aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

09/08/17 : Sécurité routière 4 personnes ont perdu la vie sur les routes lot-et-garonnaises fin juillet. La mobilisation des policiers et des gendarmes demeure à un niveau élevé et aucune tolérance ne sera admise en cas d’infractions, assure la préfecture du 47

09/08/17 : Le girondin Pierre-Ambroise Bosse, 25 ans, qui est né à l'athlétisme au club de Gujan-Mestras a remporté l'épreuve du 800 mètres aux championnats du monde de Londres en 1'44''67 ce mardi 8 août.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 20/08/17 | Sécheresse: Cours d'eau de Gironde interdits

    Lire

    Sécheresse oblige: la préfecture de gironde a pris un arrêté et de nouvelles mesures d’interdiction nécessaires sur la Gamage et la Bassanne en amont de la commune de Savignac. Cela s’ajoute aux mesures déjà mises en œuvre en juillet, à savoir : des restrictions sur les usages non prioritaires ainsi que l’interdiction de tous les prélèvements sur le Deyre, le Glaude, la Barbanne, la Gravouse, le ruisseau de la Grave, le Moron, le Palais (le Ratut), le ruisseau de la Virvée en amont du pont des Planquettes, le Chenal du Talais, la Jalle de Castelnau, la Jalle de Breuil, le Tursan, le Lisos, l’Andouille et le Seignal.

  • 18/08/17 | La Rochelle renforce sa sécurité

    Lire

    Afin d’améliorer la sécurité dans sa ville, le Maire de La Rochelle a sollicité dès ce vendredi le renforcement de La présence des forces de l’ordre - Police nationale et opération sentinelle - dans les lieux les plus fréquentés et en particulier autour du Vieux-Port et a pris un arrêté pour installer un nouveau dispositif anti-bélier aux abords du Vieux-Port. Sous la forme de chicanes placées sur les voies d’accès, ces équipements sont destinés à ralentir les véhicules qui arriveraient trop rapidement, tout en autorisant le passage des bus et des véhicules de secours.

  • 18/08/17 | Emploi : #Recrutemoisitupeux pour faire se rencontrer l’offre et la demande

    Lire

    Site d'offres d'emploi du Lot-et-Garonne, Emploi47.fr lance l’évènement #Recrutemoisitupeux, l’après-midi du 14 septembre, au Centre des Congrès d’Agen. C’est une rencontre directe sans CV, entre candidats et employeurs, au cours de laquelle les employeurs échangeront avec 2 ou 3 candidats en même temps pendant une durée limitée.

  • 18/08/17 | Rochefort honore La Fayette

    Lire

    C'est joliment annoncé dans ce communiqué: "tout au long de l'été, Rochefort invite La Fayette à présider l'ensemble de ses manifestations culturelles. Avec l'exposition au musée Hèbre des pièces exceptionnelles qui retracent sa vie, les conférences, les noctambulations et les nombreuses animations organisées tout l'été, c'est une toute autre ambiance qui vous attend le dernier week-end d'août. Les 26 et 27, vous serez alors plongé dans la vie de ce héros des deux mondes, vous côtoierez le siècle des Lumières et croiserez des personnages costumés dans les rues de la ville."

  • 09/08/17 | En Lot-et-Garonne, un soutien aux entreprises en difficulté

    Lire

    Pour faire face aux complexités de leurs fonctions (difficultés organisationnelles ou économiques), les chefs d'entreprise peuvent être conseillés et aidés grâce au Centre d’Information sur la Prévention des difficultés des entreprises (CIP) de Marmande - Villeneuve-sur-Lot. Ce service est gratuit et apporte un accompagnement personnalisé aux chefs d’entreprises, en l’absence de Tribunal de Commerce.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Bruno Le Roux à la rencontre des responsables du CAPRI

28/01/2017 | Le Ministre de l'Intérieur était en visite à Bordeaux ce vendredi pour rencontrer les responsables du Centre d'Action et de Prévention contre la Radicalisation des Individus

Bruno Le Roux Bordeaux

Opération apaisement ce vendredi pour le nouveau Ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux, nommé le 6 décembre dernier suite aux nouvelles fonctions de Bernard Cazeneuve. En visite officielle pour rencontrer les responsables du centre d'action et de prévention contre la radicalisation des individus (CAPRI) lancé à Bordeaux il y a un an, il a tenu à "rassurer" sur les résultats attendus par ce type d'établissements, alors que l'un d'entre eux est actuellement dans la tourmente après la mise en examen et l'incarcération de l'un de ses anciens pensionnaires suite à deux tentatives de départ en Syrie.

Le schéma du premier "centre de prévention, d'insertion et de citoyenneté" ouvert à Beaumont-sur-Véron en septembre 2016 ressemble en effet beaucoup au CAPRI bordelais : des pensionnaires âgés de 18 à 30 ans, signalés par leurs familles, accueillis pendant dix mois au maximum, volontaires, non judiciarisés (autrement dit, non concernés par une procédure judiciaire en cours pour des faits de terrorisme ou de violence), ne faisant pas partie de la liste des fichés S ou de celle des candidats au djihad ayant déjà effectué le voyage jusqu'en zone de combat.

Fin septembre, un fiché S y était déjà attendu, ce qui a provoqué de vives émotions, renforcées par la découverte le 19 janvier dernier d'un jeune homme de 24 ans interpellé à l'occasion d'une permission de sortie du centre de Beaumont-en-Véron à... 780 kilomètres de là. il a été mis en examen la semaine dernière pour association de malfaiteurs terroristes. 

"On ne tâtonne pas"

En déplacement ce vendredi à Bordeaux, Bruno Le Roux, avisé des critiques cristallisées par ce centre, a affirmé qu'il n'était pas pour autant question de le fermer. "Je demande de la sérénité sur le dossier", a dit le Ministre, qui prévoit déjà de réunir l'ensemble des préfets ce lundi à Paris pour traiter notamment de ce sujet. Et ce dernier de rebondir sur les centres de déralicalisation : "c'est une filière qu'il faudra essayer de professionnaliser et de développer dans le temps. On ne tâtonne pas, on essaie de bâtir une réponse pluridisciplinaire par rapport à des comportements d'enfermement dictés par l'extérieur. Les premiers résultats montrent qu'il faut encore continuer à travailler. Je ne veux pas, sur une trop courte période, dire que cela ne fonctionne pas". Un aveu de difficulté donc, mais pas d'échec pour le Ministère de l'Intérieur, alors même que le député PS Laurent Baumel avait dénoncé une incapacité de l'administration à "stabiliser les profils des personnes recrutées". 

Le modèle CAPRI

Marik Fetouh, adjoint au maire de Bordeaux en charge de l'égalité et de la citoyenneté et porte-parole du CAPRI, a avoué lors de cette réunion l'accueil de 36 jeunes suivis par le centre depuis son ouverture, dont "quatre ou cinq profils difficiles, même s'il y a eu quelques améliorations pour certains cas". "Je ne pourrais pas vous dire aujourd'hui qu'il y a des jeunes complètement tirés d'affaire, on attend de voir sur le long terme ce qui se passe", a-t-il également affirmé, "même si nous ne sommes pas le département le plus concerné en France par ces phénomènes de radicalisation".

Quant-à savoir pourquoi certains centres en France étaient accusés de tâtonnements, le responsable a là aussi une réponse à donner. "Je pense qu'on ne perçoit jamais ce qu'est ce phénomène. Il est trop éclaté. Derrière le mot radicalisation, on met des problèmes psychiatriques, des djihadistes, des jeunes fondamentalistes en rupture sociale… Aucune définition ne peut du coup l'appréhender dans toute sa complexité. C'est pour ça que les experts se mangent un peu de nez au niveau national" affirme Marik Fetouh. 

Le CAPRI a récemment répondu à un appel à projet de coopération franco-québécoise d'échange de pratiques, la réponse devrait arriver dans les semaines à venir. En attendant, il semble faire partie des rares modèles qui fonctionnent, le tout en étant en partenariat avec tous les échelons territoriaux (150 000 euros de budget dont 10 000 de la mairie de Bordeaux, 5500 euros du département, 6000 euros de la région, 5000 de la PJJ et 116 000 euros de l'État).  Si le CAPRI est censé servir d'exemple, c'est bien pour rassurer sur le reste que les préfets attendent Bruno Le Roux...

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6059
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !