Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

24/04/18 : Charente-Maritime : pendant la semaine de vacances du 16 au 22 avril, 14 accidents sont à déplorer sur les routes du département, au cours desquels 2 personnes ont perdu la vie, et 19 ont été blessées.

24/04/18 : La CCI de Bordeaux Gironde a remis ce mardi 24 avril le label national "Qualité tourisme" aux Galeries Lafayettes Bordeaux. Il s'agit du premier commerce néo-aquitain labellisé, et la Chambre a indiqué que d'autres pourraient suivre.

24/04/18 : Après Port-Vendres ce week-end, L'Hermione est attendue demain à Nice pour une escale de 24h. Elle rejoindra ensuite Bastia où elle sera visible du 27 au 29 avril.

19/04/18 : Dans le cadre du championnat de France du jeu d'échecs jeunes qui se tient à Agen, Anatoli Karpov, champion du monde de cette discipline de 1975 à 1985 et de 1993 à 1999, sera reçu à l'Hôtel de ville d'Agen le samedi 21 avril à 19 h.

19/04/18 : La Maison de l'Europe de Lot-et-Garonne/CIED est à la recherche d'un service civique à compter du mois de mai pour une mission de huit mois à raison de 30h/semaine. Plus d'infos : 05 53 66 47 59

17/04/18 : Le comité d'engagements du conseil d'administration de SNCF réseau a validé ce mardi l'opération de réhabilitation de la ligne ferroviaire Libourne-Bergerac, déjà concernée par des travaux régionaux achevés en 2013.

17/04/18 : L'Assemblée Nationale a adopté à la majorité en première lecture (454 voix contre 80) le projet de loi "nouveau pacte ferroviaire", à l'origine des grèves qui secouent la SNCF depuis début avril. La ministre des Transports a salué "une étape décisive".

12/04/18 : Le Pôle Agri Sud-Ouest Innovation vient de renouveler son conseil d’administration, son bureau et sa gouvernance pour assurer sa représentativité sur l’ensemble des territoires couverts. Daniel Segonds a été réélu à la présidence du Pôle.

12/04/18 : Le nouveau président de la Président de la Fédération Nationale d’Agriculture Biologique, est Guillaume Riou, agriculteur bio de Deux-Sèvres, anciennement président d'Agrobio Poitou-Charentes de 2012 à 2015.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/18 | Bordeaux: Solidarité alimentaire, parlons-en avec Les Amis d'Aqui!

    Lire

    Ce sera ce vendredi 27 avril à 18h30, au Café Maritime à Bordeaux (1), dans la foulée de l'Assemblée générale des Amis d'Aqui.fr nous débattrons, à l'heure où la précarité ne recule pas, du thème «  La solidarité alimentaire : du don à l’engagement » avec la participation de Pierre Pouget, vice-président de la Banque alimentaire de Bordeaux et de la Gironde et de ses partenaires de la distribution. 1. Tram B : Cité du Vin

  • 24/04/18 | Agriculture : découvrir les races anciennes à La Rochelle

    Lire

    Le Conservatoire des REssources GÈNEtiques du centre ouest atlantique organise les Journées du Patrimoine Vivant, les 28 et 29 avril au square Bobinec à La Rochelle. Le CREGENE fédère l'ensemble des associations de sauvegarde des races et variétés locales. Cette manifestation a pour objectif de sensibiliser les citoyens à la protection de la biodiversité élevée et cultivée. Sont attendus de nombreux animaux et producteurs, ceux-ci viendront à la rencontre du public et feront déguster leurs produits.

  • 24/04/18 | La CCI Gironde veut récompenser l'accueil touristique

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde souhaite renforcer ses actions en matière d'accueil touristique dans le département. En plus d'un programme local gratuit (composé d'un "memento de l'accueil" et de mini-formations) d'une appli et d'un guide (Bordeaux Shopping), la CCI lance la première édition des "Trophées de l'accueil", concours annuel pour les professionnels du tourisme et les commerçants. Récompensant quatre catégories d'activité (commerçants, restaurateurs, hébergeurs, gestionnaires d'activité), les inscriptions pour ce concours, dont la remise des prix aura lieu en novembre, se terminent le 30 juin.

  • 23/04/18 | Une étude d'impact sur un projet commercial à Coutras

    Lire

    La CCI de Bordeaux Gironde a confirmé ce lundi le lancement d'une étude d'impact indépendante (mais qu'elle finance) pour mesurer l'impact réel du projet de village des marques de Coutras. Ce projet ambitieux piloté par Vinci comprend immobilier et la société autrichienne "Im Wind" comprendra 22 000 mètres carrés de surfaces commerciales, pour un coût avoisinant les 80 millions d'euros. La commission départementale d'aménagement commerciale devrait, elle, rendre son avis sur la pertinence d'un tel projet dans les semaines à venir, gageons que l'étude d'impact l'y aidera peut-être.

  • 23/04/18 | Mont-de-Marsan: une initiative pour aider à réviser le Bac/Brevet

    Lire

    Du 2 au 19 mai, la ville de Mont-de-Marsan invite les collégiens et lycéens à venir à la Médiathèque afin de réviser leurs examens de fin d'année. Des professeurs seront présents pour répondre à leurs questions et les conseiller. Entraînements, conférences, ateliers textuels, sonores et audiovisuels et même massages, tout sera prévu pour que les futurs diplômés puissent réviser dans des conditions optimales. Renseignements sur place ou 0558460943.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux - les plages : solutions recherchées pour trafic fluidifié

03/11/2015 | Le GIP littoral et la Métropole Bordelaise, s'engagent dans une réflexion commune pour trouver des solutions pratiques pour mieux gérer les flux de circulation en direction du littoral.

Signature de la convention de partenariat entre Bordeaux Métropole (représentée par son Vice-président Christophe Duprat) le GIP Littoral Aquitain (représenté par son Président Renaud Lagrave)

L'océan, serviette contre serviette avec son voisin de baignade, tout le monde connaît. Venant de la Métropole, ce voisinage de proximité aura souvent été synonyme quelques instants plus tôt, de tours et de détours dans un parking bondé, une fois arrivé au terme d'un itinéraire quelque peu rallongé par une mobilisation, apparemment générale et simultanée, des métropolitains à vouloir profiter des plaisirs de l'Océan dès qu'apparaît une météo favorable... Simple exemple : la commune du Porge, 2600 habitants, peut compter jusqu'à 30 000 personnes sur sa plage en une seule journée. En juillet et en août, 56% de ces baigneurs sont girondins et près de la moitié d'entre eux métropolitains, donc sur la même route au même moment...

Et ça n'est que l'exemple du Porge, un peu plus au sud sur les plages de Lège-Cap Ferret, ce sont jusqu'à 100 000 personnes qui viennent prendre le soleil, témoigne Jean-Philippe Brauge, adjoint au Maire de la commune aux 4000 habitants... Une saturation qui se traduit sur les parkings du littoral, ainsi que sur les principaux axes routiers reliant celui-ci à la Métropole. Ce qui n'est pas sans poser de problèmes en terme de risque incendie, de sécurité routière, de surveillance de la baignade, et plus globalement de protection de l'environnement... Le tout entraînant possiblement aussi une perte d'attractivité pour les touristes estivaux. Perte économiquement non désirée bien sûr. En bref, comme le souligne Renaud Lagrave, président du GIP Littoral Aquitain, « nous avons une destination touristique exceptionnelle, mais il faut en réinventer certains points pour la rendre encore plus attractive. »

Face aux bouchons 75% des bordelais ont déjà renoncé à la plage Si c'est bien une des missions du GIP que de travailler avec les acteurs du terrain au développement durable du littoral, et notamment de ses stations touristiques par le biais de Plans plages ou de réflexions plus vastes autour de la requalification de stations, « il nous faut avoir des données plus régulières et efficaces, notamment en termes de mobilité et de déplacement pour savoir quel bassin de population vient sur ces territoires,(...) et comment travailler à plus d'accessibilité des plages. »
Une réflexion sur les flux entre plages et la métropole bordelaise initiée en partenariat avec Bordeaux Métropole et officialisée ce lundi, ainsi qu'avec les métropolitains eux-mêmes via le lancement d'une enquête en ligne « Les bordelais et la plage ». Celle-ci vise à analyser leurs habitudes en termes de fréquentation des plages, mais aussi à solliciter leur avis et connaître leur besoins pour pouvoir améliorer les solutions et outils facilitant leurs déplacements vers l'océan... Des outils parmi lesquels le numérique aura une place importante pour proposer les bonnes informations aux bonnes personnes via les outils qui leur correspondront le mieux.
Si les premiers retours de l'enquête ne permettent pas pour l'heure de poser ces premiers résultats comme étant consolidés, il est par exemple, tout de même frappant de constater que sur les 900 premières réponses, 75% affirment avoir déjà renoncé à aller à la plage pour cause d'embouteillages, et que 66% de ce même échantillon fréquentent prioritairement les plages du Porge, Lacanau et du Grand Crohot au Cap-Ferret sur la quinzaine de destinations plage que propose l'enquête...

Le numérique pour mieux informer et se déplacer

 

Au nombre des pistes d'ores et déjà évoquées, de nouveaux capteurs, développés par l'entreprise bordelaise Ants, vont être placés sur 5 plages tests pour connaître en temps réél leur fréquentation, grâce à la détection du nombre de smartphones en train de bronzer sur le sable... le tout de manière tout à fait anonyme, précise le concepteur du système. Au delà du nombre de personnes sur la plage, l'idée ici est de parvenir à la mise en place d'un algorithme prédictif, qui prenant en compte divers facteurs pourrait informer à l'avance, donc, sur la fréquentation de la plage et donc éventuellement aussi du trafic routier.
Pour Christophe Duprat, Vice président de Bordeaux Métropole délégué au transport et au stationnement, avec une population métropolitaine et aquitaine qui va augmenter, « il faut inventer de nouveaux moyens de déplacements et d'information. Pourquoi par exemple, ne pas imaginer que le dimanche, les parkings de grandes surfaces soient utilisés comme parkings de co-voiturage ? » Autre suggestion : « informer en sortie 8 de la rocade, les temps de déplacement jusqu'au Porge et jusqu'à Lacanau. Si le Porge est à 35 minutes tandis que Lacanau est à 1 h 20, il y a des chances que vous alliez au Porge, même si ce n'était pas votre idée de départ.... ». Une information en temps réel, qui pourrait donc aussi passer par le smartphone via des applications ou sites internet dédiés...

Pour participer à l'enquête « Les bordelais et la plage » : j.mp/LittoralAqui

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
3028
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !