Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/05/19 : Vinexpo Bordeaux fait le bilan : 650 participants à son symposium d'experts sur le climat, 2300 "rendez-vous qualifiés" pendant le salon mais une forte baisse du nombre de visiteurs, "de l'ordre de 30%".

17/05/19 : Venue en éclaireuse à Espelette en ce jeudi, Brigitte Macron devrait précéder le chef de l’État, Emmanuel Macron en visite à Biarritz ce vendredi où il rencontrera le préfet et des élus dont Michel Veunac, le maire de Biarritz en préparation du G7.

16/05/19 : Un comité de lignes TER ouvert aux usagers se tient le 20 mai à 18h à la mairie de La Réole. La ligne Bordeaux-Agen y sera étudiée à la loupe: trafic, régularité, qualité des services, travaux, etc.+ d'info

16/05/19 : À quelques jours des élections européennes, l'association Voix Publique(s) et le CRIJ Nouvelle-Aquitaine mettent l'Europe en procès pour une soirée ludique le 21 mai à 18h30 au CRIJ de Bordeaux. "Pour ou contre l'Europe, venez témoigner!" + d'info

16/05/19 : Le candidat LR aux Élections Européennes François-Xavier Bellamy sera présent le 23 mai prochain 19h à Marans (17) en compagnie du député LR Christian Jacob, et de deux autres candidats LR aux Européennes, Christina Soroni et David Labiche.

15/05/19 : Niort : l'agglomération vient d'inaugurer de la nouvelle Pépinière d’Entreprises du Niortais située dans des anciens locaux du Credit Agricole, plus de 300m2 dédiés au coworking, 20 bureaux et des possibilités d’accueil événements sur 1000m2.

15/05/19 : Le 24 Mai, 180 choristes interpréteront le Magnificat de Jean-Emmanuel Filet, et le Credo pour 6 voix d’Alexis Duffaure, écrits pour chœur, orgue, cuivres et cloches. Deux créations mondiales, commandes de la Maîtrise de Bordeaux.+ d'info

14/05/19 : Le Conservatoires des Espaces Naturels organise en ce moment des inventaires d'amphibiens dans les mares de communes du nord de la Gironde. Pour l'aider dans sa mission, il lance un appel à bénévoles ayant des compétences naturalistes... ou non!+ d'info

13/05/19 : La sprinteuse talençaise Maroussia Paré est devenue Championne du Monde de relais 4 x 200m ce dimanche 12 mai avec l'Équipe de France d'athlétisme. La Coupe du Monde des Relais se déroulait à Yokohama, au Japon.

09/05/19 : Le musée Despiau-Wlérick à Mont-de-Marsan accueille une sculpture d'Aristide Maillol, La Méditerranée, prêtée pour 5 mois par le Musée d'Orsay. Première sculpture moderne de l'art statuaire du 20e siècle, cette œuvre sera visible jusqu'au 31 août.

09/05/19 : Du 14 au 25 mai, la médiathèque Les Étoiles, avec l'école municipale de musique de Villenave d'Ornon et les éditions Épilobe, organise l'expo Pop pop up autour des livres animés. L'artiste Bookigamiste exposera ses créations de livres pliés découpés.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 18/05/19 | Préparation du sommet Youth7 à l'Hôtel de Région à Bordeaux 

    Lire

    Ce samedi 18 mai à 14h, Alain Rousset (président du Conseil régional de Nouvelle-Aquitaine) et Nathalie Lanzi (vice-présidente en charge de la jeunesse) accueillent le Youth7 (G7 des jeunes) pour un atelier de concertation afin de préparer le sommet, qui aura lieu le 9 au 14 juin à Paris. Ce sommet rassemblera une délégation de jeunes leaders de chaque pays du G7 et de l'Union européenne. Ils veulent attirer l’attention des chefs d’État et du gouvernement sur les préoccupations de leur génération.

  • 17/05/19 | 300 000 euros pour le commerce bordelais

    Lire

    La ville de Bordeaux, qui avait candidaté à un appel à projet lancé par le gouvernement à destination des centre-villes désertés depuis le début du mouvement des gilets jaunes recevra 300 000 euros sur une enveloppe totale d'environ cinq millions. Plusieurs actions seront engagées : une campagne de communication autour du slogan "Envie de Bordeaux", des tickets de tramway et des tarifs en baisse dans les parkings et des animations prévues par la Ronde des Quartiers, qui va rajouter 40 000 euros (70 000 euros pour la ville et 30 000 euros pour la CMA, la CCI, Keolis et Parcub).

  • 17/05/19 | Hossegor : lectures sur la vague !

    Lire

    La 5° édition du festival Lire sur la vague d'Hossegor se déroule du 22 au 25 mai prochains au Sporting Casino. L'évènement littéraire rassemble éditeurs et auteurs de la lecture jeunesse. Ainsi, les maisons Albin Michel, Actes Sud et l'École des Loisirs sont représentées, aux côtés d'une vingtaine d'auteurs. Au delà de rencontres avec les représentants du livres, diverses animations sont prévues, à l'image de courses d'orientation, théâtre ou autres ateliers d'illustration.

  • 17/05/19 | SEPANSO Aquitaine: Pierre Davant passe le relais

    Lire

    Le nouveau Conseil d'administration de la SEPANSO Aquitaine, vient d'élire un nouveau Président. Daniel Delestre, Président de la SEPANSO Gironde, ingénieur chimiste de formation, prend ainsi la suite de Pierre Davant qui, après avoir été l’initiateur de l'association, en avoir été Secrétaire général, puis l’avoir présidée, a souhaité passer la main en cette année qui fête les 50 ans de la création de l'association. Pierre Davant devient Président d'honneur et restera actif au sein du Conseil d'administration sur les Réserves Naturelles Nationales.

  • 17/05/19 | Pros : un premier salon d'achats "inversé" à Bordeaux !

    Lire

    Le Groupe CEVA Santé Animale organise le 21 mai la première édition du Salon ACHAT[S] au Hangar 14 à Bordeaux de 8h30 à 21h30. Pour ce salon d'achats "inversé", les exposants ne sont pas les fournisseurs, mais les acheteurs. Le groupe CEVA, basé à Libourne, veut créer une dynamique régionale innovante, en décidant de mettre les acheteurs au cœur du salon, qui rassemble 450 exposants et une quarantaine d'annonceurs. La vocation du salon ACHAT[S] est de favoriser le business local.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux : un congrès mondial pour la sécurité de l'alimentation

14/03/2019 | Le Codex Alimentarius est un organisme mondial de régulation qui s’est réuni ce jeudi 14 mars dans l’Hôtel Pullman de Bordeaux-Lac.

Tom Heilandt et Jean-Luc Angot

Le Comité du Codex Alimentarius sur les Principes Généraux (CCGP) a tenu sa 31ème session dans un hôtel bordelais ce jeudi 14 mars. Depuis 1963, l’Organisation Mondiale de la Santé et de l’Organisation (OMS) des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) travaillent ensemble. Le résultat de cette collaboration s’appelle Codex Alimentarius, un outil de normalisation relative à la sécurité sanitaire des aliments. Tom Heilandt secrétaire du Codex, et Jean-Luc Angot, Président du CCGP ont présenté les grands enjeux de la session bordelaise.

« Le Codex Alimentarius est la grammaire d’une agriculture et d’une alimentation saine ». Cette phrase a été prononcée par le Président de la République Emmanuel Macron et résume bien la vocation du consortium, selon Jean-Luc Angot. Ce dernier est Président du Comité du Codex Alimentarius sur les Principes Généraux qui a tenu sa 31ème session ce jeudi à Bordeaux. C’est la première fois que le CCGP se réunit depuis trois ans. Le secrétaire du Codex Tom Heilandt explique brièvement la naissance du consortium en 1963 : «  le Codex rassemble 188 pays membres et a été créé après la Seconde Guerre Mondiale, une époque où le commerce et la science autour des produits alimentaires ont été quelque peu ‘enthousiastes’, notamment au niveau de l’utilisation d’additifs ».

Des normes conseillées, mais pas imposées

C’est donc de l’utilisation massive d’additifs ou de conservateurs alimentaires qu’a démarré la mission du Codex Alimentarius. Il s’y voue encore aujourd’hui, « avec encore plus de vigueur compte tenu de la révolution que nous vivons notamment au niveau numérique », précise Jean-Luc Angot. Parmi les autres lignes directrices du Codex, le consortium écrit des normes qualitatives et sanitaires sur des produits spécifiques, et il promeut les pratiques éthiques à l’international. « Nous ne sommes pas un organisme de législation internationale, complète Tom Heilandt, nous émettons seulement des recommandations auprès des pays ».

Le Codex Alimentarius est considéré comme une référence par l’Organisation Mondiale du Commerce. Jean-Luc Angot explicite ce point avec un exemple de contentieux qui a résulté d’une norme écrite par le Codex : « Une norme sur les hormones avait été adoptée. L’Union Européenne a interdit les hormones sur le territoire, provoquant un contentieux avec les États-Unis et le Canada. Même après l’adoption partielle du CETA [Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union Européenne, signé en 2016] en 2017, le Canada n’a pas le droit de vendre des produits contenant des hormones aux ֤États-membres ».

Un outil pour définir des lignes directrices

Pour ce qui est de la réunion bordelaise, il y est question de stratégie. Les deux représentants du Codex Alimentarius ont annoncé d’ores et déjà avoir « matière suffisante pour organiser la prochaine réunion dès mars 2020 ». Pour ce qui est des décisions qui ont été prises, Jean-Luc Angot en évoque quelques-unes : « Nous voulons travailler sur la simplification et la meilleure accessibilité des procédures du Codex. En ce qui concerne les consommateurs, nous comptons lancer un travail sur les fraudes alimentaires [comme le scandale de la viande chevaline de Findus], qui sont de plus en plus fréquentes ». Le consortium a également décidé la dématérialisation de certains de ses comités pour « plus d’efficacité et d’économies », comme cette session bordelaise où 70 délégations sont présentes et le reste par le biais de plateformes numériques. Enfin, le Codex Alimentarius a pris la décision d’améliorer l’information à laquelle le consommateur aura accès sur les produits « essayer de simplifier les étiquettes, ou développer des applications pour expliquer la composition des produits », illustre Jean-Luc Angot.

Les deux hommes ont également évoqué leur volonté de mieux voir comment les États-membres appliquent les normes, conscients que tous n’ont pas les mêmes besoins et moyen. Jean-Luc Angot a également souligné l’énorme enjeu politique et diplomatique des normes du Codex Alimentarius, qui doit faire que tout le monde parle ensemble sur le même sujet. La sensibilisation est également une mission du consortium, et Tom Heiland félicite d’ailleurs ce dernier d’avoir remporté une belle victoire à l’ONU : à compter de 2019, le 07 juin sera la Journée Mondiale de la sécurité sanitaire des aliments.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Partager sur Facebook
Vu par vous
2212
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 21 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !