Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

20/10/18 : Malgré les grèves qui ont affecté son trafic cette année,l'aéroport de Biarritz-Pays basque franchit, dès ce week-end des vacances de la Toussaint, le cap du million de passagers.

19/10/18 : Un salon gratuit sur la maladie de Crohn, la rectocolite hémorragique, la Polyarthrite et les rhumatismes inflammatoires chroniques est organisé samedi 20 octobre, à la maison des associations de Mérignac.Au menu: conférences, stands d'info, ateliers+ d'info

19/10/18 : Le Festival Garorock et Olympia production, filiale de Vivendi, ont annoncé ce 18 octobre la conclusion d'un accord d'acquisition du premier par le second. La finalisation de cette acquisition devrait intervenir d’ici la fin de l’année.

18/10/18 : En 2018, le Festival Musicalarue organisé à Luxey (40) a accueilli 49 110 personnes. Combien seront-elles pour l'édition des 30 ans ? Les dates viennent d'être dévoilées : le rendez-vous est donné les 15, 16 et 17 août 2019 !

16/10/18 : Des opposants au projet du contournement de Beynac ont bloqué ce mardi à Vézac, les véhicules qui participaient à une visite de presse du chantier organisée par le Département. Sur décision de la préfecture, les gendarmes ont délogé les manifestants.

16/10/18 : Christelle Dubos, secrétaire de la commission des affaires économiques de l'Assemblée Nationale et députée girondine, a été nommée ce mardi secrétaire d'Etat auprès de la ministre des solidarités et de la santé, Agnès Buzyn.

16/10/18 : Remaniement - Christophe Castaner : ministre de l'Intérieur ; Marc Fesneau (MoDem) : secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement ; Franck Riester (Ex-LR) : ministre de la Culture ; Didier Guillaume (ex-PS) : ministre de l'Agriculture

16/10/18 : Remaniement suite - Jacqueline Gourault (MoDem) : ministre de la Cohésion des Territoires et des Collectivités Locales ; Marlène Schiappa : secrétaire d'Etat à l'Egalité Femmes-Hommes et à la lutte contre les discrimination

16/10/18 : Le 17 octobre à 11h15, un coaching des demandeurs d'emploi est organisé à la Chambre des Métiers et de l'Artisanat de Poitiers en vue de les accompagner avant le Forum emploi qui aura lieu le lendemain.

16/10/18 : Le Conseil municipal de Biarritz a voté par 20 voix pour, face à 15 contre, le projet de gestion du Palais proposé par le maire Michel Veunac à l'issue d'une réunion très tendue. Une conseillère municipale, Virginie Lannevère a démissionné

15/10/18 : A l'occasion de ses 25 ans, l’Université de La Rochelle propose une exposition sur l'histoire de l’établissement, « Histoire d’avenirs, chronique d’une université en mouvement », exposée du 16 octobre au 30 décembre au Cloître des Dames Blanches.

15/10/18 : Charente-Maritime : Pole emploi et le Département 17 organisent un forum des emplois saisonniers hivernaux, le 16 octobre DE 9h à 16h30 à la Maison de la Charente-Maritime, 85 boulevard de la République à La Rochelle. Entrée libre.

15/10/18 : Yves Foulon, maire d'Arcachon, a été élu ce week-end en tant que nouveau président du parti LR en Gironde. Il succède à Alain Juppé dans un scrutin dans lequel il était le seul candidat avec 100% des voix et 55,73% de participation.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/10/18 | Une proposition de loi pour le revenu de base

    Lire

    La conseil départemental de Gironde et 17 autres départements ont choisi le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère, pour déposer une proposition de loi d'expérimentation du revenu de base. Deux modèles ont été retenus : un premier scénario avec une fusion du RSA et de la Prime d'activité (550 euros minimum) et un deuxième où se rajoutent les APL (740 euros minimum). L'expérimentation durerait trois ans sur un échantillon de 60 000 personnes. Les groupes socialistes de l'Assemblée Nationale et du Sénat insèreront la proposition dans leur niche parlementaire les 17 janvier et 6 mars prochain.

  • 19/10/18 | Nouvelle visite pour COM&VISIT

    Lire

    Bienvenueencoulisses.com propose une 8ème visite dont la 1ère aura lieu le 20 octobre de 9h à 10h30. Au cours de cette balade d’1h30 redécouvrez le quartier Ginko, son histoire et son évolution afin de mieux comprendre le contexte de sa création, le parti-pris de l’aménageur, des architectes et paysagistes. Durant les vacances, plus de 10 visites sont organisées pour découvrir ou redécouvrir le patrimoine économique de Bordeaux et de mieux comprendre le développement du territoire. Réservations obligatoires

  • 19/10/18 | Un berger au parc des Coteaux

    Lire

    Si vous êtes berger (ou bergère), sachez que le Grand Projet de Ville Rive Droite cherche des candidats pour gérer un troupeau de 80 moutons et chèvres pour concourir à un vaste plan de gestion écologique du parc des Coteaux soixante hectares. Les potentiels candidats pour ce contrat de 24 mois ont jusqu'au 21 novembre pour se manifester. A noter qu'une visite du parc partira du Rocher de Palmer le 7 novembre prochain à 14 heures. Le ou la candidate présélectionné(e) fin novembre débutera sa mission en janvier 2019.

  • 19/10/18 | Rochefort : une application pour visiter le patrimoine local

    Lire

    A l'occasion des Journée nationales de l’Architecture (du 19 au 21 octobre), Rochefort lance une nouvelle application de visites (libres ou guidées) de la ville et de son Arsenal : Visite Patrimoine. Téléchargeable sur tous les smartphones, elle entraîne le visiteurs à travers 18 lieux emblématiques de la ville, présentés au moyen d’anecdotes, d’indications historiques et pratiques. Visite patrimoine est né d’une collaboration entre les musées de la région et l'université de La Rochelle.

  • 19/10/18 | Laurent Nuñez en visite à Hendaye ce vendredi

    Lire

    Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l'Intérieur, ancien sous préfet de Bayonne revient au pays et effectuera ce vendredi 19 octobre une visite à Hendaye qui débutera par une visite du Centre de rétention administrative (CRA) d'Hendaye, pour une présentation des missions de la police aux frontières. Elle se poursuivra par celle du Centre de coopération policière et douanière d'Hendaye, accompagnée d’une présentation de ses missions et activités. Elle se terminera au péage frontalier de Biriatou.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Castres-Gironde : des maisons de bois pour les familles du bidonville

29/06/2017 | Six familles, auparavant occupantes du bidonville du "chemin des limites", ont bénéficié d'un partenariat local de construction de logement. Détails.

Castres-Gironde

Après plus de trente ans de galère et de conditions de vie indigne, les "indiens" (c'est leur surnom) du Chemin des Limites, au coeur de la commune de Castres-Gironde, ont peut-être trouvé une issue à leur galère sans fin. C'est en tout cas le souhait de la Préfecture régionale et du département, qui se sont associés à Gironde Habitat, Emmaüs et la CAF pour livrer six maisons de bois du T4 au T6 pour y loger autant de familles. Un an et demi après le début du chantier, cette inauguration avait en tout cas une saveur toute particulière pour Daniel Constant, maire de la commune. On vous dit pourquoi.

On en parle depuis quasiment trente ans, et rien ne semblait bouger. Pour Daniel Constant, c'est un combat municipal féroce depuis des années qui trouve aujourd'hui un nouveau souffle. Au coeur des quelques deux kilomètres du "chemin des limites", traversant la forêt de Castres-Gironde, une quarantaine de familles (environ 120 personnes) appartenant à une communauté de gens du voyage sédentarisés occupe une partie du terrain. Sur place, pas d'électricité et un robinet d'eau pour tout le camp à une extrémité du chemin. Sur place, le constat du maire est sans illusion aucune. "Nous sommes dans une situation de quart-monde où les bébés cohabitent avec les rats", a-t-il confirmé à l'assistance lors de l'inauguration d'une construction de six logements en bois baptisée "La Belle Étape", dans laquelle six familles habitent depuis environ un mois. "Nous avons toujours connu des voyageurs qui campaient sur la décharge communale. Ceux qui ont été chassés dans les autres communes ont trouvé refuge chez nous. Sur ce chemin des limites, d'autres vident leurs bennes. La loi Besson II n'a pas ou très peu été respectée et elle n'oblige pas les communes hors-la-loi à se mettre aux normes. Si nous avons choisi de ne pas mettre d'eau et d'électricité, c'est avant tout pour ne pas attirer d'autres familles de voyageurs et ainsi dédouanner les maires des autres communes de vouloir en accueillir. Mais il ne faut pas se contenter de ces six logements", a continué le maire au micro. 

Bail "glissant"

Il faut dire que ces six logements sont très spécifiques, car adaptés au mode de vie des gens du voyage : emplacement pour caravane à l'entrée, barbecue, toilettes isolées et terasse. Ces derniers, selon Sigrid Monnier, directrice générale de Gironde Habitat, "ont même commencé à demander des portillons". Ils le sont aussi dans leur aspect purement administratif et commercial. Acheté pour un prix ridicule de 38 centimes du mètre carré à un propriétaire privé, le terrain a été investi par le bailleur local Gironde Habitat et les maisons construites par Emmaüs Développement via leur usine de construction bois (déjà derrière les chalets à destination des sans abris). Enfin, il s'agit d'un bail glissant : pour l'instant, les familles payent leur loyer à l'association ADAV (Association Départementale des Amis des Voyageurs), sous locataire des maisons. Lorsqu'elles se jugeront autonomes, elles deviendront elles-mêmes locataires en titre de leur logement, géré par une agence basée à Langon. "Il reste encore des familles à reloger", a souligné Pascal Lafargue. Nous serions ravis de dupliquer ce système. A un moment donné, il faut ouvrir la porte avec les pieds. Cette construction est une sorte de provocation, elle vise à servir d'exemple pour que d'autres projets similaires voient le jour". 

D'autres communes sur les rangs

Le tout n'est évidemment pas gratuit. Ces logements, labellisés Fabriqu'Coeur d'Habitat ne "dépendent plus d'un régime dérogatoire fragilisant les parcours de sédentarisation", selon le Conseil départemental de la Gironde. Ce dernier a plus que largement porté la main au portefeuille, en finançant plus d'un tiers de l'opération. (543 000 euros sur un budget total de 1 369 605 euros. Originalité supplémentaire : une partie du financement a été abondée grâce à un prêt de 326 753 euros provenant de la Caisse des Dépôts et Consignation, auxquels il faut rajouter les fonds propreS du bailleur (15% du total) et 239 518 euros provenant de la communauté des communes de Montesquieu destinés à l'achat du terrain et aux travaux de voierie. "Il s'agit de choix politiques et d'un projet exemplaire sur l'évolution progressive de sa construction", souligne pour sa part la conseillère départementale Martine Jardiné. Volontairement prudent, le maire de Castres-Gironde n'a que brièvement évoqué d'autres projets similaires en cours, principalement bloqués par un souci d'acquisition du foncier et de la valeur du terrain, qui peut grimper très vite. On sait déjà cependant que d'autres chalets de bois pourraient être construits du côté de Saint-Médard d'Eyrans et deux aires de sédentarisation plus temporaires à Cadaujac et Portet. Elles seront équipées d'eau, d'électricité et d'emplacements bétonnés pour accueillir une poignée de caravanes. Ce mercredi après-midi, la coupure du ruban avait en tout cas quelque chose d'étrange. Les gens venus y assister sont restés d'un côté de la route, quand les familles habitant les chalets de "La Belle Étape" étaient visiblement de l'autre. Pourtant, des deux côtés, on a semblé accueillir cette nouvelle dynamique avec un certain soulagement. 33 familles vivent toujours actuellement sur le "chemin des Limites", cette première "étape" compte donc bien en appeler d'autres pour réduire le plus possible ce nombre.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
6241
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 23 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !