatres femmes entrepreneusesJacques Mouton, le président de la Fondation Entreprise et Solidarité (2) dont la participation à ce projet est de quelques 110.000 euros n'était pas peu fier, lui non plus, de saisir cette occasionpour rappeler la philosophie de la Fondation qui n'a que trois ans d'existence, mais une ligne de conduite originale résumée dans ce slogan : « entreprendre pour s'en sortir ».En réalité la Fondation dont les interventions financières se partagent sensiblement à parité entre les pays du sud et les aides locales a choisi de ne pas soutenir en direct des projets mais de s'appuyer sur des associations dont la vocation est de détecter et accompagner des initiatives porteuses d'espoir et d'activités : « nous sommes heureux de participer, à notre porte, à une démarche prometteuse » souligne Jacques Mouton. La Fondation a distribué, à ce jour, 500.000 euros au bénéfice d'une dizaine de projets et a la chance d'être assurée de l‘engagement pluriannuel de ses fondateurs où se côtoient à la fois des grandes entreprises et des très petites, convaincues de participer efficacement à des actions « vecteurs durables de statut social » . En cinq ans, la Fondation dont le budget annuel est de 190.000 euros y aura contribué à hauteur du million d'euros ; elle cherche d'ailleurs à élargir le cercle de ses contributeurs....

Un projet très qualifiant

Geneviève Rondeau la directrice du Centre Social de Bordeaux Nord sans l'implication duquel cette création n'aurait pas été possible souligne que ce « projet est très qualifiant pour les femmes qui s'y engagent, des femmes remarquables qui ont décidé de vivre debout » ; au fur et à mesure que la maison se construisait on a retiré les échafaudages remarque-t-elle » Et Georges Viala, fort de son immense rayonnement personnel qui ne va jamais sans ce qu'il faut de réalisme et d'humilité ajoute : « nous allons tenter de démontrer qu'on peut sortir, ainsi, durablement de la pauvreté ».

Ambiance chaleureuse on l'a compris, assortie de quelques outils précis et d'objectifs bien concrets : Un GIE groupement d'intérêt économique pour fédérer l'activité et mutualiser l'approvisionnement des produits et des ventes, avec l'ambition de parvenir à un chiffre d'affaire annuel de 40.000 euros par entrepreneuse. Yvonic Huet, pour sa part, affirmait sa volonté de démultiplier ce type de projet dont on imagine qu'il peut aussi donner lieu à une promotion intelligente auprès des consommateurs. Ils pourront, aussi, par leur choix contribuer à valider cette opération qui se veut à tous égards exemplaire.

J.A

photo Anna David, de gauche à droite Mimi Benseti, Dominique Adechi,Viorica Buciuceanu, Mama Belatrech

1.trois autres suivront en janvier 2012
2.www.entrepriseetsolidarite.org

Partager sur Facebook
Vu par vous
1069
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !