aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

24/04/17 : A La Rochelle, Macron arrive en tête avec 29,09%, devant Mélenchon (24,33%), Fillon (18,80%) et Le Pen (12%). Sur 50 905 inscrits, 73,86% se sont exprimés

24/04/17 : Résultats définitifs Villenave d'Ornon : EM 28,10%; JLM 26,63%; MLP 15,53; FF 12,04%; BH 8,30%; NDA 4,34%

24/04/17 : Résultats complets à Lormont : JLM 29,58%; EM 22,90%; MLP 19,36%; BH 10,14%; FF 9,46%; NDA 3,27%; PP 1,93%; FA 1,34%; JL 1,32%; NA 0,55%; JC 0,15%

24/04/17 : Résultats définitifs Mérignac : EM 31,03%; JLM 23,39%; FF 15,31%; MLP 12,89%; BH 9,21%; NDA 3,94%; JL 1,46%; PP 1,33%; FA 0,94%; NA 0,45%; JC 0,17%

24/04/17 : Résultats définitifs Saint-Médard-en-Jalles :EM 30,81%; JLM 20,28%; FF 16,35%; MLP 15,34%; BH 7,91%, NDA 4,73%

24/04/17 : A Bayonne, Emmanuel Macron, 25,69%, Jean-Luc Melenchon, 23,11%, François Fillon, 18,03%, Marine Le Pen, 13,50%; Benoît Hamon, 9,42%; Jean Lassale, 3,83%; Nicolas Dupont-Aignan, 3,29%; Philippe Poutou, 1;62%; François Asselineau, 0,94%

24/04/17 : Résultats complets Libourne : EM 24,69%; JLM 20,50%; MLP 20,27%; FF 17,98%; BH 7,88%; NDA 3,97%; JL 1,76%

24/04/17 : A Anglet, dont le maire Claude Olive était soutien de François Fillon, Emmanuel Macron est arrivé en tête 28,50% des voix devant François Fillon, 25% et Jean-Luc Mélenchon avec 18,55%. Marie Le Pen est quatrième avec 18,55%.

24/04/17 : Résultats définitifs Cenon : JLM 31,58%; EM 24,65%; MLP 16,13%; BH 10,28%; FF 8,93%

24/04/17 : Résultats définitifs Pessac : EM : 31.19 % ; JLM : 24.59 % ; FF : 14.81 % ; MLP : 11.45 % ; BH : 9.74 %

24/04/17 : Résultats définitifs Talence : EM : 31.43 % ; JLM : 26.29 % ; FF : 15.00 % ; MLP : 8.70 % ; BH : 11.43 %

24/04/17 : Résultats définitifs Pau : Votants 76,05%. Macron 29,95%, Mélenchon 21,95% , Fillon 17,96%, Le Pen 12,01 % , Hamon 8,98%, Lassalle 3,57%, Dupont-Aignan 3,01%, Poutou 1,13%, Asselineau 0,83%, Arthaud 0,44%, Cheminade 0,17%.

24/04/17 : Résultats définitifs Floirac : JLM 30,41%; EM 23,64%; MLP 17,22; BH 10,73%; FF 9,34%

24/04/17 : Résultats définitives Carbon-Blanc : EM 26,77%; JLM 23,60%; MLP 18,75%; FF 11,85%; BH 9,36%; NDA 4,74%; PP 1,89%; JL 1,71%; FA 0,71%; NA 0,41%; JC 0,21%

24/04/17 : Résultats complets à Bègles : JLM 33,63%; EM 26,02%; MLP 12,58%; BH 10,85%; FF8,90%; NDA 2,96%; JL 1,76%; PP 1,63%; FA 0,91%; NA 0,54%; JC 0,22%

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 24/04/17 | 'Isabelle Vetois: En Marche en Charente-Maritime

    Lire

    Face aux résultats obtenus par Emmanuel Macron, Isabelle Vétois s'est dit "absolument enthousiaste". "Les Français veulent moderniser la France, on va vers de l'espoir [...] C'est le seul qui peut rassembler une majorité plurielle". Elle a conscience qu'il faudra encore convaincre la vingtaine de pourcentage ayant voté Le Pen dans le département (en particulier dans les petites communes rurales) et préfère retenir le recul du FN dans les quartiers populaires de La Rochelle.

  • 24/04/17 | P-Atlantiques : un front républicain se dessine face au FN

    Lire

    A gauche comme à droite, les voix se succèdent pour faire barrage au second tour au Front National dans les Pyrénées-Atlantiques. Qu'il s'agisse de la sénatrice Frédérique Espagnac, porte-parole de Benoit Hamon, comme des députés PS Martine Lignières-Cassou et David Habib. Une même position est adoptée par Olivier Dartigolles, porte-parole du PCF. Même si celui-ci entend combattre les mesures d'Emmanuel Macron qui porteraient atteinte aux travailleurs. Nicolas Patriarche, secrétaire départemental LR, soutiendra pour sa part Macron, en souhaitant que ce dernier... s'en souvienne.

  • 24/04/17 | Réaction d'Olivier Falorni, député de la circonscription La Rochelle-Ré

    Lire

    Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime s'est montré satisfait des résultats : "Si je devais résumer cette élection en un mot, je dirais : neuf. La vie politique ne sera plus la même.La gauche et la droite ont implosé. Les Français ont montré une volonté de tout mettre en l'air,de bazarder les anciennes pratiques. Macron comme Le Pen sont trangressifs en ce sens qu'ils refusent d'être de droite ou de gauche[...] Les Français ne veulent plus d'une politique de clivages périmés"

  • 23/04/17 | Pyrénées-Atlantiques : le Modem évoque une "belle espérance"

    Lire

    Comme l'a fait François Bayrou, qui estime que la clé du second tour réside dans le rassemblement, le président Modem du Conseil départemental des Pyrénées-Atlantiques, Jean-Jacques Lasserre, qualifie de "belle espérance" le résultat obtenu par Emmanuel Macron sur le plan national. Il salue également un projet qui associe "la recherche d'une économie compétitive et un équilibre social sans lequel rien ne peut se construire".

  • 23/04/17 | François Bayrou : "Le premier défi sera de rassembler"

    Lire

    "Après tant et tant d'inquiétudes, les Français ont choisi de faire mentir les prophètes de malheur et de choisir l'espoir" estime François Bayrou. "Le premier défi sera de rassembler sans perdre son cap, avec un renouvellement des visages mais également des pratiques". Sans prendre le risque de crier victoire trop tôt, François Bayrou ajoute qu'aux élections législatives, il "sera proposé aux Français d'élire une majorité nouvelle. Le temps de cette fracture entre des supposées droite et gauche elles mêmes éclatées en leur sein n'est plus le temps que nous vivons".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Changer le regard sur les métiers et le handicap

28/03/2016 | Les finales régionales des Olympiades des métiers et les 9e internationaux des Abilympics se sont déroulés ces 25 et 26 mars au Parc des expositions.

Les Abilympics présentent les nombreuses professions aux jeunes

Valoriser les métiers et notamment ceux de l'artisanat ou bien changer le regard sur le handicap, tels étaient les objectifs des compétitions des finales régionales des Olympiades des métiers et des 9e internationaux des Abilympics qui se sont tenus ces 25 et 26 mars au Parc des expositions. Pour la première fois, le championnat du monde des métiers des personnes handicapées s'est déroulé en France, avec le soutien du ministère du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social et du secrétariat d’État aux personnes handicapées.

« Venez changer votre regard sur le handicap » tel était le slogan de cette 9e édition afin de démontrer les compétences des candidats en situation de handicap, qu'il soit moteur, psychique, mental ou sensoriel. Chaque personne, quelle qu'elle soit, quel que soit son handicap, possède un, voire même plusieurs talents qui peuvent s'exercer dans le monde professionnel.

A l'occasion du lancement des deux compétitions, étaient présents Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, et Alain Rousset, président de la région Aquitaine Limousin Poitou-Charentes. « Cette compétition des Abilympics est une formidable vitrine, vitrine de talents, de savoir-faire, et surtout l'occasion de changer le regard sur le handicap. C'est une manière de lutter contre les discriminations que subissent les personnes en situation de handicap » a déclaré la ministre. Ce ne sont pas moins de 600 candidats de 35 pays différents qui ont participé aux 49 épreuves organisées au cours de ce concours dans les cinq pôles de métiers : artisanat, alimentation, TIC, industrie et services.

Double challengeLes visiteurs déambulent d'allée en allée, s'arrêtent, curieux, aux différentes épreuves de chaque pôle des métiers. Il est possible de lire la concentration sur les visages des candidats, chacun veut montrer ce qu'il sait faire et surtout partager cette passion avec le public. Les Olympiades des métiers et les Abilympics sont l'occasion pour les jeunes ou même les entreprises de discuter avec les participants afin de découvrir certains métiers oubliés, révéler des passions et se rendre compte des compétences de ces candidats.

Certains connaissent parfaitement les règles des compétitions puisqu'ils n'en sont pas à leur premier concours. Le jour J enfin arrivé pour tous les concurrents, chacun, dans toutes disciplines confondues, découvre le thème imposé par les membres du jury. Bien qu'ils soient très bien entraînés, les candidats des Abilympics doivent redoubler d'effort dû à leur handicap pour relever ce challenge, confient certains d'entre eux. Ayant un handicap, qu'il soit moteur, psychique, mental ou sensoriel, le concurrent affronte un double défi : montrer aux autres que c'est possible mais aussi se prouver à soi-même qu'un tel challenge est réalisable.

« Certains pensent qu'on simule notre handicap »Yann Adingra, candidat dans la discipline pâtisserie, fait partie de ceux-là. Le jeune français de 22 ans est un habitué des concours. Il est 9h, le jury annonce le sujet. Les candidats ont cinq heures pour créer une pièce artistique en chocolat et en sucre sur le thème du printemps avec certaines pièces de décoration exigées. Très concentré sur son épreuve, cela n'empêche pas Yann d'esquisser un sourire lorsqu'il relève la tête et découvre les personnes de son entourage ou même les visiteurs qui viennent le soutenir. Des « allez garçon ! », « accroche-toi ! » ou encore « ne lâche rien ! » sont lancés tout au long de l'épreuve à l'ancien meilleur apprenti de France. Les encouragements et la foule agglutinée autour du candidat français ont parfois attiré l'attention des collégiens et lycéens qui venaient assister aux compétitions. « Oh regarde, c'est comme dans Top Chef ! » s'exclament-ils, amusés en se rapprochant des épreuves pâtisserie et cuisine. Et comme dans l'émission Top Chef, un seul candidat l'emporte. Grâce à sa technique, son organisation, sa créativité et les qualités gustatives de sa pièce montée, Yann remporte la médaille d'or dans sa discipline. « C'est un jeune super agréable, très gentil et passionné. Il ira loin dans sa profession » confie un ancien professeur venu soutenir Yann.

Dans certains esprits, la notion de handicap se limite au handicap moteur. En voyant les candidats aux côtés de Yann, les jeunes s'interrogent sur leur handicap. « Les gens qui ne me connaissent pas ignorent que je suis en situation de handicap et parfois certains pensent qu'on le simule parce qu'ils pensent qu'un handicapé doit être en fauteuil » indique le jeune pâtissier. Après avoir passé un BEP Cuisine, un Bac pro Restauration et un CAP Pâtisserie, le jeune homme s'illustre à nouveau et réussit à prouver, tout comme ses adversaires, que malgré son handicap il est capable d'exercer sa passion et ce avec brio.

 Yann Adingra

Laure-Hélène Bonenfant
Par Laure-Hélène Bonenfant

Crédit Photo : LHB

Partager sur Facebook
Vu par vous
7849
Aimé par vous
1 J'aime
Les réaction
1 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Dany | 01/04/2016

Excellente manifestation.
Bravo à celles et ceux qui s'engagent
mais
aussi à celles et ceux qui encadrent.
Cette manifestation est trop peu connue

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 26 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !