18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Bordeaux: La nouvelle Halte Répit-Détente Alzheimer offre une pause aux aidants

05/06/2015 | La Croix-Rouge de Bordeaux, a inauguré une Halte Répit-Détente Alzheimer, en présence du Pr. Jean-Jacques Eledjam, Président national de la Croix-Rouge Française.

Inauguration de la HRDA de Bordeaux par les Président national de la Croix-Rouge Française, le Pr. Jean-Jancques Eledjam, le 5 juin 2015

Deux après-midi par semaine, de 14h à 17h, la nouvelle Halte Répit-Détente Alzheimer (HRDA) et une dizaine de bénévoles de la Croix-Rouge, proposent aux aidants des personnes atteintes d'Alzheimer et maladies apparentées, de prendre du temps pour soi, en leur confiant leur proche. Un accueil de jour non médicalisé à vocation sociale dont la raison d'être est, pour quelques heures, de soulager les aidants. Des personnes, dont le quotidien, en raison de la maladie de leur proche, est particulièrement fatigant, physiquement et psychologiquement. La structure qui a été inaugurée ce 5 juin au centre de Bordeaux est la troisième du genre en Aquitaine, après Pau et Tonneins.

Pour le couple malade-aidant, la maladie d'Alzheimer, outre les symptômes pour l'un et les conséquences supportées par l'autre, est aussi pour les uns vecteur de rupture social forte et d'enfermement autour de la maladie. C'est pour rompre ce face-à-face exclusif entre aidant et malade, et redonner un peu « d'air frais » aux aidants, que la Croix-Rouge française, s'est lancé au niveau national dans la mise en place d'un réseau de HRDA. Un réseau qui compte désormais 25 unités, et que Bordeaux vient d'élargir avec l'inauguration de ce vendredi. Une inauguration, en vérité pour la forme puisque la halle est ouverte depuis le mois de février. Trois personnes y sont accueillies et prochainement une quatrième. Le succès arrive peu à peu.

"Aller dans le sens des capacités et des envies de la personne"Installée dans une petite annexe de l'EHPAD Henry Dunant de la Croix-Rouge, la halte, une petite maison jusque-là non utilisée et entièrement rénovée, abrite plusieurs espaces d'accueil, un coin repos, un jardin et une cuisine, pour la préparation des goûters. Un univers convivial où les personnes accueillies par un groupe de 12 bénévoles, formés tout exprès formé à l'accueil de ces malades par l'Institut Régional de Formation de la Croix Rouge.
Sur place, les bénévoles proposent des activités diverses et variées aux personnes accueillies : des « jeux de société, jeux de balles, jardinage, activités manuelles, simples discussions si c'est ce qui leur convient... Personne n'impose une activité, nous allons dans le sens des capacités et des envies de la personne », souligne Benoît Lambert, bénévole à l'unité bordelaise de la Croix-Rouge. Accueil et attitudes bienveillantes sont au rendez-vous, tant envers les personnes malades, qu'envers leurs proches. En effet, « ce n'est pas facile de convaincre un aidant de nous confier son proche. Beaucoup en ressentent un sentiment de culpabilité, ou « de ne pas être à la hauteur » face à la maladie », explique ce bénévole en charge de la communication de l'unité locale. Le dialogue est donc important aussi avec la famille.

La HRDA de Bordeaux,Tbale, jeux et canapés pour accueilir les personnes malades, et laisser un temps de répit aux aidants

Un suivi constantUn dialogue qui prend sa place avant même l'accueil d'un nouvelle personne à la halte. Un premier contact se passe à trois, entre l'aidant, le malade et les bénévoles. Ensuite, se met en place un suivi constant entre l'aidant et les bénévoles pour savoir comment sont vécus les allers-retours entre la halte et le domicile. En interne de la Croix-Rouge, le debriefing de chaque session d'accueil est également important, signale Benoît Lambert. « Eric Dabè, le responsable de la halte, fait à chaque fois,un compte rendu aux 12 bénévoles, même s'ils n'était pas tous présents ce jour-là », précise-t-il.

Au total, la HRDA de Bordeaux aura nécessité un « budget global de 35 000€ dont le financement a été assuré à la fois par l'Unité locale de Bordeaux, le fonds de financement de la Croix-Rouge au niveau national et le groupement de Mutuelles MUTEX, fidèle partenaires des actions de la Croix-Rouge française. En plus, une participation de 5€ est demandée à chaque séance, pour l'achat de jeux ou des goûters», précise Eric Dabè et Julie Trouvé, qui se sont partagés le montage du projet. Un projet qui a nécessité une bonne dose d'énergie, mais à la hauteur de l'enthousiasme des bénévoles et salariés de la Croix-Rouge présents à cette inauguration ensoleillée.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1718
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !