Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

14/06/19 : La Rochelle : Le Muséum d’Histoire Naturelle s’est vu décerné le Trophée Môm’Art 2018 aujourd'hui. L’association Môm’Art récompense chaque année une institution culturelle qui a signé sa Charte de démarche d’accueil des familles et des enfants.

14/06/19 : Dans son édition du 12/06 consacré à l’attractivité des villes, Le Point classe La Rochelle première des villes de 80 à 250 000 habitants. 1re sur la création d’emplois, elle se place 5e sur la masse salariale et 4e sur l’implantation d’entreprises.

14/06/19 : Invité de l'émission "Vendredi Politique" sur France Bleu Gironde, Alain Anziani, maire de Mérignac, a annoncé qu'il se représentait lors des prochaines municipales.

14/06/19 : La secrétaire d’État chargée de l'égalité entre hommes et femmes Marlène Schiappa qui devait participer à une table ronde organisée à la CCI de Bayonne dans le cadre d'une journée "Forum Solutions égalité.e.s" a annulé sa participation.

14/06/19 : Le temps d’une matinée, LPO Aquitaine invite petits et grands à découvrir les abeilles sauvages et les papillons si primordiaux dans notre écosystème. Dimanche 16 juin à 10h - Domaine de Certes et Graveyron à Audenge. Inscription: lucie.fuentes@lpo.fr

14/06/19 : Samedi 15 juin, de 18h à minuit, place St Michel, le Réseau Education Sans frontières propose son rendez vous annuel : la fête de la solidarité. Parrainages républicains, restauration avec des plats du monde et bal folk gratuit!+ d'info

13/06/19 : Charente : La 12e édition du Film Francophone d'Angoulême se déroulera du mardi 20 au dimanche 25 août. Cette année, le festival rendra hommage au cinéma luxembourgeois. Au programme : Un focus sur le réalisateur franco-marocain Nabil Ayouch.

12/06/19 : L'échangeur 4 (Bdx-Labarde) de la Rocade A630 sera fermé dans le sens in le 14 juin à partir de 21h jusqu'au 15 juin 10h, puis dans le sens ex à partir de 22h jusqu'au 17 juin 6h. Entre ces dates la circulation sera réduite sur une seule voie.

06/06/19 : En Lot-et-Garonne, les 2,7 M€ de crédits d’Etat nécessaires pour engager les acquisitions foncières et les premiers travaux de la section Monbalen-La Croix blanche de la RN21 n’ont pas été accordés au préfet de région.

06/06/19 : Le 23 juin, la Traversée de Bordeaux à la Nage revient! Organisée par la section natation du club omnisports des Girondins de Bordeaux, la course a une visée sportive et écologique. Inscriptions ouvertes jusqu'au 21 juin.

02/06/19 : Du 24 au 26 septembre, le Parc des Expos de Bordeaux accueille pour sa 1ère édition, ALINA, le salon professionnel de l’industrie agroalimentaire en NA et ses exposants, fabricants et distributeurs de produits pour l’industrie agroalimentaire.

Arte Flamenco 2019 - du 2 au 6 juillet - Mont de Marsan
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/06/19 | Sidérurgie: Celsa renforce sa présence dans le Sud-Ouest

    Lire

    Suite à l'annonce de Celsa Group ce lundi de la construction d'un train de laminage sur son site français implanté à Boucau (64) et Tarnos (40), Xavier Fortinon, président du Conseil départemental des Landes, s'est félicité de l'aboutissement du projet. "Cet investissement de 60M€, créateur immédiatement d’environ 140 emplois directs, permettra de valoriser le produit extrait des aciéries de CELSA. Il consolide pour les décennies à venir l’activité des Aciéries de l’Atlantique et renforce le tissus industriel landais et aquitain.»

  • 17/06/19 | Journées portes ouvertes de l'AFPA : pour un nouvel avenir professionnel

    Lire

    Le 20 juin de 9h à 12h, les centres AFPA (Agence Nationale pour la Formation professionnelle des Adultes) de Bègles, Pessac et Bordeaux Caudéran organisent leur deuxième journée portes ouvertes. Jeunes, séniors, demandeurs d'emploi en réorientation... Entretiens avec des conseillers et formateurs, information sur l'alternance, bilan de compétences et préparation à la retraite seront au programme. En 2018, 68% des stagiaires formés à l'AFPA ont retrouvé un emploi les six mois suivants leur formation.

  • 17/06/19 | Double exposition photos à l'Abbaye de la Sauve-Majeure et Cour Mably

    Lire

    Le Centre des monuments Nationaux et la ville de Bordeaux dévoilent une double exposition des photographies d'Alexandre Chamelat spécialement commandée pour la saison culturelle "Liberté ! Bordeaux 2019 - du siècle des lumières à l'esprit océan". Fruit d'un voyage ou d'une rencontre, en relation avec l'humain, la terre et le territoire ; les œuvres du photographe seront visibles sur les deux sites du 20 juin au 20 août.

  • 17/06/19 | Haute-Vienne : "Je lis, j'élis", dévoile son lauréat

    Lire

    La proclamation des résultats du prix départemental de littérature "Je lis j'élis" a lieu le mardi 18 juin prochain à Limoges. L'hémicycle du Conseil départemental de Haute-Vienne reçoit, à partir de 14h30, 180 enfants et trois auteures d'albums jeunesse - Najoua Darwiche, Céline Claire, Chiara Mezzalama - ayant participé à la compétition. Au total 6410 élèves haut-viennois ont participé à l'élection de leur album jeunesse préféré.

  • 17/06/19 | Participez au Marathon des JO de Paris !

    Lire

    Les Jeux de Paris 2024 seront les premiers Jeux de l’histoire ouverts à la population. Certaines épreuves, à l’image du mythique Marathon des Jeux, seront en effet ouvertes au grand public! Le même jour que la course officielle, et sur un parcours identique à celui des plus grands champions. 12 courses de 2 024 m chacune sont organisées le dimanche 23 juin dans 12 villes de France pour désigner les premiers qualifiés grand public du Marathon des JO 2024, et Bordeaux accueillera l’une de ces courses! Rdv de 11h à 13h au Parc Floral de Bordeaux, avenue de Pernon.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux : lancement de l’enquête sur le racisme et l’antisémitisme

12/02/2019 | Les associations de lutte contre les discriminations espèrent éveiller les consciences sur la réalité des agressions à Bordeaux.

Lancement de l'enquête Racisme/Antisémitisme Bordeaux

Alors que les agressions se multiplient (+ 74 % d’actes antisémites en France en 2018), la ville de Bordeaux a lancé le 11 février une grande enquête à destination des citoyens pour dresser un état des lieux des actes et agressions racistes et/ou antisémites subis par les habitants.

La ville de Bordeaux a mis en ligne sa grande enquête contre le racisme et l’antisémitisme. Depuis le 11 février, chaque Bordelais peut répondre à une série de questions pour évoquer les actes discriminatoires dont il a été victime. Autour du maire de Bordeaux, Alain Juppé, plusieurs acteurs de la lutte contre les discriminations s’étaient déplacés pour le lancement.

Premier d’entre eux, Frédéric Potier, délégué interministériel à la lutte contre le racisme, l'antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH), qui se montre inquiet : « La haine est toujours présente, sous diverses formes ». Présent également Marik Fetouh, adjoint au maire de Bordeaux chargé de l'égalité et de la citoyenneté, particulièrement impliqué sur les problématiques de discrimination.

Frédéric Potier et Marik Fetouh ont d’ailleurs un peu plus tôt dans la journée rencontré les trois victimes de l’agression homophobe survenue le 8 février. Alain Juppé a condamné les faits, exprimant son « total soutien » à l’égard des victimes. Une agression anti-LGBT qui fait malheureusement écho au lancement de l’enquête en ligne. Plusieurs partenaires se sont investis dans l’organisation de cette enquête aux côtés de la ville de Bordeaux : l’Université de Bordeaux, la Coalition européenne de villes contre le racisme et la DILCRAH.

Lancement de l'enquête Racisme/Antisémitisme Bordeaux

Anne-Marie Tournepiche, vice-présidente de l’Université de Bordeaux, a d’ailleurs dénoncé un constat croissant depuis plusieurs années : celui de l’isolement des étudiants étrangers victimes de racisme. Les chercheurs de l’université seront ainsi au cœur du processus d’analyse des résultats. En effet, cette enquête a été conçue par l’Observatoire bordelais de l’égalité, composée notamment de chercheurs de l’université. Le CRIF et SOS Racisme ont également été consultés pour que les questions soient les plus claires possibles pour les victimes.

Anonymat garanti pour chacun des participants. Ceux qui le souhaitent pourront laisser leurs coordonnées, dans un fichier différent, afin que les réponses et identités ne soient jamais associées. Des entretiens seront également réalisés avec des personnes volontaires, qui rendront compte de leur expérience d’actes racistes. Ils seront menés par Yoann Lopez, chargé de mission, docteur en sociologie et Carole Lemée, docteure en anthropologie, enseignante à l'université de Bordeaux.

Une enquête « courageuse »

Benedetto Zacchiroli, président de la Coalition européenne de villes contre le racisme (ECCAR), avait fait le déplacement. Cette instance fait partie des 7 coalitions mondiales chapeautées par l’UNESCO. Bordeaux est membre de ce réseau depuis plusieurs années. Il a salué la mise en œuvre de cette enquête car « il faut faire et pas seulement parler ». Un acte qu’il estime courageux : « ce n’est pas facile pour un maire d’admettre que dans sa ville, cela existe, qu’il y a du racisme ».

Albert Roche, président du CRIF Aquitaine et Rama Diop, présidente de SOS Racisme Gironde étaient invités pour livrer leurs témoignages. Albert Roche espère que cette enquête permettra à tous « de prendre conscience de l’ampleur du phénomène. Les actes antisémites sont souvent un baromètre de l’état d’une société ». Un constat tristement vérifié par les récents tags et dégradations antisémites à Paris notamment.

Pour Rama Diop, il y a également une montée du racisme. Les nombreux « testings » organisés par son association le prouvent, certaines boites de nuit refusent les personnes de façon discriminatoire. « Il y a des lieux qu’une personne noire va plus souvent éviter par exemple, car elle sait qu’elle n’y sera pas admise ».

L’enquête devrait rester quelques semaines en ligne, la municipalité souhaite laisser à chacun l’occasion de s’exprimer. « Plus il y aura de réponses et plus nous aurons des résultats fiables », insiste Marik Fetouh.

Marianne Chenou
Par Marianne Chenou

Crédit Photo : Marianne Chenou

Partager sur Facebook
Vu par vous
3158
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
fairebloc22 | 20/02/2019

Du Rassemblement national à la France Insoumise les responsables politiques de notre pays, en grand nombre, ont manifesté leur refus de ce fléau qu’est l’antisémitisme : la République a fait bloc, la République fait bloc.Cet évènement fera date.Malgré nombre de griefs qui leur sont adressés,non sans raison,nos responsables politiques se sont montrés dignes de ce moment de recueillement et de rassemblement au nom des valeurs de notre République.Je veux simplement leur dire ma gratitude.En effet,il ne peut pas y avoir de République française sans les Juifs,sans ses Juifs.Pour faire reculer la gangrène,après de nombreuses années d’ atermoiements, il faut agir,avec efficacité.Des propositions utiles ont émergé de l’hémicycle de l’assemblée nationale :le web est devenu une aubaine,un eldorado pour les antisémites patentés (professionnalisés ?) c’est pourquoi la législation doit évoluer.Ce qui a été dit tant par Mme Avia que par Mme Belloubet vont dans le bon sens,à mon humble avis.Au sein de l’Education Nationale les choses doivent évoluer :la France,ciblée et salie par la réémergence d’un antisémitisme d’une violence inédite,doit être défendue et protégée.Il y va de l’honneur de notre pays.Comme l’a fort bien dit le 1er Ministre Edouard Philippe :face à l’antisémitisme nous devons faire l’union sacrée.

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !