18/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient connaître le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 21/10/17 | Edouard Philippe à Bordeaux

    Lire

    Edouard Philippe était en déplacement aujourd'hui à Marseille et Bordeaux où le Premier ministre a rendu visite à Alain Juppé. Entre autres politesses et admirations mutuelles ("la relève est assurée" a déclamé le maire de Bordeaux, "j'ai appris en vous regardant" lui a répondu le Premier ministre), Edouard Philippe s'est rendu à une réunion de travail à la métropole et devait faire un discours à la Convention Nationale des avocats en fin d'après-midi.

  • 19/10/17 | Le Pays basque a déjà gagné le Tour de France

    Lire

    Le Pays basque intérieur pourrait bien ériger une statue aux organisateurs d'un Tour de France qu'il n'avait pas vu depuis 2006 -à Cambo-les-Bains-. En effet, cette étape contre la montre du samedi 28 juillet entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette se dispute la veille de l'arrivée, certes. Comble du bonheur, elle a lieu en pleine période... des Fêtes de Bayonne! Une aubaine touristique pour les maires Jean-Marie Iputcha et Pierre Marie Nousbaum. Il est vivement recommandé de réserver ses nuitées dès aujourd'hui au Pays basque.

  • 18/10/17 | Déviation de Beynac : plus de 2600 avis recueillis pour l'enquête publique

    Lire

    Concernant l'enquête publique sur la déviation de Beynac, en Dordogne, qui s'est clôturée le 17 octobre, plus de 2600 avis ont été déposés dont 2410 en ligne. La commission va remettre sous huitaine une synthèse au Conseil départemental qui pourra formuler des réponses. Dans un délai d'un mois, la commission rendra ensuite son avis avec d'éventuelles observations à la préfète de la Dordogne. C'est à elle que reviendra la décision finale de valider ou non le projet.

  • 18/10/17 | Les Pyrénées-Atlantiques "chouchoutées" par le Tour de France

    Lire

    Les Pyrénées-Atlantiques décrochent la timbale pour l'édition 2018 du Tour de France. Parti de Trie-sur-Baïse (65), le peloton arrivera à Pau le jeudi 26 juillet. Il disputera le vendredi 27 une étape émaillée de nombreux cols entre Lourdes et la commune montagnarde de Laruns (Aspin, Tourmalet, Bordères, Soulor-Aubisque). Un contre la montre entièrement basque sera enfin disputé le samedi 28 entre Saint-Pée-sur-Nivelle et Espelette. Equipes et accompagnateurs étant en prime logées pendant quatre jours à Pau. Que demander de mieux ?

  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Chaban-Delmas, le futur stade de l'Union Bordeaux-Bègles ?

12/03/2014 | Lundi 11 mars, Alain Juppé a annoncé qu'il était finalement favorable à ce que l'UBB s'installe durablement au stade Chaban-Delmas.

Un match de l'UBB à Chaban-Delmas

Lundi 11 mars, le maire de Bordeaux, Alain Juppé a annoncé sur France Bleu Gironde qu'il était favorable à ce que l'Union Bordeaux-Bègles s'implante durablement au stade Chaban-Delmas. Une prise de position, qui fait sourire son adversaire socialiste, Vincent Feltesse, qui dénonce un "nouveau revirement" et un "Alain Juppé qui fait de plus en plus la girouette pour aller dans le sens du vent". Le 29 avril dernier en Conseil municipal, le maire de Bordeaux avait été très ferme sur le sujet en déclarant : "il n'y aura pas de rugby à Chaban". "C'est son côté chiraquien", ironise-t-il.

Alain Juppé a lancé plusieurs études pour imaginer la reconversion du stade Chaban-Delmas. Un temps, il fut même envisagé d'y construire des logements. Mais, à en croire, les dernières déclarations du maire de Bordeaux, Chaban-Delmas devrait plutôt se reconvertir en stade de rugby. Les raisons de ce revirement paraissent assez évidentes. Une pétition réclamant que l'UBB joue à Chaban a remporté un franc succès. Car, la cote d'amour de l'UBB ne cesse de grandir à Bordeaux, quand celle des Girondins de Bordeaux baisse. Et Chaban se remplit mieux désormais avec du rugby que du foot.

La cote d'amour de l'UBB monte à Bordeaux, quand celle des Girondins baisseL’ambiance dans le stade attire tellement que le club a terminé l’an dernier au deuxième rang du Top 14 en termes de fréquentation (230 239 spectateurs sur la saison).  Un engouement populaire, qui s’est traduit sur ces terres historiques de l’ovalie par une augmentation de plus de 15% du nombre de licenciés en deux ans dans les clubs du Comité territorial de rugby de Côte d'Argent. Et, en cette période de crise, cette ferveur autour de l’UBB est une aubaine pour les entreprises et institutions locales. "Le sport, en particulier le rugby, crée beaucoup de lien social en ville", met en avant Arielle Piazza, l’adjointe aux sports à la mairie de Bordeaux.  "L'UBB pourrait jouer en alternance les matches 'classiques' sur ce Chaban rénové et les grands matches au Grand stade parce que ça lui rapportera beaucoup de recettes. L'UBB est capable de faire 35 000 personnes", estime Alain Juppé. Jusque-là, son refus était justifié par le fait que la mairie de Bordeaux ne pourrait supporter l'entretien de ces deux stades. Pour son opposant socialiste, Vincent Feltesse, ce revirement traduit qu'"Alain Juppé a intériorisé le fait que la CUB va rester à gauche". Dès fin juin, Vincent Feltesse avait proposé de prendre en charge le stade Chaban-Delmas. "Le grand stade est trop cher pour l'UBB et le calendrier du Top 14 ne collera pas avec celui de la Ligue 1", justifie-t-il. Le président du club, Laurent Marti a accueilli la déclaration d'Alain Juppé avec "satisfaction". Reste à savoir si Noël Mamère, le maire de Bègles laissera faire... Une chose est sûre, la rénovation du stade Moga coûterait bien plus cher que celle de Chaban-Delmas. 

Nicolas César
Par Nicolas César

Crédit Photo : NC

Partager sur Facebook
Vu par vous
4446
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !