Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/07/20 : Ce vendredi, la Gironde a été placée en "vulnérabilité modérée" face à la pandémie de coronavirus par Santé Publique France. Depuis début juillet, sept nouveaux "clusters" ont été identifiés en Nouvelle-Aquitaine, dont trois en Gironde.

10/07/20 : Philippe Monguillot, le chauffeur de Chronoplus sauvagement agressé dimanche s'en est allé en milieu d'après-midi pour son dernier voyage, entouré de sa famille. Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin devrait se rendre à Bayonne ce samedi.

10/07/20 : Les inscriptions aux transports scolaires en Nouvelle-Aquitaine sont ouvertes. N'attendez pas car jusqu'au 20 juillet, les frais de dossier sont offerts. Passée cette date, 15 euros de frais de dossier sont facturés.

10/07/20 : Philippe Buisson, maire de Libourne, a été réélu ce 10 juillet président de la Communauté d'agglomération du Libournais, la CALI, par 71 voix sur 74 votants.

10/07/20 : Florence Jardin, maire de Migné-Auxances (86), vient d’être élue présidente de Grand Poitiers. Elle succède à Alain Claeys à cette fonction. Elle arrive en tête avec 48 voix, devant Claude Eidelstein (26), Jean-Louis Ledeux (8) et 4 bulletins blancs.

09/07/20 : L'inauguration de la Flow vélo, itinéraire cyclable de 294 kilomètres entre Thiviers en Dordogne et L'île d'Aix en Charente- Maritime a eu lieu ce jeudi après midi à Salignac sur-Charente, au Pont du Né, kilomètre zéro de la Charente Maritime.

09/07/20 : Xavier Bonnefont, maire LR d'Angoulême, devient président de l'agglomération de Grand Angoulême en étant élu à la majorité absolue dès le premier tour. Il détrône le socialiste Jean-François Dauré de sept voix.

08/07/20 : Jean-Luc Gleyze, Président du Conseil Départemental de Gironde, a été élu ce 8 juillet, à l’unanimité de ses membres, Président du groupe des présidentes et présidents de gauche de l’Assemblée des Départements de France.

08/07/20 : Guillaume Guérin (Les Républicains) est élu président de la communauté urbaine de Limoges avec 47 voix face au socialiste Gaston Chassain.

08/07/20 : Le nouveau ministre délégué chargé des transports Jean-Baptiste Djebarri s'est rendu ce soir à la société Chronoplus de Bayonne où était employé le chauffeur Philippe Monguillot. Deux des agresseurs sont poursuivis pour tentative d'homicide volontaire.

03/07/20 : Deux-Sèvres : les 12 Marchés des Producteurs de Pays auront bien lieu cet été. Les communes s'organisent pour accueillir au mieux les producteurs et consommateurs. Pensez à apporter vos couverts, gobelets et serviettes non jetables!

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/07/20 | La Rochelle: prise d'armes et spectacle pyrotechnique virtuel

    Lire

    A la Rochelle la traditionnelle cérémonie militaire aura lieu Parc Franck-Delmas ce 14 juillet à 11h. Pour des raisons de précautions sanitaires il n’y aura pas de spectacle pyrotechnique lancé en ville. En guise de compensation, les artificiers Lacroix-Ruggieri ont proposé gracieusement un spectacle pyrotechnique virtuel sur-mesure sur le thème des monuments Rochelais qui sera retransmis à 22h30 sur le site de la Ville de La Rochelle www.larochelle.fr, relayé sur Facebook La Rochelle Ensemble, visible plusieurs jours, ainsi que sur les écrans des Francofolies Square Bobinec après les concerts.

  • 13/07/20 | Guéret ouvre un ludo-drive

    Lire

    Un système de prêt de jeu à la semaine vient d’être mis en place par la ludothèque de Guéret. Pour passer commande, il suffit de se rendre sur le site de la Ville et de les appeler pour réserver. Le retrait et le paiement (1,60 € par jeu) se font à l’Espace Fayolle du lundi au vendredi de 9h à 15h. Il faut penser à amener son propre sac !

  • 13/07/20 | Charentes : une journée technique viticole sur le gel et la grêle

    Lire

    La lutte contre le gel et la grêle sera le thème de la journée technique viticole organisée mercredi 22 juillet à 13h30 à la salle des fêtes de Chadenac, par la Chambre d'agriculture dans le cadre d'Innov'action et du plan Ecophyto. Au programme : conférences, témoignages et visite d'essais. Contacts: Laetitia CAILLAUD, conseillère en viticulture et ingénieure réseau DEPHY ECOPHYTO à Saintes : 05 46 50 45 00. Sandrine LUCAS, conseillère, œnologue, à St-Jean-d’Angély: 05 46 50 45 00.

  • 13/07/20 | Tourisme By CA, une plateforme solidaire pour les acteurs du tourisme

    Lire

    Afin de soutenir ses clients professionnels du tourisme, le Crédit Agricole Aquitaine vient de créer la plateforme Tourisme by CA. Le site www.tourismebyca.fr est ouvert à tous les professionnels touristiques et à tous les particuliers. Le principe: le particulier visite la plateforme, fait son choix parmi les professionnels et reçoit, sur son smartphone ou son adresse mail les bons plans associés. Ensuite, sur place, au moment de régler la facture, le particulier montre ses bons plans et bénéficie de l’offre annoncée. Au total, 30 départements sont couverts.

  • 13/07/20 | L'Hermione a besoin de nouvelles voiles

    Lire

    Depuis sa première navigation en 2014, la réplique de la frégate de La Fayette qui navigue à 90% du temps à la voile n’a pas changé de garde-robe. 6 ans après leurs premiers bords, les 2 100 m2 de voilure doivent être changées. L'association relance sa souscription lancée avant confinement : dès 10 euros, il est possible de contribuer à la réalisation de pièces neuves, d’avoir son nom sur un pavillon hissé à bord du navire Hermione Lafayette. 23 % du montant espéré a été récolté. Hermione.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux : des mesures concrètes pour aider les femmes victimes de violences conjugales

25/02/2020 | Le 24 février 2020, le Maire de Bordeaux a signé une convention avec l'APAFED et deux bailleurs sociaux pour aider les femmes victimes de violences conjugales.

Signature femmes

En juillet 2019, le Conseil municipal de Bordeaux a adopté un plan de lutte contre les violences faites aux femmes comprenant 10 mesures. Le lundi 24 février 2020, l’une d’elles, qui prévoit la mise à l’abri des ces victimes, s’est concrétisée par la signature d’une convention entre Nicolas Florian, l’APAFED (Association Pour l'Accueil des Femmes En Difficulté) et les bailleurs sociaux Aquitanis et Domofrance. Le contrat prévoit deux mesures : l’ouverture de 10 places d’hébergement d’urgence ainsi qu’un accueil de jour au sein de la ville.

L’année 2019 s’est terminée sur un bien triste constat : 149 femmes, en France, ont été tuées par leur compagnon ou leur ex compagnon. « Ces violences s’inscrivent dans un continuum qui est celui des inégalités entre les femmes et les hommes » explique Marik Fetouh, adjoint chargé de l’égalité à Bordeaux. C’est pourquoi en 2017, la Ville de Bordeaux a voté un plan de lutte contre les discriminations. Cette démarche a permis à cette dernière d’être labélisée par l’AFNOR (Association française de normalisation), en 2019, pour l’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes. En fin d’année 2019, la Ville de Bordeaux a également créé un réseau d’accès aux droits et au soutien de victimes de discriminations et de violences (réseau ELUCID), qui réunit tous les partenaires de la Ville : le Barreau de Bordeaux, la Direction départementale de la Police nationale, le Défenseur des droits, l’Université de Bordeaux, l'École nationale de la magistrature, le Conseil départemental d’accès au droit et les associations concernées.

La municipalité semble vouloir continuer sur cette lancée pour 2020. Un plan de lutte contre les violences faites aux femmes a également été adopté en 2019 et  a été élaboré avec les associations membres d’une commission extra-municipale pour les droits des femmes à laquelle siège l’APAFED (Association Pour l'Accueil des Femmes En Difficulté). Ce plan d’action a été doté de 160 000 euros spécifiquement dédiés à la lutte contre les violences que subissent chaque jour de nombreuses femmes. Dans ce cadre, l’APAFED a proposé un projet à deux niveaux qui s’est concrétisé ce lundi 24 février 2020. 

Ouverture de 10 places d’hébergement d’urgence et d’un accueil de jour

La Ville de Bordeaux a signé une convention avec deux bailleurs sociaux (Aquitanis et Domofrance) qui prévoit les créations d’un hébergement d’urgence de 10 places et d’un accueil de jour, gérés par l’APAFED, grâce à une subvention de 48 000 euros par an. Caroline Chau, présidente actuelle de l’APAFED, explique que les actions de cette association s’articulent autour de deux dispositifs : l’hébergement et l’accompagnement. « Vous nous avez octroyé 6 appartements d’urgence pour 11 femmes et enfants, dit-elle en s’adressant au Maire de Bordeaux, portant ainsi notre capacité d’hébergement à 95 places. Maintenant, l’ouverture de ce lieu de proximité à Bordeaux permettra aux personnes hébergées en appartement d’accéder plus facilement à notre service d’accompagnement. Ce sera un lieu où les femmes pourront se retrouver entre elles, dans l’échange et la convivialité, pour rompre l’isolement. »

« Aller plus loin que ce que nous impose la loi »

Nicolas Florian, Maire de Bordeaux, attribue les mérites de cette démarche politico-sociale à Marik Fetouh, adjoint chargé de l’égalité à Bordeaux. « Il est celui qui a éveillé en nous cette question des discriminations. Si aujourd’hui la municipalité est capable de mettre en œuvre certaines actions c’est grâce à cette politique d’éveil qui a été menée. Cet éveil des consciences s’est vite traduit par des initiatives comme la politique de prévention dans notre espace public par exemple. Aujourd’hui, avec cette signature, la Ville s’inscrit dans un autre volet qui est celui de la politique de prise en charge » confie Nicolas Florian.

La précarité et l’isolement sont aussi des problématiques récurrentes que rencontrent les femmes victimes de violences. La Maire de Bordeaux met un point d’honneur à rappeler que beaucoup de conjoints exercent des pressions économiques sur les femmes.  Avec la signature de cette convention avec l’APAFED et les bailleurs sociaux, le dispositif a été lancé et Aquitanis et Domofrance promettent une réactivité à la hauteur de la gravité de certaines situations. « Il faut sûrement en faire plus sur ces questions, continue Nicolas Florian, mais nous voulons continuer sur cette dynamique avec d’ailleurs la considération d’une nouvelle question : est-ce la seule solution que d’isoler la femme en danger à l’extérieur du foyer ? On peut aussi se poser la question d’extraire le mari violent... »

Lucile Bonnin
Par Lucile Bonnin

Crédit Photo : LB/ Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3556
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 13 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !