13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

12/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription, Cyril Mouquet , candidat Nouvelle Donne se désiste au profit du candidat investi par la Nupes, l'écologiste Nicolas Thierry, au nom de "l'intérêt général premier avant tout" tweete Cyril Mouquet.

11/05/22 : GIRONDE. La sortante Christelle Dubos (LREM), 46 ans, lâche la 12e circonscription. Elue en 2017, secrétaire d'Etat de 2018 à 2020, elle a créé le service public du versement des pensions alimentaires. Son suppléant, Pascal Lavergne devient candidat.

11/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Le Hendayais Tom Dubois-Robin, 29 ans, portera les couleurs de la NUPES dans la 6e circonscription. Ex gilet jaune, il a aussi interpellé, en tant que riverain, les pouvoirs publics sur le sort des migrants à la frontière basque.

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6e circonscription, le sortant Vincent Bru, majorité présidentielle, se représente. L'ex-maire de Cambo et ex-conseiller départemental est concurrencé par l'adjoint au commerce de Biarritz, Fabrice-Sebastien Bach (LR).

10/05/22 : GIRONDE. Dans la 2e circonscription de Bordeaux, le leader EELV au conseil régional, Nicolas Thierry annonce sa candidature au poste de député face à Catherine Fabre (LREM), élue en 2017 après avoir battu Michèle Delaunay (PS) et Pierre Hurmic(EELV).

10/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Colette Capdevielle, députée PS de 2012 à 2017, ne se présente pas dans la 5e circonscription, réservée à LFI par l'accord politique NUPES. "Nous entendons le message qui demande à la gauche de se réunir" indique la section du PS.

05/05/22 : LIMOUSIN. Après l’accord entre LFI, PC, EELV et PS, un seul candidat PS pourra se présenter dans l’ancienne région, sur la 2ème circonscription de la Haute-Vienne détenue par le député LREM Pierre Venteau. Six socialistes avaient été élus en 2012.

05/05/22 : HAUTE-VIENNE. Sur la 2ème circonscription, le député LREM Pierre Venteau, qui avait remplacé Jean-Baptiste Djebbari en novembre 2019 nommé secrétaire d'État aux transports, annonce qu’il ne sollicitera pas l’investiture aux élections législatives.

27/04/22 : DORDOGNE- L'épizootie aviaire se poursuit: au 26 avril, 52 foyers sont confirmés, soit 7 foyers de plus en 3 jours. 2 suspicions de foyers sont encore en cours d'analyse. Le dépeuplement préventif des élevages frôle les 500 000 volailles abattues.

26/04/22 : A l'heure de la déclaration fiscale des revenus, l'Ordre des avocats de Bordeaux proposent conseils et assistance gratuite aux contribuables du lundi 2 mai au vendredi 6 mai de 10h à 13h au 05-24-99-39-76.

20/04/22 : Dans le sud de la Haute-Vienne, un second élevage a été touché par l’épizootie d’influenza aviaire sur la commune du Chalard. Les 12.000 canards ont été abattus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 16/05/22 | Gironde : des micro-algues face aux champignons de la vigne

    Lire

    Fermental, spécialisée dans la recherche et l'exploitation bio-industrielle des micro-algues, souhaite proposer des solutions durables contribuant à l'élaboration de produits sains, naturels et performants. Pour ce faire, elle pilote le projet de recherche Valbiovi (en partenariat avec Immunrise Biocontrol France, une start-up située à Cestas, et l’Institut de la Vigne et du Vin à Villenave-d’Ornon) qui a pour objectif la production de biomasse d’une micro-algue marine pour lutter contre les champignons de la vigne, tels que le mildiou.

  • 16/05/22 | Dordogne : l'intelligence artificielle au service de la santé les aides à domicile

    Lire

    Pour faire face au déficit de personnel dont souffre le secteur de l'aide à domicile, la société Odyssio, basée à Périgueux, souhaite apporter une solution à la fois globale et personnalisée au problème de troubles musculo-squelettiques rencontrés dans le secteur et contribuer à préserver les ressources humaines. Elle va développer une tenue professionnelle connectée qui mesurera les mouvements effectués, analysera la posture et à terme anticipera les troubles musculo-squelettiques. La Région octroie 100 000 € d'aide à ce projet, au croisement de la silver économie et de l'attractivité des métiers de l'autonomie.

  • 16/05/22 | La filière caprine dévoile son programme 2022

    Lire

    A Mignaloux-Beauvoir, en Vienne, le Bureau Régional Interprofessionnel du Lait de Chèvre porte le programme 2022 du Cluster REXCAP pour les actions de développement de la filière caprine au travers de 12 actions. Parmi elles, l’engagement du Syndicat du Chabichou du Poitou et du Syndicat du Mothais sur feuille dans la démarche AOP laitière durable ou l’accompagnement, le développement de la production fermière régionale par la Fédération régionale caprine ou encore l'expérimentation d'améliorations technico-économiques en élevage pâturant.

  • 13/05/22 | Des travaux pour favoriser l'écoulement du gave d'Ossau

    Lire

    La Communauté de communes de la vallée d'Ossau assure la compétence de Gestion des Milieux Aquatiques et de Prévention des Inondations sur le bassin versant du gave d'Ossau. Le 10 décembre 2021, une crue majeure du gave et de plusieurs affluents ont entraîné l'érosion de berge et l'accumulation de végétation entravant le libre écoulement des eaux. Des travaux vont être menés sur 39 sites pour enlever les embâcles accumulés et rétablir les sections d'écoulement.

  • 13/05/22 | 108 entreprises viticoles à la réouverture du salon Prowein

    Lire

    Après 2 ans d'absence, le salon professionnel viticole ProWein à Düsseldorf revient du 15 au 17 mai. L'objectif pour les 108 entreprises de la région présentes va être de recréer du lien avec les acheteurs internationaux. Pour offrir plus de visibilité aux acheteurs étrangers, l'AANA a créé un annuaire numérique référençant près de 200 vins et spiritueux régionaux. L'annuaire est disponible sur le site Prowein.aana.fr

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Café Joyeux : à la rencontre des différences

21/08/2020 | Un Café Joyeux ouvre ses portes en plein cœur de Bordeaux et place le handicap au cœur de nos vies.

1

La chaîne de coffee-shops poursuit son aventure en plein cœur de Bordeaux, rue Sainte-Colombe. Depuis l’ouverture de son premier Café Joyeux à Rennes en 2017, elle n’a cessé de gagner en visibilité, et compte désormais cinq restaurants solidaires à Rennes, Bordeaux et Paris, et a même inauguré une enseigne éphémère sur les Champs-Élysées en mars dernier. Son objectif ? Remettre le handicap au cœur de nos villes, et proposer du travail à des personnes éloignées de l’emploi.

L’histoire du Café Joyeux commence en 2017, avec l’ouverture de son premier restaurant solidaire, qui forme et emploie des personnes trisomiques ou présentant des troubles cognitifs tel que l’autisme. Derrière ce projet, une ambition : rendre le handicap visible, favoriser la rencontre, et encourager l’insertion professionnelle d’une population trop souvent et trop longtemps mise à l’écart.

Un nouveau modèle économique

C’est dans le giron de l’association à but non lucratif Émeraude Voile Solidaire que naît Café Joyeux. Créée en 2011 par Yann et Lydwine Bucaille-Lanrezac, elle a pour vocation d’organiser des sorties en mer pour des personnes en situation de handicap, d’exclusion ou de précarité, et de leur apporter écoute et soutien moral. Enracinée dans les valeurs chrétiennes de charité, de partage, d’ouverture à l’autre, de respect et d’humilité, elle invite son public à échanger dans la bonne humeur et l’enthousiasme. Et c’est à force de rencontres avec ces personnes que le multi-entrepreneur Yann Bucaille Lanrezac, nourrit de son expérience de chef d’entreprise, décide de créer des coffee-shops solidaires, afin « de redonner confiance et dignité » à de jeunes porteurs de handicap mental ou cognitif, en leur proposant un travail en milieu ordinaire. Il entend ainsi construire un modèle rentable, et faire de la différence une force, un message qui fait écho aux paroles du Président de la République Emmanuel Macron qui s’exprimait ainsi, le 9 mars dernier lors de l’inauguration du Café Joyeux éphémère sur l’avenue des Champs Elysées : « Le travail et la prise de risque, créer de la valeur et donner du sens, sont les seules manières de changer le monde, vous inventez ce qu’est l’entreprenariat du 21e siècle ».

Un concept qui a su faire ses preuves puisque ses fondateurs annoncent avoir reçu plusieurs centaines de demandes d’ouverture de restaurants en France et à l’étranger. C’est finalement Bordeaux qui sera choisie pour continuer l’aventure.

Quand se conjuguent bonté du cœur et esprit d’entreprise

Le Café Joyeux de Bordeaux ouvre officiellement ses portes le 2 juin 2020, rue Sainte-Colombe, en plein cœur de la ville. Le restaurant solidaire de 160 m2, mené par une équipe de 14 collaborateurs en situation de handicap mental et d’autisme, présente une décoration aux accents rétro et industriel, mélange le bois et le métal, et joue sur le naturel. Car ici tout est vrai, et on ne s’en cache pas. Des préparations faites maison et de saison, aux équipiers spontanés, le maître-mot est « l’authenticité ».

Café Joyeux de Bordeaux

C’est en novembre 2019 que les premiers entretiens d’embauche sont organisés. Blandine Boule et Camille Courcelle-Labrousse sont nommées aux postes d’encadrantes, et douze candidats sont retenus pour rejoindre les postes d’équipiers joyeux, en cuisine, au service et à l’accueil : Alex, Augustin, Charlotte, Claire, Clémentine, Florian, François, Georges, Salomon, Tatiana, Tristan, et William. Les travaux ayant pris fin en février 2020, et les employés ayant été formés entre temps, l’ouverture est alors symboliquement prévue le 21 mars, Journée mondiale de la Trisomie 21. Mais la crise sanitaire du Covid-19 vient bousculer cette dynamique. Pendant le confinement, les manageuses prennent donc le soin de maintenir un lien social fort avec leurs équipiers. L’une d’elle explique : « On a mis en place des appels vidéo collectif via l’application Zoom, et on a créé un groupe Whatsapp, ce qui nous a permis de construire un très bel esprit d’équipe. Certains de nos équipiers se sont entrainés à cuisiner chez eux, d’autres à accueillir les clients par les fameuses formulations Bonjour, bienvenue au Café Joyeux ! Vous serez joyeux sur place, ou à emporter ? Passez un joyeux moment. On a vu naître un véritable sentiment d’appartenance, et ça a été une grande force pour la réouverture. »

Aujourd’hui, des voisins du quartier aux simples curieux, le café-restaurant accueille une clientèle fidèle et variée. Il faut dire que celui-ci dispose d’un emplacement de luxe : il est situé au croisement très vivant de la rue Sainte-Colombe et de la rue Buhan, ce qui lui permet de toucher un large public, notamment du fait de la réduction du nombre de places en terrasse, et donc, de la migration des clients d’un café à un autre sur la place. « Les gens s’arrêtent car le lieu est agréable, la déco est soigné. Et ils aiment le concept, donc ils reviennent souvent avec des amis, affirme une manageuse, et on a un public bienveillant qui, même s’il n’est pas averti en venant ici, comprend rapidement. Il est d’ailleurs souvent très impressionné par les capacités des équipiers. Le handicap n’empêche pas de travailler, bien au contraire. Et c’est ce que les convives réalisent en franchissant nos portes. »

L’idée de ces cafés-restaurants est donc de rappeler que l’inclusion par le travail est possible, y compris dans un milieu aussi ouvert que celui de la restauration, à la condition d’adapter les pratiques managériales adéquates, et d’adopter une organisation du temps de travail propre à chacun.

Tous au même régime

Café Joyeux se veut être une entreprise ordinaire. Ainsi, au même-titre que n’importe quel employé, les « équipiers joyeux » expérimentent un processus de recrutement sélectif, et passent un entretien d’embauche : « Il s’agit d’entrer sur le marché du travail, et de vivre le monde du travail, de la même manière que n’importe quelle personne dans la société. Il faut qu’ils soient motivés, mais, évidemment, on ne les met pas en difficulté », raconte une manageuse.

Ici en somme, pas de management à outrance, mais beaucoup d’écoute et de bienveillance. Un employé travaille une vingtaine d’heures par semaine en moyenne, mais ce taux varie en fonction de la capacité de mémorisation et la fatigue de chacun. « Ils s’adaptent à notre progression, explique Tatiana, avant je tenais quelques minutes en caisse les jours où il y avait beaucoup de monde, maintenant, je me fais un service-déjeuner à moi seule. Ce travail m’a appris à développer mon autonomie. Je n’ai plus besoin qu’on me dise quoi faire, je prends des initiatives, et je suis plus à l’aise avec les convives. Ils ne mordent pas ! », conclut-elle en souriant. La jeune femme, particulièrement polyvalente d’après l’équipe, fait partie des équipiers dont les progrès ont été spectaculaires. C’est le cas de Claire, qui, à 27 ans, a tellement gagné en confiance en elle et en autonomie, qu’elle a pris la décision de quitter son domicile familial pour partir s’installer seule, avec pour fidèle compagnon, son chaton, Prince.

Tatiana, équipière du Café Joyeux de Bordeaux

Encadrés par une équipe de spécialistes RH, management, cuisine et éducateurs spécialisés, les équipiers joyeux sont pleinement impliqués dans l’entreprise, prennent confiance en eux, et gagnent en expérience. En travaillant dans cette structure, ils se forment, montent en compétences et augmentent leurs chances de trouver du travail par la suite. Florian, qui réalise des stages depuis ses 16 ans, s’impatiente à l’idée de débuter, à partir du 19 août, la formation qui lui permettra de décrocher un Certificat de qualification professionnelle (CQP), un diplôme reconnu par l’Etat, qui valorisera les nombreuses compétences acquises. Il explique que, depuis ses premières expériences professionnelles, la volonté d’être au contact des clients ne l’a jamais quitté. 

Florian, équipier du Café Joyeux de Bordeaux

Ainsi, même si les doutes viennent parfois ponctuer le quotidien du Café Joyeux, la tendance reste aux rires, et à la bonne humeur. Un modèle économique solidaire et inclusif, dans lequel bonté de cœur et esprit d’entreprise œuvrent de concert pour favoriser l’accès au marché du travail à des personnes en situation de handicap. Une belle initiative quand, en France, les 765 000 personnes présentant un handicap mental, sont deux à trois fois plus touchées par le chômage, que le reste de la population. Seules 0,5% d’entre elles travaillent en milieu ordinaire. Un bon virage a donc été amorcé par les Cafés Joyeux, mais le chemin est encore long.

Site internet : www.cafejoyeux.com

Justine Wild
Par Justine Wild

Crédit Photo : Justine Wild

Partager sur Facebook
Vu par vous
10465
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !
Du 14 au 29 mai 2022, opération Chaussez vos bottes Société | 13/05/2022

« Chaussez vos bottes », des idées de sorties pour découvrir et fêter l'agriculture !

Messieurs Layan, Picard et Bedecarrax lors de la présentation du Groupe Soïkos à la presse. Société | 11/05/2022

Logement : Soïkos, la nouvelle maison commune du Toit Girondin et de Mésolia

L’association « Mes mains en or », et des jeunes de l'association Trisomie 21 ont été récompensée le 7 avril par le Trophée de l’engagement solidaire Société | 09/05/2022

Le Trophée de l’engagement solidaire décerné à un livre rédigé par des déficients intellectuels

domofrance medef Société | 09/05/2022

Logement : Domofrance et le MEDEF unis pour répondre à la demande dans un contexte tendu

Le centre de soins et de formations de Peyrat-le-Château sera sans équivalent en Haute-Vienne Société | 05/05/2022

Un appel aux dons pour construire un centre de soins sans équivalent à Peyrat-le-Château

Stéphanie Ioan, directrice de Bordeaux Mécènes Solidaires. Société | 04/05/2022

Bordeaux Mécènes Solidaires, « le Meetic entreprises-associations »

Nathan et Etienne s’élanceront de Biarritz le 5 mai pour tenter de rallier Marrakech pour la 25ème édition  du 4 L Trophy au volant d’une Clan GTL. Société | 04/05/2022

Le 4L Trophy de l'espoir pour Nathan greffé d'un rein

alex Société | 26/04/2022

Cancer et retour à l'emploi : l'Institut Bergonié teste la plateforme « Alex pour 1000 patients »

Jérémie Combelles, ses deux collègues Pompiers Solidaires et un intervenant polonais sur place. Société | 21/04/2022

Solidarité Ukraine : Jérémie Combelles, Pompier Solidaire raconte son intervention en Pologne

Le festival attire chaque année quelque 70 000 visiteurs Société | 14/04/2022

Quatre bonnes raisons d’aller au festival du cerf-volant de Chatelaillon

Jean-Claude Laprie, déclaré mort par erreur en compagnie du député Jean Pierre Cubertafon Société | 12/04/2022

Déclaré décédé par erreur, le périgourdin est bien vivant et dans les ennuis

Danielle, une bénévole, Camille, Zoé et Benoîte, au départ du projet Société | 07/04/2022

A Thiviers, un lieu utile aux autres et à la planète

Le château de Commarque aux Eyzies de Tayac (24) Société | 05/04/2022

Tourisme : Découvertes inédites de la vie de château en Dordogne et en Lot-et Garonne

Les résultats sont publiés sur le réseau de surveillance Obépine. Société | 30/03/2022

La traque des variants du Covid-19 se poursuit dans les eaux usées de Limoges avec l’arrivée du BA2

Limoges recevra les meilleurs nageurs français du 5 au 10 avril à l’Aquapolis Société | 29/03/2022

Limoges replonge dans le Championnat de France de natation du 5 au 10 avril