Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/06/18 | Bilan des intempéries en Dordogne

    Lire

    477 interventions ont été réalisées dans le cadre des orages des 10 et 11 juin dernier en Dordogne. Les entreprises touchées par les intempéries ont la possibilité de faire appel à une indemnisation au titre de l’activité partielle. La chambre d’agriculture a demandé à ce que soit mis en œuvre un dégrèvement au titre de la taxe sur le foncier non bâti (TFNB) pour les exploitations touchées. 10 communes ont déposé en préfecture une reconnaissance de Catastrophe Naturelle.

  • 15/06/18 | Le dossier Ford s'invite au Conseil de Métropole

    Lire

    Dans une motion votée ce 15 juin, le Conseil de Bordeaux Métropole "déplore, avec la plus grande force, la décision du groupe Ford de lancer une procédure d’information-consultation préalable à un plan de sauvegarde de l’emploi à Ford Aquitaine Industries." Une décision "incompréhensible" et "prématurée" au regard de la mission confiée par Ford au cabinet Géris, "voilà à peine 2 mois, de rechercher des repreneurs potentiels" et des "discussions en cours entre le groupe Ford et un industriel qui a visité le site le 30 mai". Les élus appellent "l'Etat à maintenir la plus grande vigilance pour que Ford assume ses responsabilités".

  • 15/06/18 | Landes : Suivi des intempéries

    Lire

    Suites aux intempéries dans les Landes, une réunion se tient ce vendredi 15 juin après-midi, sur à l'étude de la réparation des dommages au titre des catastrophes naturelles, en présence du Préfet, des collectivités sinistrées et du Président du département. Ce dernier a par ailleurs indiqué ce jour que le Département, solidaire des agriculteurs et collectivités sinistrés, crée un fonds de solidarité territoriale qui sera mobilisé en particulier sur les voiries communales et intercommunales, en complément de l'Etat. Des crédits supplémentaires seront aussi inscrits pour la réparation des dégâts sur la voirie départementale.

  • 15/06/18 | Pyrénées-Atlantiques: suivi des intempéries

    Lire

    Le 1er comité de suivi après les intempéries dans les Pyrénées-Atlantiques s'est tenu ce vendredi. La préfecture dénombre cinquante communes ayant déposé des dossiers de demandes d'indemnisations au titre des catastrophes naturelles. Les 1ères commissions chargées d'examiner ces requêtes se réuniront le 19 juin. Parmi les dégâts, l'effondrement de la D918 rejoignant Gourette, sur 50 m de long et jusqu'à 8 mètres sous la route, sur lequel outre les déplacements quotidiens, devait passer le Tour de France le 27 juillet pour l'arrivée à Laruns. Un chiffrage des travaux est attendu avant toute décision de modification de l'étape.

  • 15/06/18 | Lancement du 1er concours « Campus numérique 47 »

    Lire

    Le Campus Numérique 47 organise la première édition du « Concours Campus Numérique 47 », du vendredi 22 juin au dimanche 24 juin à Agen, sur son site du 156 avenue Jean Jaurès. C’est un concours de création de Start Up numériques qui doit permettre d’installer en Lot-et-Garonne les pépites de demain.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux: Le Grand Parc en mode réhabilitation via une convention de programmation Aquitanis/la Cub

24/12/2011 |

 Génération d'Habitat Innovant au Grand Parc

Le Grand Parc, un quartier longtemps mésestimé, pour ne pas dire redouté, avec ses tours et ses barres construites dans les années 50, cet endroit de Bordeaux à nul autre pareil où la densité urbaine et humaine le dispute à la verdure d'un parc de 8 hectares, va vivre une sorte de révolution dont les habitants concernés n'ont pas encore idée. Dans le cadre d'une convention de programmation avec La Cub, dont il est l'office public de l'habitat, le groupe Aquitanis va réaliser une première opération visant à réhabiliter 532 logements, répartis sur 3 bâtiments de 10 à 15 étages. Une maitrise d'ouvrage pilotée par le cabinet d'architectes Lacaton & Vassal pour une livraison fin 2012/début 2013. Explications.

"C'est un projet qui s'inscrit dans la continuité de ceux qui sont en cours à Paris et à Saint-Nazaire. Et à l'échelle du logement, c'est une première en Aquitaine, unique par son ampleur, annonce l'architecte Jean-Philippe Vassal chargé du programme GHI (Génération d'Habitat Innovant) et membre d'une des 5 équipes d'architectes mobilisées dans le projet " 50 000 logements autour des transports publics". "Partant de 1960, les enjeux d'aujourd'hui sont les mêmes pour tout le monde, d'ici à Buenos Aires. A partir d'un logement  qui pose problème, par une transformation généreuse, on tire profit de l'existant. Avec un capital humain organisé, il s'agit de faire en site occupé, sans déranger, non pas une métamorphose mais une transformation".
 
Un jardin d'hiver individuel
Rénover, agrandir, isoler et profiter de l'ensoleillement des façades bien exposées telle est donc l'idée concernant les  530 logements des 3 résidences Gounod/Haendel etPlus d'espace pour rendre l'habitat plus agréable Ingres gérées par Aquitanis. La première étape  d'un programme de réhabilitation de plus de 2 300 logements dans le quartier du Grand Parc, présentée ce jeudi 24 novembre lors d'une visite d'appartement un peu spéciale. Un T4 vacant de 76m2 au 12 ème étage  d'une tour du Grand Parc, provisoirement occupé par Vincent Feltesse, président de la communauté urbaine, Conchita Lacuey, députée maire de Floirac, présidente d'Aquitanis, de la  maire de quartier, Anne-Marie Cazalet et de la députée Chantal Bourragué. "Avec 3m 50 supplémentaires au-delà du mur, une extension suspendue dans le vide, un appartement devient une villa en ville où on peut planter un rosier. Un espace de liberté en plus. Un logement supérieur au logement standard à un prix moitié moindre que du neuf", explique Jean-Philippe Vassal. Il faut dire qu'ici la vue est imprenable et que dès le 5ème étage c'est une des plus belles de Bordeaux. Réhabiliter autant les logements que les jugements sur les grands ensembles en mettant la technique industrielle au service de la qualité d’usage offerte auxhabitants est l'ambition du bailleur social. Faire du Grand Parc "un Versailles avec jardin d'hiver" option bioclimatique, ou sans viser aussi haut, mais comme le souligne Vincent Feltesse, " À l'ère du plus cher, du plus petit et du plus loin, construire conformément à une autre manière de faire la ville et remettre les gens au coeur du logement".
 
De la programmation à la concertation 
Un illustration de l'accord entre La CUB et Aquitanis acté par une Conventionde programmation signée en 2011 et qui prévoit l'accompagnement financier de laCommunauté urbaine de Bordeaux pour le développement de l’offre nouvelle de son Office public de l’habitat (850 logements construitschaque année) et les opérations de réhabilitation du patrimoineexistant (plus de 2 300 logements jusqu’en 2017). Le coût de la présente opération étant estimé à 28millions d’euros, est financé par un prêt d’Aquitanis de 21,6 M€, par l’apport de 3,2 M€ de fonds propres d’Aquitanis, par unesubvention de La Cub de 3,2 M€. et 0,8 M€ d'aide du Conseil Régional.  "Les loyers devraient garder le même niveau actuel " assure Bernard Blanc, le directeur général d'Aquitanis, "et des économies de charges devraient même être réalisées avec l'installation de nouveaux ascenseurs". Du côté des habitants, ce qu'en pensent les locataires reste flou puisque pour l'instant l'information n'a pas été complètement diffusée en raison des calages techniques à finaliser. Une concertation est prévue. Elle sera vraisemblablement importante. Même si au bout il y a amélioration, il va falloir expliquer et gérer "l'intrusion" dans les habitations d'une population souvent  âgée pour des travaux qui devraient durer de 20 à 30 mois.
 
crédit photos : Isabelle Camus & Aquitanis
Isabelle Camus

Partager sur Facebook
Vu par vous
1360
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !