Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/06/18 : Après dix mois de travaux nécessités par le futur TramBus Tarnos-Biarritz, le pont historique qui enjambe l'Adour à Bayonne sera rouvert ce 2 juillet et festivement inauguré. Passage réalisé une habile quote-part entre voitures-bus, vélos- piétons.

23/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction dans cette zone

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 25/06/18 | Basque et gascon au côté du français au Pays basque

    Lire

    Vendredi soir, après d'âpres discussions, la Communauté Pays basque, a voté -par vote électronique- "dans le respect du cadre juridique, la reconnaissance officielle du basque et du gascon comme langues de son territoire au côté du français." Le débat a porté sur la territorialité, la place du gascon par rapport au basque. Avec 59,65% des voix,l'amendement pour supprimer le périmètre géographique initialement prévu entre Basque et Gascon a été adopté.le gascon a évité une frontière linguistique au sein du territoire.

  • 25/06/18 | Le festival Sunny Side à La Rochelle du 25 au 28 juin

    Lire

    Le festival international du film documentaire Sunny Side of the dock prend de nouveau ses quartiers à l'espace Encan de La Rochelle pour quatre jours d'échanges entre professionnels de l'audiovisuel. Avec une nouveauté cette année : la journée du mercredi sera dédiée à l'usage du digital dans les collectivités locales, en particulier en terme de communication touristique. Le grand public pourra quant à lui découvrir les vidéos en réalité augmentée de Pixii. Renseignements : www.docmarkets.com

  • 22/06/18 | La grogne des CCI de Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Réunis ce jeudi en AG à Bordeaux, les quinze présidents des Chambres de Commerce et d'Industrie régionales ont dénoncé la décision du gouvernement de raboter la Taxe pour Frais de Chambre de 100 millions d'euros par an sur les 4 prochaines années. "Fin 2017, plusieurs ministres s’étaient engagés à garantir la stabilité des ressources de 2019 à 2022 après une baisse de 150 millions en 2018. Que valent donc ces engagements, notamment quand le gouvernement refuse de reconnaître la performance des CCI sur les territoires ?" dénoncent-ils, parlant même d'une "casse sociale annoncée". Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain.

  • 22/06/18 | Gourette: les travaux de la RD918 démarrent lundi

    Lire

    Après une semaine d'études du site de l'effondrement de la RD 918, suite aux intempéries du 12 juin, « les travaux commencent dès lundi », annonce le Département des Pyrénées-Atlantiques. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, telle la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité, pour un coût de 700 000 €. Le chantier devrait durer 4 à 5 semaines (sauf mauvaise météo), permettant d'assurer la 19ème étape du Tour de France. Des travaux de confortement et de drainage du talus amont seront aussi engagés sur le 2nd semestre 2018.

  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux et le vin: modération sur la bouteille et ...sur l'anglicisme

28/06/2008 |

rdeaux et le vin:  modération sur la bouteille et ...sur l'anglicisme

Cette "fin de semaine", pour écrire sans déplaire à nos amis québécois, Bordeaux fête le vin. Avec modération. "Il ne s'agit pas d'aller picoler, mais de déguster" a recommandé Alain Juppé qui participait à une conférence sur le même thème. Le maire de Bordeaux a aussi indiqué qu'il a soufflé dans l'éthylomètre lors de la première soirée, et qu'à lissue de celle-ci "il aurait pu prendre sa voiture". Mais si Bordeaux met à l'honneur le produit qui lui vaut une réputation mondiale, dans la capitale de l'Aquitaine comme ailleurs, il est plus que jamais placé sous le feu de ses détracteurs. C'est pourquoi le Syndicat viticole des AOC bordeaux et bordeaux supérieur avait réuni un beau plateau d'intervenants dans les salons de l'Hôtel de Ville sur le thème "développer le goût et promouvoir la modération pour transmettre la culture du vin et l'art de vivre français".

La filière vinicole, en particulier en France, est confrontée à des difficultés économiques, mais elle vit aussi dans le malaise, voire dans une espèce culpabilisation imputable aux actions anti-alcooliques. On entend en sortir avec les démarches de "modération" mises en place en France, mais aussi au plan européen, lesquelles s'appuient sur les recommandations de l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui autorisent une consommation très mesurée. Le bras de fer continue cependant en France comme l'a expliqué le sénateur Gérard César au niveau du Conseil National de la Modération, l'ANPAA (Association de Prévention en Alcoologie et Addictologie) restant opposée à toute concertation avec les acteurs de la filière viti-vinicole; Or, celle-ci entend faire la démonstration qu'elle est capable de prôner une consommation conforme auximpératifs de santéet de sécurité routière.

Les "vrais chiffres"
Pour les acteurs du vin, celui-ci ne saurait être confondu avec des boissons plus fortement alcoolisées, sans goût, et dont les amateurs attendent "l'ivresse". D'ailleurs le vin ne figure pas parmi le boissons préférées de ces consommateurs. Cela explique sans doute le désamour d'une partie de la société, en paticulier des jeunes,à l'égard du vin et de sa culture. Mais comment sauvegarder cette culture du gôut? Il faut bien dire que la conférence de Bordeaux n'a guère apporté de réponses. On s'efforce en premier lieu de remettre les pendules à l'heure en assurantque le Français n'est pas le champion mondial de la dive bouteille. Jacques Baudoin de la Revue des Vins de France fait ainsi la démonstration que nous ne consommons pas en moyenne, comme le disent les statistiques officielles,54,6 litres de vin par an, mais plutôt entre 42 et 47, ce qui correspond à la moyenne européenne. Selon lui, on prend injustement en compte les achats frontaliers et ceux des touristes. Marie Choquet, directeur de recherche à l'INSERM, constate pour sa part une stabilisation de la consommation d'alcool, et indique que celle des jeunes Français 16 ans n'est pas en tête en Europe, "alors que celle de cannabis augmente et qu'on en parle peu". A ses yeux "on voit la prédominance du discours des anglo-saxons qui veulent étendre leur modèle à l'Europe". Pour sa part Marie-Christine Tarby, présidente de Vin et Société, communique notamment les résultats d'une étude de synthèse sur les bienfaits et méfaits du vin qui confirment les indications de l'OMS avant de souligner l'appui européen au concept de modération.

Juppé n'ira plus à Carrefour
Alain Juppé très en verve, ajoute que "la première idée à retenir est que le vin n'est pas un alcool comme les autres". Le maire de Bordeaux conscient de la présence du Québécois Hubert Sacy, directeur d'Educ'alcool, qui ,visiblement, n'accepte qu'un usage trés modéré des mots anglais dans la langue française, avait recommandé à la Jurassienne Marie-Christine Tarby, de trouver unautre mot que "jurabag" (sac de transport des bouteilles au restaurant). Dans son intervention Alain Juppéajoutait que, ayant appris que le groupe Carrefour va rebaptiser ses magasins Champion du nom de "Carrefour Market", "il ne ferait plus ses courses chez Carrefour." On retiendra enfin que Gérard César et un groupe de travail s'attèlent à la préparation d'une proposition de loi qui vise à protéger la liberté des medias et des journalistes traitant du vin, ainsi que l'utilisation d'Internet en matière de communication autour de ce breuvage.

La conférence, animée par Bernard Bonnin, avait étéintroduitepar Bernard Farges, président du Syndicat des bordeaux. Y participaient également: Michel Bettane, président de l'Association de la Presse du Vin, et Jean-Daniel Debart, viticulteur à Saint-Pey de Castets.

Photo : Chance Agrella

Gilbert Garrouty

Partager sur Facebook
Vu par vous
358
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !