Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

20/06/21 : Dans la Vienne, le taux de participation aux élections départementales et régionales de 2021 a atteint 10,99% à midi. Il est en baisse par rapport aux scrutins de 2015 : les taux étaient de 15,43% pour les départementales et 16,53% pour les régional

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/06/21 | Tapisserie Manufacture Pinton de Felletin... à Hong Kong !

    Lire

    Spécialisée dans le tissage des tapis, tapisseries et moquettes, la manufacture Pinton dans la Creuse est l’une des entreprises les plus importantes du secteur de la tapisserie d’Aubusson. Afin de se développer, notamment vers l’international elle va construire un nouveau bâtiment moderne et écologique à Felletin et elle va moderniser ses équipements afin d’améliorer sa productivité, sa qualité et sa réactivité. Pour consolider sa présence à l’international elle va également ouvrir une filiale à Hong Kong.

  • 18/06/21 | Gan a sa voie verte

    Lire

    La commune de Gan dans les Pyrénées-Atlantiques souhaite achever la réalisation de la voie verte de la vallée d’Ossau traversant son bourg. Les aménagements concernent les revêtements en dur, la sécurisation, la plantations et la signalisation. La continuité de cette voie verte sera assurée par le Conseil Départemental des Pyrénées-Atlantiques qui procède actuellement aux études de tracés en site propre pour rejoindre Buzy.

  • 18/06/21 | Deux-Sèvres: La Fromagerie des Gors s’agrandit

    Lire

    A Melle, dans les Deux-Sèvres, la Fromagerie des Gors produit le Chabichou du Poitou et le Mothais sur Feuille. Suite à la reprise de l’entreprise en janvier 2020, son objectif est aujourd’hui d’augmenter sa surface de production afin de répondre à la demande du client. Pour cela, elle va construire une extension de 140 m² à son bâtiment et acquérir des équipements de salage et de lavage.

  • 17/06/21 | Mérignac : dimanche dernier jour de vote pour le budget participatif !

    Lire

    Dans le cadre de son budget participatif, la Ville Mérignac (33)consacre une enveloppe de 350 000 euros pour réaliser les projets qui auront reçu le maximum de votes en ligne. Dans ce cadre, 51 projets aux thématiques diverses ont été proposés par les Mérignacais : éducation, environnement, numérique, jeunesse, culture, patrimoine, cadre de vie, mobilités... A ce jour près de 6000 votes ont été enregistrés sur le site dédié, pour ceux qui n'auraient pas encore voter, il ne reste plus que 4 jours pour découvrir et voter pour vos projets préférés! Rdv sur budgetparticipatif.merignac.com

  • 17/06/21 | Corrèze : Des Tiny House au Castang

    Lire

    Suite à la reprise de Tiny Eco.Rrèze, les nouveaux repreneurs souhaitent développer une nouvelle activité : la construction et la vente de tiny house, les mini-maisons roulantes fabriqués uniquement avec des produits locaux. Au coeur de ce projet, l’approche écologique avec des toilettes sèches, un traitement des eaux grises par phytoépuration notamment. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 8 000 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Entre les lignes: Bordeaux évolue à grande vitesse

19/06/2017 | Le livre "Bordeaux, Business et Grande Vitesse - nouveaux paradigmes économique" est sorti en avril 2017 chez Mollat. Il est écrit par Jean-Bernard Gilles et André Delpont.

Jean-Bernard Gilles (à gauche) et André Delpont (à droite) lors de la présentation du livre

Alors que Bordeaux fait la course en tête des classements sur l'attractivité des métropoles depuis plusieurs années, les auteurs s'interrogent sur l'emploi et l'économie de la Métropole. André Delpont est expert en développement économique des métropoles; il a passé cinq ans à la Communauté Urbaine de Bordeaux, avant de rejoindre l'équipe de l’Établissement d'Aménagement Bordeaux Euratlantique. Jean Bernard Gilles est un journaliste arrivé à Bordeaux à la fin des années 90. Il a dirigé la rubrique économique de Sud Ouest, où il a travaillé plus de dix ans. Jean-Bernard Gilles a assisté aux importantes mutations de l'urbanisme bordelais.

Les deux auteurs veulent expliquer les mutations économiques et sociales de Bordeaux. En préface, le livre est décrit comme « Le business bordelais pour les nuls, ou l’économie bordelaise racontée aux enfants ». Après les mutations de la Métropole, l’importance qu’elle a gagnée au fil des années, Jean-Bernard Gilles et André Delpont sont en droit de se demander ce qui va advenir de l’emploi, des affaires et de l’investissement. C’est au travers des 15 chapitres de l’ouvrage que les deux auteurs apportent des réponses à ces interrogations.

Bordeaux mise sur le futur

Le vin pourrait être la première idée qui vient en tête lorsqu’on parle d’emploi à Bordeaux, mais il ne représente que 11% des emplois du territoire. La métropole bordelaise est passée de l’économie résidentielle « du pin, du vin et du Bassin » à l’économie de l’innovation : de la colle d’avion aux objets connectés en passant par l’impression 3D de peau humaine. Après l’économie résidentielle est né un nouveau cycle économique dans les années 90, plus productif et plus prometteur, basé sur l’innovation et la recherche. Côté projets liés à l’innovation, Bordeaux n’est pas en reste : six parcs technologiques sont implantés autour de la Métropole, comme la Technopole Bordeaux Montesquieu, le Bioparc, l’Ecoparc ou encore LASERIS I & II. La première partie de la Cité Numérique de Bègles sera terminée à l’automne 2017, la seconde partie à l’été 2018. L’ancien centre de tri postal de Bègles devrait devenir le nouvel écosystème numérique de la métropole Bordelaise.

Au-delà du numérique, un projet important arrive à son terme : la Ligne à Grande Vitesse. Les bordelais se préparent depuis dix ans à son arrivée. A compter du 2 juillet 2017, Paris sera à 2h05 de Bordeaux à raison de 18 trajets par jour. De quoi voir les ambitions à la hausse pour Bordeaux, qui jouit ces derniers temps d’une popularité grandissante au niveau international. Jean-Bernard Gilles et André Delpont craignent qu’à force de vouloir devenir une métropole européenne, la ville « perde son charme et sa taille humaine ». En avril 2015, Sunil Dubey, spécialiste indien de l’urbanisme et professeur à l’université de Sydney avait déclaré lors d’un colloque sur les « smart cities » (villes intelligentes) : « Je ne connaissais pas Bordeaux. Comment la qualifier ? C’est peut-être la meilleure petite ville du monde ».

L’image de Bordeaux a bien changé, avec toutes les mutations de ces dernières années « la Belle Endormie est devenue la Belle inconnue », racontent les deux auteurs. Le risque principal pour la Métropole est que trop d’attractivité ne tue l’attractivité. Bordeaux sait ce qu’elle veut, mais sait-elle où elle va ?

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Frédéric Brouard

Partager sur Facebook
Vu par vous
37654
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !