Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

23/04/19 : Le pont d'Aquitaine sera fermé à la circulation pour travaux dans la nuit du 24 au 25 avril entre les échangeurs 2 et 4 ainsi que les échangeurs 4 et 5 et dans la nuit du 25 au 26 avril entre les échangeurs 4 et 4a en intérieur et 5 et 4 en extérieur.

23/04/19 : Après Jo-Wilfried Tsonga, ex n°1 français et ex n°5 mondial, Lucas Pouille 32ème joueur mondial, n°10 en 2018, vient de confirmer sa participation au tournoi bordelais BNP ParisBas Primrose qui démarre le 29 avril sur les cours de la villa Primrose

18/04/19 : A l'occasion du Joli Mois de l'Europe, la Maison de l'Europe Direct Limousin organise une rencontre avec Jürgen Habermas. Philosophe allemand, il consacre sa réflexion à la question de l'intégration européenne. Rdv jeudi 2 mai, 18h30 à Limoges.

18/04/19 : A la suite de l'incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris, la ville de Périgueux proposera un soutien financier de 10 000 €, lors de son prochain conseil municipal, pour aider à la reconstruction de ce bâtiment emblématique de l'histoire de France.

17/04/19 : Le coq reliquaire de la flèche de Notre-Dame de Paris, que l’on croyait disparu dans l’incendie de lundi, a été retrouvé mardi. Il devrait regagner prochainement l'entreprise Socra à Marsac-sur-l'Isle (24) pour être restauré comme initialement prévu.

10/04/19 : Les Chambres d’agriculture de Lot-et-Garonne, Haute-Vienne et Vienne, estampillées Coordination rurale, ont créé, le 9 avril, l’Association des Chambres d’agriculture de Nouvelle Aquitaine pour le développement agricole et rural

02/04/19 : A partir du 1er septembre prochain, la Communauté d’Agglomération du Libournais (La Cali) lance un nouveau réseau de transport gratuit pour tous. L’exploitation a été confiée au groupe Transdev pour les huit prochaines années.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/04/19 | Compteur Linky : Bordeaux rend son verdict

    Lire

    206 plaignants attendaient avec impatience le verdict. Ce mardi 23 avril, le juge des référés du Tribunal de Grande instance de Bordeaux a rejeté la demande de ces opposants à l'installation du compteur Linky à leur domicile. 13 d'entre eux, dotés d'un certificat médical attestant d'une hypersensibilité électromagnétique, ont obtenu d'Enedis la pose d'un "filtre" protecteur dans les deux mois. Pour Pierre Hurmic, l'avocat des 206 plaignants (et élu local EELV), c'est "une première brèche timide". Enedis a quinze jours pour faire appel de la décision. C'est la deuxième décision de ce type après celle de Toulouse fin mars.

  • 23/04/19 | SNCF Réseau s'engage pour la biodiversité !

    Lire

    SCNF Réseau et la Fédération Régionale des Chasseurs de Nouvelle-Aquitaine ont signé courant mars une convention de partenariat pour contribuer à la préservation de la biodiversité autour de la problématique de la divagation de la faune sauvage sur les voies. Objectifs : favoriser le dialogue, partager connaissances et pratiques et réunir les compétences pour œuvrer à la préservation des biotopes. La coopération, lancée à l’automne 2018, organisera différentes actions à l’échelle locale.

  • 23/04/19 | Lascaux, l'exposition universelle à Munich

    Lire

    Lascaux l’Exposition Internationale est présentée à l’Olympiapark de Munich jusqu’au 8 septembre. C’est au cœur du Parc olympique de Munich qu’ont été installés les cinq fac-similés qui reproduisent grandeur nature les parois de la « nef » de Lascaux et les conditions de travail des artistes de l’époque. L’exposition offre une expérience interactive avec une découverte de l’évolution des œuvres et une iconographie autour de la découverte de la grotte. 150 000 visiteurs sont attendus.

  • 23/04/19 | Grande America : le robot sous-marin confirme les premières estimations

    Lire

    Le robot sous-marin ROV du navire spécialisé norvégien Island Pride a inspecté ces dernières semaines l'épave du Grande America coulé à 4600 m de fond. Les investigations confirment que, malgré l'intégrité de l'épave, "plusieurs fuites légères d’hydrocarbures s’échappaient par les évents de dégagement d’air sur certains ballasts d’eau de mer du navire, en provenance de ses soutes à carburant", selon la préfecture. Le ROV a obturé ces failles jusqu'au 16 avril puis vérifié l'étanchéité des travaux.

  • 23/04/19 | Elections européennes : David Labiche investit sur la liste Les Républicains

    Lire

    La commission nationale d'investiture des Républicains a désigné l'adjoint au maire de Chatelaillon-Plage David Labiche pour représenter la Charente-Maritime au sein de la Nouvelle-Aquitaine. Il est en 29e position sur la liste des Européennes conduite par François-Xavier Bellamy. David Labiche recevra Nadine Morano le 24 avril à Royan pour une visite du port suivie d'une réunion publique à l'espace Cordouan à 19h.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Charente-Maritime : encore des ralentissements sur le réseau ferroviaire

12/11/2018 | Le dernier comité de ligne a mis au jour de nouveaux ralentissements sur trois lignes du département

Lors de la réunion publique du comité de ligne le 8 novembre au soir à Tonnay Charente

« En Charente-Maritime, le réseau ferroviaire est dans le rouge… de part l’état des voies et non par le fonctionnement ». Après le Département fin octobre, c’est à la Région de s’alarmer sur l’état du réseau. Jacky Emon, conseiller régional en charge des transports, a fait part de son inquiétude lors du comité de ligne public des axes charentais-maritimes, en fin de semaine dernière à Tonnay Charente. « On est là avec une performance moindre et pas la moindre annonce de travaux de maintenance de la part de SNCF Réseau ».

Par performance moindre, Jacky Emon parle des retards cumulés sur les lignes liés à des ralentissements, de sorte que les correspondances ne coïncident plus entre elles. « Sur le Saintes-Niort, on nous a imposé des limitations de vitesse qui ralentissent considérablement le train : 60 km/h entre Saint-Jean d’Angély et Saintes, ce qui entraîne 20 à 25 min de retard sur le trajet initial », constate Jacky Emon. « Tout ça pour des travaux colossaux commencés en 2016 qui n’ont jamais été terminés ». L’élu songe notamment aux 10 km inachevés entre Beauvoir-sur-Niort et Niort. « A la vieille de la mise en service de la LGV en Charente, l’entreprise est partie s’occuper de sa mise en place en juillet, avec la promesse de SNCF Réseau qu’elle reviendrait en automne pour terminer ce qu’elle avait commencé. Ca fait maintenant deux automnes ! » La Région a déposé un recours auprès de l’Etat : « On leur a demandé de terminer ce qu’il avaient commencé ! ». Bien évidemment l’Etat renvoie la responsabilité à SNCF Réseau ou à la Région…

Des retards cumulés entre Saintes et Bordeaux

Et c’est peu ou prou le même scénario sur les lignes Saintes-Bordeaux et Saintes-Royan. « Sur le Saintes-Bordeaux, on n’a pas moins de trois limitations de vitesses installées, dont une sur vingt kilomètres de long, juste après Pons, limitée à 60 km/h à la place de 110 ! », s’insurge Jacky Emon, avant d’enfoncer le cou, « et là on nous annonce une nouvelle limitation après Jonzac. » Résultat, le Bordeaux-Saintes a perdu un quart d’heure de temps de trajet et ce n’est pas parti pour s’améliorer. Du côté de la Saintes-Royan, les nouvelles ne sont pas bonnes non plus. Le président du Département de Charente-Maritime, Dominique Bussereau, qui s’était insurgé lors de la session d’automne du Conseil en apprenant le ralentissement sur 6,5 km de voie lié à la mauvaise réalisation du ballast sur 1,5 km vers Saint-Romain-de-Benêt, n’a pas fini de s’étouffer : « On vient d’apprendre qu’une seconde limitation de vitesse à 40 km/h vient de se mettre en place vers Varzay », annonce Jacky Emon. Dans la foulée, SNCF Réseau se serait également engagée à réaliser de nouveaux travaux cet hiver, de nuit, pour un retour à la normale de la ligne en avril 2019. La motion votée par les élus du Département 17 en octobre aurait-elle eu un impact sur SNCF Réseau ? « En tout cas, nous ne voulons plus voir des travaux de cet ampleur et aussi urgent avec un pareil résultat », affirme l’élu, assurant que la Région a compris la leçon : « nous devons mettre en place des phases de surveillances plus soutenues » de l’état du réseau et des travaux réalisés.

Une fréquentation en baisse

Conséquence : une baisse de fréquentation des trois lignes principales de Charente-Maritime, alors que le taux de remplissage était encore bon en 2016-2017. Alors qu’elle tournait encore à 11 000 passagers par jour l’an dernier, la ligne Saintes-Bordeaux a vu sa fréquentation chuter de 37% au printemps dernier. Certes, le mouvement de grève à répétition qui s’est étendu au printemps a fortement contribué à cette baisse, comme l’explique la SNCF. Mais le retour à la normale et des vacances d’été n’ont visiblement pas suffit à enrailler le phénomène : la ligne accuse une baisse de 24% en juillet et août par rapport à l’été 2017. La rentrée a permis de faire revenir une partie des usagers, dont les abonnés locaux, mais la fréquentation reste à  -6%. Pour la SCNF, cette fois-ci le réseau paye les conséquences de « problèmes d’intempéries » obligeant à ralentir sur les lignes ; des « dégradations sur les barrières de passages à niveau cet été » ; « des problèmes de matériels défaillants ». Une baisse de fréquentation et des problématiques que l’on retrouve sur les autres lignes du département : - 13% au printemps dernier pour la ligne Niort-Saintes avant d’enchaîner à -11% l’été pour revenir à -2% à l’automne, sur les 478 voyageurs journaliers qu’elle comptait encore en 2017. Seule la ligne Rochefort-La Rochelle semble avoir vraiment repris du poil de la bête en cette rentrée avec +9% de fréquentation, après avoir subi une dégringolade proportionnelle aux autres au printemps.

En attendant une amélioration, la Région travaille a un « repositionnement des horaires sur l’axe La Rochelle/Bordeaux » pour que les correspondances puissent coïncider. Pour faire revenir les usagers dans les trains, l’institution a également revu certains de ses tarifs à la baisse, en proposant depuis cet été des billets de 5 à 10 euros sur certains jours et certains horaires, disponibles sur internet.

Note: Comité de ligne Poitiers-La Rochelle mardi 13 novembre à 17h45 à Saint-Maixent à la CdC Haut Val de Sèvre, puis le 20 novembre à Macau, salle François Mitterand, pour la ligne Bordeaux-Le Verdon.

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
3387
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !