24/10/17 : Charente-Maritime : les élus du Département ont voté une motion contre les dernières mesures envisagées par l'Etat concernant la baisse des APL, hier lors de la session d'automne.

18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Pont Chaban... La ville de Cenon combat les nuisances et les rues prises d'assaut #3

07/03/2013 | La rénovation des écrans anti-bruit permettrait d'atténuer un peu les nuisances sonores provoquées par le trafic automobile qui risque de se développer.

Laurent Jicquel et les Cenonnais espèrent avoir un écran anti-bruit pour diminuer les nuisances dues à la densification du trafic

Alors que les habitants de Bordeaux Bastide semblent avoir été entendus, d'autres manifestent leurs craintes. Il s'agit de ceux de Cenon. Cinq associations se sont rassemblées pour se faire entendre. Elles s'alarment face au développement potentiellement considérable du trafic de voitures au niveau des boulevards André Ricard et Joliot-Curie après la mise en service du nouveau pont Chaban-Delmas. Les habitants voisins de cette voie de circulation en sont convaincus : les nuisances engendrées peuvent être amoindries.

Le constat est clair, les chiffres avancés par les études d'impact commandées par la CUB aussi. Le pont Chaban-Delmas pourrait accueillir un trafic journalier de près de 28 000 voitures. Arrivées sur la rive droite, elles n'auront plus que deux solutions : tourner à gauche quai de Brazza vers le Bas Lormont et l'accès à la rocade ou à droite pour rejoindre le quai de Queyries en direction du pont de Pierre. De plus, ce trafic risque d'être densifié par un itinéraire rive gauche/rive gauche. Tous les Bordelais le savent: les quais aux heures de pointe sont quasiment impraticables. Entre le hangar 14 et la gare Saint-Jean, on recense 22 feux de signalisation . Si on traverse le pont Chaban-Delmas en empruntant  la rue Chaigneau les boulevards André Ricard puis Joliot Curie ce chiffre s'abaisse à trois et la vitesse est limitée à 70 km/h sur cet axe.

Protéger pour préserver la qualité de vieLa rue Jules Guesdes est paisible mais pour combien de temps encore ?
Ce constat inquiète Laurent Jicquel, vice-président des Chalets du Bas Cenon. « Les riverains ne peuvent pas lutter contre cette afflux de voitures. Que peut-on faire pour éviter les nuisances ? Protéger les parcours, pour préserver la qualité de vie du quartier et éviter que les automobilistes prennent les "petites routes" en les incitant à emprunter un itinéraire déterminé. » Cenon va subir le choix des automobilistes qui descendront des Quatre Pavillons et "couperont" par la rue Jules Guesde pour rejoindre la rue Chaigneau et franchir ensuite la Garonne « plus rapidement » par le pont Chaban-Delmas. Une rue paisible limitée à 30 km/h, avec une école dans ses environs. « Ce sera le seul itinéraire pour rejoindre le pont depuis l'avenue Thiers », précise le vice-président. Il faut prendre des dispositions...

Pour tenter de préserver le calme des riverains  du boulevard Joliot Curie, Laurent Jicquel a mené son enquête. « Les murs anti-bruit ont été mis en place en 1984. Ils sont peut-être un peu obsolètes. Nous demandons donc la rénovation de ces écrans acoustiques sur deux fois 400 mètres entre le pont Saint-Emilion et le stade Léo Lagrange. » Actuellement, le mur mesure 1m53 au-dessus de la route. Les associations du Bas Cenon demandent une protection à 2m50. « D'après, mes recherches, le prix de l'opération s'élèverait à 450 000 euros au maximum. Autant dire que ce n'est rien. » poursuit-il.

Une démarche logiqueAlain David, maire de Cenon soutient ses administrés dans leur lutte . « Ils sont pour la tranquillité et contre les nuisances. Ils ont bien raison. Avant de trouver des issues au cheminement du pont il faut penser aux riverains. Quelles seront les nuisances engendrées ? Quelles protections seront le mieux adaptées ? Leur démarche est logique. »

"Nous avons alerté la mairie de Cenon qui a demandé à la Communauté Urbaine de Bordeaux d'effectuer des relevés d'urgence sur l'intensité sonore du trafic. Depuis la mi-janvier, aucun micro n'a été posé sur ce secteur et le pont ouvre dans moins de quinze jours. Nous n'aurons aucun moyen légal pour déterminer l'augmentation du niveau sonore, regrette Laurent Jicquel. On a obtenu beaucoup de concessions de la part de Réseau Ferré de France, on ne lâchera pas avec la CUB », promet-il. Les Cenonnais ont l'intention de se battre jusqu'au bout pour préserver leur tranquillité.   

Lire aussi :
Le pont Chaban-Delmas, un ouvrage et des débats - #1
Pont Chaban... Le quartier de la Bastide a-t-il eu gain de cause ?  #2
Pont Chaban-Delmas : un pont routier ou autoroutier ? #4

Julien Privat
Par Julien Privat

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
1339
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !