Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/05/18 : Charente-Maritime : le 19e festival des arts de la rue du bassin de Rochefort se tiendra ces vendredi et samedi à La Gripperie Saint-Symporien. Vingt compagnies de théâtre, de danse, de cirque et autres spectacles de rue sont attendus. Gratuit.

22/05/18 : Emmanuel Macron: 90 minutes de discours mais pas d'annonce, sinon celle d'un changement de méthode et cette phrase: "Pour juillet je veux qu’on ait finalisé un plan de lutte contre le trafic de drogue." Mais il n' y aura pas de plan banlieues.

22/05/18 : Le chantier de rénovation de l’A89 entre Libourne (33) et Mussidan (24) va nécessiter la fermeture partielle de l’échangeur de Montpon-Ménestérol (sortie 12), mercredi 23 et jeudi 24 mai, entre 7 h et 19 h. Durant ces deux jours, l’entrée sera fermée.

22/05/18 : Gauvin Sers et Les Tambours du Bronx seront les principales têtes d'affiche de la quinzième édition des Odyssées d'Ambès, festival gratuit qui se déroulera le 25 août prochain à partir de 15h. Entre 5 et 8000 visiteurs y sont attendus.

22/05/18 : La quatrième édition du festival ODP, qui s'est tenue du 18 au 20 mai à Talence, a réuni 17 000 personnes pour l'ensemble de ses concerts au profit des Sapeurs Pompiers de France, contre 19 000 en 2017 et 12 000 en 2016.

16/05/18 : La Cour d'Appel de Paris a condamné Jérôme Cahuzac ex-ministre du budget jugé pour fraude fiscale et blanchiment à 4 ans de prison, dont 2 avec sursis et à une amende de 300.000 euros et 5 ans d'inéligibilité. Sa peine de prison ferme sera aménagée.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/05/18 | Les fonctionnaires défilent en région Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Plusieurs centaines de fonctionnaires, agents de la fonction publique, étudiants et syndicats ont manifesté dans les rues de Bordeaux, La Rochelle, Agen ou Périgueux ce mardi, répondant à une mobilisation nationale d'environ 130 cortèges partout en France. C'est la troisième grande journée de mobilisation des fonctionnaires depuis l'élection d'Emmanuel Macron, en réponse à la réforme des statuts. Le secrétaire d'État à la Fonction Publique, Olivier Dussopt, annonçait ce lundi dans Libération qu'il y aurait des "ajustements" mais pas de "remise en cause" de ces derniers.

  • 22/05/18 | La Nuit des Musées fait le plein

    Lire

    Samedi 19 mai, c'était la Nuit Européenne des Musées, et Bordeaux y a fait participer 13 établissements autour de nombreuses animations centrées sur des pays européens. Ce mardi, les chiffres officiels de fréquentation sont tombés : on y apprend que 32 372 curieux ont participé, soit environ 5% de plus qu'en 2017. Le Musée des Arts Décoratifs a réuni à lui seul 4441 visiteurs, une affluence record sur l'horaire (entre 18h et minuit) comparé aux 2035 visiteurs de l'an dernier.

  • 21/05/18 | BHNS Bordeaux/Saint-Aubin : le Conseil d'État tranche

    Lire

    Le Conseil d'État a tranché et confirmé la décision de suspension de la déclaration d'utilité publique du futur BHNS Bordeaux/Saint-Aubin, en rejet du pourvoi en cassation de la métropole en octobre dernier. Le principal motif de rejet ? "Un vice de forme relatif au contenu de la notice explicative présentant le projet de lors de l’enquête publique", notamment concernant l'absence de justification dans le choix du tracé. Déjà repoussés à cet été, le début des travaux pour le futur BHNS pourraient être repoussés de plusieurs mois.

  • 16/05/18 | Le Sénat veut indemniser les propriétaires du Signal

    Lire

    Ce mercredi, une grande partie des sénateurs se sont prononcés en faveur de la mobilisation du fonds Barnier dans le but d'indemniser les propriétaires de l'immeuble Le Signal, à Soulac, devenu un emblème local des dangers de l'érosion côtière et pour lequel les 78 propriétaires sont toujours face à un blocage, malgré l'évacuation de l'immeuble en 2014 par arrêté municipal. La proposition de loi n'est cependant qu'une première étape puisque le texte doit aussi être adopté devant l'Assemblée Nationale, or le gouvernement s'y est montré plutôt défavorable.

  • 16/05/18 | La biodiversité en 24h Chrono au Teich

    Lire

    Les amoureux de la nature sont convoqués les 25 et 26 mai prochain au Parc Naturel Régional des Landes de Gascogne du Teich pour les 24h de la biodiversité. Gratuit et ouvert à tous, cet évènement propose de nombreuses occasion de découvrir les enjeux autour de la préservation des espèces locales. Ciné-débat, spectacles vivants, expositions ou (plus original) inventaire d'espèces et sorties de terrain auront pour principales stars chauves-souris, oiseaux, reptiles ou escargots pour des temps forts organisés en partenariat avec des professionnels et des associations du territoire. N'oubliez pas les chaussures de randonnée !

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux & Mode, un « je t'aime, moi non plus »

22/11/2008 |

Caroline Dupin

Il semble difficile de parler de mode à Bordeaux. La création contemporaine demeure un sujet tabou, considérée comme trop extravagante, souvent incomprise, voire trop élitiste. Alors que les créateurs de mode et stylistes parisiens peuvent encore compter sur des esprits plus ouverts, leurs confrères de Bordeaux ont décidément moins de chance. Il est fort probable d'ailleurs qu'ils soient tout simplement méconnus. Mais quand le maire constate : « Il n'y a rien sur la mode, il faut faire bouger Bordeaux. », il ne faut pas attendre longtemps pour voir les choses vraiment bouger. C'est ainsi que Bordeaux accueille sa première manifestation de Mode & Arts à l'espace Saint Rémi du 21 au 23 novembre.

24 créateurs de mode, venant de deux écoles de mode de Bordeaux (l'ESMOD et l'IBSM) présentent leurs oeuvres (vêtements ou accessoires) tout au long du weekend, avec au programme des défilés, performances artistiques, démonstrations vidéo et dégustations de vin. Tout ceci à l'initiative de la Maison des Arts & des Créateurs de Mode, fondée en mai 2007. Une manifestation ouverte au public mais destiné aussi au monde de l'entreprise, des commerçants du secteur qui auront ainsi l'occasion de rencontrer les jeunes créateurs.

Une pépinière d'entreprise...
«Avec trois écoles de mode à Bordeaux de 70 élèves chacune, on peut parler d'un sacré potentiel.» remarque Muriel de Vincenzi, directrice d'une école de mode, initiatrice du projet. «Malgré un tel vivier de création, on s'est aperçu que ces jeunes ont du mal à se faire connaître, c'est pour cela qu'on a pensé à cette manifestation.» Une manifestation qui censée donc, outre promouvoir la création des jeunes artistes-stylistes, faire aussi partie d'un projet beaucoup plus large. «Notre objectif est de monter une pépinière d'entreprise en y offrant un accompagnement à tous les créateurs qui possèdent déjà une entreprise, qui se trouvent dans cette démarche ou qui ont l'intention de le faire.» dévoile Mme de Vincenzi.

Habillez Vous en... bio
Quant aux différentes créations, que le public peut admirer sur place, on y trouve naturellement, en grande majorité, des vêtements, robes en particulier. Celles-ci sous diverses plis et couleurs se déclinent en plusieurs genres : robes-uniformes, robes de mariée, robes-corset, voire robes bio-dégradables. L'esprit du développement durable est décidément partout... à la mode. On se doit de mentionner à cette occasion une collection tout à fait originale de « vêtements écologiques » créés par Marie-Elmege Tink-Long-Ki & Laetitia Letourneau. «Tout cela a commencé par des couches lavables faites de chanvre, bambou ou de soja, donc de matériaux bio-dégradables.» raconte Marie-Elmège. «Les mamans nous ons dit ensuite : "Pourquoi pas des vêtements ?", alors on a commencé à coudre des vêtements à partir des mêmes matériaux; "Et nous alors ?" nous ont demandé les mamans, c'est comme ça que cela a continué.»

Des vêtements pour toute occasion
La collection propose donc des vêtements pour enfants de 0-12 ans et pour des futures mamans. «On veut rompre en même temps avec ce stéréotype que la grossesse est une parenthèse dans la vie d'une femme et qu'on jette ensuite les vêtements qu'on a porté dans cette période.» rassure Marie-Elmège. «Ce sont des vêtements sur mesure, adaptés à tous les besoins et pour toutes occasions.» L'approche envers la couleur est aussi différente. «On voulait aussi dire que "écolo" veut pas forcément dire "beige", on a donc introduit des couleurs plus "pétard".» C'est dans un esprit plus traditionnel que s'exprime par contre la création de Michèle-Françoise Mehring, modiste spécialisée dans les chapeaux.

Des chapeaux pour que « personne ne vous embrasse »
«Je travaille principalement sur les moules des années 20, une période qui me fascine dans le contexte de mon travail.» avoue Michèle. «C'était l'époque d'une mode qui a révélé la femme dans sa liberté.» Il ne faut pas croire pour autant que les chapeaux d'homme seraient en voie de disparition. «Je fais des chapeaux pour tout le monde, mon seul critère est le tempérament de la personne concernée.» On apprend ainsi que certains portent un chapeau simplement pour se dissimuler. «En me demandant un chapeau de jeune mariée, une demoiselle m'a dit seulement : "Je ne veux embrasser personne." Je lui ai fait alors une sorte de cage d'oiseau avec un petit rideau, tout allait bien jusqu'au moment où il fallait embrasser le mari.» se rappelle Michèle.

Argent ou pas argent ?
oscar galeaOscar Galéa propose, lui, une gamme de bijoux fins et élégants qui ressemblent, à premier coup d'oeil, à l'argent. Ceux-ci sont tout de même travaillés sur la base d'un alliage d'aluminium et de magnésium qu'il martèle et polit. Cette combinaison offre une grande solidité et souplesse à ses bijoux. Légers et inoxydables, ils sont ainsi agréables à porter et ne provoquent aucune réaction allérgique pour la peau. «Les gens, quand on leur dit que ce n'est pas de l'argent ou de l'or, même si les bijoux leur plaisent, ne veulent plus en entendre parler.» se plaint Oscar. «Je veux montrer que le fait de considérer certaines matières comme nobles et d'autres pas, est complètement redondant.» Oscar Galéa se tourne donc vers des matières brutes. «C'est mon délire, comme les femmes, elles m'inspirent dans ces bijoux.»

Donner une deuxième âme...
Enfin une création quelque peu hors du commun, attire particulièrement l'attention. C'est le Tryptique et la Fée d'acier réalisés par Nes, spécialiste en « metal design ». Des tableaux de 4 m de haut mettant en scène une sorte de « chaos désordonné », qui, bien que fait en acier, imprégné de teintes de rouille, donne une impression artistique sublime. C'est d'ailleurs le paradoxe voulu dans la création de Nes. «J'ai voulu démontrer que des matières tranchantes aux apparences souvent austères peuvent s'avérer belles, fragiles et légères.» confirme Nes. «C'est surtout donner une deuxième âme aux choses oubliées, jouer sur les apparences, l'ombre et la lumière.» Un aspect d'orgueil féminin est non-moins présent. «Faut cesser de croire que les métiers liés aux métaux ne sont pas réservés strictement aux hommes.» s'indigne Nes.

Il ne reste plus qu'à saisir cette occasion à part entière d'admirer une grande partie de la création de mode bordelaise contemporaine, rassemblée en un seul lieu.

Piotr Czarzasty

La Maison des Arts et des Créateurs de Mode
54, rue de Bel Ormes
33 000 Bordeaux
05 56 83 00 95
murielle.devincenzi@orange.fr
www.modarts-bordeaux.fr

Espace St Rémi
4 rue Jouannet
33000 Bordeaux

Partager sur Facebook
Vu par vous
774
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !