18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Bordeaux - les plages : solutions recherchées pour trafic fluidifié

03/11/2015 | Le GIP littoral et la Métropole Bordelaise, s'engagent dans une réflexion commune pour trouver des solutions pratiques pour mieux gérer les flux de circulation en direction du littoral.

Signature de la convention de partenariat entre Bordeaux Métropole (représentée par son Vice-président Christophe Duprat) le GIP Littoral Aquitain (représenté par son Président Renaud Lagrave)

L'océan, serviette contre serviette avec son voisin de baignade, tout le monde connaît. Venant de la Métropole, ce voisinage de proximité aura souvent été synonyme quelques instants plus tôt, de tours et de détours dans un parking bondé, une fois arrivé au terme d'un itinéraire quelque peu rallongé par une mobilisation, apparemment générale et simultanée, des métropolitains à vouloir profiter des plaisirs de l'Océan dès qu'apparaît une météo favorable... Simple exemple : la commune du Porge, 2600 habitants, peut compter jusqu'à 30 000 personnes sur sa plage en une seule journée. En juillet et en août, 56% de ces baigneurs sont girondins et près de la moitié d'entre eux métropolitains, donc sur la même route au même moment...

Et ça n'est que l'exemple du Porge, un peu plus au sud sur les plages de Lège-Cap Ferret, ce sont jusqu'à 100 000 personnes qui viennent prendre le soleil, témoigne Jean-Philippe Brauge, adjoint au Maire de la commune aux 4000 habitants... Une saturation qui se traduit sur les parkings du littoral, ainsi que sur les principaux axes routiers reliant celui-ci à la Métropole. Ce qui n'est pas sans poser de problèmes en terme de risque incendie, de sécurité routière, de surveillance de la baignade, et plus globalement de protection de l'environnement... Le tout entraînant possiblement aussi une perte d'attractivité pour les touristes estivaux. Perte économiquement non désirée bien sûr. En bref, comme le souligne Renaud Lagrave, président du GIP Littoral Aquitain, « nous avons une destination touristique exceptionnelle, mais il faut en réinventer certains points pour la rendre encore plus attractive. »

Face aux bouchons 75% des bordelais ont déjà renoncé à la plage Si c'est bien une des missions du GIP que de travailler avec les acteurs du terrain au développement durable du littoral, et notamment de ses stations touristiques par le biais de Plans plages ou de réflexions plus vastes autour de la requalification de stations, « il nous faut avoir des données plus régulières et efficaces, notamment en termes de mobilité et de déplacement pour savoir quel bassin de population vient sur ces territoires,(...) et comment travailler à plus d'accessibilité des plages. »
Une réflexion sur les flux entre plages et la métropole bordelaise initiée en partenariat avec Bordeaux Métropole et officialisée ce lundi, ainsi qu'avec les métropolitains eux-mêmes via le lancement d'une enquête en ligne « Les bordelais et la plage ». Celle-ci vise à analyser leurs habitudes en termes de fréquentation des plages, mais aussi à solliciter leur avis et connaître leur besoins pour pouvoir améliorer les solutions et outils facilitant leurs déplacements vers l'océan... Des outils parmi lesquels le numérique aura une place importante pour proposer les bonnes informations aux bonnes personnes via les outils qui leur correspondront le mieux.
Si les premiers retours de l'enquête ne permettent pas pour l'heure de poser ces premiers résultats comme étant consolidés, il est par exemple, tout de même frappant de constater que sur les 900 premières réponses, 75% affirment avoir déjà renoncé à aller à la plage pour cause d'embouteillages, et que 66% de ce même échantillon fréquentent prioritairement les plages du Porge, Lacanau et du Grand Crohot au Cap-Ferret sur la quinzaine de destinations plage que propose l'enquête...

Le numérique pour mieux informer et se déplacer

 

Au nombre des pistes d'ores et déjà évoquées, de nouveaux capteurs, développés par l'entreprise bordelaise Ants, vont être placés sur 5 plages tests pour connaître en temps réél leur fréquentation, grâce à la détection du nombre de smartphones en train de bronzer sur le sable... le tout de manière tout à fait anonyme, précise le concepteur du système. Au delà du nombre de personnes sur la plage, l'idée ici est de parvenir à la mise en place d'un algorithme prédictif, qui prenant en compte divers facteurs pourrait informer à l'avance, donc, sur la fréquentation de la plage et donc éventuellement aussi du trafic routier.
Pour Christophe Duprat, Vice président de Bordeaux Métropole délégué au transport et au stationnement, avec une population métropolitaine et aquitaine qui va augmenter, « il faut inventer de nouveaux moyens de déplacements et d'information. Pourquoi par exemple, ne pas imaginer que le dimanche, les parkings de grandes surfaces soient utilisés comme parkings de co-voiturage ? » Autre suggestion : « informer en sortie 8 de la rocade, les temps de déplacement jusqu'au Porge et jusqu'à Lacanau. Si le Porge est à 35 minutes tandis que Lacanau est à 1 h 20, il y a des chances que vous alliez au Porge, même si ce n'était pas votre idée de départ.... ». Une information en temps réel, qui pourrait donc aussi passer par le smartphone via des applications ou sites internet dédiés...

Pour participer à l'enquête « Les bordelais et la plage » : j.mp/LittoralAqui

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2782
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 24 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !