Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

17/06/21 : Météo France vient de placer le département de la Gironde en vigilance ORANGE pour les risques d’orages et de pluie-inondation. Cette alerte est valable à partir de ce jour 16h00 jusqu’à vendredi 00h00.

17/06/21 : La kayakiste périgourdine Manon Hostens est qualifiée pour les Jeux Olympiques de Tokyo cet été sur trois bateaux, K4, K2 et K1. Les épreuves se dérouleront entre le 3 et le 8 août.

14/06/21 : La 65ème édition du Concours de Bordeaux s’est tenue du lundi 31 mai au mercredi 9 juin. 1 084 médailles ont été attribuées sur les 3 565 vins candidats soit 30,4%: 432 médailles d’Or, 454 médailles d’Argent et 198 médailles de Bronze. + d'info

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/06/21 | Mérignac : dimanche dernier jour de vote pour le budget participatif !

    Lire

    Dans le cadre de son budget participatif, la Ville Mérignac (33)consacre une enveloppe de 350 000 euros pour réaliser les projets qui auront reçu le maximum de votes en ligne. Dans ce cadre, 51 projets aux thématiques diverses ont été proposés par les Mérignacais : éducation, environnement, numérique, jeunesse, culture, patrimoine, cadre de vie, mobilités... A ce jour près de 6000 votes ont été enregistrés sur le site dédié, pour ceux qui n'auraient pas encore voter, il ne reste plus que 4 jours pour découvrir et voter pour vos projets préférés! Rdv sur budgetparticipatif.merignac.com

  • 17/06/21 | Corrèze : Des Tiny House au Castang

    Lire

    Suite à la reprise de Tiny Eco.Rrèze, les nouveaux repreneurs souhaitent développer une nouvelle activité : la construction et la vente de tiny house, les mini-maisons roulantes fabriqués uniquement avec des produits locaux. Au coeur de ce projet, l’approche écologique avec des toilettes sèches, un traitement des eaux grises par phytoépuration notamment. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de soutenir ce projet à hauteur de 8 000 €.

  • 17/06/21 | Creuse : Une médiathèque à Boussac

    Lire

    La Communauté de communes Creuse-Confluence souhaite réunir à Boussac, dans le bâtiment de La Poste, différents services pour la population, les touristes et les entreprises. La bâtiment va donc être réhabilité afin d’accueillir une médiathèque, un espace de travail partagé, un bureau d’information touristique ainsi qu’une Maison des services au public.

  • 16/06/21 | Limoges : un marché Pain, Bière et Fromage !

    Lire

    Les 18 et 19 juin, la Chambre des Métiers et de l’Artisanat et la Chambre d’Agriculture de la Haute-Vienne organise la 6ème édition du marché « 100 % Artisans & Producteurs locaux ». Une vingtaine d’artisans, d’exposants et de producteurs fêteront l’arrivée de l’été avec les productions locales et artisanales. Galétous et tartines de fromages, bagels de saumons, limonades, sirops, crêpes… seront à déguster grâce à des mange-debout et tables mises à disposition sur le parvis de la cathédrale. A l'honneur particulièrement les artisans brasseurs, boulangers et affineurs de fromages.

  • 16/06/21 | « Bees for Life » lutte contre les frelons asiatiques

    Lire

    Dans les Landes, le projet « Bees for Life », porté par la société de conseil de Lionel Willaert, développe une solution globale pour lutter contre les frelons asiatiques notamment en cartographiant les nids sur le territoire. Aujourd’hui, le projet de R&D vise à actualiser la solution logicielle avec les données collectées en 2019-2020 et à réaliser de nouvelles captations en 2021. Lors de sa dernière commission permanente, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé d’accompagner ce projet à hauteur de 53 000 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Cenon : La Zone Libre évacuée et déjà disparue

11/02/2021 | Les tractopelles ont commencé à démanteler le bâtiment du 125 rue Camille Pelletan dès la fin de matinée, ce jeudi 11 février.

Le démantèlement de la Zone Libre par les tractopelles a commencé en fin de matinée

Telle une épée de Damoclès, voilà plusieurs mois que la menace d'une expulsion par la force publique planait lourdement sur les 300 habitants (chiffre associations) du squat dit de « La Zone Libre » dans le Haut Cenon. L'opération de police diligentée par la Préfecture a été mise à exécution ce jeudi 11 février autour de 6 heures du matin. La nouvelle s'étant répandue depuis la veille au soir, une centaine de squatteurs sans papier n'étaient déjà plus là à l'arrivée des camions de Gendarmerie. Avec eux, 9 bus destinés à acheminer les habitants vers des places d'hébergements situées dans diverses villes de la Région dont Bordeaux mais aussi Guéret, Limoges, Angoulême et Agen.

C'est en novembre 2019, que les premiers habitants de « la Zone Libre » ont investi les appartements de l’ancienne résidence pour personnes âgées Paul-Ramadier qui jouxte la zone commerciale de La Morlette à Cenon. Ce sont 80 familles, pour la majorité en situation régulière sur le territoire français, qui y ont trouvé refuge : étrangers malades, demandeurs d’asile, salariés et étrangers autorisés à résider en France, listent les associations qui les accompagnent. Et avec eux une centaine d'enfants dont environ 80 seraient scolarisés de l'école primaire au lycée. Du côté de l'Etat, les chiffres sont moindres, puisque ce sont 120 personnes qui ont été évacuées ce 11 février du 125, rue Pelletan à Cenon. Masques, gel hydroalcoolique et paniers repas leur ont été distribués, précise-t-on du côté de la préfecture.

 

« Ce n'était pas nécessaire ! »
Après deux premières alertes en juin et octobre derniers, l'évacuation de ce matin a été menée, selon la Préfecture, en application de l’ordonnance de janvier 2020 qui casse la trêve hivernale « au vu de l’urgence de la situation » et notamment « des risques en termes de sécurité et de santé ». Les lieux étant encerclés par les camions de police, l'évacuation s'est globalement déroulée dans le calme, même si des militants associatifs présents pour l'occasion ont essuyé quelques gazages au lacrymogène afin de leur empêcher l'accès au lieu.

Des militants qui, tout comme un certain nombre de représentants politiques (EELV, PCF et LI notamment), sont vent debout contre cette opération d'évacuation. « C'est d'une violence terrible. Ca intervient en plein milieu d'année scolaire, pendant l'hiver. Les gamins qui sont partis vont devoir interrompre leur scolarité. Les conditions dans lesquelles ça se fait sont particulièrement indignes. Ce n'était pas nécessaire ! », estime Bernard Broustet, délégué régional de Médecin du Monde présent ce mercredi à l'Athénée Municipal de Bordeaux, ouvert en urgence par la Ville pour accueillir les personnes sans solution d'hébergement.
Joint par téléphone dans le cadre d'une émission de radio sur le logement, réalisée en partenariat par Aqui.fr, O2Radio et l'Écho des Collines, Pascal Paoli, de la Fondation Abbé Pierre, a réagi à cette évacuation. « Si les habitants de la Zone Libre en ont été réduits à cette situation, c'est qu'ils n'avaient pas d'autres solutions. L'expulsion démontre la faillite de l'État quand aux dispositifs d'urgence sociale, dont le 115 », a lancé le directeur régional de la FAP.

Car si une partie des habitants ont accepté les propositions d'hébergement faites par l'Etat, 58 selon la Préfecture, un certain nombre restent sans solution ou ont refusé ces propositions de mise à l'abri parfois lointaines. Leur accueil « pour la journée », précise la mairie de Bordeaux, vise à prendre en charge ces hommes, femmes et enfants, arrivés sur le parvis de la cathédrale dans la matinée. L'objectif étant de parvenir à trouver des solutions « acceptables » avant le couvre-feu de 18h.

Des conditions météo et sanitaires « favorables » à l'évacuation

Les associations en lien avec la Zone Libre s'interrogent sur la temporalité de cette expulsion (trêve hivernale prolongée jusqu'à août) et le contexte épidémique. Delphine Balsa, directrice de cabinet de la Préfecture de Région a jugé ce jeudi matin devant la Zone Libre que « c'était le moment adéquat » pour procéder à l'expulsion. « Il ne fait pas froid ce matin et les indicateurs de la Covid-19 en Gironde et en Nouvelle-Aquitaine sont en baisse [...] », a-t-elle argumenté. Des propos qui ont fait bondir le directeur régional de la Fondation Abbé Pierre. « Il n'y avait aucune raison juridique, économique et sociale valable pour expulser ces gens, peu importe qu'il fasse beau ou pas », s'ulcère Pascal Paoli.

Libérée de ces occupants, et de leurs biens, l'ancienne résidence pour personnes âgées a été rendue à son propriétaire, SA Logévie. Dès la fin de matinée, cordon policier de sécurité toujours en place, les tractopelles étaient déjà à l'oeuvre pour la destruction du site. Une manière radicale d'empêcher toute nouvelle intrusion. Et de faire place nette au promoteur Pichet en charge d'une large restructuration du centre commercial de la Morlette tout proche... Circulez, il n'y a (plus) rien à voir au 125 rue Pelletan.

Yoan Denéchau et Solène Méric
Par Yoan Denéchau et Solène Méric

Crédit Photo : YD

Partager sur Facebook
Vu par vous
4712
Aimé par vous
2 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 20 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !