Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/06/18 : Après dix mois de travaux nécessités par le futur TramBus Tarnos-Biarritz, le pont historique qui enjambe l'Adour à Bayonne sera rouvert ce 2 juillet et festivement inauguré. Passage réalisé une habile quote-part entre voitures-bus, vélos- piétons.

23/06/18 : L'interdiction de pêche et consommation des moules du bassin d’Arcachon a été levée ce 21 juin par le préfet. Dans le banc d’Arguin et les passes, le taux de présence de toxines a baissé mais ne permet pas de lever l'interdiction dans cette zone

20/06/18 : Ce 19 juin, l’état de catastrophe naturelle, a été reconnu pour les communes de Salies-de-Béarn et des Eaux-Bonnes (Gourette) pour les inondations des 12 et 13 juin 2018. Les autres demandes seront examinées le 3 juillet prochain.

19/06/18 : La Rochelle : Raphaël Glucksmann, Directeur du Nouveau magazine littéraire, sera au Musée maritime samedi 23 juin à 14h30 pour une rencontre avec le public sur le thème des relations entre océan et climat et les impacts du changement climatique.

18/06/18 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la rocade sera fermée entre les échangeurs 2 et 4, dans le sens extérieur, les nuits du 20 au 22 juin de 21h à 6h, et dans les 2 sens de circulation du 23 au 24 juin 22h à 18h

18/06/18 : Avec 28,1 M de touristes dont 24,7 M de touristes français accueillis et 175 M de nuitées dont 152 M par des voyageurs hexagonaux, la Nouvelle-Aquitaine est en tête des destinations les plus fréquentées des Français en 2017.

15/06/18 : Charente-Maritime : la reproduction de la frégate L'Hermione revient dimanche dans son port d'attache à Rochefort vers 7h du matin.

11/06/18 : La Ville de La Rochelle a reçu le 2e Prix dans la catégorie Participation citoyenne aux Prix européens de l'innovation urbaine Le Monde-Smart Cities décernés à Lyon le 17 mai 2018.

10/06/18 : Après sa 9e place qu’elle a obtenue samedi avec ses partenaires du K4 français, la kayakiste périgourdine Manon Hostens a décroché ce dimanche le titre de championne d’Europe de course en ligne sur 500 mètres associée à la Tourangelle Sarah Guyot.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 22/06/18 | La grogne des CCI de Nouvelle Aquitaine

    Lire

    Réunis ce jeudi en AG à Bordeaux, les quinze présidents des Chambres de Commerce et d'Industrie régionales ont dénoncé la décision du gouvernement de raboter la Taxe pour Frais de Chambre de 100 millions d'euros par an sur les 4 prochaines années. "Fin 2017, plusieurs ministres s’étaient engagés à garantir la stabilité des ressources de 2019 à 2022 après une baisse de 150 millions en 2018. Que valent donc ces engagements, notamment quand le gouvernement refuse de reconnaître la performance des CCI sur les territoires ?" dénoncent-ils, parlant même d'une "casse sociale annoncée". Une réunion de crise est prévue le 5 juillet prochain.

  • 22/06/18 | Gourette: les travaux de la RD918 démarrent lundi

    Lire

    Après une semaine d'études du site de l'effondrement de la RD 918, suite aux intempéries du 12 juin, « les travaux commencent dès lundi », annonce le Département des Pyrénées-Atlantiques. La réalisation d’un remblai en terre armée sur une hauteur de 4 m permettra de rétablir une chaussée de 7 m de large, telle la voirie d’origine et garantissant les conditions de sécurité, pour un coût de 700 000 €. Le chantier devrait durer 4 à 5 semaines (sauf mauvaise météo), permettant d'assurer la 19ème étape du Tour de France. Des travaux de confortement et de drainage du talus amont seront aussi engagés sur le 2nd semestre 2018.

  • 22/06/18 | Viticulture: de nouvelles mesures de soutien

    Lire

    L'INAO, a décidé d'augmenter le niveau du volume complémentaire individuel à 20% maximum du rendement du cahier des charges et de faire évoluer de 30 à 50% le plafond cumulé de réserve sur 3 ans. Une manière de renforcer la résilience des exploitations face aux aléas climatiques et à leur récurrence, en jouant un rôle équivalent à celui d’une assurance récolte. Ainsi, les volumes complémentaires cumulés pourront être revendiqués en appellation d’origine en cas de récolte déficitaire. La structure a aussi donné un avis favorable à la demande d’expérimentation pour les vins liquoreux (Monbazillac, Sauternes et Barsac).

  • 22/06/18 | Le pont Simone Veil ne sera pas au rendez-vous de 2020

    Lire

    D'un commun accord, la Métropole et la société Fayat chargée du chantier annoncent une «divergence d’ordre technique et juridique», sur les conditions d’exécution des batardeaux (enceintes de travail permettant de construire les piles du pont) dans la Garonne. Fayat considère que davantage de protections sont nécessaires face à la force du courant et à un sol de mauvaise qualité, ce que réfute le cabinet d'études conseil de la Métropole. Un médiateur va donc être missionné pour donner son avis au plus tard fin 2018. Résultat: le pont sera livré avec 1 à 3 ans de retard et un possible surcoût de 18M€.

  • 22/06/18 | Un transport en commun en site propre sur le Nord Bassin

    Lire

    Dans le cadre de la concertation ouverte sur le Projet de Déplacements Durables du Nord Bassin, un atelier de travail dédié aux solutions de transport en commun en site propre est organisé lundi 25 juin au centre d'animation de Lanton. Objectif : échanger sur l’opportunité de la mise en œuvre d'un tel mode de transport entre Arès et Biganos, en présence des experts associatifs et bureaux d’études spécialisés. Ouvert à tous sur inscription en envoyant un mail à : contact-pddnb@gironde.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux : Osez le Clito et Vie de Meuf, l'actu chargée d'une féministe d'aujourd'hui

08/07/2011 |

Pascale Bousquet Pitt, féministe et engagée

Le 20 juin, du Monde aux Inrocks, tous les médias en parlaient, la journée était placée sous le signe organique du clitoris avec "Osez le clito". Une campagne pour le moins explicite du mouvement, Osez le féminisme. D'envergure nationale, l'association se prévaut de plusieurs antennes réparties sur tout le territoire. Depuis peu, la Gironde a la sienne dont Pascale Bousquet Pitt est la représentante. Rencontre avec une femme d'aujourd'hui, féministe et féminine jusqu'au bout des ongles, portant haut et fort les couleurs d'une égalité qui ne reste encore pour beaucoup qu'un vain mot. Tout nouveau, tout chaud, l'ouvrage "Vie de meuf", regroupe des posts tirés du site du même nom. Un concentré d'illustrations qui témoigne proprement, mais non sans humour, de ce sexisme ordinaire contre lequel se bat Pascale Bousquet Pitt, à sa manière, engagée, mais pas enragée.

Bousquet, par son père et Pitt, par sa mère, Pascale Bousquet Pitt choisira de porter le nom de ses deux parents, dès l'âge de 18 ans. Ce sera son premier acte féministe. À 34 ans, celle qui pense que les femmes doivent être considérées comme les hommes et avoir les mêmes droits qu'eux, " sa propre définition en deux mots, du féminisme, n'a jamais cessé de défendre ses idées. "Faire admettre que les femmes ne sont pas des objets domestiques ou sexuels, sans penser, non plus, qu'elles sont mieux que les hommes, juste la moitié de l'humanité.  Que ce soit par la religion, la société, les médias ou la pub, la femme est objectivée, chosifiée, mise au rang d'objet. Sensibiliser sur ça, voilà tout le sens de notre démarche". Par "notre", entendez celle initiée par le collectif Osez le féminisme. Un mouvement créé en juin 2009 par quelques militantes et militants mobilisés pour défendre le Mouvement Français pour le Planning Familial dont les crédits budgétaires étaient menacés de suppression. "

Du manque d'info à l'info erronée
Un mètre soixante douze, blonde, aussi militante qu'hyper féminine, dès qu'on évoque ce paradoxe, la représentante d'Osez le féminisme en Gironde rétorque : "je suis catégorisée.

Vie de meuf, le sexisme ordinaire illustré
Acheter ce livre chez Mollat.com

Une féministe devrait ressembler à un être hybride. On est toutes féministes, sauf si on rentre dans le rôle dans lequel on veut nous mettre. Le terme a été volontairement ringardisé par les hommes qui ont peur d'être dépossédés de leur place et de leur pouvoir,  il est encore important, aujourd'hui, d'être féministe, ce n'est pas un combat d'arrière garde". Dont acte ! Le 20 juin a été promulgué journée nationale du clitoris, relayée par un affichage, collage, tractage, site internet, réseaux sociaux et campagne médiatique à la clef. " Tout est parti de l'expo scientifique  sur "le Zizi sexuel" à la Villette, où on parlait de tout. Du pénis, de la pénétration, de l'éjaculation, de la césarienne... mais pas du clitoris. Dans le glossaire, il est carrément absent, et dans l'expo on explique qu'il sert à faire pipi... Il y a comme un problème quand tout ça est censé présenter la sexualité aux adolescents ! ". Une constatation qui s'est vue confirmée lors de l'opération sensibilisation dans les rues de Bordeaux. "Tous les groupes sont unanimes et étonnés, notre action a été bien perçue. On voit que les gens ont envie d'en parler. Il y a une énorme méconnaissance. Beaucoup d'hommes on discuté et posé des questions sans agressivité, c'était le but, pas celui de provoquer, mais d'informer ". Car au delà d'être "cet obscur objet du plaisir", le clitoris reste toujours la cible de cette intolérable violence qu'est l'excision, avec 140 millions de femmes mutilées de par le monde, dont 50 000 en France...

Vie de Meuf, pas vraiment vie de rêve
Outre la sexualité, Osez le féminisme se veut le relais de tout ce qui cloche et pose débat dans la vie quotidienne des femmes. Dans la lignée de Vie de Merde, le collectif a ouvert le blog Vie de Meuf. Maternité,salaires, tâches ménagères... devant les nombreuses contributions et le succès du site, un livre est sorti en librairie fin mai. Campagne d'affichage dans les rues de BordeauxLe meilleur des petites histoires dusexisme ordinaire, raconté par les femmes depuis presque un an. Agrémentéde conseils juridiques, de rappels historiques et de petits quiz, Vie de Meuf reprend les posts les plus drôles, les plus marquants ou grinçants du site. Ainsi Sophie qui raconte  comment elle a trouvé un job « acceptable » qu’ellequitte à 20h30 chaque soir. Réaction de sa belle-mère : « Mais commentmon fils fera-t-il pour dîner ?  ou cette notion paternelle de la réussite sociale : " Mon fils est professeur de sciences physiques dans un établissement très réputé et ma fille vit avec un médecin. Que j'aie un travail intéressant ne compte pas vraiment", constate Carrie...  "Travail, humour, patience" telles sont les trois clefs du mouvement féministe généraliste selon Pascale Bousquet Pitt qui précise :" On veut que la société change. La loi existe, mais on veut une égalité factuelle. Ce ne sont pas les hommes qui imposent le patriarcat mais la société axée sur des idées qui mettent les hommes et les femmes dans des cases". On l'a vu avec l'actualité de ces dernières semaines, qui au-delà des aspects juridiques de certaines affaires, aura donné lieu à un florilège de déclarations sexistes capable de faire se hérisser plus d'un cheveu sur la tête d'une féministe (ou pas). Une actualité qui finalement aura fait renaître le féminisme de ses cendres, tellement  il est clair que la route est encore longue avant de modifier l'inconscient collectif, tous sexes confondus, pour mieux faire rimer égalité avec respect, réciprocité et altérité.

Vie de meuf, le sexisme ordinaire illustré (éd. JBZ & Cie), 12,50 €.

Photos : IC/Aqui

Isabelle Camus

Partager sur Facebook
Vu par vous
1555
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 27 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !