Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/05/20 : Le Conseil municipal de Libourne a réélu à sa tête Philippe Buisson. Laurence Rouède se voit confier la délégation de 1ere adjointe, déléguée à la coordination des activités municipales, aux ressources humaines, à l’urbanisme et au foncier.

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/05/20 | Un outil pour pallier le manque de paille

    Lire

    La pluviométrie particulièrement excédentaire de l’automne dernier a perturbé les semis de céréales et de prairies en Charente. Pour pallier à un manque de paille et de fourrage pour les exploitations d’élevage la Chambre d’Agriculture de la Charente vient de mettre en place une plateforme pour faciliter les échanges entre céréaliers et éleveurs où chacun peut y déposer son offre et consulter les offres disponibles. Pour consulter ou déposer son offre

  • 27/05/20 | Réouverture échelonnée des musées à Bordeaux

    Lire

    Bordeaux vient de programmer une réouverture échelonnée de ses musées municipaux, en respectant les mesures barrières, notamment le port du masque obligatoire pour les visiteurs. Ainsi, le 13 juin pour le Muséum de Bordeaux-Sciences et nature, ainsi que les serres et les espaces d’expositions du Jardin Botanique. Le 20 juin pour le Musée des arts décoratifs et du design et Musée d’Aquitaine, le 27 juin pour le CAPC-musée d’art contemporain et le 4 juillet pour le Musée des Beaux-arts. Le Musée Mer Marine a rouvert le samedi 23 mai.

  • 27/05/20 | Oloron-Sainte-Marie, nouvelle capitale des arts de la marionnette ?

    Lire

    Située à Oloron-Sainte-Marie (64), l'espace Jéliote, structure professionnelle du spectacle vivant, propose une programmation de type pluridisciplinaire, tout en développant un axe fort autour des arts de la marionnette. Le projet de la scène conventionnée, porté par la Communauté de communes du Haut-Béarn et soutenu par la Région, prévoit notamment l'aménagement d'un atelier de fabrication pour les artistes constructeurs de marionnettes et le portage d'un projet de réseau départemental et régional de production et diffusion des arts de la marionnette. En jeu aussi l'obtention du label de Centre National de la Marionnette.

  • 27/05/20 | Une course digitale pour les resto-bistrots

    Lire

    Du 6 au 21 juin, la CCI de La Rochelle propose une course digitale afin de soutenir la réouverture des cafés, bars, brasseries et restaurants. Pour participer, il suffit d’acheter un dossard virtuel, de parcourir 500 mètres, chronométrés avec un plateau garni de 2 verres, une carafe et une tasse de cafés remplis et de poster la vidéo sur la page Facebook de la Course des Garçons de Café. Chaque dossard acheté donnera droit à 5€ de consommation dans l’établissement choisi !

  • 26/05/20 | Bordeaux : le milieu hospitalier manifeste

    Lire

    Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées à la mi-journée ce mardi devant l'hôpital Pellegrin à Bordeaux pour répondre à l'appel d'une intersyndicale (CGT, Sud Santé, FO, CNI) face à la grogne du milieu hospitalier, "envoyé au front sans armes". Leur demande ? Une prime de 1500 euros pour les hospitaliers qui ont travaillé sur le site pendant la crise et une augmentation de 300 euros mensuels pour l'ensemble du personnel. Un second rassemblement doit se tenir le 28 mai à l'hôpital Haut-Lévêque.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux : un congrès mondial pour la sécurité de l'alimentation

14/03/2019 | Le Codex Alimentarius est un organisme mondial de régulation qui s’est réuni ce jeudi 14 mars dans l’Hôtel Pullman de Bordeaux-Lac.

Tom Heilandt et Jean-Luc Angot

Le Comité du Codex Alimentarius sur les Principes Généraux (CCGP) a tenu sa 31ème session dans un hôtel bordelais ce jeudi 14 mars. Depuis 1963, l’Organisation Mondiale de la Santé et de l’Organisation (OMS) des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) travaillent ensemble. Le résultat de cette collaboration s’appelle Codex Alimentarius, un outil de normalisation relative à la sécurité sanitaire des aliments. Tom Heilandt secrétaire du Codex, et Jean-Luc Angot, Président du CCGP ont présenté les grands enjeux de la session bordelaise.

« Le Codex Alimentarius est la grammaire d’une agriculture et d’une alimentation saine ». Cette phrase a été prononcée par le Président de la République Emmanuel Macron et résume bien la vocation du consortium, selon Jean-Luc Angot. Ce dernier est Président du Comité du Codex Alimentarius sur les Principes Généraux qui a tenu sa 31ème session ce jeudi à Bordeaux. C’est la première fois que le CCGP se réunit depuis trois ans. Le secrétaire du Codex Tom Heilandt explique brièvement la naissance du consortium en 1963 : «  le Codex rassemble 188 pays membres et a été créé après la Seconde Guerre Mondiale, une époque où le commerce et la science autour des produits alimentaires ont été quelque peu ‘enthousiastes’, notamment au niveau de l’utilisation d’additifs ».

Des normes conseillées, mais pas imposées

C’est donc de l’utilisation massive d’additifs ou de conservateurs alimentaires qu’a démarré la mission du Codex Alimentarius. Il s’y voue encore aujourd’hui, « avec encore plus de vigueur compte tenu de la révolution que nous vivons notamment au niveau numérique », précise Jean-Luc Angot. Parmi les autres lignes directrices du Codex, le consortium écrit des normes qualitatives et sanitaires sur des produits spécifiques, et il promeut les pratiques éthiques à l’international. « Nous ne sommes pas un organisme de législation internationale, complète Tom Heilandt, nous émettons seulement des recommandations auprès des pays ».

Le Codex Alimentarius est considéré comme une référence par l’Organisation Mondiale du Commerce. Jean-Luc Angot explicite ce point avec un exemple de contentieux qui a résulté d’une norme écrite par le Codex : « Une norme sur les hormones avait été adoptée. L’Union Européenne a interdit les hormones sur le territoire, provoquant un contentieux avec les États-Unis et le Canada. Même après l’adoption partielle du CETA [Accord de libre-échange entre le Canada et l’Union Européenne, signé en 2016] en 2017, le Canada n’a pas le droit de vendre des produits contenant des hormones aux ֤États-membres ».

Un outil pour définir des lignes directrices

Pour ce qui est de la réunion bordelaise, il y est question de stratégie. Les deux représentants du Codex Alimentarius ont annoncé d’ores et déjà avoir « matière suffisante pour organiser la prochaine réunion dès mars 2020 ». Pour ce qui est des décisions qui ont été prises, Jean-Luc Angot en évoque quelques-unes : « Nous voulons travailler sur la simplification et la meilleure accessibilité des procédures du Codex. En ce qui concerne les consommateurs, nous comptons lancer un travail sur les fraudes alimentaires [comme le scandale de la viande chevaline de Findus], qui sont de plus en plus fréquentes ». Le consortium a également décidé la dématérialisation de certains de ses comités pour « plus d’efficacité et d’économies », comme cette session bordelaise où 70 délégations sont présentes et le reste par le biais de plateformes numériques. Enfin, le Codex Alimentarius a pris la décision d’améliorer l’information à laquelle le consommateur aura accès sur les produits « essayer de simplifier les étiquettes, ou développer des applications pour expliquer la composition des produits », illustre Jean-Luc Angot.

Les deux hommes ont également évoqué leur volonté de mieux voir comment les États-membres appliquent les normes, conscients que tous n’ont pas les mêmes besoins et moyen. Jean-Luc Angot a également souligné l’énorme enjeu politique et diplomatique des normes du Codex Alimentarius, qui doit faire que tout le monde parle ensemble sur le même sujet. La sensibilisation est également une mission du consortium, et Tom Heiland félicite d’ailleurs ce dernier d’avoir remporté une belle victoire à l’ONU : à compter de 2019, le 07 juin sera la Journée Mondiale de la sécurité sanitaire des aliments.

Yoan Denéchau
Par Yoan Denéchau

Crédit Photo : Yoan Denéchau

Partager sur Facebook
Vu par vous
2734
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !