aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 25/09/16 | La Rochelle : le Grand Pavois ouvre ses portes mercredi

    Lire

    Du 28 septembre au 3 octobre le port des Minimes accueille le Grand Pavois, l'occasion de découvrir 750 bateaux, dont 300 à flot, issus de 35 pays. Parmi elles, les dernières créations des maisons Bénéteau et Fountaine-Pajot. Plusieurs navigateurs et leurs embarcations sont attendus comme Damien Seguin, médaillé en voile aux derniers JO paralympiques. Médaillée à Rio, la véliplanchiste Charline Picon, sera la marraine de cette édition. Parmi les nouveautés : un espace dédié aux bateaux de patrimoine plus grands, de la sensibilisation à la sauvegarde des océans,la présence de WWF France et une étape de la coupe de France de Stand Up Paddle.

  • 25/09/16 | Des rencontres agricoles innovantes

    Lire

    Agrobio47 organise du 3 au 21 octobre des rencontres partout en Aquitaine pour permettre aux agriculteurs de découvrir de nouvelles techniques alternatives. En Lot-et-Garonne, ça se passera le 3 octobre de 9h à 17h, avec un rallye verger ponctué de visites et de témoignages d'agriculteurs convertis en arboriculture bio à Aiguillon et Fauillet. Et puis le 11 octobre, de 9h à midi, une matinée d'échanges est proposée avec pour thème « Commercialiser mes légumes biologiques en circuit long ».

  • 24/09/16 | Prolongement de l'exposition « Gérard Fromanger annoncez la couleur ! » à Agen

    Lire

    Prolongement jusqu'au dimanche 16 octobre à l'église des Jacobins à Agen. L’artiste sera également présent à Agen les vendredi 14 octobre et samedi matin 15 octobre. Au programme notamment le vendredi 14, à 18h30, la projection du film "En suivant la piste Fromanger", au Studio Ferry. Et le samedi matin 15 octobre, ouverture exceptionnelle des Jacobins de 10h à 12h, car Gérard Fromanger sera présent aux Jacobins pour vous rencontrer et dédicacer les catalogues.

  • 23/09/16 | Solex de compétition à Saint-Léon

    Lire

    Dimanche 25 septembre, un rendez-vous atypique est organisé à Saint-Léon,dans l'Entre-deux-Mers: une course de Solex. Mais attention, ici on ne fait pas vraiment dans le «vintage», la performance doit être au rendez-vous. Le départ est donné à 11 h pour une épreuve d'endurance de 6 h (!!) sur le circuit de 3km concocté par le Saint-Léon Solex Club sur les petites routes de campagne. Les 25 Solex en lice s'affronteront par catégorie : Solex Origine, Origine Améliorée, Prototype et Super Prototype. S'il est parfois difficile de reconnaître «la bicyclette qui roule toute seule», le moteur à l'avant reste un impératif. A découvrir!

  • 22/09/16 | Ligne ferroviaire Pau-Canfranc : l'aide de l'Europe sollicitée

    Lire

    La région Nouvelle Aquitaine et le gouvernement d'Aragon vont déposer le 18 octobre à Bruxelles un dossier de candidature pour un appel à projet européen MIE (mécanisme pour l'interconnexion en Europe). Cela, afin d'amener l'Union européenne à financer en partie la réouverture de la ligne ferroviaire Pau-Canfranc. Le coût de ce chantier est estimé entre 350 et 450 millions d'euros. Selon Alain Rousset, l'Europe pourrait apporter jusqu'à 40% de cette somme. Un courrier a aussi été adressé aux ministres des transports français et espagnols pour souligner l'importance de ce dossier.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Bruits de la Rue : dix-huit mois d'innovations sociales pour lutter contre la précarité et l'exclusion

19/07/2013 | Les Bruits de la Rue allient la réflexion autour de la précarité et de l'exclusion, et la mise en place de projets innovants pour y faire face.

Les Bruits de la Rue

Huit conférences depuis la fin de l'année 2011 et quasiment une dizaine de projets sur les rails : l'association Les Bruits de la Rue propose, depuis plus d'un an, de rassembler des acteurs de différents milieux pour lutter contre la précarité et l'exclusion. Sphères économique ou politique, milieux associatif ou culturel, mondes universitaire ou médiatique se retrouvent dans le collectif pour réfléchir à ces problèmes et proposer des projets innovants pour les résoudre. Retour sur les dix-mois d'existence des Bruits de la Rue.

"Les Bruits de la Rue sont une sorte de think tank, un carrefour de rencontres pour des gens de différents horizons. Il faut décloisonner pour être novateur", explique Philippe Bénichou, chargé de mission à EDF et membre des Bruits de la Rue. Cette transmission entre des univers différents favorise l'émergence de projets novateurs, qui s'appuient pourtant sur un certain nombres de dispositifs existants. Le projet "Un toit pour un emploi/Une formation" met ainsi à disposition de personnes en difficulté des logements vacants, au-dessus de commerces, via le dispositif ALT (Allocation Logement Temporaire). "Tous ces éléments existaient indépendamment mais c'est le décloisonnement qui a permis à ce projet de naître", précise Philippe Bénichou. Structure très légère, sans permanents ni locaux, l'association Les Bruits de la Rue réunit une quarantaine d'individus autour de conférences et de projets pour lutter contre la précarité et l'exclusion.

Réfléchir sur la précarité et sur l'exclusion

"Les conférences permettent de créer du lien entre les différentes personnes et de favoriser le passage de l'information. Le grand public vient sur les bancs de l'université écouter des experts ou des gens qui ont réfléchi à propos de la pauvreté, des inégalités, de la précarité ou de la lutte contre l'exclusion", expose Alexandra Siarri, adjointe à la Mairie de Bordeaux chargée de la lutte contre les nouvelles précarités et membre fondateur des Bruits de la Rue. La précarité et l'invisibilité sociale, l'attitude des médias, des entreprises ou de l'Europe face aAlexandra Siarri, adjointe à la Mairie de Bordeaux en charge de la lutte contre les précarités.ux précarités, la réalité derrière les chiffres de la précarité, le rôle du numérique dans la solidarité ou encore l'action sociale au Québec : les sujets abordés ont permis à des philosophes, des sociologues, des travailleurs sociaux, des politiques, des psychiatres ou des journalistes de présenter les différentes facettes de ce problème. Et ainsi, de réfléchir aux pistes à explorer pour y remédier.

Logement, mutuelle, numérique, etc.

S'il est encore un peu tôt pour tirer un bilan des projets chapeautés par les Bruits de la Rue, certaines réalisations ont déjà vu le jour. Un premier logement a été livré dans le cadre du dispositif "Un toit pour un emploi/une formation" et cinq le seront prochainement. Les premiers ateliers de socio-esthétique ont été organisés par différentes associations autour de soins des mains, du visage ou de maquillage. La question de la solidarité numérique a donné naissance à un "Solicamp" au mois de mars. Une soixaintaine d'acteurs du numérique et de l'associatif se sont réunis pour réfléchir à la mobilisation des communautés. "Un choc des cultures entre ces deux mondes", selon Alexandra Siarri, qui a débouché sur la mise en place de binômes et d'un projet avec la Banque Alimentaire. Aider les jeunes décrocheurs, mettre en place des cuisines de rue ou une mutuelle solidaire : les idées des Bruits de la Rue ne manquent pas...

"Se faire piller"

Initiatrice de projets, l'association ne souhaite pas être le seul maître à bord. Des partenariats avec d'autres groupes sont liés et l'objectif serait de voir ces idées innovantes se répandre ailleurs. "Le but, c'est de se faire piller", ajoute Philippe Bénichou avant de préciser que la communication du collectif n'est pas encore aboutie. "La diffusion des sujets peut devenir un véritable sujet. Mais pour l'instant, la création d'une dynamique compte plus que l'existence du groupe en elle-même", complète Alexandra Siarri. Celle-ci semble bien enclenchée : les Bruits de la Rue ont réussi à faire travailler ensemble des univers qui se regardaient avec méfiance. "Une magnifique source d'espoir", comme l'affirme Alexandra Siarri.

Les Bruits de la Rue : prochaine conférence en octobre

Philippine Robert
Par Philippine Robert

Crédit Photo : Les Bruits de la Rue

Partager sur Facebook
Vu par vous
840
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !