12/08/22 : Dans les Landes et en Gironde, la vigilance incendie est renforcée jusqu’à lundi. Les véhicules sont interdits sur les pistes et chemins. Les activités ludiques et sportives sont interdites sauf en bases de loisirs et sur les plans plages.

12/08/22 : Jeudi 25 août de 16h à 23h30, les cinq clubs de haut niveau de l'agglomération font leur rentrée place Clemenceau. A 16h, animations sportives avec les joueurs et joueuses. A 19h, présentation des équipes des cinq clubs, puis soirée dansante à 20h.

12/08/22 : À Bordeaux, Parc Rivière, jeudi 25 août, Esprit Dog, spécialisé dans l'éducation canine, organise un rassemblement de passionnés de chiens. L’événement gratuit et solidaire consiste en une distribution de croquettes et des cours d'éducation canine.+ d'info

11/08/22 : "Jamais autant de moyens aériens n'ont été mobilisés sur un incendie. On va continuer de s'adapter grâce à la solidarité européenne. Mais il n'y a pas que les moyens aériens," indique Elisabeth Borne depuis Hostens, en Gironde.

11/08/22 : Pendant qu'Elisabeth Borne, Première ministre est en visite sur les incendies à Hostens en Gironde, le Président, Emmanuel Macron, annonce que l'Allemagne, la Grèce, la Pologne, la Roumanie et l'Autriche vont venir en aide à la France.

11/08/22 : Elisabeth Borne et Gérald Darmanin sont attendus ce jeudi à Hostens en Sud Gironde: 6 800 ha de forêt ont été détruits par le feu depuis mardi après midi. 1100 pompiers sont mobilisés et 10 000 personnes ont du quitter leur domicile.

10/08/22 : Le député RN de Gironde, Grégoire de Fournas, dépose ce mercredi une proposition de loi instaurant une peine plancher de 10 ans pour les incendiaires. "La plupart des incendies sont d'origine criminelle. Or les pyromanes ne sont condamnés qu'à du sursis."

10/08/22 : Face aux incendies en Gironde et dans les Landes, le Ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin indique sur Tweeter qu'il a "décidé de renforcer les moyens mobilisés : plus de 1000 pompiers, 9 avions et 2 hélicoptères bombardiers d’eau sont engagés."

10/08/22 : Pour cause de reprise des incendies dans le Sud Gironde et le Nord des Landes, la circulation est interdite depuis mercredi 11 h, dans les deux sens sur l'autoroute A63 reliant Bordeaux à Bayonne. Les poids lourds sont déviés par Pau.

10/08/22 : Bordeaux est une des villes qui compte le plus de pâtisseries. Son score est de 4 pour 100 000 habitants, autant que Lyon, plus que Paris et Toulouse, mais moins que Strasbourg. Podium établi par Hellofresh, leader des boxs à cuisiner.

09/08/22 : Une soixantaine de commerçants de la ville de Périgueux a prévu de participer à la grande braderie en plein coeur de l'été, pour les trois journées des jeudi 11, vendredi 12 et samedi 13 août.

09/08/22 : Dans les Deux-Sèvres, le bassin de la Charente et le sous-bassin Aume-Couture sont en alerte 1 pour l'eau. L'arrosage des espaces verts, l'alimentation des fontaines, le remplissage des piscines sont interdits ainsi que le lavage des véhicules.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/08/22 | Les vignerons du Jurançon ont leur Vinothèque

    Lire

    Pour se rapprocher des consommateurs et de relancer une dynamique autour du collectif des vignerons et de leurs vins, l'association des Vignerons du Jurançon lance cet été sa "Vinothèque" située ZAC du Vert Galan à la sortie de Pau. Après 2 années de boutique "éphémère", ce nouveau site de dégustation et de vente aux 120 références, s'ajoute à la Maison des vins de Lacommande, berceau de l’association, et permet de créer deux portes d’entrées sur le vignoble. Une plus grande visibilité pour les vignerons indépendants de l'appellation béarnaise reconnue pour ses vins uniquement blancs, moelleux ou secs. www.vins-jurancon.fr

  • 16/08/22 | Balade insolite, gourmande et cycliste dans le Saint-Emilion

    Lire

    Vélotour, l'événement vélo-loisir, propose une balade gourmande à travers les domaines du grand Saint-Emilionnais le 10 septembre. Au programme une balade gourmande sur un parcours cyclo-ludiques, au milieu des vignes. Le départ se fera depuis le Château Dassault, qui sera également le lieu d'arrivée de la balade gourmande. Ce château de près de 1 000 m² date du XIXe siècle. De style Second Empire, il est associé à un domaine viticole de 28 ha. Infos & Billetterie Velotour.fr/saint-emilion

  • 12/08/22 | marchesdegironde.com : le nouveau répertoire des marchés girondins

    Lire

    La CCI Bordeaux-Gironde met en ligne le site internet marchesdegironde.com. Objectif : permettre aux internautes de trouver le marché girondin (permanent ou saisonnier) à proximité de leur domicile ou lieu de vacances. Près de 79 marchés, permanents ou saisonniers, de plein-air ou couverts, y sont déjà référencés. Pour les commerçants non sédentaires, actuels et à venir, les informations réglementaires et les contacts des gestionnaires des marchés sont également indiqués.

  • 12/08/22 | Reverredire sensibilise au réemploi du verre

    Lire

    A Bergerac, l'association Reverredire Nouvelle-Aquitaine regroupe trois acteurs associatifs du réemploi du verre du territoire régional : L'Attache Rapide à Bergerac (24), La Consigne Bordelaise à Bordeaux (33) et Les Retournées à Anglet (40 et 64). Elles proposent un modèle régional de réemploi du verre, en lien avec les filières productives et les acteurs de la chaîne qui s'appuiera sur des activités d'économie sociale et solidaire porteuses d'emplois de proximité. Des actions de sensibilisation sont déjà engagées pour 2022.

  • 11/08/22 | Les Mondiaux de boomerang à Gradignan dès le 16 août

    Lire

    Gradignan (Gironde)accueille les mondiaux de boomerang du 16 au 26 août. Une centaine de lanceurs issus de 14 nations s'affronteront au Domaine de Moulerens sur différentes épreuves spectaculaires en individuel et en équipe. 25 athlètes français participeront et les têtes d'affiche remettront leur titre en jeu à l'image de Marie Appriou, 23 ans, championne du Monde en titre et Matéo Guerrero, 15 ans, vice-champion du Monde Junior. Renseignements sur l'appli https://wbc2022.glideapp.io/dl/d0a5f4

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bus à hydrogène: les Palois conquis par Fébus !

06/09/2019 | Bien qu'ils n'aient pas pu monter à bord, Fébus, a visiblement taper dans l'oeil de ces futurs usagers. D'autant plus satisfaits, pour la plupart, qu'il ne polluera pas l'air palois.

1

Ce 6 septembre, en fin de matinée, le petit attroupement place Verdun à Pau, avait tout d'une inauguration : soleil, estrade, badauds venus nombreux, personnalités politiques locales, série de discours... Mais l'évènement du jour n'était qu'une première étape d'une inauguration à venir. Il s'agissait de la première présentation aux palois du Fébus, le bus à haut de services fonctionnant à l'hydrogène, qui d'ici la fin 2019, parcourra la ville en site propre. Mais, une fois dévoilé, interdiction, ce vendredi, de pénétrer à l'intérieur... Une petite mise en scène assumant un brin de frustration qui n'a pour autant pas refroidi l'enthousiasme des nombreux curieux venus découvrir celui dont on parle depuis si longtemps à Pau.

« Ils avaient dit que c'était impossible, alors nous l'avons fait », voilà en quelques mots, traduit l'état d'esprit de Nicolas Patriarche, Président de Pau Béarn Pyrénées Mobilités et de François Bayrou, ce vendredi en fin de matinée, pas peu fiers de dévoiler au coté des autres partenaires financiers et techniques du projet, le nouveau Bus à Haut Niveau de Service de l'agglomération paloise : Fébus, ses 18 mètres de long et son moteur à hydrogène. « C'est la première fois au monde qu'une pile à hydrogène est intégrée dans un bus de cette taille. Ce qui d'ailleurs attire sur nous les regards de beaucoup de villes notamment scandinaves, mais aussi de la côte ouest américaine ou encore chinoises !», a ainsi souligné le maire et président de l'agglomération paloise François Bayrou.

Et pour cause, à l'heure où le sujet de la pollution et d'une moindre émission de gaz à effet de serre est plus que crucial, la pile à hydrogène qui produit de l'électricité en se basant sur le principe de l'électrolyse, répond à l'exigence d'une énergie propre (puisqu'elle n'émet aucune émission polluante) et durable. D'autant plus qu'à Pau, l'hydrogène sera produit au dépôt de bus grâce à un électrolyseur, à terme, alimenté par des panneaux solaires, promet le Maire.

"Magnifique, vraiment superbe!"
Outre l'enthousiasme des officiels à la tribune, dont le Directeur de cabinet du préfet des Pyrénées-Atlantiques, ou encore Bernard Uthury en représentant de la région, l'heure était aussi à l'admiration dans les yeux du public, tenu près d'une heure en haleine, devant un bus bâché.
Venue tout exprès pour l'évènement parce qu'elle était « curieuse de pouvoir découvrir ce nouveau bus », Maria est particulièrement flattée que les autorités aient pensé à faire cette présentation au public avant sa mise en service, « c'est un honneur » dit-elle. Côté design en tous cas, elle n'est pas déçue : « Je le trouve magnifique, vraiment superbe ! ».
Mais si elle est visiblement séduite par l'objet qu'elle s'applique à photographier avec son téléphone, les discours sur le véhicule propre ne la touchent pas beaucoup... L'arrivée d'un nouveau mode de transport dans la ville, lui fait même craindre « un risque supplémentaire d'accident. Puisqu'il roule à l'électricité, il risque de ne pas être très bruyant... ce sera de nouveau réflexe à prendre en traversant... », s'inquiète t-elle.

"Ont-ils pensé aux personnes handicapées?"
A l'inverse, pour Claude, venu en voisin, et un moment collé à la vitre teintée pour essayer de deviner le design de l'aménagement intérieur d'un bus qu'il trouve « très beau », « c'est vraiment le top un transport qui ne pollue pas !». Mais, à l'aube de ses 81 ans, et appartenant à « une génération où les innovations se sont succédées à une vitesse incroyable » , un détail l'inquiète en examinant le bas des portes du nouveau matériel :« Je ne sais pas s'il ont pensé aux personnes handicapées... ».
Bonne nouvelle, la société belge Van Hool, spécilisée dans la construction des bus à hydrogène, et le designer du Fébus Julien Gaubert ont en effet non seulement pensé à un bus qui soit grand, beau mais aussi accessible à tous en l'équipant d'une rampe d'accès au niveau de sa porte avant. De même que les quais au niveau des 14 stations qui jalonnent le parcours. Les parents et leurs poussettes eux aussi apprécieront... Et pour les potentiels souci d'embouteillage au niveau de la porte avant auxquels songent d'ores et déjà Claude, les usagers du Fébus seront autorisés à monter par toutes les portes, contrairement aux autres bus palois.

D'autres temps de visite, extérieur et intérieur
Visible jusqu'en milieu d'après-midi sur la place Verdun, les palois n'ont désoramis qu'à patienter quelques petits jours avant de pouvoir découvrir l'intérieur du bus. En effet, exposé à la Foire de Pau de 14 au 22 septembre, tous les visiteurs pourront (enfin) monter à bord, et découvrir l'esthétique en partie en cuir et en bois des aménagements intérieurs...
D'autres temps de visite vont également être organisés le 25 septembre au Palais Beaumont, en marge d'une conférence sur la transition énergétique, ainsi que du 26 au 29 septembre au square Aragon dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité, en partenariat avec l'Assocaition Ecocène. Outre des visites du bus elle proposera des ateliers permettant de découvrir l'hydrogène et le fonctionnement du bus.

Quant à la suite du calendrier, la station hydrogène sera inaugurée le 19 septembre, et la mise en route effective de ce bus pas comme les autres sur sa ligne F reliant la gare de Pau au pôle santé, est prévue « fin novembre début décembre », estimait ce matin François Bayrou.



L'info en plus:
Côté chiffres, le projet, porté par Pau Béarn Pyrénées, s'élève à un coût de 74M€, subventionné à hauteur de 17,7M€ par l'Etat, l'Europe, l'Agglo, la ville de Pau, la Région et le Département. En détails, la flotte des 8 véhicules et la station hydrogène représentent un investissement de 13 M€, et les travaux lié au tracé s'élève à hauteur de 55M€ ; le reste de l'enveloppe (6M€) est constitué de « coûts annexes ».

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
6467
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Paule Lanta | 14/10/2019

merci de l'info, qui précise bien que seul phébus sera électrique… quid du prix du transport, sur les lignes hors Phébus et sur la ligne Phébus?

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 18 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !