Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/05/20 : Le secrétaire d'État en charge du tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, a assuré que l'exécutif réfléchissait à un "élargissement significatif" de la limite de déplacement (100 km autour du domicile), qui pourrait entrer en vigueur la semaine prochaine.

25/05/20 : Les hospitaliers du CHU Pellegrin à Bordeaux sont en grève illimitée depuis le 22 mai sur préavis de SUD Santé. Un rassemblement de soutien est organisé le 26 mai devant l'hôpital.

22/05/20 : Dans le cadre de la célébration de la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs, les 24 et 31 mai 2020 à Vitrezay, BioSphère Environnement propose 2 sorties de découverte des oiseaux des marais de Gironde, de 8h30 à 10h30. Réservations: 05 46 49 89 89.

19/05/20 : Allant dans le sens de la déclaration du Premier Ministre ce matin, le préfet des Pyrénées Atlantiques Eric Spitz déclare que les Bordelais et les Toulousains en zone verte pourraient venir en vacances en juillet et août dans les Pyrénées Atlantiques

18/05/20 : L’incertitude de l’évolution sanitaire, et l’impossibilité de mettre en œuvre les mesures barrières, entrainent l’annulation de l’opération de sensibilisation des jeunes à la nage, Objectif Nage, pour l’été 2020, annonce le Département de la Gironde.

15/05/20 : Initialement prévu le samedi 12 septembre prochain, la 36ème édition du marathon des Châteaux du Médoc est reportée au samedi 11 septembre 2021.

14/05/20 : L'activité partielle pour les entreprises du tourisme et de l'évènementiel sera maintenue jusqu'à fin 2020 et que l'accès au fonds de solidarité est prolongé jusqu'à fin septembre. En revanche, pas de baisse prévue pour la TVA.

12/05/20 : La Compagnie aérienne Chalair annonce la reprise progressive de ses vols entre Bordeaux, Brest et Montpellier. Au rythme de 2 vols hebdomadaires, rdv le 8 juin, pour la reprise des liaisons Bordeaux-Brest puis le 15 juin, pour Bordeaux-Montpellier

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/05/20 | Le Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat n'aura pas lieu

    Lire

    La 69e édition du Festival des Jeux du Théâtre de Sarlat, prévue du 18 juillet au 3 août, n’aura pas lieu. Dans ce contexte de pandémie et en raison des mesures sanitaires drastiques, les organisateurs ont préféré annuler cette édition, en liaison avec la Mairie, les services culturels du département et de la région. C'est la première fois que le Festival depuis sa création annule une saison. L'équipe du festival donne rendez-vous en 2021 aux dates habituelles avec la programmation de 2020.

  • 26/05/20 | Des vélos à assistance électrique pour les Mérignacais

    Lire

    Afin d'accompagner la période de déconfinement et la transition écologique, la Ville de Mérignac (33) lance, en partenariat avec la Maison du Vélo, un service de prêt expérimental de 49 vélos à assistance électrique pour faciliter les déplacements domicile-travail des habitants. Ce prêt sera de 3 mois maximum, non reconductible. La Ville de Mérignac espère faire évoluer son offre de service à 60 vélos d’ici fin 2020. Le service sera gratuit pendant la période expérimentale, mais une adhésion à la Maison du Vélo de 15 euros sera demandée.

  • 26/05/20 | Covid-19 : des fonds de solidarité débloqués dans le Villeneuvois

    Lire

    Pour soutenir les petites entreprises et associations, la Communauté d’Agglomération du Grand Villeneuvois en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et la Banque des Territoires a abondé un fonds de solidarité et de proximité porté par Initiative Lot-et-Garonne. Des prêts à taux 0% d’un montant de 5 000 € à 15 000 € maximum sont accordés aux entreprises impactées par la situation sanitaire, dès maintenant. Les dossiers de demandes doivent être déposés de manière dématérialisée sur le site dédié à cette aide d’urgence : www.fondstpenouvelleaquitaine.fr

  • 26/05/20 | Beynac: Le soutien du député Michel Delpon (LREM) à l’achèvement du chantier

    Lire

    Ce mardi matin, le conseil départemental de la Dordogne publie un communiqué dans lequel le député du Bergeracois, Michel Delpon, déclare son soutien au projet de déviation de Beynac, alors qu'il n'avait jamais pris position à son sujet. "Eu égard aux travaux déjà réalisés, je me prononce à présent publiquement contre la démolition des ouvrages déjà réalisés en raison du gaspillage d’argent public que cela représente. Je souligne par ailleurs l’impact écologique négatif que cela va entraîner."

  • 25/05/20 | Les Jardins de l'Imaginaire à Terrasson (24) rouvrent le 30 mai

    Lire

    Après les jardins d'Eyrignac et de Marqueyssac, c'est autour des Jardins de l'Imaginaire à Terrasson-Lavilledieu de recevoir à nouveau les visiteurs à partir du samedi 30 mai. Face au contexte sanitaire, le port du masque sera obligatoire. Les visites seront uniquement guidées et limitées à 9 personnes à la fois. Il faut donc réserver à l'avance. Les départs sont programmés de 10 h à 11 h 30 et de 14 h à 17 h 30. La saison doit durer jusqu'au 31 octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Bordeaux Neurocampus, campus d'excellence autour du cerveau

29/09/2017 | Avec le Centre Paul Broca, Bordeaux Neurocampus, la structure fédérative de recherche sur les neurosciences, prend corps. L'affirmation d'une excellence, unique en France et rare dans le monde.

Le Centre Broca, au coeur du Bordeaux Neurocampus

« La recherche passe beaucoup par la rencontre, les échanges et le partage des connaissances », estime Erwan Bézard, Directeur de l'Institut des Maladies Neurodégénératives (IMN). Un Institut désormais abrité au sein du Centre Broca inauguré ce jeudi, au cœur du Campus Carreire, à deux pas du CHU. Or le Centre Broca, qui outre l'IMN accueille aussi l'Institut Interdisciplinaire de Neurosciences (IIMS), possède des passerelles physiques avec deux autres bâtiments voisins abritant d'autres équipes dédiés à la recherche sur le système nerveux et ses maladies : l'Institut François Magendie et le Centre de Génomique Fonctionnelle. Autant de composantes du Bordeaux Neurocampus qui désormais regroupe, en un seul site, donc, près de 650 chercheurs et scientifiques. Une belle cohorte permettant de placer Bordeaux et la Nouvelle-Aquitaine, financeuse projet, dans le top mondial en la matière.

Il aura fallu 3 ans de travaux, 47M€ pour la construction, 20M€ pour dotation du bâtiment en équipements de pointe et en chaires d'excellence pour créé ce Centre Broca, qui sur ses 15000m2 accueille donc les deux instituts IMN et IINS, ainsi qu'une plateforme, le « Bordeaux Imaging Center », possédant 29 microscopes à très haute résolution. Objectif : « observer l'infiniment petit » : les neurones (pour idée, le cerveau humain en compte en moyenne 80 milliards) ou plus petit encore, les synapses (environ 10 000 synapses par neurone...), le tout dans leur environnement vivant. La concrétisation de ce Neurocampus, c'est donc non seulement le rapprochement des chercheurs et scientifiques, mais aussi la mutualisation des équipements, et plateaux de recherche, permettant de faire bénéficier à tous d'un équipement dernier cri. Cette « addition des compétences », ouvre donc large le champ de la recherche « de la cellule à l'homme », précise Erwan Bézard, et ceux dans de multiples champs d'action.

Erwan Bézart, Directeur de l'institut des Maladies Neurodégénératives

Recherche fondamentale, pré-clinique et cliniquesLe Neurocentre Magendie est par exemple spécialisé dans la compréhension des mécanismes des maladies du comportement : la mémoire post-traumatique, l'addiction, l'anxiété ; l'IINS étudie l'activité cérébrale au niveau nanoscopique, et développe des méthodes innovantes d'imageries en super-résolution. L'IMN quant lui, réunit recherche fondamentale, pré-clinique et clinique afin de développer des approches thérapeutiques pour les maladies neurodégénératives telles que la maladie de Parkinson. Mais à Bordeaux, d'autres scientifiques se penchent sur le cerveau. Ils seront eux aussi bientôt à proximité de leur collègues : un quatrième bâtiment s'apprête à sortir de terre, financé cette fois par le Plan Campus. Ceux-là, au sein du laboratoire Nutrineuro, se penchent sur les liens entre alimentation et fonctionnement du cerveau, ou encore, pour les équipe du Sanpsy, sur les troubles du sommeil ou de l'attention. Enfin au sein de l'INCIA, le 6ème institut qui complète le dispositif Neurocampus, les chercheurs analysent les mécanismes et le développement des fonctions motrices au niveau du système nerveux central...
Au total, un éventail de compétences, que seule Bordeaux parvient à réunir, avec l'avantage supplémentaire de l'immédiate proximité du CHU, complété par l'Ecole Bordeaux School of Neuroscience, et un réseau important d'associations de patients. Les chercheurs du Neurocampus ne restent pas en effet enfermé dans les quatre murs de leurs laboratoires, aussi perfectionnés soient-ils. « En plus de la recherche clinique, la relation avec les patients est aussi importante en terme de partage des informations. A la fois pour accélérer le transfert des idées novatrices auprès d'eux et du grand public mais aussi, dans l'autre sens, afin d'orienter nos programmes de recherche à partir des besoins et des réalités quotidiennes qu'ils expriment et que nous n'aurions peut-être pas investis de nous-même », souligne Erwan Bézard.

Imagerie de pointe pour l'observation du cerveau au sein du Bordeaux Imaging Centre, hébergé au sein du Centre Brocas sur le Neurocampus

"Le souci de la valorisation des découvertes par la création d'entreprises "Sortir des murs du laboratoire aussi, pour investir la dimension économique longtemps laisser de côté par la recherche académique. Une question du transfert et de la valorisation économique, désormais prise à bras le corps. « Nous avons un souci de la valorisation des découvertes par la création d'entreprises », confirme le directeur de l'IMN. Pour ce faire un espace pour l'hébergement d'entreprise est donc pensé au sein même du Centre Broca, et avant lui du Neurocentre Magendie. Un Neurocentre où grandit d'ailleurs la société Aelis Farma qui met au point ce qui pourrait constituer la première thérapie contre la dépendance au cannabis. Une idée de lien entre la recherche et l'activité économique qui au delà de l'excellence bordelaise, et d'un environnement plus que propice au développement de cette excellence, est un atout de plus dans l'attractivité du site bordelais. En effet, au niveau mondial, le Neurocampus Bordeaux joue dans la même cour que les grands centres spécialisés de Londres, San Francisco ou encore Toronto...

Le nouveau Centre Broca, s'organise autour d'un espace agora

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
7200
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 11 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !