18/10/17 : La CGT appelle à nouveau à manifester en Dordogne contre les ordonnances Macron sur le droit du travail. Les rassemblements auront lieu ce jeudi 19, à 17 h à Périgueux (palais de justice), Bergerac (palais de justice) et Sarlat (place de la Grande-Rigaudi

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | C'était pour beaucoup la der des cabanes sur la Côte basque

04/11/2014 | De Biarritz à Anglet, les cabanes comme on les appelle ont vécu en apogée leur dernier jour d'octobre.

David Cousinet Etchola bambou

"Octobre" chantait Cabrel, depuis sa maison du lac d'Hossegor quand les premières semaines de l'automne et ses arbres dépouillés annonçaient la fin de l'été. 2014 aura connu exceptionnellement une pleine saison jusqu'au 1er novembre. Du jamais vu. D'Anglet à Biarritz, nous avons partagé ces derniers feux des cabanes de la Côte Basque. De chez Rutes Neves, qui a pris un Luno échoué à hauteur de son établissement à Etxola Bibi, l'ex "100 marches" situé au dessus de la Côte des Basques repris par David Cousinet et ses associés, en passant par l'incontournable Kostaldea, et le jeune Lagunak d'Anglet et la cabane du phare de Biarritz.

Samedi en fin d'après-midi, de chez Rutes Neves près de la Barre à Anglet à Etxola bibi, le dernier né de Biarritz en remplacement des fameuses 100 marches au dessus de la Côte des Basques, on fait sauter les bouchons de rosé, la boisson estivale et défilent les pintxos ces canapés made in Pays basque. Le soleil brille du nord au sud et les obturateurs des appareils photos crépitent comme des mitraillettes décalés par la nouvelle heure d'hiver. L'hiver? Bernique! Le soleil qui s'apprête à se coucher au loin derrière la montagne basque espagnole (Iparalde) près du Jaizquibel ou des Trois Rois aura encore empli les estivants des vacances chrysanthème de bonheur. Comme en témoigne encore les tenues estivales pour saluer cet enterrement quotidien. Les commerçants des cabanes vont à leur tour tirer le rideau. Comment ont-ils vécu, du nord au sud cette drôle de saison. Désespérante en juillet, de rêve en septembre et en octobre...

Le cauchemar de la Brésilienne Rutes NevesLe 5 février, le "Luno vient s'échouer contre l'épi qui fait face à l'établissement saisonnier de la Brésilienne Rutes Neves entre la plage des Cavaliers  et la Barre à Anglet, alors que la jeune femme a déjà fait ses premières commandes et embauché ses saisonniers. Le maire de l'époque Jean Espilondo, devant le désarroi de la jeune femme relachera l'étreinte de la zone de no man's land afin que son Epi Café puisse ouvrir. Claude Olive, qui lui succède fera preuve de la même compréhension. "Et puis il y a eu la Coupe du monde de juin au Brésil. J'étais aux première loges pour m'y associer et créer des soirées à thèmes pendant les matches. Cela m'a permis de remonter la pente. Et puis comme mes collègues j'ai essuyé les conditions difficiles de juillet, avant un rétablissement en août, évidemment un mois de septembre estival et un mois d'octobre rêvé. Globalement c'est une bonne saison."

Rutes va garder son établissement ouvert jusqu'au 11 novembre, puis reprendra son second métier, traductrice au tribunal de Bayonne, avant de partir en décembre...en vacances dans son Brésil natal. "Comme je suis aussi interprête, il faut que j'assure dans ma langue maternelle". Le Luno n'est plus qu'un mauvais souvenir...

Lagunak: une deuxième saison très réussie

Etchola bibi

Le Lagunak de  Jean-François Cordobes et de son fils Paul, le petit frère de Kostaldea situé sur la falaise de la Chambre d'Amour a lui aussi commencé la saison en vrille. En effet, construit en borure de plage, le 25 mars, lors d'une des trois sérieuses tempêtes qui ont affecté la Côte basque cet hiver, sa cabane s'est retrouvée déplacée comme un fêtu de paille à 25 mètres de là en bordure de route, emportée par une vague déferlante. "J'étais en bordure de la route mais on ne m'a pas autorisé à ouvrir un drive...." dit-il aujourd'hui en en plaisantant. La fréquentation des plages d'Anglet est plus qu'ailleurs  soumises aux conditions météo. Les mois de septembre et surtout d'un octobre inattendu lui ont fait oublier cette péripétie..."Nous avons vécu 25 journées vraiment exceptionelles qui nous ont permis d'avoir un chiffre d'affaire équivalent à celui du mois d'août. Outre les locaux, nous avons bénéficié d'une clientèle très variée. Dès qu'il fait beau, il y a un autre climat, les gens sont plus détendus. Mes collègues restaurateurs ne s'attendaient pas non plus à une telle bonne surprise. Etant donné que nous ne nous attendions pas à un tel supplément  nous n'avons pas gardé le personnel, ce qui nous a conduit à travailler plus à quatre et à reserrer un peu la carte que nous proposons."

En outre, en organisant des soirées, style salsa, le Lagunak a fait abondance, notamment de la clientèle du Bellara voisin, ex VVF. "La gratuité des concerts incitait les gens à venir passer la soirée. Certains nous demandaient, ''c'est la mairie qui organise ces soirées? Beaucoup de Biarrots qui sont venus. Il faut dire que l'aménagement réussi de la Petite chambre d'Amour, son éclairage et la gratuité du stationnement ont créé un nouveau climat ici. Et bien maintenant dès ce lundi nous allons démonter puisque cela fait partie du deal. C'est une règlementation que nous nous devons d'accepter."

Kostaldea a trouvé sa vitesse de croisièreErick Gauthier Kostaldea AngletEn quatre ans, "l'institution" d'Eric Gauthier qui s'apprête lui aussi à démonter cette semaine a vécu une bonne saison grâce à ce mois d'octobre inattendu. Il tempère toutefois . "Dommage que l'heure d'hiver soit venue s'imiscer les derniers jours. Kosta. Ici en dehors de 13 heures. Kostaldea est souvent un lieu de début de soirée et l'heure d'hiver est une heure de r endez-vous  en moins. Parfois il y a 35 à 50 appareils photos qui guettent ce moment...." Si ce n'est qu'avec l'approche de l'hiver  le soleil se couche plus au sud, derrière le Cap Saint Martin où se trouve le phare de Biarritz."

Voilà quatre ans, la cabane Kostaldea devenait le premier lieu branché de l'été sur l'esplanade Brunaud qui surplombe l'ancien VVF devenu Belambra et la plage de la Chambre d'amour. La recette? Un copié collé des fameuses 100 marches de Biarritz, au dessus de la Côte des Basques. L'an dernier la star Pamela Anderson, était venu avec son mari et Patrice son prof de surf biarrôt y déguster une salade au coucher du soleil sur le long comptoir aménagé sur la balustrade de l'esplanade. Eric Gauthier, afin que le soufflet ne retombe pas a cet été habillé la cabane d'animations, notamment pendant cette Coupe du Monde bienvenue au mois de juin. Et l'entousiathme qui l'a accompagnait faisait oublier la fraicheur des soirées. "Afin de ne pas perturber la clientèle habituelle pas forcément intéréssée par le foot, j'ai mis un écran géant contre la façade nord de Kosta, que j'ai décoré aussi, ce qui fait que tout le monde était content. J'ai été quand même surpris par le nombre de femmes qui s'intéressaient au ballon rond. Le mois de juillet a été difficile pour tout le monde en raison d'une météo bien morose. Heureusement août a un peu gommé tout ça et j'ai organisé trois soirées à thème dont une texane avec barbecue géant et  mexicaine. En plus nous avons eu le bonheur de connaître des couchers de soleil vraiment superbes. Avec la saison qui avance, les couleurs du soleil, comme les vagues, change, jusqu'à devenir orangé puis presque rouge selon la luminosité..."

Après une saison plutôt chargée, Eric Gauthier changera de spot et partira se reposer en famille comme l'an dernier, au Sri Lanka et y découvrir d'autres couchers de soleil.

La cabane du phare: l'éternelle carte postale de Biarritz

cabane phare

Personne sur la Côte basque ne disputera au Cap Saint-Martin où est érigé le phare de Biarritz son exceptionel panorama sur la ville impériale et les côte basque française et espagnole (egoalde et iparalde) au sud, mais aussi au nord ces plages landaises dont Anglet et ses 4,5 kms de littoral jusqu'à l'Adour. "Je n'ai jamais vu un temps pareil en octobre se réjouit Marie-José Zabala qui oeuvre depuis dix ans sur le promontoireec avec Vincent le fils de la maison. Nous sommes différents des autres car ici, il s'agit d'un lieu de visite. Les gens viennent le plus souvent pour le phare et sont souvent trop surpris par les paysages d'ici. Nous travaillons aussi beaucoup avec les locaux et avons deux caégories de clientèles: ceux qui ne font que passer, font découvrir à leur famille et leurs amis ce pont de vue exceptionnel qui permet de voir jusqu'au Trois Rois et le Jaizquibel, d'autres qui viennent prendre leur café le matin et enfin qui, plus rares passent carrément la journée en ce lieu. Depuis le haut du phare, vous pouvez voir largement jusqu'à Capbreton..."

Il est vrai que le contraste entr nord et sud est saisisant. Biarritz, la station prestigieuse, de l'autre côté Anglet et déjà l'annonce de son esprit nature. La cabane fait du snacking et des plats à emporter. Elle a aussi profité des longs de réaménagement total du Régina voisin et servait de restaurant au personnel qui y travaillait. Sa fermeture est prévue de fin à novembre à février. Mais comme les autres cabanes biarrottes... elle ne sera pas démontée.

Etxola Bibi ressuscite les 100 marches à BiarritzNé à Toulouse, l'ancien deuxième ligne David Cousinet qui a endossé le maillot du Biarritz Olympique en 2008 est souriant en cette soirée de clôture samedi. "ce matin, il y a des gens qui me disaient qu'ils allaient nous regretter". Un compliment pour cette armoire à glace qui, avec so épouse Stéphanie et ses associés  Paul Polenti et Eric Fraticelli les propriétaires du "Corsaire" du Port des pêcheurs ont relevé un sacré défi: ressusciter ces 100 marches qui à Biarrit ont donné le coup d'envoi des cabanes branchées de la Côte basque. "Nous étions 26 sur la dernière ligne droite pour remporter l'adjudication. Dès que nous eu l'autorisation nous avons monté Etxola Bibi (Bibi en référence à l'emblématique quartier Bibi Beaurivage voisin) pendant un mois dit-il en regardant l'ossature de la charpente."Il est vrai que nous avons la chance de ne pas démonter pendant l'intersaison. "J'ai découvert un nouveau métier et j'ai la satisfaction d'être surpris par mes capacités à l'assumer... Pour cette première saison ce mois d'octobre aura été la cerise sur le gâteau aura été évidemment ce mois d'octobre ...La clientèle? Ce n'est pas tout à fait celle des "100 marches mais les locaux et les touristes" sont revenus..."

Cullet Etxola bibiEn 2013, la cabane avait carrément disparu de ce quartier ou Darry Cowl, l'inénarrable Albert, du Port de pêcheurs et Gaby, qui tenait le Tagada disputaient d'homérique parties de pétanque. Son retour a été salué d'autant Anglet avec Kostaldea et Lagunak l'an dernier, allaient damer le pion à la cité de Napoléon lll et d'Eugénie. "Nous avons traversé la météo et le mois d'août comme tout le monde, ajoute Stéphanie sous le regard de Tito et Nicolas le nouveau team service d'Etxola. Pour la dernièe soirée de gala, aux pintxos du traiteur d'Inopia Sébastien Zozaya, Pierre Cullet, de la Maison Ensunza d'Hossegor est venu faire déguster pour cette der un jambon exquis aux trente six mois d'affinage.

Etxola rouvrira  pendant les vacances de Noël,du 20 décembre au 4 janvier de 9h30 à 22 heures et se mettra à l'heure hivernale avec vins et chocolats chauds, soupes, cocottes. Les huitres et le foie gras remplaceront les pintxos en hibernation. Et puis ce sera repos jusqu'au 1er avril, le temps de revoir légèrement la carte et d'avoir effectué un voyage au Mexique.

Une question quand même. Idiote, certes, mais pourquoi les cabanes de Biarritz sont elles en dur quand celles d'Anglet sont démontées pendant l'intersaison? La tempête qui, dès lundi, soufflait sur la Côte outre qu'elle a ramené à la réalité de l'automne permettra de réfléchir à la question.

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : Photo F. D

Partager sur Facebook
Vu par vous
3357
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !