Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

15/08/18 : Charente: 6 communes viennent d'être reconnues en état de catastrophe naturelle, suite à des mouvements de terrains liés à la sécheresse, survenue entre janvier et juin 2017. Il s'agit de Balzac, Chalais, La Couronne, Fouquebrune, Linars et Nabinaud.

06/08/18 : Dominique Laurent, sous préfète de Bergerac depuis quatre ans, vient d'être nommée à ce même poste à Guingamp (22). Stéphanie Monteuil, sous préfète de Saint-Jean-d'Angely (17) lui succède et prendra ses fonctions le 27 août.

06/08/18 : Jean-Philippe Dargent vient d'être nommé sous-préêfet de Lesparre-Médoc en remplacement de Claude Gobin. Il est actuellement directeur à la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques.

04/08/18 : Le meeting aérien de Belvès(24), le 15 août, est maintenu. L’Aéroclub Belvès Périgord a pris la décision de ne pas annuler la manifestation, suite au décès de son président. Lundi Alain Valleron a trouvé la mort dans le crash du Cessna qu’il pilotait.

03/08/18 : Jean-Philippe DARGENT nommé le 31 juillet sous-préfet de Lesparre-Médoc prendra ses fonctions le 3 septembre. Il était directeur de la citoyenneté, de la légalité et du développement territorial à la préfecture des Pyrénées-Atlantiques (64)

03/08/18 : Renforcement des mesures de limitation de prélèvements d’eau dans le 47 sur les cours d’eau non réalimentés. Ces restrictions impactent environ 2% de la surface agricole irriguée, 95% des surfaces irriguées bénéficiant de ressources en eau sécurisées

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 19/08/18 | La mobilité durable s'expose à Irun

    Lire

    Le Parc d’Expositions Ficoba à Irun, au Cœur de l’Eurorégion Euskadi-Navarre-Aquitaine, accueillera les 27 et 28 novembre le salon Go Mobility, la 1ère exposition industrielle du Sud de l’Europe sur la mobilité durable. Point de rencontre des professionnels, des territoires et des entreprises consacrées au secteur de la mobilité durable et au stockage d’énergie, il vise à encourager les échanges à forte valeur ajoutée et favoriser les projets innovants et la transformation industrielle du territoire. Au menu : une zone d’exposition, des conférences et tables rondes et une zone de test.l*

  • 18/08/18 | Jürgen Essel en concert à La Réole

    Lire

    Privilège pour La Réole qui accueille le 26 août à 16h l'organiste allemand de renommée internationale Jürgen Essel en résidence dans le Réolais. Accueilli par les Amis de l’Orgue de La Réole l'organiste donnera un concert exceptionnel. Jürgen Essel est organiste, compositeur et enseignant à la prestigieuse école de Stuttgart. Interprète et improvisateur son répertoire s’étend de la musique ancienne jusqu’à la création de musique contemporaine. A son actif vingt enregistrements sur CD et des productions conjointes avec de grandes chaînes de radio (Entrée:libre participation) www.orgueslareole.com

  • 18/08/18 | Charente-Maritime : 7 communes reconnues en état de catastrophe naturelle

    Lire

    Suite aux fortes pluies du premier semestre 2018, l'Etat a reconnu 7 communes sinistrées en état de catastrophe naturelle - pour inondations et coulées de boues - publié au Journal Officiel du 15 août 2018 : Fléac-sur-Seugne, Pons, Bazauges, Chaillevette, Champagne, Léoville, Saint-Seurin-de-Palenne. Les sinistrés disposent d’un délai de 10 jours, à compter du 15 août 2018, date de publication de l’arrêté, pour déposer un état estimatif de leurs pertes auprès de leur compagnie d’assurance.

  • 16/08/18 | Charente : le festival de Confolens fête ses 60 ans

    Lire

    Le festival de danses folkloriques du monde de Confolens attire chaque année 100 000 visiteurs. Débutée le 13 aout, cette 60e édition se déroule jusqu'au 19 inclus, avec de nombreux spectacles costumés mais aussi des ateliers de danse ouvert au public. Parmi les pays les plus représentés cette année : la République Dominicaine, le Brésil, le Pérou, la Bolivie, la Moldavie et le Botswana. Onze groupes de nationalités différentes se produiront le dimanche soir pour la soirée de clôture.

  • 15/08/18 | Corrèze: l'agriculture au rdv du numérique

    Lire

    Le 25 août, lors de la 50e édition du Festival de l'élevage de Brive, la Chambre d'agriculture de la Corrèze lance un vaste plan de développement des usages numériques agricoles: AgriNumérik 19. Son objectif: mettre à disposition de tous les agriculteurs volontaires du territoire un smartphone avec des applications et services associés. Une initiative d'ampleur unique en France, sous le regard bienveillant d'Hervé Pillaud, membre du Conseil national du numérique et VP de la Chambre d’agriculture des Pays de la Loire, invité de ce lancement.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Centre hospitalier de Bayonne: une inauguration empreinte de symboles

04/03/2014 | Le Centre hospitalier est aujourd’hui en pointe avec son plateau technique d'imagerie : 2 scanners, 3 IRM et dans le domaine de la médecine nucléaire.

Le centre hospitalier de Bayonne

"Il y a 4 ans que je suis ici, et si par l'inauguration de ce Centre hospitalier général et psychiatrique de la Côte basque de Bayonne rénové et réorganisé après plus de 10 ans de travaux, je suis celui qui a marqué l'essai, je dois dire que celui qui a déclenché l'action s'appelle Jean Grenet." C'est en ces termes que, vendredi après-midi Michel Glanes, son directeur général, après l'aurresku et la traditionnelle coupure du ruban par les autorités locales et départementales, a salué ce renouveau d'un établissement désormais deuxième de l'Aquitaine après le CHU de Bordeaux.

A ses côtés étaient présents le docteur Martineau, président de la commission médicale de l'établissement, Pierre-André Durand, préfet des Pyrénées Atlantiques, Sylvie Durruty, présidente du Conseil de surveillance, Michel Laforcade, directeur général de l'Agence régionale de santé d'Aquitaine, et Colette Capdevielle, députée de la circonscription.

"Un étonnant défi que celui d'avoir choisi de restructurer l'hôpital dans le site actuel en pleine ville quand des hopitaux étaient construits dans ces années 90 en pleine campagne. Un centre hospitalier qui n'a cessé de fonctionner pendant toutes ces années de travaux. Il faut rendre hommage aux patients et au personnel qui ont souvent vécu au rythme des marteaux piqueurs. Un lieu qui a accueilli plus de 40 000 personnes, comme si toute  la population de Bayonne était venue à ce  centre hospitalier dont le coût de rénovation, une opération initialement prévue à 140 M€, s'élève finalement à 248 945 000 € dont une aide de l'Etat et de l'Agence régionale de santé complétée par beaucoup d'emprunts. Un lieu qu'il faut certes payer mais qui, grâce aux installations de pointe et aux pôles dont il est doté, est désormais opérationnel  pour des dizaines d'années et s'inscrit dans une vaste zone de territorialité, du sud des Landes au Pays basque et jusque outre Bidassoa."

L'étonnante métamorphose de l'hôpital Saint-LéonLa première pierre de cet hopital du quartier Saint-Léon, fort reconnaissable grace à son revêtement de briques anglaise, est posée en 1864 et inauguré en 1868. Il accueille son premier bloc opératoire en 1902 avant de faire son premier lifting dansles années 50. Mais rien à voir avec le chantier de ce centre hospitalier général qui est décidé en 1995 par le maire Jean Grenet, lui même chirurgien, et dont le directeur général est Jean-jacques Romatet.

Le docteur Martineau, Pierre-André Durand, Sylvie Durruty, Michel Laforcade, directeur général de l'Agence régionale de santé d'Aquitaine et Colette Capdevielle.

Dans l'édifice historique en travaux, les patients, pour gagner les services, suivent un long dédale marqué au sol à la peinture. Premier acte, la maternité et les urgences en 2008. A cela s'ajoute un bâtiment de six niveaux en forme de demi lune qui porte à 72 000 m2 le "néo CHG" construit ou restructué. Au total, 122 mois de travaux, d'octobre 2003 à décembre 2013 et l'emploi de 250 personnes.
Le résultat se lit dès l'entrée, une vaste et haute rue couverte et claire où les patients, tant de médecine générale que de chirurgie, gériatrie ou psychiatrie, sont accueillis. Au rez-de-chaussée on trouve les espaces de consultation,  la radiologie,  la médecine nucléaire. Le premier étage est consacré au service de médecine, le second étage au service de chirurgie, le troisième étage au service de cardiologie (public et privé), et le quatrième étage à la cancérologie et à lhématologie. Les sous-sols concernent la pharmacie et la chirurgie.

Le Centre hospitalier est aujoud'hui en pointe avec son plateau technique d'imagerie : 2 scanners, 3 IRM ainsi que dans le domaine de la médecine nucléaire. Enfin, pour être complet, précisons que ce vaste vaisseau compte 1 261 lits, 3 243 salariés dont 243 médecins parmi lesquels 210 praticiens, et qu'il a enregistré  361 337 journées d'hospitalisation et 41 542 entrées en 2013.

Jean Grenet a bouclé sa boucleCette inauguration a conclu les innombrables du genre qu'a connu le maire Jean Grenet pendant ses mandats mais celle ci avait une saveur particulière dans la mesure ou, après son père Henri chirurgien aussi, il a permis à la ville de Bayonne d'être toujours en pointe en matière de médecine et de chirurgie.
Le Centre hospitalier est un peu son enfant. "En 1995, lorsque j'ai arrêté la chirurgie pour la médecine de ville, je suis parti avec l'idée qu'il fallait réorganiser tout cela. A côté de ce que vous avez fait pour l'hôpital, il fallait regrouper toutes les cliniques privées, ces petits pôles, dont la mienne. Si vous ne le faîtes pas vous en subirez les conséquences. Et aujourd'hui, à côté d'un grand pôle public qui voit le jour aujourd'hui répond un grand pôle privé. Aujourd'hui avec l'hôpital qui représente 43% de l'activité, il y a une mutualisation du privé  qui en assure 57%. Je peux dire que je suis un enfant gâté dans ma vie de chirurgien comme dans ma vie publique. Si j'ai un message à laisser à ce qui me suivront est de suivre ses convictions. Comme disait mon père, il faut avoir la force chevillée au corps pour aller plus loin et aider les autres à mieux vivre."

Félix Dufour
Par Félix Dufour

Crédit Photo : F.D.

Partager sur Facebook
Vu par vous
2138
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 22 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !