23/09/17 : Le salon nautique le Grand Pavois se tiendra du 27 septembre au 2 octobre au port des Minimes de La Rochelle. 750 bateaux sont à découvrir dont une centaine de nouveautés en avant première mondiale.

22/09/17 : Le réalisateur Antoine de Maximy (J'irais dormir chez vous) sera présent pour le lancement du feestival Les Nouvelles Explorations à Royan le 4 octobre, au palais des congrès. Il sera en compagnie du photojournaliste Réza.

22/09/17 : Loi travail : ils étaient entre 600 et 700 à manifester contre le projet de réforme hier à La Rochelle contre les 1500 à 3000 du 12 septembre.

21/09/17 : Ce jeudi, entre 3000 et 10000 personnes ont défilé dans les rues de Bordeaux à l'appel de plusieurs syndicats, dont la CGT et FO dans les rues de Bordeaux pour protester contre la loi travail, une mobilisation moins importante que celle du 12 septembre.

20/09/17 : La CGT et la FSU appellent les salariés à une nouvelle journée d’action ce jeudi contre la réforme du Code du travail. En Dordogne, trois manifestations sont organisées : à 10 h 30 à Périgueux, à 15 h 30 place du 14-Juillet à Sarlat et à 17 h à Bergerac.

20/09/17 : Les mesures acoustiques le long de la LGV Tours-Bordeaux ont démarré hier. Au total 231 points seront contrôlés par le CEREMA de Blois et Bordeaux pour vérifier la conformité acoustique des habitations exposées et l’efficacité des protections installées

20/09/17 : Elections sénatoriales. Les députés lot-et-garonnais LREM apportent leur soutien aux candidates investies par le parti, C. Griffond et M-F Salles qui « sont les deux seules candidates désignées par la Commission nationale d’investiture ».

20/09/17 : La préfecture de la Dordogne modifie ses horaires d'ouverture : l'accueil du public se fera les lundi et vendredi 8h30 – 12h et le mercredi de 8 h 30 à 12 h. Les guichets permis de conduire et cartes grises seront fermées les mardi et jeudi.

20/09/17 : Brive accueillera le samedi 23 septembre place du Civoire son premier salon de la bière locale et artisanale. Cinq brasseries artisanales viendront de Dordogne.

19/09/17 : Journée européenne des langues. Pour l'occasion, la Maison de l’Europe de Lot-et-Garonne organise un World café le mardi 26 sept de 14h à 17h, dans ses locaux pour échanger en anglais, espagnol, italien, allemand et s'informer sur "SO MOBILITÉ".

18/09/17 : C'est un gros coup pour la future Arena de Floirac. Ce lundi, elle a annoncé la venue le 4 avril prochain du groupe de rock américain Imagine Dragons. Les premiers billets seront disponibles à la vente vendredi 22 septembre, et les préventes dès mercredi.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 22/09/17 | Alain Rousset récompensé pour la Pau-Canfranc

    Lire

    Mardi 26 septembre, à Saragosse, Alain Rousset, se verra remettre une distinction par le journal Heraldo de Aragón qui récompense une personnalité extérieure oeuvrant au développement de l'Aragon. Une manière de saluer l’engagement du Président du Conseil régional en faveur de la liaison ferroviaire Pau - Saragosse, aux côtés de l'Aragon. Un engagement, "une obstination" pour d'autres, passant par la fameuse réouverture de la section Bedous–Canfranc, pourtant loin de faire l’unanimité de ce côté ci de la frontière…

  • 22/09/17 | A la découverte du télégraphe de Chappe à Villeneuve-sur-Lot

    Lire

    Le service des Archives municipales et l’association des Amis des moulins de Lot-et-Garonne (ADAM 47) organisent un atelier autour du télégraphe de Chappe. Là, les participants découvriront le fonctionnement de cette invention, les éléments qui restent encore visibles dans le département, et apprendront à s’en servir : envoyer des messages, et décoder les messages. Cette animation gratuite se déroule le 26 sept (14h-17h) aux Archives municipales à Villeneuve/Lot.

  • 20/09/17 | La Silver Economie à l'honneur à La Réole

    Lire

    Ce jeudi 21 et vendredi 22 septembre à la Réole (Gironde) se tient la 2ème édition du Salon de la Silver Economie. Au programme, à destination des seniors: tables rondes, rencontres, débats, offres d’emploi etc. Avec l’aide des élus, le Pays Sud Gironde se mobilise pour faire du vieillissement de sa population une source de création de richesse et d’emploi autour de trois piliers majeurs : habitat, technologie et métiers. Un élan vers plus de solidarité intergénérationnelle.

  • 20/09/17 | Crise aviaire: une pétition de la FDSEA-JA des Landes pour soutenir les éleveurs

    Lire

    Après plusieurs blocages de routes et barrages filtrants ces 15 derniers jours, la FDSEA et les Jeunes agriculteurs des Landes viennent de lancer une pétition en ligne pour demander au gouvernement l'indemnisation des producteurs de canards sur la réalité des pertes, y compris au-delà du 29 mai, date de la reprise d'activité post-grippe aviaire. Manque de canetons et perte de débouchés font qu'un retour à la normale ne sera possible qu'en fin d'année. La pétition sur mesopinions.com objet canards

  • 20/09/17 | Toques et porcelaine à Limoges, les 22, 23 et 24 septembre

    Lire

    La 7e biennale « Toques et porcelaine » se tient à Limoges le week end prochain. A cette occasion, les produits régionaux de Nouvelle-Aquitaine s’uniront aux arts de la table pour célébrer cet événement gastronomique. Cette manifestation propose un dialogue entre contenant et contenu, produits gastronomiques et arts de la table, inventivité des chefs et créativité des porcelainiers. Au menu, des démonstrations de chefs, dix masterclass, des ateliers d’œnologie animés par des chefs et des sommeliers professionnels.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Castres-Gironde : des maisons de bois pour les familles du bidonville

29/06/2017 | Six familles, auparavant occupantes du bidonville du "chemin des limites", ont bénéficié d'un partenariat local de construction de logement. Détails.

Castres-Gironde

Après plus de trente ans de galère et de conditions de vie indigne, les "indiens" (c'est leur surnom) du Chemin des Limites, au coeur de la commune de Castres-Gironde, ont peut-être trouvé une issue à leur galère sans fin. C'est en tout cas le souhait de la Préfecture régionale et du département, qui se sont associés à Gironde Habitat, Emmaüs et la CAF pour livrer six maisons de bois du T4 au T6 pour y loger autant de familles. Un an et demi après le début du chantier, cette inauguration avait en tout cas une saveur toute particulière pour Daniel Constant, maire de la commune. On vous dit pourquoi.

On en parle depuis quasiment trente ans, et rien ne semblait bouger. Pour Daniel Constant, c'est un combat municipal féroce depuis des années qui trouve aujourd'hui un nouveau souffle. Au coeur des quelques deux kilomètres du "chemin des limites", traversant la forêt de Castres-Gironde, une quarantaine de familles (environ 120 personnes) appartenant à une communauté de gens du voyage sédentarisés occupe une partie du terrain. Sur place, pas d'électricité et un robinet d'eau pour tout le camp à une extrémité du chemin. Sur place, le constat du maire est sans illusion aucune. "Nous sommes dans une situation de quart-monde où les bébés cohabitent avec les rats", a-t-il confirmé à l'assistance lors de l'inauguration d'une construction de six logements en bois baptisée "La Belle Étape", dans laquelle six familles habitent depuis environ un mois. "Nous avons toujours connu des voyageurs qui campaient sur la décharge communale. Ceux qui ont été chassés dans les autres communes ont trouvé refuge chez nous. Sur ce chemin des limites, d'autres vident leurs bennes. La loi Besson II n'a pas ou très peu été respectée et elle n'oblige pas les communes hors-la-loi à se mettre aux normes. Si nous avons choisi de ne pas mettre d'eau et d'électricité, c'est avant tout pour ne pas attirer d'autres familles de voyageurs et ainsi dédouanner les maires des autres communes de vouloir en accueillir. Mais il ne faut pas se contenter de ces six logements", a continué le maire au micro. 

Bail "glissant"

Il faut dire que ces six logements sont très spécifiques, car adaptés au mode de vie des gens du voyage : emplacement pour caravane à l'entrée, barbecue, toilettes isolées et terasse. Ces derniers, selon Sigrid Monnier, directrice générale de Gironde Habitat, "ont même commencé à demander des portillons". Ils le sont aussi dans leur aspect purement administratif et commercial. Acheté pour un prix ridicule de 38 centimes du mètre carré à un propriétaire privé, le terrain a été investi par le bailleur local Gironde Habitat et les maisons construites par Emmaüs Développement via leur usine de construction bois (déjà derrière les chalets à destination des sans abris). Enfin, il s'agit d'un bail glissant : pour l'instant, les familles payent leur loyer à l'association ADAV (Association Départementale des Amis des Voyageurs), sous locataire des maisons. Lorsqu'elles se jugeront autonomes, elles deviendront elles-mêmes locataires en titre de leur logement, géré par une agence basée à Langon. "Il reste encore des familles à reloger", a souligné Pascal Lafargue. Nous serions ravis de dupliquer ce système. A un moment donné, il faut ouvrir la porte avec les pieds. Cette construction est une sorte de provocation, elle vise à servir d'exemple pour que d'autres projets similaires voient le jour". 

D'autres communes sur les rangs

Le tout n'est évidemment pas gratuit. Ces logements, labellisés Fabriqu'Coeur d'Habitat ne "dépendent plus d'un régime dérogatoire fragilisant les parcours de sédentarisation", selon le Conseil départemental de la Gironde. Ce dernier a plus que largement porté la main au portefeuille, en finançant plus d'un tiers de l'opération. (543 000 euros sur un budget total de 1 369 605 euros. Originalité supplémentaire : une partie du financement a été abondée grâce à un prêt de 326 753 euros provenant de la Caisse des Dépôts et Consignation, auxquels il faut rajouter les fonds propreS du bailleur (15% du total) et 239 518 euros provenant de la communauté des communes de Montesquieu destinés à l'achat du terrain et aux travaux de voierie. "Il s'agit de choix politiques et d'un projet exemplaire sur l'évolution progressive de sa construction", souligne pour sa part la conseillère départementale Martine Jardiné. Volontairement prudent, le maire de Castres-Gironde n'a que brièvement évoqué d'autres projets similaires en cours, principalement bloqués par un souci d'acquisition du foncier et de la valeur du terrain, qui peut grimper très vite. On sait déjà cependant que d'autres chalets de bois pourraient être construits du côté de Saint-Médard d'Eyrans et deux aires de sédentarisation plus temporaires à Cadaujac et Portet. Elles seront équipées d'eau, d'électricité et d'emplacements bétonnés pour accueillir une poignée de caravanes. Ce mercredi après-midi, la coupure du ruban avait en tout cas quelque chose d'étrange. Les gens venus y assister sont restés d'un côté de la route, quand les familles habitant les chalets de "La Belle Étape" étaient visiblement de l'autre. Pourtant, des deux côtés, on a semblé accueillir cette nouvelle dynamique avec un certain soulagement. 33 familles vivent toujours actuellement sur le "chemin des Limites", cette première "étape" compte donc bien en appeler d'autres pour réduire le plus possible ce nombre.

Romain Béteille
Par Romain Béteille

Crédit Photo : RB

Partager sur Facebook
Vu par vous
3873
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !