Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/11/19 : Yannick Jadot, député européen EELV, sera présent à Bordeaux le lundi 18 novembre 2019 pour soutenir les candidats et têtes de liste écologistes sur Bordeaux Métropole notamment Pierre Hurmic, tête de liste écologiste à Bordeaux.

15/11/19 : Du 23 nov au 1er déc, le Salon International de l’Agriculture et des Ressources Animales se tient à Abidjan (Côte d’Ivoire). Cette année la France est à l’honneur. La Région sera présente grâce à 3 opérations menées par l’Agence de l’Alimentation NA.

15/11/19 : "Regards Croisés" tel est le thème de la conférence organisée par le député Eric Poulliat autour de la radicalisation, le 18 nov à 19h au Kyriad de Mérignac, avec T. Oubrou, Grand Imam de Bordeaux et d'H. Hussein, sociologue des médias et du genre.

14/11/19 : Charente-Maritime : Les services de l'État et 15 communes du littoral s’entraîneront dans le cadre d’un exercice départemental ORSEC au risque submersion marine les 27 et 28 novembre 2019.

14/11/19 : Niort : L'Acclameur reçoit le salon de l'enseignement supérieur samedi 16 novembre. Au programme : présentation de nombreuses formations pour des métiers d'avenir en lien avec le tissu économique local. Entrée libre.

13/11/19 : Charente-Maritime : selon le journal officiel du 7/11, le nouveau préfet Nicolas Basselier, ex préfet de l'Aisne, prendra ses fonctions le 25/11. Il succède à F.Rigoulet-Roze, devenu directeur de cabinet du ministre de la Cohésion des territoires.

13/11/19 : Niort : le festival des films sur smartphone Takavoir lance un appel à candidature pour sa prochaine édition, qui se tiendra les 27 et 28 mars 2020. Les candidats doivent livrer leur film de 3 min max avant le 16 février prochain sur takavoir.fr

13/11/19 : Niort : 32 entreprises ont participé en septembre dernier au Challenge de la mobilité, soit 713 salariés du territoire. 44% ont opté pour le vélo, 12% le bus, 15% le covoiturage, 8% la marche, 8% le train. La remise des prix s'est tenue hier soir.

13/11/19 : Deux-Sèvres : Le salon des professionnels de la filière caprine Caprinov' dont la dernière édition s'est tenue en novembre 2018, reviendra du 25 et 26 novembre 2020 au parc des Expositions de Niort.

13/11/19 : Après plusieurs passages au Festival Musicalarue, Miossec revient à Luxey (40) dans le cadre intimiste de la salle de spectacles “Les Cigales“, samedi 30 novembre à 20h30. Le Brestois viendra présenter son onzième opus "Les Rescapés".

12/11/19 : Les gendarmes et la Guardia civil sont arrivés en nombre au péage de Biriatou en raison de l'opération escargot lancée par Tsunami Democra-tic, le mouvement indépendantiste catalan, relayé localement par Bizi! et Aitzina bloquant la frontière à 18h30

12/11/19 : Charente : un groupe d’étudiants en BTS SAM de CCI Charente Formation, mène un projet sur la gestion citoyenne des déchets depuis 1 an et organisent une journée environnementale ce mercredi A 15h30 au Campus CCI, à l'ex CIFOP de L’Isle d’Espagnac.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 15/11/19 | Un blocage contre la précarité pour Bordeaux Montaigne

    Lire

    Ce vendredi 15 novembre, une centaine d'étudiants ont voté en faveur d'un blocage de l'Université Bordeaux Montaigne lundi 18 novembre. L'objectif de ce vote, opéré par une assemblée générale composée notamment de membres de la FSE (Fédération Syndicale Étudiante) et de groupes autonomes), était de protester face à la montée de la précarité étudiante, dénoncée tragiquement la semaine dernière par la tentative d'immolation d'un étudiant lyonnais. La mobilisation de Bordeaux Montaigne pourrait être rejointe par des étudiants de l'Université de Bordeaux.

  • 15/11/19 | Reconnaissance d’état de catastrophe naturelle en Corrèze

    Lire

    Les communes de Queyssac les Vignes, Saint Aulaire, Saint Clément, Arnac-Pompadour, Perpezac le Noir, Puy d’Arnac et Saint Sornin Lavolps viennent de se voir reconnaître, par arrêté ministériel le 15 octobre et publié au Journal Officiel le 15 novembre, en état de catastrophe naturelle pour le phénomène de sécheresse réhydratation des sols. Les sinistrés disposent à compter de ce 15 novembre d'un délai de 10 jours pour prendre contact avec leur assureur afin de pouvoir bénéficier du régime d’indemnisation correspondant.

  • 15/11/19 | Foire aux miels à Brive

    Lire

    Ce dimanche 17 novembre de 9h à 18h, la salle Brassens de Brive accueille la 20ème édition de la Foire aux Miels. Organisé par l’association l’Abeille corrézienne et la ville de Brive, ce rendez-vous rassemble une trentaine d’apiculteurs amateurs et professionnels du Limousin. Les professionnels du miel feront découvrir les différentes étapes de l’extraction du miel et le rucher école déménage pour l’occasion son matériel. Vous aurez également la possibilité de gagner une ruche, un essaim, une formation au rucher école grâce à la tombola !

  • 15/11/19 | La Rochelle : un nouveau pôle de formation au sein du centre hospitalier

    Lire

    Le Groupe Hospitalier de La Rochelle-Ré-Aunis a inauguré le 8 novembre son nouveau pole de formation à l'hôpital Marius-Lacroix, rassemblant le service de la Formation Continue, le Centre de Formation Professionnelle et le Centre d’Enseignement des Soins d’Urgence (CESU 17). Ce nouveau pôle de formation est doté de 10 salles de formations, 2 de simulation en santé, 1 d'informatique, ainsi que 2 d’ateliers bien-être. Objectif: répondre aux besoins de formation du secteur sanitaire/médicosocial.

  • 15/11/19 | Chute du Mur de Berlin : journée thématique à Bordeaux

    Lire

    Le 21 novembre prochain, l'association étudiante Die Clique organise une journée spéciale consacrée au trentième anniversaire de la chute du Mur de Berlin à l'Université Bordeaux Montaigne. Au programme : intervention d'un doctorant autour des "traces contemporaines" laissées par l'édifice, un atelier graff avec un artiste (Möka 187), une exposition centrée sur différentes "représentation(s) de la chute du Mur de Berlin par la jeunesse" ou encore la projection du film "De l'autre côté du mur", de Christian Schowchow. Toutes les infos sur la page Facebook de l'association.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bus à hydrogène: les Palois conquis par Fébus !

06/09/2019 | Bien qu'ils n'aient pas pu monter à bord, Fébus, a visiblement taper dans l'oeil de ces futurs usagers. D'autant plus satisfaits, pour la plupart, qu'il ne polluera pas l'air palois.

Le premier BHNS Fébus dévoilé aux palois le 6 septembre

Ce 6 septembre, en fin de matinée, le petit attroupement place Verdun à Pau, avait tout d'une inauguration : soleil, estrade, badauds venus nombreux, personnalités politiques locales, série de discours... Mais l'évènement du jour n'était qu'une première étape d'une inauguration à venir. Il s'agissait de la première présentation aux palois du Fébus, le bus à haut de services fonctionnant à l'hydrogène, qui d'ici la fin 2019, parcourra la ville en site propre. Mais, une fois dévoilé, interdiction, ce vendredi, de pénétrer à l'intérieur... Une petite mise en scène assumant un brin de frustration qui n'a pour autant pas refroidi l'enthousiasme des nombreux curieux venus découvrir celui dont on parle depuis si longtemps à Pau.

« Ils avaient dit que c'était impossible, alors nous l'avons fait », voilà en quelques mots, traduit l'état d'esprit de Nicolas Patriarche, Président de Pau Béarn Pyrénées Mobilités et de François Bayrou, ce vendredi en fin de matinée, pas peu fiers de dévoiler au coté des autres partenaires financiers et techniques du projet, le nouveau Bus à Haut Niveau de Service de l'agglomération paloise : Fébus, ses 18 mètres de long et son moteur à hydrogène. « C'est la première fois au monde qu'une pile à hydrogène est intégrée dans un bus de cette taille. Ce qui d'ailleurs attire sur nous les regards de beaucoup de villes notamment scandinaves, mais aussi de la côte ouest américaine ou encore chinoises !», a ainsi souligné le maire et président de l'agglomération paloise François Bayrou.

Et pour cause, à l'heure où le sujet de la pollution et d'une moindre émission de gaz à effet de serre est plus que crucial, la pile à hydrogène qui produit de l'électricité en se basant sur le principe de l'électrolyse, répond à l'exigence d'une énergie propre (puisqu'elle n'émet aucune émission polluante) et durable. D'autant plus qu'à Pau, l'hydrogène sera produit au dépôt de bus grâce à un électrolyseur, à terme, alimenté par des panneaux solaires, promet le Maire.

"Magnifique, vraiment superbe!"
Outre l'enthousiasme des officiels à la tribune, dont le Directeur de cabinet du préfet des Pyrénées-Atlantiques, ou encore Bernard Uthury en représentant de la région, l'heure était aussi à l'admiration dans les yeux du public, tenu près d'une heure en haleine, devant un bus bâché.
Venue tout exprès pour l'évènement parce qu'elle était « curieuse de pouvoir découvrir ce nouveau bus », Maria est particulièrement flattée que les autorités aient pensé à faire cette présentation au public avant sa mise en service, « c'est un honneur » dit-elle. Côté design en tous cas, elle n'est pas déçue : « Je le trouve magnifique, vraiment superbe ! ».
Mais si elle est visiblement séduite par l'objet qu'elle s'applique à photographier avec son téléphone, les discours sur le véhicule propre ne la touchent pas beaucoup... L'arrivée d'un nouveau mode de transport dans la ville, lui fait même craindre « un risque supplémentaire d'accident. Puisqu'il roule à l'électricité, il risque de ne pas être très bruyant... ce sera de nouveau réflexe à prendre en traversant... », s'inquiète t-elle.

"Ont-ils pensé aux personnes handicapées?"
A l'inverse, pour Claude, venu en voisin, et un moment collé à la vitre teintée pour essayer de deviner le design de l'aménagement intérieur d'un bus qu'il trouve « très beau », « c'est vraiment le top un transport qui ne pollue pas !». Mais, à l'aube de ses 81 ans, et appartenant à « une génération où les innovations se sont succédées à une vitesse incroyable » , un détail l'inquiète en examinant le bas des portes du nouveau matériel :« Je ne sais pas s'il ont pensé aux personnes handicapées... ».
Bonne nouvelle, la société belge Van Hool, spécilisée dans la construction des bus à hydrogène, et le designer du Fébus Julien Gaubert ont en effet non seulement pensé à un bus qui soit grand, beau mais aussi accessible à tous en l'équipant d'une rampe d'accès au niveau de sa porte avant. De même que les quais au niveau des 14 stations qui jalonnent le parcours. Les parents et leurs poussettes eux aussi apprécieront... Et pour les potentiels souci d'embouteillage au niveau de la porte avant auxquels songent d'ores et déjà Claude, les usagers du Fébus seront autorisés à monter par toutes les portes, contrairement aux autres bus palois.

D'autres temps de visite, extérieur et intérieur
Visible jusqu'en milieu d'après-midi sur la place Verdun, les palois n'ont désoramis qu'à patienter quelques petits jours avant de pouvoir découvrir l'intérieur du bus. En effet, exposé à la Foire de Pau de 14 au 22 septembre, tous les visiteurs pourront (enfin) monter à bord, et découvrir l'esthétique en partie en cuir et en bois des aménagements intérieurs...
D'autres temps de visite vont également être organisés le 25 septembre au Palais Beaumont, en marge d'une conférence sur la transition énergétique, ainsi que du 26 au 29 septembre au square Aragon dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité, en partenariat avec l'Assocaition Ecocène. Outre des visites du bus elle proposera des ateliers permettant de découvrir l'hydrogène et le fonctionnement du bus.

Quant à la suite du calendrier, la station hydrogène sera inaugurée le 19 septembre, et la mise en route effective de ce bus pas comme les autres sur sa ligne F reliant la gare de Pau au pôle santé, est prévue « fin novembre début décembre », estimait ce matin François Bayrou.



L'info en plus:
Côté chiffres, le projet, porté par Pau Béarn Pyrénées, s'élève à un coût de 74M€, subventionné à hauteur de 17,7M€ par l'Etat, l'Europe, l'Agglo, la ville de Pau, la Région et le Département. En détails, la flotte des 8 véhicules et la station hydrogène représentent un investissement de 13 M€, et les travaux lié au tracé s'élève à hauteur de 55M€ ; le reste de l'enveloppe (6M€) est constitué de « coûts annexes ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2983
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Paule Lanta | 14/10/2019

merci de l'info, qui précise bien que seul phébus sera électrique… quid du prix du transport, sur les lignes hors Phébus et sur la ligne Phébus?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 17 + 17 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !