Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

10/06/21 : Au mois de mai, 334 projets en Nouvelle-Aquitaine ont été sélectionnés pour bénéficier de fonds européens pour un montant global de 56.2 millions d'euros. Parmi eux, 231 projets sont dans le cadre des programmes européens de développement rural.

09/06/21 : Dans le cadre du Mois des fiertés, le Département de la Gironde et les partenaires associatifs proposent des actions d'information et de dépistages gratuits du Sida (résultats en 30 min) samedi 12 Juin 2021, de 11h à 18h Placette Munich.

09/06/21 : Le CHU de Bordeaux lance sa plateforme de don en ligne sur le site don.chu-bordeaux.fr. Accessible à tous (particuliers, entreprises, associations) il permet de faire un don en ligne, au profit du CHU de Bordeaux, de manière totalement sécurisée. + d'info

31/05/21 : En Dordogne, l’ex-militaire recherché par les forces de l’ordre a été arrêté ce lundi. Il est blessé par balles. Il était recherché depuis dimanche après avoir tiré sur des gendarmes appelés pour des violences familiales à Lardin-Saint-Lazare (24).

28/05/21 : Le Conseil régional indique que les inscriptions aux transports scolaires pour la rentrée 2021-2022 s'ouvrent au 1er juin. L’inscription et le paiement peuvent être directement réalisés en ligne.+ d'info

17/05/21 : L'Hermione repartira au printemps 2022, annonce ce soir l'association Hermione La Fayette. La frégate fera escale dans quatre pays du nord de l’Europe : l’Angleterre (Londres), la Belgique (Anvers), les Pays-Bas (Amsterdam), l’Allemagne (Hambourg).

17/05/21 : En solidarité avec les cafetiers et restaurateurs, la Ville de Pau poursuit l'effort porté l'an dernier : ils seront exonérés à 100% de la redevance sur les terrasses du 19 mai à fin juin, puis à 50% de juillet à la fin du protocole sanitaire.

10/05/21 : En soutien au secteur de la restauration, la Ville de La Rochelle a décidé de reconduire les extensions de terrasses et accorde une exonération de droits jusqu’au 30 juin avec une gratuité des extensions jusqu’au 31 décembre, à partir du 19 mai.

27/04/21 : Régionales : En Dordogne, la maire socialiste de Périgueux, Delphine Labails a été choisie comme tête de liste départementale avec Christophe Cathus, conseiller régional sortant en charge des transports scolaires et maire de Calès.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 11/06/21 | Tonneins : le pôle de santé parie sur la télémédecine

    Lire

    L’association du pôle de santé du tonneinquais en Lot-et-Garonne regroupe une équipe de médecins, infirmiers, sages-femmes, orthophonistes et psychologues. Afin d’apporter aux patients une réponse médicale rapide et efficace, l’association souhaite développer la télémédecine grâce notamment à un partenariat avec la clinique Saint-Hilaire Esquirol. Pour cela, elle va acquérir du matériel connecté comme des stéthoscopes, échographes ou encore ECG.

  • 11/06/21 | Sport et tourisme: des parcours audioguidés à Limoges

    Lire

    En partenariat avec l’application Runnin’City, la Ville de Limoges propose 3 parcours de running touristique gratuits et audioguidés. Le coureur pourra choisir entre 3 parcours, deux de 7km (Centre-Ville et Bords de Vienne) et un de 10km (Uzurat/La Bastide), et sera guidé par le GPS vocal qui lui livrera des anecdotes sur les lieux croisés en chemin. L’application gratuite est disponible en 7 langues.

  • 10/06/21 | Vrai+Local développe le circuit-court

    Lire

    A Périgny en Charente-Maritime, la société Néos est en train de développer le projet Vrai+Local. Né du constat qu’il était plus facile d’acheter un produit provenant de l’autre bout du monde que localement, Vrai+Local apporte une solution logistique afin que les citoyens puissent faire leurs courses en « bio et local » au travers d’une plateforme, d’une collecte et d’une livraison de proximité. Ces livraisons s’effectueront avec des remorques brevetées « Drive Mobile ».

  • 10/06/21 | Rochefort: Le festival Soeurs Jumelles recherche des bénévoles

    Lire

    Le première édition du festival Soeurs Jumelles aura lieu à Rochefort, hommage à la célèbre comédie musicale de Jacques Demy, du 23 au 26 juin 2021. Consacré à la musique et à l’image, tous secteurs confondus, le festival est à la recherche de bénévoles pour aider à l'accueil du public et des professionnels. Le choix des horaires est libre et seules les personnes majeures sont en mesure de postuler. Dans la mesure du possible, des billets pour les séances de films seront offerts aux bénévoles. Le formulaire pour postuler.

  • 10/06/21 | L’Atelier du Vitrail poursuit son développement

    Lire

    A Limoges, L’Atelier du Vitrail conçoit, fabrique et restaure des vitraux sur toute la France. A l’heure actuelle, tous les process de conception, de création et de présentation sont informatisés. Afin de mieux maîtriser ces outils, les salariés doivent s’approprier le Brevet des Métiers d’Art. Objectif: augmenter leurs compétences en matière d’arts appliqués et de peinture sur verre. Pour aider l'entreprise dans son développement, la Région Nouvelle-Aquitaine a décidé de lui attribuer une aide de 40 991,68 €.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Charente-Maritime : encore des ralentissements sur le réseau ferroviaire

12/11/2018 | Le dernier comité de ligne a mis au jour de nouveaux ralentissements sur trois lignes du département

Lors de la réunion publique du comité de ligne le 8 novembre au soir à Tonnay Charente

« En Charente-Maritime, le réseau ferroviaire est dans le rouge… de part l’état des voies et non par le fonctionnement ». Après le Département fin octobre, c’est à la Région de s’alarmer sur l’état du réseau. Jacky Emon, conseiller régional en charge des transports, a fait part de son inquiétude lors du comité de ligne public des axes charentais-maritimes, en fin de semaine dernière à Tonnay Charente. « On est là avec une performance moindre et pas la moindre annonce de travaux de maintenance de la part de SNCF Réseau ».

Par performance moindre, Jacky Emon parle des retards cumulés sur les lignes liés à des ralentissements, de sorte que les correspondances ne coïncident plus entre elles. « Sur le Saintes-Niort, on nous a imposé des limitations de vitesse qui ralentissent considérablement le train : 60 km/h entre Saint-Jean d’Angély et Saintes, ce qui entraîne 20 à 25 min de retard sur le trajet initial », constate Jacky Emon. « Tout ça pour des travaux colossaux commencés en 2016 qui n’ont jamais été terminés ». L’élu songe notamment aux 10 km inachevés entre Beauvoir-sur-Niort et Niort. « A la vieille de la mise en service de la LGV en Charente, l’entreprise est partie s’occuper de sa mise en place en juillet, avec la promesse de SNCF Réseau qu’elle reviendrait en automne pour terminer ce qu’elle avait commencé. Ca fait maintenant deux automnes ! » La Région a déposé un recours auprès de l’Etat : « On leur a demandé de terminer ce qu’il avaient commencé ! ». Bien évidemment l’Etat renvoie la responsabilité à SNCF Réseau ou à la Région…

Des retards cumulés entre Saintes et Bordeaux

Et c’est peu ou prou le même scénario sur les lignes Saintes-Bordeaux et Saintes-Royan. « Sur le Saintes-Bordeaux, on n’a pas moins de trois limitations de vitesses installées, dont une sur vingt kilomètres de long, juste après Pons, limitée à 60 km/h à la place de 110 ! », s’insurge Jacky Emon, avant d’enfoncer le cou, « et là on nous annonce une nouvelle limitation après Jonzac. » Résultat, le Bordeaux-Saintes a perdu un quart d’heure de temps de trajet et ce n’est pas parti pour s’améliorer. Du côté de la Saintes-Royan, les nouvelles ne sont pas bonnes non plus. Le président du Département de Charente-Maritime, Dominique Bussereau, qui s’était insurgé lors de la session d’automne du Conseil en apprenant le ralentissement sur 6,5 km de voie lié à la mauvaise réalisation du ballast sur 1,5 km vers Saint-Romain-de-Benêt, n’a pas fini de s’étouffer : « On vient d’apprendre qu’une seconde limitation de vitesse à 40 km/h vient de se mettre en place vers Varzay », annonce Jacky Emon. Dans la foulée, SNCF Réseau se serait également engagée à réaliser de nouveaux travaux cet hiver, de nuit, pour un retour à la normale de la ligne en avril 2019. La motion votée par les élus du Département 17 en octobre aurait-elle eu un impact sur SNCF Réseau ? « En tout cas, nous ne voulons plus voir des travaux de cet ampleur et aussi urgent avec un pareil résultat », affirme l’élu, assurant que la Région a compris la leçon : « nous devons mettre en place des phases de surveillances plus soutenues » de l’état du réseau et des travaux réalisés.

Une fréquentation en baisse

Conséquence : une baisse de fréquentation des trois lignes principales de Charente-Maritime, alors que le taux de remplissage était encore bon en 2016-2017. Alors qu’elle tournait encore à 11 000 passagers par jour l’an dernier, la ligne Saintes-Bordeaux a vu sa fréquentation chuter de 37% au printemps dernier. Certes, le mouvement de grève à répétition qui s’est étendu au printemps a fortement contribué à cette baisse, comme l’explique la SNCF. Mais le retour à la normale et des vacances d’été n’ont visiblement pas suffit à enrailler le phénomène : la ligne accuse une baisse de 24% en juillet et août par rapport à l’été 2017. La rentrée a permis de faire revenir une partie des usagers, dont les abonnés locaux, mais la fréquentation reste à  -6%. Pour la SCNF, cette fois-ci le réseau paye les conséquences de « problèmes d’intempéries » obligeant à ralentir sur les lignes ; des « dégradations sur les barrières de passages à niveau cet été » ; « des problèmes de matériels défaillants ». Une baisse de fréquentation et des problématiques que l’on retrouve sur les autres lignes du département : - 13% au printemps dernier pour la ligne Niort-Saintes avant d’enchaîner à -11% l’été pour revenir à -2% à l’automne, sur les 478 voyageurs journaliers qu’elle comptait encore en 2017. Seule la ligne Rochefort-La Rochelle semble avoir vraiment repris du poil de la bête en cette rentrée avec +9% de fréquentation, après avoir subi une dégringolade proportionnelle aux autres au printemps.

En attendant une amélioration, la Région travaille a un « repositionnement des horaires sur l’axe La Rochelle/Bordeaux » pour que les correspondances puissent coïncider. Pour faire revenir les usagers dans les trains, l’institution a également revu certains de ses tarifs à la baisse, en proposant depuis cet été des billets de 5 à 10 euros sur certains jours et certains horaires, disponibles sur internet.

Note: Comité de ligne Poitiers-La Rochelle mardi 13 novembre à 17h45 à Saint-Maixent à la CdC Haut Val de Sèvre, puis le 20 novembre à Macau, salle François Mitterand, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
4691
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 14 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !