Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/04/19 | Obligation vaccinale : on en parle en Gironde du 24 au 30 avril

    Lire

    Pour remédier à l’insuffisance de la couverture vaccinale en Nouvelle-Aquitaine, l'Agence régionale de santé et ses partenaires organisent la Semaine de la vaccination. Objectif, rappeler à l'ensemble de la population, l'importance de la vaccination à tout âge de la vie. Des stands d'information seront installés du 24 au 30 avril au CHU Pellegrin de Bordeaux et à l'Hôpital Robert Piqué de Villenave d'Ornon et un Village Info Vaccination sillonnera les routes de la région (arrêts à Bordeaux, Limoges et Poitiers).

  • 22/04/19 | La rame de tramway baptisée en espagnol

    Lire

    En présence des élus du Bouscat, Saint-Aubin-du-Médoc, Martignas-sur-Jalle et du maire espagnol de Redován, la rame du tramway sera baptisée « Redován / Saint-Aubin de Médoc » mardi 23 avril ; scellant ainsi le jumelage amorcé en 2017 de Saint-Aubin du Médoc avec Redován. Ces dernières développeront des échanges autour de la jeunesse et de la culture. Cela portera à 61, sur la centaine en service, le nombre de rames baptisées, depuis 2002, par le nom de villes jumelées avec les communes de la métropole.

  • 22/04/19 | De la randonnée dans les Landes de Gascogne

    Lire

    La quatrième édition du Parc à Pied se déroule le dimanche 19 mai prochain. La boucle de cette année est située aux alentours d'Escaudes, dans le Sud Gironde. Les marcheurs peuvent ainsi arpenter le Parc Régional Naturel des Landes de Gascogne autour d'Escaudes en passant par la Vallée du Ciron. Deux parcours sont prévus pour le Parc à Pied, l'un de 10km avec un départ à 9h. L'autre boucle, de 6,5km démarre à 14h30. La journée est gratuite, mais l'inscription est obligatoire.

  • 21/04/19 | Gestion de l'eau : la Charente-Maritime prend ses premières mesures anti-sécheresse

    Lire

    Avec les chaleurs de ces derniers jours, la préfecture de Charente-Maritime a préféré anticiper une éventuelle sécheresse en limitant d'ores et déjà l'usage de l'eau à des fins agricoles, concernant les forages, cours d’eau, plans d’eau en communication ou alimentés par une nappe souterraine ou un cours d’eau, plans d’eau établis sur un cours d’eau. Le bassin du Curé-Sèvre, sur le périmètre de l’OUGC Etablissement Public du Marais Poitevin, passe en alerte de printemps à compter du 22 avril, 8h.

  • 19/04/19 | Châtelaillon-Plage célèbre le cerf-volant ce week-end

    Lire

    C'est un rendez-vous incontournable des amoureux du cerf-volant. Le festival du vent de Chatelaillon-Plage attend ses 70 0000 visiteurs durant ces trois jours de week-end de Pâques. Au programme : démonstrations de cerf-volants, des combats de rokkakus, compétitions, exposition de cerf-volants revisités par des artistes, dont ceux du dessinateur BD américain Scott Hampton, en avant-première en France. Un nouvel espace est dédié aux mobilités, aux nouvelles énergies et à des expériences en 3D.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bruno Le Roux à la rencontre des responsables du CAPRI

28/01/2017 | Le Ministre de l'Intérieur était en visite à Bordeaux ce vendredi pour rencontrer les responsables du Centre d'Action et de Prévention contre la Radicalisation des Individus

Bruno Le Roux Bordeaux

Opération apaisement ce vendredi pour le nouveau Ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, nommé le 6 décembre dernier suite aux nouvelles fonctions de Bernard Cazeneuve. En visite officielle pour rencontrer les responsables du centre d'action et de prévention contre la radicalisation des individus (CAPRI) lancé à Bordeaux il y a un an, il a tenu à "rassurer" sur les résultats attendus par ce type d'établissements, alors que l'un d'entre eux est actuellement dans la tourmente après la mise en examen et l'incarcération de l'un de ses anciens pensionnaires suite à deux tentatives de départ en Syrie.

Le schéma du premier "centre de prévention, d'insertion et de citoyenneté" ouvert à Beaumont-sur-Véron en septembre 2016 ressemble en effet beaucoup au CAPRI bordelais : des pensionnaires âgés de 18 à 30 ans, signalés par leurs familles, accueillis pendant dix mois au maximum, volontaires, non judiciarisés (autrement dit, non concernés par une procédure judiciaire en cours pour des faits de terrorisme ou de violence), ne faisant pas partie de la liste des fichés S ou de celle des candidats au djihad ayant déjà effectué le voyage jusqu'en zone de combat.

Fin septembre, un fiché S y était déjà attendu, ce qui a provoqué de vives émotions, renforcées par la découverte le 19 janvier dernier d'un jeune homme de 24 ans interpellé à l'occasion d'une permission de sortie du centre de Beaumont-en-Véron à... 780 kilomètres de là. il a été mis en examen la semaine dernière pour association de malfaiteurs terroristes. 

"On ne tâtonne pas"

En déplacement ce vendredi à Bordeaux, Bruno Le Roux, avisé des critiques cristallisées par ce centre, a affirmé qu'il n'était pas pour autant question de le fermer. "Je demande de la sérénité sur le dossier", a dit le Ministre, qui prévoit déjà de réunir l'ensemble des préfets ce lundi à Paris pour traiter notamment de ce sujet. Et ce dernier de rebondir sur les centres de déralicalisation : "c'est une filière qu'il faudra essayer de professionnaliser et de développer dans le temps. On ne tâtonne pas, on essaie de bâtir une réponse pluridisciplinaire par rapport à des comportements d'enfermement dictés par l'extérieur. Les premiers résultats montrent qu'il faut encore continuer à travailler. Je ne veux pas, sur une trop courte période, dire que cela ne fonctionne pas". Un aveu de difficulté donc, mais pas d'échec pour le Ministère de l'Intérieur, alors même que le député PS Laurent Baumel avait dénoncé une incapacité de l'administration à "stabiliser les profils des personnes recrutées". 

Le modèle CAPRI

Marik Fetouh, adjoint au maire de Bordeaux en charge de l'égalité et de la citoyenneté et porte-parole du CAPRI, a avoué lors de cette réunion l'accueil de 36 jeunes suivis par le centre depuis son ouverture, dont "quatre ou cinq profils difficiles, même s'il y a eu quelques améliorations pour certains cas". "Je ne pourrais pas vous dire aujourd'hui qu'il y a des jeunes complètement tirés d'affaire, on attend de voir sur le long terme ce qui se passe", a-t-il également affirmé, "même si nous ne sommes pas le département le plus concerné en France par ces phénomènes de radicalisation".

Quant-à savoir pourquoi certains centres en France étaient accusés de tâtonnements, le responsable a là aussi une réponse à donner. "Je pense qu'on ne perçoit jamais ce qu'est ce phénomène. Il est trop éclaté. Derrière le mot radicalisation, on met des problèmes psychiatriques, des djihadistes, des jeunes fondamentalistes en rupture sociale… Aucune définition ne peut du coup l'appréhender dans toute sa complexité. C'est pour ça que les experts se mangent un peu de nez au niveau national" affirme Marik Fetouh. 

Le CAPRI a récemment répondu à un appel à projet de coopération franco-québécoise d'échange de pratiques, la réponse devrait arriver dans les semaines à venir. En attendant, il semble faire partie des rares modèles qui fonctionnent, le tout en étant en partenariat avec tous les échelons territoriaux (150 000 euros de budget dont 10 000 de la mairie de Bordeaux, 5500 euros du département, 6000 euros de la région, 5000 de la PJJ et 116 000 euros de l'État).  Si le CAPRI est censé servir d'exemple, c'est bien pour rassurer sur le reste que les préfets attendent Bruno Le Roux...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
7145
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !