Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

26/09/20 : Bernard Madrelle, ancien maire de Blaye et député socialiste de Gironde, est décédé un an après son frère Philippe Madrelle, ancien sénateur et président du conseil départemental.

23/09/20 : Après consultation du comité d’experts, la préfète des Landes a décidé qu'à compter de ce jour 14h00, la vigilance revient au niveau jaune pour les feux de forêt. Autrement dit une vigilance moyenne, au niveau 2 sur une échelle de 5.

22/09/20 : La Chambre d'agriculture de la Haute-Vienne va engager une procédure pour obtenir le statut de calamité sécheresse en raison du déficit en eau des derniers mois. Les agriculteurs bénéficieraient d’aides pour pallier la baisse de rendement en céréales.

22/09/20 : L'édition 2020 du festival Animasia, prévue les 10 et 11 octobre prochains a finalement été annulée pour respecter les annonces de la Préfecture concernant les nouvelles restrictions sanitaires notamment la réduction de la jauge d'évènements publics.

18/09/20 : L'incendie du 17 septembre en Nord Gironde avait causé l'interruption du trafic sur la LGV Sud Europe Atlantique. Après vérification du bon fonctionnement des installations par Lisea, le trafic a repris très progressivement depuis 16 heures.

17/09/20 : Dans le 47, la fibre optique arrive dans le Pays de Duras. 1ers foyers lot-et-garonnais raccordables début septembre grâce à l’action d’Orange passé avec le Conseil départemental.

17/09/20 : Touchés par la crise liée au Covid, les producteurs de Foie gras ouvrent leurs portes lors des journées du patrimoine (19-20/09). En Lot-et-Garonne, 2 élevages accueillent le public : La Ferme de Souleilles à Frespech et la Ferme de Ramon à Lagarrigue.

16/09/20 : Trois statues de la flèche de Notre-Dame⁩ sont de retour à Paris depuis mardi, plus précisément à la cité de l'architecture. Elles avaient été déplacées dans le cadre de travaux trois jours avant l’incendie pour être restaurées en Dordogne.

10/09/20 : Le Mouvement Européen France - Gironde a tenu son Assemblée Générale début septembre. François Adoue, directeur de l'Observatoire International des Métiers Internet a été élu président de l'association et succède ainsi à Jean-Michel Arrivé.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 27/09/20 | La Rochelle adopte un programme alimentaire de territoire

    Lire

    Les élus de l'agglomération de La Rochelle ont voté à l'unanimité jeudi soir un projet de programme alimentaire de territoire. Ce plan a pour objectif de développer une agriculture "respectueuse de l'environnement et de la santé des consommateurs", dans une logique de circuit-courts et d'accessibilité à tous. La première étape va consister à faire un état des lieux des forces en présence (agriculteurs, transformateurs, commercialisations) et des besoins en restauration des collectivités locales.

  • 26/09/20 | Plus de 5 millions d’euros pour les Pyrénées-Atlantiques

    Lire

    Lors de la Commission Permanente du 25 septembre, le Département des Pyrénées-Atlantiques a attribué plus de 5 millions d’euros de subventions à 63 projets. Parmi les projets soutenus, 1 147 000 euros sont en faveur de la promotion de la langue basque, 447 436 euros en soutien aux acteurs de la culture dans le cadre de la crise sanitaire. Le Département s’engage aussi au travers d’une délibération à la préservation et la restructuration de la forêt de Chiberta fortement touché lors de l’incendie.

  • 26/09/20 | La Charente s’engage contre la fermeture de Verallia

    Lire

    Lors de sa commission permanente du 25 septembre, les élus du Département de la Charente ont voté une motion contre la fermeture de Verallia. A l’heure où cette fermeture entraîne la suppression de 80 emplois Ils souhaitent que "tout puisse être mis en œuvre pour préserver le bassin d’emploi de Cognac, et notamment que le plan de restructuration porté au niveau national préserve l’unité des acteurs du tissu économique local". De plus, le Département s’engage à être présent aux côtés des salariés et des élus pour faire face à cette annonce.

  • 26/09/20 | Le festival du film court d'Angoulême ce week-end

    Lire

    Le festival international du film court d'Angoulême revient du 25 au 27 septembre inclus, dans sa forme habituelle, à la Cité internationale de la bande-dessinée. 17 films en compétition sont à découvrir samedi après-midi. Ceux qui auront été primés seront de nouveau diffusés le dimanche à 18h30. Certains réalisateurs seront là pour échanger. A découvrir également : des courts-métrages à destination des plus jeunes, dont un Wallace et Gromit. Infos: www.filmcourtangouleme.com

  • 25/09/20 | L’hôpital de La Rochelle active son plan blanc

    Lire

    Le Groupe hospitalier Littoral Atlantique, qui regroupe les établissements de La Rochelle/Ré/Aunis, Rochefort et Marennes/Oléron, a activé mardi le niveau 1 de son plan blanc. Le nombre de patient Covid-19 est passé de 4 à 8 cette semaine, dont un en réanimation. Si le nombre de cas à l'échelle du Département reste faible (taux d'incidence <50 pour 100 000 habitants), le service réanimation est déjà sous tension, avec 2 places disponibles. Une unité spéciale Covid sera mise en place début octobre.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Charente-Maritime : la loi sur le vieillissement s'invite à la session du Département

25/06/2017 | Corinne Imbert qui porte un projet de réglementation des tarifications de l'aide à domicile a du recevoir une délégation de la filière d'aide à domicile

Corinne Imbert lors de la session d'été

La session d’été du Département de Charente-Maritime, qui s’est tenue du 19 au 23 juin, s’est achevée de façon mouvementée le vendredi. Une délégation d’une cinquantaine de représentants d’institutions (type CCAS, PEP…) et d’associations du secteur de l’aide à la personne est venue sur place pour protester contre une nouvelle mesure soumise au vote ce jour-là, concernant de nouvelles modalités de gestion du secteur. La conseillère départementale Corinne Imbert qui porte le dossier les a reçus plus d’une heure dans une salle adjacente à celle de l’assemblée.

Dans le cadre de la réforme de l’Etat sur l’adaptation au vieillissement de la société, le Département a la charge de mettre en application les nouvelles mesures et surtout de réformer l’allocation personnalisée d’autonomie (APA), notamment dans la tarification. La loi prévoit notamment d’alléger la part versée par les bénéficiaires (calculée en fonction du revenu) et d’uniformiser la tarification des remboursements de prestations. Ce qu’a fait Corinne Imbert dans son texte. « Jusqu’à présent, on pouvait trouver tous types de tarification pour un nombre d’horaires variables et se retrouver avec des personnes qui bénéficiaient de moins d’heures de prestation qu’ailleurs mais avec une tarification dans les fourchettes les plus hautes » explique Corinne Imbert (LR), qui dit vouloir « corriger une injustice » en uniformisant la tarification des services, quels que soient la prestation et le secteur géographique, « pour que les charentais-maritime soient tous sur un pied d’égalité ». Mais avec des tarifs revus à la baisse d’environ 1€ de l’heure par prestation (22€ en cas de contractualisation avec le Département), les institutions et associations de l’aide à domicile craignent pour leurs finances. Certaines petites structures s’inquiètent de ne pas rentabiliser leur activité et d’être obligé de licencier « d’ici la fin de l’année ». Le Département va pourtant mettre 1,5 millions d’euros d’aide en plus sur la table, selon Corinne Imbert, en plus des 350 millions de budget annuel total dévolu à l’aide aux personnes en perte d’autonomie.

Plusieurs élus, dont le conseiller départemental Mickael Vallet (PS), ont demandé le report du vote du texte pour prendre le temps de consulter davantage des partenaires sociaux. Corinne Imbert a assuré que plusieurs rencontres avaient été effectuées avec eux en amont. La nouvelle réglementation a donc été soumise au vote et adopté avec 33 voix pour et 18 contre (et 3 abstentions).

Quelques autres rapports validés…

  • Aide à l’installation des exploitations agricoles et piscicoles

Pour être en accord avec la Loi Notre, le Département a validé un nouveau règlement d’intervention pour soutenir les installations en agriculture, via la Région : cette aide départementale de 5 000€ est accessible à tous les candidats à l’installation pour un montant d’investissements minimal de 15 000€. Même scénario concernant les aides à l’installation en pisciculture, aquaculture et conchyliculture : l’aide s’élève à 10 000 € pour un investissement minimum de 30 000 €.

  •  Aide au développement des circuits courts

Une enveloppe budgétaire d’un montant de 50 000€ a été votée afin d’accompagner les projets d’investissements d’agriculteurs s’inscrivant dans le cadre de la stratégie départementale en faveur des circuits courts.

  •  Soutien aux criées

Concernant les 3 ports de pêche de Charente-Maritime équipés d’une criée - La Cotinière, La Rochelle (Chef-de-Baie) et Royan, les modalités de financement des projets d’investissement ont également été modifiées. Le Département continuera d’intervenir, en cofinancement du Fonds européen pour les Affaires maritimes et la pêche (FAMP). Sa contribution sera de 12.5%, en parité avec la Région. Il a d’ores et déjà voté une enveloppe budgétaire d’un montant de 1M€ pour 2017.

  • Transports

Les élus ont adopté le principe de transfert de la compétence transports non urbains réguliers publics, au transport maritime à destination d’une île et aux transports scolaires (hors élèves handicapés) à la Région, comme le veut la loi Notre. Par ailleurs, Le Département a accepté de prendre en charge du déficit résiduel de la Délégation de service public relative à la ligne aérienne La Rochelle / Poitiers / Lyon pour les années 2018 et 2019, sous réserve d’une participation équivalente de la communauté d’agglomération de La Rochelle

  • Mineurs non accompagnés

Le Département a accordé une subvention de 100 000 € à l'association de Sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence de Charente-Maritime "La Protectrice" (ADSEA 17 LP) gère deux lieux de vie et d’accueil pour les mineurs non accompagnés, Relai17 et Mineurs Non Accompagnés 17, d’une capacité de 10 places chacun. 

Anne-Lise Durif
Par Anne-Lise Durif

Crédit Photo : Anne-Lise Durif

Partager sur Facebook
Vu par vous
72801
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 29 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Professionnels des contenus ! J'aime aqui, je le soutiens !