Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bruits de la Rue : Quand la foi est le plus sûr chemin vers... la politique

13/10/2013 | Catholique, protestant, juif, musulman, maçon, étaient réunis ce 9 octobre pour dire leur vérité sur la foi et l'engagement en compagnie de Luc Paboeuf président du CESER.

Bruits de la Rue : Quand la foi est le plus sûr chemin vers la politique

Singulière initiative que celle prise par l'Association des Bruits de la Rue de réunir les représentants des cultes pour creuser la question des relations entre la foi et l'engagement aux services des autres, de ceux qui survivent dans la précarité quotidienne. Singulière non pas tant parce que l'idée paraîtrait incongrue mais parce que dans ce pays qui proclame une exigence élevée de laïcité il est rare que l'on réunisse les hommes et femmes de religion sur une même tribune pour les entendre dire, chacun, la singularité des écritures et surtout dialoguer entre eux. C'est pourtant ce qu'ont tenté et réussi les "Bruits de la Rue" devant une salle de l'Athénée municipal de Bordeaux très attentive et curieuse de découvrir l'expression de ces différences.

Il y avait là le vicaire général du diocèse de Bordeaux Jean Rouet, Nina Liberman pasteur de l'Eglise protestante unie de Bordeaux, Mahmoud Doua, imam de la mosquée de Cenon et docteur en sociologie du fait religieux; Didier Guedj, enseignant en pensée juive du centre Yavné, René Rampnoux délégué régional Sud Ouest du Grand Orient de France et Luc Paboeuf président du CESER, le Conseil Economique Social environnemental de la Région Aquitaine. Aurait-il fallu chercher un point d'accord sur " le salut " qu'autoriserait l'engagement au service des autres qu'on ne l'aurait pas forcément trouvé dans cette assemblée. Entre celui des musulmans qui se nomme le paradis, celui des catholiques dont Jean Rouet rappelle qu'il est réalisé en "Christ", en passant par celui nuancé des protestants pour lesquels il est "acquis", le tout étant qu'il se vive avec dynamisme  car si " l'on se met au travail on peut changer le monde", ou celui des juifs dont Denis Guedj souligne qu'il passe aussi par le souci de l'autre, "de notre étranger"... chacun s'arrange selon sa foi. Luc Paboeuf, en manière de grand témoin, et qu'athée fort de son "humanité" situe résolument l'engagement du coté de l'autre, de ce qu'il nomme la pulsion du vivant." Comment crée le dialogue qui conduira à ce surcroit d'humanité? En le suscitant dès l'Ecole, en faisant en sorte que l'économie ne soit plus, selon Luc Paboeuf, "désencastrée du social".

Les uns et les autres sont tombés d'accord pour considérer que la gravité de l'exclusion contemporaine vient du désintérêt public et qu'on a "délégué aux associations le soin de prendre en charge la misère humaine." Un constat qui souligne l'absence du politique, à tout le moins au niveau qui devrait être le sien, dès lors que quelques neuf millions de personnes dans ce pays vivent sous le seuil de pauvreté. Continuer à réfléchir ensemble pour aller à la rencontre du politique, l'idée a fait son chemin, ce 9 octobre, dans la meilleure tradition du débat et du respect mutuel chers aux "Bruits de la Rue" au-delà, bien au-delà, des engagements confessionnels.

Joël Aubert
Par Joël Aubert

Crédit Photo : aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1232
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !