Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : fort risque d'incendies et départs de feux

    Lire

    Au vu de la sécheresse importante que connaît le territoire, la préfecture 17 a placé vendredi le département au niveau « Risque très sévère » du plan de vigilance Feux de forêt. La Charente-Maritime a connu plusieurs incendies ou départs de feu depuis le début de l'été, vers Royan, sur Oléron et ce week-end dans le sud du département, à la limite de la Gironde, où 4 hectares de pinèdes sont parties en fumées. Pour rappel, il est interdit de fumer et de faire des feux en proximité de forêt.

  • 12/08/20 | Charente-Maritime : la préfecture limite le remplissage des mares de tonnes

    Lire

    Pour cause de sécheresse, la préfecture interdit à partir du 11 août le remplissage et la remise à niveau des mares de tonne à destination de la chasse de nuit au gibier d’eau sur les bassins de la Curé-Sèvre Niortaise, des marais de Rochefort et du Bord de Gironde Nord. Il est limité à une surface inférieure à 1 hectare sur les bassins du Mignon, du fleuve Charente, de la Boutonne et affluents, Antenne et Rouzille, la Seudre, la Seugne, le marais Bord de Gironde Sud, lary-Palais et Dronne Aval.

  • 11/08/20 | Un atelier vélo mobile est lancé à Royan

    Lire

    Le 2nd schéma cyclable a été adopté par la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique le 24 janvier dernier. Dans ce cadre, Royan Atlantique vient de lancer un atelier vélo mobile destiné à promouvoir la pratique cyclable sur l’ensemble du territoire. Jusqu’au 23 août, cet atelier accueille les cyclistes sur le parking de la Bouverie dans la forêt de la Coubre. Dès la rentrée, les animations et les tournées de cet atelier seront annoncés sur la page Facebook « Mobilité Royan Atlantique ».

  • 11/08/20 | Les inscriptions pour la Remontée de la Seudre sont ouvertes

    Lire

    Depuis 1996, la Communauté d’Agglomération de Royan Atlantique organise la Remontée de la Seudre qui attire chaque fin de saison plus de 2000 personnes à pied, à vélo, en cheval ou en kayak. Cette année, les deux jours d’activités sportives en pleine nature associées aux dégustations de produits régionaux auront lieu les 5 et 6 septembre. Dès le 12 août et jusqu’au 3 septembre, les participants peuvent s'inscrire sur le site de l'Office du Tourisme

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | "Chacun sa vie, chacun sa réussite", l'ambitieux projet landais pour les jeunes autistes

28/03/2020 | Créer « un lieu des possibles » pour les jeunes autistes et leur famille. Le projet imaginé par le Conseil départemental des Landes a fait en février un nouveau pas vers sa concrétisation.

"Construire un lieu différent qui serait le lieu des possibles pour les jeunes porteurs de TSA et leur famille », tel est l'objectif du Conseil départemental des Landes, en partenariat avec le milieu associatif et les différentes institutions

« Chacun sa vie, chacun sa réussite ». Voilà 2 ans, à l'occasion du vote de son budget 2018, le Conseil départemental des Landes a présenté un pré-projet de « lieu de ressource » destiné aux jeunes atteints du trouble du spectre de l'autisme (TSA) et de leur famille. Depuis, des actions de formation, des conférences et rencontres des acteurs ont notamment été mises en place. Autrement dit, dans un contexte landais jusque là relativement pauvre en termes d'équipements et d'établissements médico-sociaux, c'est un premier travail de mise en réseau et de renforcement du maillage local, indispensable préalable à la réalisation du projet qui a été initié. Fin février, un deuxième pas a encore a été franchi avec l'installation (à Paris) d'un comité scientifique dédié, garant de l'évaluation, la qualité et l'éthique du projet et des actions qu'il porte.

A travers son projet « de construire un lieu différent qui serait le lieu des possibles pour les jeunes porteurs de TSA et leur famille », l'objectif du Conseil départemental des Landes, en partenariat avec le milieu associatif et les différentes institutions, c'est bien de progresser sur l'accompagnement des ces adolescents et jeunes adultes. Une ambition forte qui vise à « créer un lieu de ressources autour duquel émergerait un dispositif multidimensionnel au carrefour des domaines éducatifs, pédagogiques, sociaux, médico-sociaux et sanitaires ». Un projet innovant dans la veine du Village Landais Alzheimer à Dax, qui, sans l'épidémie en cours, aurait du ouvrir ces jours-ci.

Jeunes, parents, professionnels, société civile: un centre de coopération
Résolument ouvert sur l'extérieur et en capacité d'accueillir des jeunes de 15 à 25 ans pour une palette de réponses adaptables au mieux au besoin de chacun, ce futur « lieu des possibles » devrait jouer sur trois dimensions : de la plate-forme de services à un centre d'hébergement en passant par une « formule » accueil de jour, avec toujours pour objectif et projet d'établissement : « la mise en place du projet des jeunes accueillis ».

En tant que centre d'hébergement « à vocation inclusive », le projet du Conseil départemental et de ses partenaires est de faciliter le passage entre la vie d’enfant et la vie d’adulte par un accompagnement individualisé et structuré. La structure accueillerait ainsi 15 jeunes, dans de petites unités de vie de 3 à 5 places pour une durée comprise entre 1 et 3 ans, selon le projet initial du jeune. Ces unités de vie, tout en bénéficiant d’espaces communs, permettraient l’accueil de publics ayant des besoins spécifiques de soutien et devraient donc comprendre une partie médicalisée. Elle pourrait aussi offrir un recours aux familles pour les aider de manière transitoire dans les situations de crise et avec une possibilité d’accueil afin de faciliter l’adaptation du jeune.
Au-delà de sa vocation d'hébergement et d'accueil de jour, la structure se pense plus globalement comme un véritable « centre de coopération ». Y seront donc d'abord et bien sûr accueillis les jeunes porteurs de TSA pour répondre au mieux à leur besoin, et surtout à la mise en place de leurs projets (projet d'habitat, de loisir, d'utilité sociale/emploi, etc.) par la coordination d'acteurs et de partenaires locaux. Un accueil et une plate-forme de services aussi ouverts aux familles de ces jeunes, pour les accompagner par exemple dans les diverses démarches administratives, mais aussi aux professionnels pour des temps de rencontre et d'échanges, ainsi qu'aux membres de la société civile afin de les aider à mieux appréhender les porteurs de TSA. Enfin, est aussi envisagée la mise en place d'équipes mobiles susceptibles d'intervenir en renfort auprès d'établissement et service face à des situation de crise. On vous le confirme, l'ambition est grande.

Un projet architectural pour lier le fond et la forme
Mais imaginé dans un partenariat ouvert, entre familles, institutions et recherche avec la mise en place récente du Comité scientifique, le projet pose fermement quelques conditions préalables à sa réalisation, et à sa réussite. D'abord, l'animation du dispositif sera assurée par des structures différentes et complémentaires articulées autour d’espaces et services communs et ouverts à tous tels qu'un pôle de services, des équipements de loisirs et détente, et un accès aux soins. Ensuite, pour lier le fond et la forme, la réalisation du projet architectural devra tenir compte des spécificités nécessaires à la fois à l’autonomisation, au besoin d’un cadre sécurisant, mais aussi à une ouverture sur l’extérieur. Autant de points de d'attention auxquels veilleront les membres du Comité scientifique récemment installé et ce jusque dans les moindres « détails » qui ici, vraiment, n'en sont pas. Un travail fin sur la luminosité et les conditions sonores de la structure par exemple, sont des préalables indispensables à un environnement garantissant le bien-être de ces jeunes.

Pour accompagner ce projet, le comité scientifique installé le mois dernier à Paris, à la maison de la Nouvelle-Aquitaine, est présidée par Catherine Barthelemy, professeur de médecine émérite au CHRU de Tours, ancienne directrice de l’équipe Autisme au sein de l’unité Inserm 930, imagerie et cerveau, membre de l’Académie nationale de médecine. A ses cotés parents d'enfants porteurs de tsa, psychiatres, psychologues cliniciens, médecins spécialisés, professeurs en médecine, pédopsychiatres, architecte, chercheurs... Signe de l'intérêt que provoque ce projet, Sophie Cluzel, Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et Claire Compagnon, déléguée interministérielle « Stratégie nationale autisme au sein des troubles du neuro-développement », étaient présentes le 24 févirer dernier lors de l'installation de ce comité.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : pxhere

Partager sur Facebook
Vu par vous
2640
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !