15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

13/12/17 : Pont d’Aquitaine fermé dans les 2 sens : rocade A630 entre échangeurs 2 (Lormont - Croix Rouge) et 4a (Bordeaux - Nouveau Stade) du jeudi 14 décembre 21h00 au 15 à 6h00. Déviations rocade intérieure et extérieure, via le pont François Mitterrand.

12/12/17 : Philippe Martinez,le secrétaire général de la CGT se rendra ce jeudi en Dordogne. Il visitera les ateliers SNCF du Toulon avant de rencontrer le syndicat cheminot. L'après midi, il participera à une assemblée avec tous les syndicats CGT du département.

11/12/17 : Catherine Seguin, 45ans, fille de Philippe Seguin qui était sous-préfète de Bayonne depuis 2016 a pris du galon et sera la nouvelle préfète du Gers en remplacement de Pierre Ory nommé dans les Vosges. Deuxième femme à occuper ce poste dans le Gers

11/12/17 : La Charente-Maritime est passée ce matin en vigilance "jaune" vents violents : la circulation est coupée sur le pont de l'île d'Oléron et les liaisons maritimes coupées avec l'île d'Aix, en raison d'une forte houle.

10/12/17 : A Orthez la liste menée par le socialiste Emmanuel Hanon remporte l'élection municipale (49,69%) devançant celle du maire sortant Yves Darrigrand (39,87%) et de Hélène Marest (Lrem -Modem 10,44%

10/12/17 : Philippe Mahé préfet de Meurthe-et-Moselle depuis août 2015 est le nouveau directeur général des services de la Gironde. Il a occupé plusieurs postes similaires depuis 1995 en Côtes d'Armor Finistère aux communautés urbaines de Nantes et de Toulouse.

10/12/17 : Dans un communiqué du 9/12, le président de la Charente-Maritime Dominique Bussereau annonce que l'instauration d'un péage à l'entrée d'Oléron ne sera finalement pas soumis au vote lors de la session du Département du 18 décembre comme annoncé.

10/12/17 : Charente-Maritime : Météo France annonce une tempête ce lundi, avec de violentes rafales pouvant atteindre localement 120 à 130 Km/h sur le littoral et 100 à 110 Km/h à l'intérieur des terres.

09/12/17 : Après l'annonce de la présence du groupe NTM, les Francofolies ont annoncé cette semaine leurs prochaines têtes d'affiches de l'édition 2018, qui se tiendra du 11 au 15 juillet : Orelsan, Jain, Véronique Sanson, Mc Solaar, Calogero et Shaka Ponk.

08/12/17 : Les maires de Port-au-Prince et de La Rochelle ont signé un accord mardi à l’occasion des 2e Assises de la coopération franco-haïtienne à Port-au-Prince. Une aide nouvelle sera apportée pour la construction d’un lieu d’accueil en cas de catastrophe.

07/12/17 : Le maire de Saint-Jean-de-Luz et premier vice-président de la Communauté Pays basque, Peyuco Duhart, 70 ans, est mort ce vendredi matin à 10 heures au Centre hospitalier de la Côte basque à Bayonne. Il avait été victime d'un AVC la semaine dernière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

  • 13/12/17 | Près de 500 000 visiteurs pour Lascaux en un an

    Lire

    Inauguré le 10 décembre 2016 par François Hollande, Lascaux a accueilli en un an près de 500 000 visiteurs. Un chiffre supérieur aux objectifs fixés par les acteurs du projet (400 000). Pour son 1er anniversaire, le site propose une nouvelle exposition temporaire intitulée "Pariétal". Ce vendredi, une plaque en hommage aux 4 inventeurs sera dévoilée en présence du dernier vivant, Simon Coencas et des familles des trois autres inventeurs. En 2018, le Sentier de la Découverte ouvrira au public.

  • 12/12/17 | Germinal Peiro a rencontré le maire de Bordeaux

    Lire

    Germinal Peiro a rencontré lundi, Alain Juppé afin d’évoquer plusieurs dossiers transversaux pour l’avenir de la métropole bordelaise et de la Dordogne. Ils partagent le même point de vue sur la nécessité d’un grand contournement de Bordeaux par la création d’un barreau autoroutier reliant l’A89 à l'A65 et à l'A62, à hauteur de Langon. Ils ont aussi abordé la nécessité de l'amélioration des liaisons ferroviaires : trajet Bordeaux-Périgueux, modernisation des lignes Périgueux-Agen et Sarlat-Bergerac-Bordeaux.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux & Mode, un « je t'aime, moi non plus »

22/11/2008 |

Caroline Dupin

Il semble difficile de parler de mode à Bordeaux. La création contemporaine demeure un sujet tabou, considérée comme trop extravagante, souvent incomprise, voire trop élitiste. Alors que les créateurs de mode et stylistes parisiens peuvent encore compter sur des esprits plus ouverts, leurs confrères de Bordeaux ont décidément moins de chance. Il est fort probable d'ailleurs qu'ils soient tout simplement méconnus. Mais quand le maire constate : « Il n'y a rien sur la mode, il faut faire bouger Bordeaux. », il ne faut pas attendre longtemps pour voir les choses vraiment bouger. C'est ainsi que Bordeaux accueille sa première manifestation de Mode & Arts à l'espace Saint Rémi du 21 au 23 novembre.

24 créateurs de mode, venant de deux écoles de mode de Bordeaux (l'ESMOD et l'IBSM) présentent leurs oeuvres (vêtements ou accessoires) tout au long du weekend, avec au programme des défilés, performances artistiques, démonstrations vidéo et dégustations de vin. Tout ceci à l'initiative de la Maison des Arts & des Créateurs de Mode, fondée en mai 2007. Une manifestation ouverte au public mais destiné aussi au monde de l'entreprise, des commerçants du secteur qui auront ainsi l'occasion de rencontrer les jeunes créateurs.

Une pépinière d'entreprise...
«Avec trois écoles de mode à Bordeaux de 70 élèves chacune, on peut parler d'un sacré potentiel.» remarque Muriel de Vincenzi, directrice d'une école de mode, initiatrice du projet. «Malgré un tel vivier de création, on s'est aperçu que ces jeunes ont du mal à se faire connaître, c'est pour cela qu'on a pensé à cette manifestation.» Une manifestation qui censée donc, outre promouvoir la création des jeunes artistes-stylistes, faire aussi partie d'un projet beaucoup plus large. «Notre objectif est de monter une pépinière d'entreprise en y offrant un accompagnement à tous les créateurs qui possèdent déjà une entreprise, qui se trouvent dans cette démarche ou qui ont l'intention de le faire.» dévoile Mme de Vincenzi.

Habillez Vous en... bio
Quant aux différentes créations, que le public peut admirer sur place, on y trouve naturellement, en grande majorité, des vêtements, robes en particulier. Celles-ci sous diverses plis et couleurs se déclinent en plusieurs genres : robes-uniformes, robes de mariée, robes-corset, voire robes bio-dégradables. L'esprit du développement durable est décidément partout... à la mode. On se doit de mentionner à cette occasion une collection tout à fait originale de « vêtements écologiques » créés par Marie-Elmege Tink-Long-Ki & Laetitia Letourneau. «Tout cela a commencé par des couches lavables faites de chanvre, bambou ou de soja, donc de matériaux bio-dégradables.» raconte Marie-Elmège. «Les mamans nous ons dit ensuite : "Pourquoi pas des vêtements ?", alors on a commencé à coudre des vêtements à partir des mêmes matériaux; "Et nous alors ?" nous ont demandé les mamans, c'est comme ça que cela a continué.»

Des vêtements pour toute occasion
La collection propose donc des vêtements pour enfants de 0-12 ans et pour des futures mamans. «On veut rompre en même temps avec ce stéréotype que la grossesse est une parenthèse dans la vie d'une femme et qu'on jette ensuite les vêtements qu'on a porté dans cette période.» rassure Marie-Elmège. «Ce sont des vêtements sur mesure, adaptés à tous les besoins et pour toutes occasions.» L'approche envers la couleur est aussi différente. «On voulait aussi dire que "écolo" veut pas forcément dire "beige", on a donc introduit des couleurs plus "pétard".» C'est dans un esprit plus traditionnel que s'exprime par contre la création de Michèle-Françoise Mehring, modiste spécialisée dans les chapeaux.

Des chapeaux pour que « personne ne vous embrasse »
«Je travaille principalement sur les moules des années 20, une période qui me fascine dans le contexte de mon travail.» avoue Michèle. «C'était l'époque d'une mode qui a révélé la femme dans sa liberté.» Il ne faut pas croire pour autant que les chapeaux d'homme seraient en voie de disparition. «Je fais des chapeaux pour tout le monde, mon seul critère est le tempérament de la personne concernée.» On apprend ainsi que certains portent un chapeau simplement pour se dissimuler. «En me demandant un chapeau de jeune mariée, une demoiselle m'a dit seulement : "Je ne veux embrasser personne." Je lui ai fait alors une sorte de cage d'oiseau avec un petit rideau, tout allait bien jusqu'au moment où il fallait embrasser le mari.» se rappelle Michèle.

Argent ou pas argent ?
oscar galeaOscar Galéa propose, lui, une gamme de bijoux fins et élégants qui ressemblent, à premier coup d'oeil, à l'argent. Ceux-ci sont tout de même travaillés sur la base d'un alliage d'aluminium et de magnésium qu'il martèle et polit. Cette combinaison offre une grande solidité et souplesse à ses bijoux. Légers et inoxydables, ils sont ainsi agréables à porter et ne provoquent aucune réaction allérgique pour la peau. «Les gens, quand on leur dit que ce n'est pas de l'argent ou de l'or, même si les bijoux leur plaisent, ne veulent plus en entendre parler.» se plaint Oscar. «Je veux montrer que le fait de considérer certaines matières comme nobles et d'autres pas, est complètement redondant.» Oscar Galéa se tourne donc vers des matières brutes. «C'est mon délire, comme les femmes, elles m'inspirent dans ces bijoux.»

Donner une deuxième âme...
Enfin une création quelque peu hors du commun, attire particulièrement l'attention. C'est le Tryptique et la Fée d'acier réalisés par Nes, spécialiste en « metal design ». Des tableaux de 4 m de haut mettant en scène une sorte de « chaos désordonné », qui, bien que fait en acier, imprégné de teintes de rouille, donne une impression artistique sublime. C'est d'ailleurs le paradoxe voulu dans la création de Nes. «J'ai voulu démontrer que des matières tranchantes aux apparences souvent austères peuvent s'avérer belles, fragiles et légères.» confirme Nes. «C'est surtout donner une deuxième âme aux choses oubliées, jouer sur les apparences, l'ombre et la lumière.» Un aspect d'orgueil féminin est non-moins présent. «Faut cesser de croire que les métiers liés aux métaux ne sont pas réservés strictement aux hommes.» s'indigne Nes.

Il ne reste plus qu'à saisir cette occasion à part entière d'admirer une grande partie de la création de mode bordelaise contemporaine, rassemblée en un seul lieu.

Piotr Czarzasty

La Maison des Arts et des Créateurs de Mode
54, rue de Bel Ormes
33 000 Bordeaux
05 56 83 00 95
murielle.devincenzi@orange.fr
www.modarts-bordeaux.fr

Espace St Rémi
4 rue Jouannet
33000 Bordeaux

Partager sur Facebook
Vu par vous
661
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !