aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Bordeaux se lève contre Monsanto

23/05/2015 | Une manifestation a eu lieu ce samedi 23 mai dans le centre ville de Bordeaux, elle a réuni entre 1000 et 1500 manifestants une partie de l'après-midi.

Des centaines de manifestants ont parcouru le centre-ville de Bordeaux ce samedi

Sur les réseaux sociaux, on annonçait près de 3000 personnes. En tout, c'est entre 1000 et 1500 manifestants qui ont défilé dans les rues du centre-ville de Bordeaux ce samedi 23 mai contre Monsanto, leader américain des pesticides, engrais et autres semences jugées néfastes pour la santé. Le cortège est parti de la Place de la Victoire jusqu'aux Quinconces. Entre les clowns bariolés et le rythme des percussions, la marche est restée pacifique. De nombreuses manifestations de ce type ont eu lieu dans plusieurs grandes villes de France et dans le Monde.

Bordeaux a beau fêter le fleuve, les centaines de manifestants de ce samedi 23 mai qui ont défilé une partie de l'après-midi n'en avaient cure. Leur grand ennemi ? Ni la réforme du collège, ni les persécutions syriennes. Non, le grand ennemi, celui que l'on voyait affiché sur toutes les pancartes affublées de cornes du diable et chanté dans tous les slogans, c'était Monsanto. Monsanto, le leader américain de la biotechnologie agricole, des pesticides et des engrais, qui a su se faire une solide réputation dans le paysage de l'agriculture. Monsanto, c'était aussi un symbole de la malbouffe à l'américaine, car la manifestation visait aussi à soutenir la biodiversité. 

Elle a réuni tous âges confondus entre 1000 et 1500 personnes à Bordeaux, mais aussi un peu partout en France comme à Paris, Nice, Toulouse ou encore Grenoble. Le tout relayé dans le cadre d'une journée mondiale de lutte contre le producteur de semences. En tout, 6 organismes ont répondu à l'appel dont Europe Ecologie Les Verts, Les Faucheurs Volontaires ou encore Atac. Pas de heurts à déclarer, la marche s'est faite pacifiquement, entre chants, contre-chants et au son des tams tams et des klaxons. Le tout a duré environ deux heures, un moment bref que Colette, retraitée et militante depuis des années, ne voulait pas manquer. "Je suis très contente que ça se soit aussi fait à Bordeaux, et aussi du fait que ça n'ait rien de politique. On nous cache beaucoup de choses sur les épandages. Je pense à mes petits-enfants, au futur, à ce que le monde mangera demain". 

Le cortège est parti de la Place de la Victoire jusqu'aux Quinconces

Ils sont en tout six organisateurs, principalement des jeunes, et l'essentiel du ralliement s'est fait via les réseaux sociaux. Et au milieu des pancartes "Mangez OGM : mangez du Mensonge" ou des cercueils en carton avec un "ci-gît l'agriculture paysanne" en guise d'épitaphe, il y avait l'un d'eux, en gilet jaune, au devant du cortège. Pour Quentin Vidil, cette manifestation là est une réussite dans l'ensemble. "C'est bien qu'on ait réussi à mobiliser autant de monde, dont beaucoup d'associations totalement apolitiques. Tout est parti d'une précédente manifestation qu'on avait organisée sur le climat en septembre; on a voulu retenter le coup pour autre chose. Il n'y aura probablement pas de suite, mais c'est avant tout une lutte pour le respect de l'environnement. La seule chose qu'on regrette, c'est de ne pas avoir réussi à mobiliser les professionnels agriculteurs ou éleveurs avec nous", déplore le jeune homme. 

Pourtant, certains ont bien répondu présents de leur plein gré. Ils se font même prendre en photo, affublé d'une tenue blanche et d'un casque protecteur. Nicolas est apiculteur en Gironde, et pour lui, tout le monde est concerné. "Les produits chimiques qu'ils répandent dans les champs détruisent tous les insectes. Il y a 30 ans, on avait moins de 10% de pertes, aujourd'hui on en a entre 15 et 90%, sans autre précision parce que c'est difficile à chiffrer. On ne veut pas dramatiser la chose, mais nous sommes tous victimes, et à des taux élevés". Sur place, des jeunes déguisés en bouffons se sont amusés à tendre un artichaud en guise de micro à certains passants, tantôt interloqués, amusés ou gênés. En tout, la manifestation s'est déroulée dans près d'une vingtaine de villes en France, et plus largement dans une cinquantaine de pays dans le Monde. Déjà initiée en 2013 par le mouvement militant Occupy, ce type de marche s'est multiplié ces deux dernières années. Cela n'empêche pas la firme Monsanto de prospérer : en 2012, elle affichait un chiffre d'affaire record de 13,5 milliards de dollars, en hausse de 14% par rapport à 2011. 

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
767
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !