18/12/17 : Alain Juppé et plusieurs maires dont Martine Aubry réclament le soutien de l'Etat car "2017 s’achève sur une hausse massive de la demande d’asile et de nouveaux arrivants mettant sous une extrême tension les politiques publiques (...) classiques"

17/12/17 : "Avant si j'était vieux", théâtre, musique et bien vieillir, voici le mélange détonant que les caisses de retraite d’Aquitaine proposent de découvrir gratuitement. La prochaine représentation a lieu le 19 décembre à 15 h à Bergerac au centre culturel.

15/12/17 : Futuroscope : le président du directoire Dominique Hummel a annoncé dans La Nouvelle République qu'il allait quitter ses fonctions en mars prochain.

14/12/17 : Depuis ce 12 décembre, la FRSEA Sud Ouest a de nouveaux contours. Regroupant désormais les régions Occitanie et Nouvelle-Aquitaine elle représente 25 départements. Le même jour, Philippe Moinard en a été élu à la présidence.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 15/12/17 | Les radicaux de gauche Nouvelle Aquitaine...

    Lire

    Après la récente fusion du Parti Radical de Gauche et du Parti Radical Valoisien au sein "d’une nouvelle structure baptisée « Mouvement Radical » dans laquelle ils ne se reconnaissent pas totalement les élus Radicaux de Gauche du Conseil régional ont souhaité prendre leurs distances avec ce contexte politique national. Ainsi Soraya Ammouche-Milhiet, Benoît Biteau, Régine Marchand, Francis Wilsius,réaffirment leur place au sein de la majorité d’Alain Rousset et gardent leurs distances avec les jeux politiques des appareils nationaux, partageant des valeurs communes autour du triptyque républicain et de la Laïcité."

  • 15/12/17 | La Charente-Maritime toujours en manque d'eau

    Lire

    Au vu de la situation hydrologique actuelle et de l’absence de pluviométrie, le préfet de la Charente-Maritime a décidé de prolonger l'arrêté en date du 31 octobre 2017 jusqu’au dimanche 14 janvier 2018 inclus. Le prélèvement d’eau en vue du remplissage ou du maintien du niveau des retenues d’eau à usage d’irrigation agricole et tous les plans d’eau est interdit sur tous les bassins de gestion de Charente-Maritime (sauf bassin Charente aval) pour les remplissages par prélèvement superficiel.

  • 15/12/17 | Martin Leÿs délégué régional EDF en janvier 2018

    Lire

    Benoît Thomazo délégué régional d'EDF en Aquitaine puis Nouvelle Aquitaine depuis 4 ans passera le relais en janvier prochain à Martin Leÿs. Celui-ci, jusque là directeur du dialogue social au sein du groupe, présidait le Comité central d'entreprise et le Comité européen ainsi que le Fonds "Agir pour l'emploi" d'EDF qui soutient les projets portés par les associations d'insertion. Martin Leÿs avait été en 2002 directeur de cabinet de la délégation d'Aquitaine à Bordeaux avant de devenir conseiller social auprès de François Roussely et de diriger depuis la Chine le développement Asie d'EDF pendant six ans.

  • 15/12/17 | Asphodèle, le plus bio des salons revient à Pau

    Lire

    Plus grand et plus ancien salon des produits bio du Sud ouest, Asphodèle, est de retour, du 15 au 17 décembre, au Parc des expositions à Pau pour sa 22ème édition. Résolument engagé pour la planète et le bien être, il se dédié à la bio et aux nouvelles façons de vivre et de consommer, à travers cette année plus de 220 exposants. Des artisans, producteurs, viticulteurs, créateurs, entreprises de transformation triés sur le volet. Au programme aussi de nombreuses animations et conférences qui évoqueront notamment les OGM, l'agriculture bio, l'éco-construction ou encore les semences libres.

  • 15/12/17 | Le point sur la tuberculose bovine en Dordogne

    Lire

    La campagne de prophylaxie 2017-2018 de la tuberculose bovine a débuté en avance avec un nouveau mode de dépistage qui donne des résultats encourageants. Il s’agit d’un procédé à la fois plus efficace mais aussi plus contraignant, car nécessitant une bonne contention des bovins. Depuis le début novembre, 106 dossiers de prophylaxie ont été traités et 5 élevages ont présenté des résultats positifs. Le nombre de foyers de tuberculose pour 2017 est toujours de 28 élevages, dont 8 ont fait l’objet d’un abattage total et 20 d’un abattage sélectif.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Captieux, le village et les écureuils.

05/07/2010 |

captieux champion de france de rugby

Révolue l'époque où l'on piétinait les Capsylvains. Captieux qui apparaissait comme un obscur village au bout de la Gironde est en passe de devenir un éco-pôle au centre de l'Aquitaine. Cette transformation est en partie due à une génération d'irréductibles. Les petits du village sont devenus grands et arrachent désormais les victoires au forceps. Invaincu dans son championnat de rugby, champion de France vainqueur dans les débats, Captieux se défend et gagne du terrain.

En 2007, lors de la remise des oscars du sport, Julien Bouic déclarait: « un jour je redonnerai à mon club ce qu'il m'a donné ». Chose promise, chose due. Devenu co-entraîneur du Sporting, il afait d'une équipe moribonde une équipe invincible. Aucune solution miracle, mais une vieille recette éprouvée : un groupe de copains réunis autour du même maillot. Se battre aussi. Captieux est une ville qui revient de loin. Les écureuils n'attendent plus rien du ciel, désormais c'est avec les dents qu'ils défendent leur terrain.

Captieux ne capitule pas
Menacée par la désertification des Landes-Gascogne, depuis quelques années c'est un combat permanent que les capsylvains mènent pour faire reconnaître leur existence. A l'heure où la France n'écoute plus son terroir, des villages d'irréductibles résistent encore. La LGV devait traverser le village. Rien d'étonnant puisque dans l'esprit des décideurs : Captieux est un village que l'on ne fait que traverser. Mais grâce à l'opposition des élus et de la population, le triangle ferroviaire de la LGV a été détourné sine die. Pour l'A65, même combat. L'autoroute Bordeaux-Pau ne sera pas subie par les Capsylvains. Un échangeur et une aire de service dite du "coeur de l'Aquitaine" ont été arrachés de haute lutte. Aujourd'hui la population capsylvaine peut se targuer d'avoir su affronter les défis du moment. Sous un ciel sans nuages, les capsylvains veulent regarder vers l'avenir. A l'image de son parc naturel, de Cap cabane ou encore de ses activités essentiellement écologiques, Captieux s'inscrit désormais dans une modernité respectueuse de son environnement. Au centre de l'Aquitaine, des arbres et de la terre, un éco-pôle est en train de naître.

Olivier Darrioumerle

Partager sur Facebook
Vu par vous
926
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Thierry Merger | 23/08/2010

La "modernité respectueuse de son environnement", c'est de déplacer le triangle ferroviaire à quelques km au nord, à Bernos-Beaulac ?
Les inconvénients pour les autres, mais on veut quand même les "avantages" (la bizarroïde halte TER-GV de Captieux) !
Et d'avoir poussé à la construction d'une autoroute ?
Où est la réflexion sur les transports de demain et la préservation de l'environnement ?
J'observe par ailleurs que l'ancienne voie ferrée de Langon à Mont de Marsan par Captieux et Roquefort est jetée comme une vielle chaussette, alors qu'on peut en faire, au minimum, une belle voie verte. Mais maintenant elle est coupée au sud du Poteau par l'autoroute, et peut-être après-demain par la LGV. Va-t-on construire une passerelle ?
Voir Le "X" ferroviaire de Bourriot-Bergonce :
http://railgascogne.canalblog.com/archives/2010/08/19/18850729.html

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 18 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !