Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

  • 23/06/21 | Une nouvelle bâtonnière pour l'Ordre des avocats de Bordeaux

    Lire

    Les élections du Bâtonnat de Bordeaux se sont déroulées ce mardi 22 juin. A l'issue des votes, c'est Christine Maze qui a été élue Bâtonnière du Barreau de Bordeaux. Avocate depuis 1992, elle collabore à l'Association des avocats pénalistes de France. Elle prendra ses fonctions, à la suite de Christophe Bayle, le 1er janvier 2022, avec à ses côtés, Monsieur Pierre Fonrouge, vice Bâtonnier, lui même successeur de Caroline Laveissière. Ils sont élus pour 2 ans.

  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux : Une association et un concert pour lutter contre les cardiopathies congénitales

14/12/2018 | Depuis 2014, l'association Petit Cœur de Beurre s'emploie à soutenir les patients, leurs familles et la recherche pour lutter contre les cardiopathies congénitales.

association petit coeur de beurre une

Née en 2014, du désir de parents d'un enfant atteint d'une malformation cardiaque, de s'investir pleinement dans la cause de la cardiopathie, l'association Petit Cœur de Beurre multiplie depuis, les actions destinées à améliorer la vie des patients, mais aussi à soutenir les familles, les structures hospitalières et à favoriser la recherche. Tout au long de l'année et sur tout le territoire, elle organise de nombreux événements dans le but de récolter des fonds et également, de sensibiliser le grand public à ce type de pathologie. Une entreprise délicate qui passe aussi par des moyens ludiques.

Créée il y a quatre ans par un couple souhaitant venir en aide, non seulement à son enfant atteint d'une cardiopathie congénitale, mais aussi à toute personne touchée par ce type de pathologie, l'association Petit Cœur de Beurre s'est fixée pour but d'apporter son soutien, tant aux patients et à leurs familles, qu'au monde de la recherche et au domaine médical. Une tâche de grande ampleur mais de première importance lorsque l'on sait qu' « en France, un enfant sur cent naît avec ce type de complication et que plus de 300 000 adultes sont directement concernés par le problème », précise d'emblée Maria Crestia, correspondante bénévole de l'association pour Bordeaux. Des bénévoles présents sur tout le territoire mais aussi et surtout à proximité d'un centre hospitalier de référence tel le CHU Haut Lévêque de Bordeaux. « Un des quatre, existant en France avec Necker-Enfants Malades, l’Hôpital Georges Pompidou et le Centre chirurgical Marie-Lannelongue, tous trois situés en Région parisienne », précise-t-elle. Des centres qui forment à eux quatre, le M3C (Malformations Cardiaques Congénitales Complexes), un réseau de soins qui joue un rôle d’expertise pluridisciplinaire en la matière et assure la prise en charge médico-chirurgicale des patients, quel que soit leur âge. «  La cardiopathie touche tout le monde, sans distinction, sans raison. Voilà pourquoi nous sommes présents partout en France pour intervenir au plus proche des patients », note Maria Crestia, référente de l'association pour le CHU, un des hôpitaux accueillant des services de chirurgie cardiopédiatrique et/ou des unités de cardiopathies congénitales et avec lequel Petit Cœur de Beurre a signé un partenariat.

Un rôle essentiel

Sa mission ? Tout d'abord soutenir les patients et leurs familles, notamment en rompant l’isolement et en assurant une relation de proximité. Une association qui, au delà du soutien moral, collabore aussi avec les soignants afin d’améliorer la qualité de vie du patient, enfant et adulte. Un progrès considérable. « Autrefois, l'objectif était plutôt la survie après l'opération, aujourd'hui, les médecins parlent d'éducation thérapeutique, on promeut le fait de faire du sport », s'enthousiasme Maria qui, avec la soixantaine de bénévoles de l'association, y contribue au quotidien.

Autre tâche et non des moindres : le soutien des structures hospitalières. « Nous nous efforçons de rendre le quotidien des patients et de leurs familles plus agréable tout en améliorant leur confort », précise la bénévole. Un objectif qui passe par la mise en place d'ateliers gourmands, socio esthétique ou bien-être pour créer du lien entre patient, famille et soignant, mais aussi des ateliers culturels, des distributions de cadeaux, ou encore, des animations d’événements. C'est ainsi que « nous avons récemment lancé des ateliers d'art thérapie au sein du service de cardio-pédiatrie du CHU et que ce jeudi, un goûter de Noël sera proposé aux enfants hospitalisés. Une animation organisée en collaboration avec deux étudiantes de Kedge BS, dans le cadre d’un projet associatif inclus dans leur cursus.

Parallèlement, l'association finance du matériel à destination des patients et familles, ainsi que des soignants (lits d'accompagnants, rénovation de salle des parents, imprimante 3D, stylos, lampe torche…). « Ce n'est jamais du matériel purement médical mais cette année, deux tablettes numériques ont été offertes au CHU pour permettre aux chirurgiens de mieux expliquer les cardiopathies congénitales », précise la référente qui poursuit : « Notre ambition est aussi de nous investir pour l'avenir, de financer la recherche médicale et génétique pour mieux comprendre certaines malformations, de renforcer la formation du personnel paramédical pour une meilleure prise en charge du patient ou encore, de contribuer au financement d'essais cliniques et thérapeutiques, d'études...). » C'est ainsi qu'en 2017, l'association a pu verser plus de 50 000€ à cette fin.

Un soutien financier indispensable

Une manne financière que Petit Cœur de Beurre a pu se procurer grâce aux cotisations de ses adhérents, mais aussi et surtout, grâce aux collectes proposées lors des événements sportifs ou culturels qu'elle organise ou auxquels elle participe. « Lors du dernier Marathon de Bordeaux, la course enfant a été courue au profit de l'association. Idem en septembre dernier, pour la première édition des Foul'Équipes d'Andernos, une course solidaire où nous avions 50 coureurs et marcheurs » précise-t-elle. Des manifestations qui sont aussi pour l'association, l'occasion de sensibiliser le grand public aux cardiopathies congénitales.

Toujours encline à encourager la pratique sportive, elle organise aussi des rencontres musicales. Tel le concert solidaire « De cœurs à cœurs » donné samedi 15 décembre 2018 à 20h30 en l’Église Saint-Louis des Chartrons. Un rendez-vous qui réunira la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine (JAVA), chœur d'enfants dirigé par Marie Chavanel, et l'Ensemble Vocal Aquistriae, dirigé par Laurent Ottaviani. A noter qu'ils seront accompagnés à l'orgue et au piano par Martin Tembremande, artiste qui collabore très régulièrement avec la Maîtrise de Radio-France, l'Orchestre National de Bordeaux-Aquitaine et le chœur de l'Opéra National de Bordeaux. Un joli concert en perspective et l'opportunité, pour cette association à but non lucratif, de poursuivre sa mission grâce à la générosité du public.

Dernière minute: en raison dse manifestations L'Association Petit Coeur de Beurre a décidé en accord avec la Jeune Académie Vocale d'Aquitaine JAVA et l'Ensemble Vocal Aquistriae d'annuler le concert "De choeurs à coeurs" prévu ce samedi 15 décembre en l'église St Louis des Chartrons à 20h30.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Association Petit Coeur de Beurre

Partager sur Facebook
Vu par vous
5059
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !