28/06/22 : En raison de travaux de maintenance et d’entretien du pont d’Aquitaine, la section de rocade A630 sera fermée dans les 2 sens entre l’échangeur 2 et l’échangeur 4, de 21 h à 6h, les nuits du 29 au 30 juin et 30 juin au 1er juillet.

17/06/22 : Le département des Landes est placé en vigilance rouge pour canicule extrême à compter de ce jour 14 h. En conséquence, les manifestations en plein air (sauf marchés) et les manifestations sportives en salles fermées non climatisées sont interdites

17/06/22 : En raison de la canicule, la Mairie de Cenon annonce l'annulation de la fête du Cypressat (ce soir) ainsi que celle de la Commémoration du 18 juin 1940 qui aurait du avoir lieu demain.

17/06/22 : Le département de la Gironde est placé en vigilance ROUGE canicule dès 14h ce jour jusqu’à la fin de l’épisode caniculaire. La température estimées ce jour est de 40°C et 41°C samedi. Elle restera supérieure à 23°C la nuit de vendredi à samedi.

12/06/22 : A Anglet (64), la députée sortante Florence Lasserre Modem) est en tête de ballotage de la cinquième circonscription avec 39,83% de suffrages, devant Sandra Pereira-Ostanel (Nupes), 22,12%. LR n'avait pas présenté de candidats.

10/06/22 : La préfecture de Nouvelle-Aquitaine appelle à la prudence sur toutes les plages de la région samedi 11 juin en raison de conditions de baignade dangereuses entre houle, vagues de bord, forts courants et baïnes, températures de l’air et de l’eau élevées.

02/06/22 : En Dordogne, la RD66 à Peyzac-le-Moustier est rouverte à la circulation depuis le 1er juin. Elle avait été fermée suite à la chute de blocs rocheux de plusieurs mètres cubes en novembre 2018 et dans l'attente du confortement définitif de la falaise.

20/05/22 : HAUTE-VIENNE Sur la 2e circonscription, la candidate LREM investie Shérazade Zaiter devra composer avec le dissident Jean-Luc Bonnet, maire du Vigen et son suppléant Bertrand Venteau, président de la Chambre d’agriculture et frère du député sortant.

19/05/22 : DORDOGNE. Dans la 4e circonscription, Jérôme Peyrat LREM, maire de La Roque-Gageac, se retire après une polémique sur sa condamnation pour violence conjugale. Il briguait le siège de la sortante Jacqueline Dubois, qui repart non investie par LREM.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 6 e circo, LREM prononce l’exclusion de Philippe Jouvet, candidat contre Vincent Bru, le sortant LREM. Philippe Jouvet était jusqu'ici le suppléant de Florence Lasserre dans la 5e circonscription.

18/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES. Dans la 4e, l'écolo Julien Brunel se retire au profit d'Inaki Echaniz PS-Nupes. "Notre responsabilité politique nous oblige au retrait. Mais notre responsabilité morale nous interdit de soutenir le candidat PS," tweete J. Brunel

13/05/22 : PYRENEES-ATLANTIQUES - Dans la 3ème circonscription, David Habib député socialiste sortant critique sur la NUPES, est candidat à sa succession en son nom propre face à un candidat LFI /NUPES. Alain Rousset vient de lui apporter son soutien.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 29/06/22 | Le centre de vaccination de Pau ferme ses portes

    Lire

    Ce 29 juin marque le dernier jour d’activité du Centre de Vaccination de Pau, qui fermera ses portes à 18h. Si depuis le début de l’année 2022, la Ministère de la Santé a réorienté la stratégie vaccinale vers la médecine de ville, il a été décidé en lien avec l’ARS et la Préfecture, que la Ville de Pau poursuivrait son activité jusqu’à la fin du mois de juin pour finaliser les parcours vaccinaux des patients. Même si une accélération des contaminations est en cours, la baisse de la demande y est notable depuis plusieurs semaines. Ouvert depuis le 18 janvier 2021, 258 630 actes de vaccination y ont été réalisés.

  • 29/06/22 | L'édition 2022 du Festival du film ornithologique se prépare

    Lire

    Dans les Deux-Sèvres, Ménigoute Animation Internationale Nature Environnement porte un projet fédérateur autour de la protection de l'environnement notamment au travers du Festival International du Film Ornithologique (FIFO). Pour l'édition 2022, le FIFO revient sous une forme classique avec notamment la diffusion de la trentaine de films en compétition. Elle verra également la reconduction de deux appels à projets en partenariat avec France 3 Nouvelle-Aquitaine et Ushuaia TV à destination de réalisateurs de films documentaires animaliers.

  • 29/06/22 | Agriculture : 80 M€ débloqués par l'Etat suite au gel 2021

    Lire

    Le Conseil de bassin viticole «Bordeaux-Aquitaine», avec Fabienne Buccio, préfète de la région, des représentants des vignobles de Bordeaux, de la Dordogne et d’une partie du Lot-et-Garonne, vient d'activer plusieurs dispositifs d’accompagnement des agriculteurs, dont les viticulteurs touchés par les épisodes de gel de la campagne 2021. Sur la région, l’État a débloqué près de 80 M€: 60M€ pour l’activation exceptionnelle du régime de calamités agricoles en viticulture, 12M€ en soutien à l’aval, 2M€ pour un fonds d’urgence, 4,1 M€ pour un dégrèvement de Taxe Foncière sur les propriétés non bâties en Gironde.

  • 28/06/22 | Le Festival et Académie Maurice Ravel se renouvellent

    Lire

    En septembre 2020, l'Association Musique en Côte-Basque et l'Académie Maurice Ravel ont fusionné pour devenir l'Académie Internationale de Musique Maurice Ravel. A Saint-Jean-de-Luz, l'Académie a pour projet de conjuguer la formation et la mise en réseau de jeunes interprètes et compositeurs avec la programmation de concerts et la mise en œuvre d'actions de médiation auprès des jeunes publics et des publics éloignés de l'offre culturelle. L’édition 2022 du Festival et Académie Ravel qui s’inscrit dans ce nouveau projet aura lieu du 19 août au 11 septembre à Biarritz.

  • 28/06/22 | Budget participatif de Bordeaux : derniers jours pour déposer des projets

    Lire

    Plus que quelques jours pour proposer, dans le cadre du budget participatif de la ville de Bordeaux, un projet en lien avec la thématique « Ensemble et solidaires », sur la plateforme participation.bordeaux.fr, ou dans les urnes dédiées dans les mairies de quartier. Toute personne à partir de 7 ans, en collectif (associatif ou non), est invitée à proposer ses idées sur participation.bordeaux.fr, avant le 10 juillet. Le montant total affecté au budget participatif 2022/2023 est de 2 millions d’euros HT avec un montant maximum de 150 000 € par projet.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Cancérologie pédiatrique: une journée pour sensibiliser et lancer une nouvelle dynamique

30/05/2018 | Le 19 juin, une journée d'études sur la cancérologie pédiatrique vise à sensibiliser, et à engager une dynamique pour plus et mieux innover dans les traitements contre ces maladies

1

Innovation, incitation et investissement pour la lutte contre la cancérologie pédiatrique. Voilà les trois motivations et finalités de la journée organisée le 19 juin prochain à Sciences po Bordeaux par le laboratoire Les Afriques dans le Monde. Réunissant à la fois de nombreux spécialistes et médecins internationaux ainsi que des associations de parents, sans oublier le regard du politique sur ce sujet délicat, cette grande journée de sensibilisation est ouverte à tous. Sa coordinatrice, Monique Castaignède, Chercheur associée au LAM revient ici sur le contexte national et international de la recherche en matière de cancérologie pédiatrique et maladies rares, sur les aspirations de cette journée ainsi que sur son programme détaillé.

Parce que le cancer est la première cause de mortalité par maladie chez l'enfant, il mérite largement que l'on s'y intéresse. 35 000 cas nouveaux sont en effet diagnostiqués chaque année en Europe pour 6 000 décès. En France ce sont 2 500 nouveaux cas pour 500 décès. Si on ne tient compte que des chiffres, ça peut sembler peu. « S'il est vrai que plus de 80 % des enfants peuvent être guéris, beaucoup subiront à long terme des effets secondaires, car ces traitements sont souvent des adaptations de traitements appliqués aux adultes. Les 20 % de cas restants, font face à une absence de solutions, en raison d'une absence de recherche. A l'image des maladies rares, la cancérologie pédiatrique est « peu rentable » en termes d'études et des recherches. Ce qui est naturellement très difficile à admettre lorsque vous êtes parents. », explique Monique Castaignède.

Une impulsion pour une démarche nouvelle... sur le terrain législatif ?
Et pour cause, ce motif financier est de fait la seule limite au développement de nouvelles thérapeutiques. Si la France semble pour l'heure dans une impasse sur cette question, Monique Castaignède note, en regardant ce qui se passe ailleurs dans le monde, que des initiatives intéressantes se font jour. « C'est notamment le cas aux Etats-Unis où depuis 2011 est mise en place une politique fiscale incitative vis-à-vis des laboratoires, pour les encourager à développer des recherches. Et progressivement, on constate que ça fonctionne ». A ce propos, est annoncée l'intervention de Daniel Hall, Consul des Etats-Unis à Bordeaux, qui détaillera la mise en place de cette  cette réglementation incitative au profit de la santé pédiatrique.
C'est bien dans le but de sensibiliser à ces questions d'innovation, d'incitation et d'investissement dans la recherche de solutions nouvelles, « mais aussi de lutter contre les inégalité d'accès aux soins », ajoute la coordinatrice, que cette Journée d'étude a été montée. Une sensibilisation et une impulsion à une démarche nouvelle, et pourquoi pas en France comme aux USA, sur le terrain législatif. « La réflexion a été soumise à Boris Vallaud, député socialiste des Landes, qui sera d'ailleurs présent lors de la journée pour évoquer cette question qu'il a fait sienne. Mais nous avons également invité des élus de tous les horizons politiques pour attirer leur attention sur ces questions et essayer de réfléchir ensemble aux meilleurs dispositifs possibles. » Et le riche programme de la journée leur donnera, c'est sûr du grain à moudre.

Recherches et sciences sociales

Le matin du 19 juin, dès 9 h, c'est un état des lieux de la recherche en France et en Europe qui sera dressé par « la tête pensante en oncologie pédiatrique », le Professeur Gilles Vassal, pédiatre, oncologue, Directeur de la recherche clinique de Gustave Roussy à Villejuif et président de la Société européenne d’oncologie pédiatrique. Il évoquera les avancées récentes de la recherche spécifique sur les cancers pédiatriques, les thérapies ciblées et les progrès des traitements contre les cancers. A ses côtés, Patricia Blanc, Présidente d’Imagine for Margo, portera la parole des associations de parents, et la nécessité d'innover pour trouver ces fameux traitements manquants et spécifiques aux tristes 20% d'enfants malades qui ne peuvent être soignés.
Mais le point sera également fait du point des sciences sociales à travers le regard anthropologique de Marie Bonnet, psychothérapeute, qui s'est penchée sur l'environnement des services hospitaliers d'oncologie pédiatrique, ou celui du Docteur Renaud Flamein, chirurgien oncologue au Centre médical Odysseum de Montpellier, qui reviendra plus particulièrement sur l'importance d'une psychologie relationnelle avec le patient et son entourage pour que la maladie ne se double pas d'une blessure psychique.

De la région, au monde
L'après-midi débutera par des interventions de jeunes chercheurs en oncologie pédiatrique et sciences sociales, éclairantes et optimistes sur la recherche intégrée mise en place en Aquitaine avec les associations de parents d'enfants "Parentraide Cancer CHU Bordeaux", et des témoignages d'adolescents et de jeunes adultes ayant été atteints (association « On est là »). Place aux analyses comparatives des modèles de prises en charges des cancers pédiatriques à travers le monde. Comparaison d'abord avec la situation africaine, grâce notamment à Catherine Patte vice-présidente du Groupe Franco-Africain d’oncologie pédiatrique qui représente une vintgaine de pays d'Afrique francophone sub-saharienne et au Maghreb (et plus de 10 00 enfants pris en charge.) Roula Farah-Sayad, pédiatre-hématologue-oncologue, à l’hôpital universitaire St Georges de Beyrouth au Liban, et Myriam Ben-Arush, médecin pédiatre à Haïfa en Israël, évoqueront, le soutien aux enfants des familles souffrant d’un cancer dans leurs deux pays.

Une journée gratuite décidément riche par laquelle les organisateurs espèrent bien atteindre un public large et provoquer une véritable prise de conscience de ces enjeux bien au-delà du cercle des parents et familles touchés par ces drames.


Infos et inscriptions (gratuite mais obligatoire) : http://lam.sciencespobordeaux.fr/fr/evenement/journee-detudes-5

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Les Afriques dans le Monde

Partager sur Facebook
Vu par vous
6659
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !