Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

21/02/18 : Charente-Maritime: Dominique Bussereau a annoncé sur twitter qu'il quittait Les Républicains. "Je reste attaché aux militants, aux amis. Le faux pas grave d'un chef ne me permet pas de rester dans l'équipe du chef",s'est-il justifié sur Public Sénat.

16/02/18 : Suite au décès de Joan Taris, les élus MoDem & Apparentés du Conseil régional néo-aquitain ont choisi Pascale Requenna, tête de liste du département des Landes lors des élections régionales de 2015, pour incarner la Présidence de leur groupe.

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 23/02/18 | Salon de l'Agriculture : trois personnalités régionales médaillées

    Lire

    Lors du salon de l'agriculture du 24 février au 4 mars, la Région Nouvelle-Aquitaine va récompenser 3 personnalités régionales promouvant le territoire : la viticultrice landaise Corinne Lacoste-Bayens, présidente de Qualité Landes ; l'éleveur deux-sévrien François Bonnet, président de la Fédération Régionale des Syndicats Caprins de Charentes-Poitou-Vendée ; Anne Alassane, chef du restaurant du Pôle de Lanaud (86), siège d'organismes intervenant dans la sélection de la race bovine limousine.

  • 23/02/18 | Les mesures de limitation de vitesse sont levées

    Lire

    Selon les données d’Atmo Nouvelle-Aquitaine transmises ce jour, l’épisode de pollution atmosphérique en Gironde est terminé. Le préfet de Gironde vient donc de lever les mesures de limitation de vitesse sur les routes et autoroutes du département qui ont été mises en place hier par arrêté préfectoral.

  • 23/02/18 | La Charente-Maritime en alerte pollution atmosphérique

    Lire

    La préfecture de Charente-Maritime a placé en alerte pollution atmosphérique le 22 février, jusqu'à nouvel ordre. La vitesse des véhicules à moteur est donc limitée sur les routes du département : à 110km/h sur les portions d’autoroutes normalement limitées à 130km/h ; à 90 km/h sur les routes normalement limitées à 110 km/h, à 70 km/h sur les routes limitées à 90 km/h. Il est également interdit de brûler des déchets verts ou autre à l'air libre.

  • 22/02/18 | Bordeaux: Anne Walryck démissionne à son tour après les propos de Wauquiez

    Lire

    Anne Walryck, adjointe au maire de Bordeaux, vice-présidente de la métropole, annonce ce jour sa démission des Républicains « devant les propos assumés et calomnieux de Laurent Wauquiez sur Alain Juppé », rejoignant ainsi d'autres conseillers démissionnaires: Elizabeth Touton, Anne Brézillon, Jean-Louis David, Stéphane Delaux, Joël Solari, Laetitia Jarty-Roi.

  • 22/02/18 | Pic de pollution en Gironde: réduction des vitesses maximales autorisées

    Lire

    En conséquence du déclenchement d'une alerte de pollution aux particules fines émise par Atmo Nouvelle-Aquitaine pour jeudi 22 et vendredi 23 février sur le département de la Gironde, Didier Lallement, préfet du département, a pris un arrêté qui réduit de 20km/h les vitesses maximales autorisées sur l’ensemble du réseau routier du département (hors voiries urbaines) jusqu’à la fin de l’épisode de pollution.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Burkina Faso : Esprits visionnaires en Terre des Hommes Intègres

18/08/2013 | Susciter l'intérêt des populations paysannes burkinabè pour la récupération et le recyclage de ces éléments de fabrication constituent les enjeux de cette mission

Burkina  Faso : Esprits visionnaires en Terre des Hommes Intègres

De nombreux acteurs de la société civile nourrissent le projet ambitieux de faire de l'économie un écosystème à l'instar d'Ellen MacArthur, figure emblématique de l'économie circulaire, un concept qui laisse progressivement place à une réalité(1). Préservation, optimisation du milieu naturel et revalorisation des déchets sont au coeur d'EnerCo, projet de gestion responsable et durable des ressources du Burkina Faso cogéré par SOS Energie,association burkinabè à but non lucratif investie dans les innovations énergétiques à forte valeur ajoutée, EquiTerre Bordeaux, association étudiante bordelaise de commerce équitable devenue Solid'Earth après une récente opération de fusion et son homologue burkinabè, EquiTerre Ouagadougou. Un an après l'officialisation du partenariat entre les trois associations et une première mission de découverte, d'observation et d'analyse des conditions de réalisation du projet, cinq membres d'EquiTerre Bordeaux sont partis en juin 2012 dans une optique de renforcement et de pérennisation du projet au moyen d'une aide managériale mutualisée, d'un investissement financier durable et d'échanges culturels porteurs d'une véritable dynamique

Les ressources forestières couvrent 43% de la superficie totale du Burkina Faso avec une déforestation annuelle estimée à environ 107 000 ha de 1992 à 2002 sur un total de 12,9 millions d'ha (2). Quant aux déchets de papiers et cartons, 15 000t/an seraient gaspillés malgré leurs propriétés énergétiques (3). Face à ces enjeux  environnementaux, sociaux et économiques, l'association SOS Energie, basée à Ouagadougou, s'investit depuis 2008 dans l'exploitation du potentiel des énergies renouvelables, en particulier la biomasse, pour une évolution des modes de production et de consommation de la population locale. Le projet EnerCo (Energie pour la Communauté) qu'elle mène en collaboration avec des partenaires locaux et étrangers, dont l'association étudiante française de commerce équitable, EquiTerre Bordeaux, s'inscrit dans cette démarche.


L'été dernier, la « mission Burkina 2012 : des briquettes pour tous ! » réalisée par des membres d'EquiTerre Bordeaux et d'EquiTerre Ouagadougou, également étudiants à l'Université 2ie (Institut International d'Enseignement supérieur et de recherche) a été l'occasion pour SOS Energie d'insuffler une nouvelle dynamique au projet EnerCo de « développement d'une filière durable décentralisée » de valorisation des déchets. Au-delà d'un soutien financier et d'un transfert de compétences et de connaissances, EquiTerre Bordeaux s'est investie sur place dans la fabrication et la sensibilisation à l'utilisation de briquettes de biomasse fabriquées à partir de déchets organiques – feuilles mortes, sciure de bois – de papier et de carton ainsi que de foyers améliorés dits « éco-fourneaux » auprès d'un groupement de paysans dans le village de Kossoghin situé à 60 km de la capitale. L'ambition de SOS Energie est de donner naissance à un modèle de production communautaire durable qui associe également la main d'oeuvre de la filière bois. Interviewé au cours de la mission, Vincent Nikiéma, président de l'association, insiste sur la nécessité d'une transition énergétique progressive dans un pays où « les gens ne savent utiliser que du bois ». Il poursuit : « Il faut maintenant les amener à changer et cela demande une éducation. Il ne s'agit pas seulement de sensibiliser, il faut éduquer. »
Susciter l'intérêt des populations paysannes burkinabè pour la récupération et le recyclage de ces éléments de fabrication et mettre en place une économie circulaire de l'énergie au Burkina Faso constituent les enjeux à court et long terme auxquels de nombreux acteurs locaux sont amenés à être confrontés. EquiTerre Bordeaux s'est engagée durablement à soutenir les initiatives locales inscrites dans cette démarche de responsabilité environnementale.

1 - Lire Antoine Lannuzel, « Ellen MacArthur veut convertir le monde à l'économie circulaire », We Demain, n°3, Mars
2013
2 - Lire « Plan de préparation à la REDD », Ministère de l'Environnement et du Développement Durable du Burkina Faso, 29 Mai 2012
3 - CEFREPADE, « Stratégie de Réduction des Déchets de Ouagadougou (Burkina Faso) – Création d'emplois et de revenus par des actions de collecte, de tri et de valorisation »

Aude Lucas
Par Aude Lucas

Crédit Photo : Aude Lucas

Partager sur Facebook
Vu par vous
1786
Aimé par vous
3 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 8 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !