17/10/17 : La Rochelle organise son Colloque Citoyenneté et Solidarités sur le thème "Innover aujourd’hui pour l’action sociale de demain" le 19 octobre à l'espace Giraudeau, avec l'intervention du CNAM de Paris. Gratuit sur réservation. www.ccas-larochelle.fr

17/10/17 : Malgré la protestation d’élus et des syndicats, la Direction générale des Finances publiques a entériné la fermeture de la trésorerie de Mussidan (24). D’autres pourraient vivre le même sort comme à Belvès, Saussignac, Thiviers et Brantôme.

15/10/17 : A TF1 Emmanuel Macron après le drame de Marseille a annoncé une nouvelle loi en matière de droit d'asile et d'immigration et la négociation en cours "d'accords bilatéraux avec les pays africains" pour rendre effectives les reconduites à la frontière.

13/10/17 : Les offices HLM de Charente-Maritime organisent une manifestation mardi à 14h devant la prefecture de La Rochelle pour protester contre la baisse des aides au logement pour les bailleurs sociaux.

11/10/17 : Le collectif national « Vive l'APL » qui regroupe 60 organisations associatives, syndicales, de consommateurs et bailleurs sociaux, appelle à la mobilisation samedi «pour défendre le droit au logement social». A Bordeaux, ce sera à Pey Berland à 14h

03/10/17 : L'organisation du Grand Pavois a enregistré quelque 80 000 visiteurs pour cette 45 e édition, identique à l'an dernier, et de nombreuses ventes d'unités. La prochaine édition se tiendra du 26 septembre au 1er octobre 2018.

- Multivote -
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 17/10/17 | Dominique Bussereau fait du lobbying pour le Tour de France

    Lire

    Alors qu'il assistera à la présentation du parcours du Tour de France ce mardi, le président de la Charente-Maritime compte bien "faire une petite piqûre de rappel" au patron du Tour de France Christian Prudhomme sur la volonté du Département d'accueillir le Tour de France "dans les prochaines années". Dominique Bussereau a notamment en tête un passage du Tour par les îles de Ré et d'Oléron. Une manne touristique et financière non négligeable, et une belle vitrine pour le territoire.

  • 15/10/17 | Les ours des Pyrénées donnent de leurs nouvelles

    Lire

    L'association Pays de l'ours- ADET se réjouit de "deux bonnes nouvelles" sur le massif pyrénéen. Tout d'abord la réapparition de Cannellito, le fils de l'ourse Cannelle tuée en 2004 par un chasseur béarnais. Alors que le plantigrade avait disparu depuis plusieurs mois, sa trace a été détectée grâce à la génétique en Bigorre et à Luchon. Par ailleurs, une quatrième portée comprenant deux oursons a été repérée sur le massif. "Ce qui porte à 7 le nombre minimum d'oursons cette année".

  • 13/10/17 | A 63: travaux de maintenance en Gironde

    Lire

    En raison de travaux de maintenance de la signalisation sur l'A63, les mesures suivantes vont être mises en œuvre : fermeture de la bretelle d’accès des aires de Lugos Est et Ouest du dimanche 15 à 22h au lundi 16 octobre 17h,la fermeture des bretelles d’accès et de sorties de l’échangeur 21 (Salles), le lundi 16 de 8h à 17h, la fermeture de la bretelle d’accès et de sortie de l’échangeur 20 (Belin-Béliet), le mardi 17 de 8h à 17h. Déviations locales prévues pour les usagers souhaitant rejoindre Salles ou Belin-Béliet depuis l'A 63 ou une entrée d'autoroute depuis Salles ou Belin-Béliet.

  • 12/10/17 | Le maire de Captieux démissionne

    Lire

    Denis Berland, maire de Captieux depuis 2015 suite à l’élection de Jean-Luc Gleyze à la présidence du Conseil Départemental de la Gironde, a présenté par courrier au préfet de la Gironde sa démission. Celui qui a été premier adjoint jusqu’en 2015 n’a pas encore indiqué les raisons de son départ.

  • 11/10/17 | Une Landaise élue Miss Aquitaine

    Lire

    C'est au Théâtre Quintaou d'Anglet ce week-end qu'a été décernée l'écharpe 2017 de Miss Aquitaine en vue de succéder à la Lot-et-Garonnaise Axelle Bonnemaison. Le jury -avec l'aide du public- a désigné la Landaise Cassandra Jullia, 18 ans, du Comité Béarn-Landes ,domiciliée à Orthevielle. Étudiante en BTS esthétique, option management à Mont-de-Marsan. Elle qui représentera l'Aquitaine au concours Miss France de décembre. Pour la petite histoire, le Poitou-Charentes a son propre comité de miss régional.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Chauffer sans compter, grâce au radiateur numérique

05/12/2015 | Le Département de la Gironde s'apprête en expérimenter en avant première mondiale, un radiateur numérique qui chauffe gratuitement!

Le Q rad entouré de Paul Benoît (Qarnot Computing), Jean-luc Gleyze et Martine Jardiné

Partant du principe que l'énergie la moins chère est celle que l'on ne produit pas, la start up parisienne Qarnot Computing a eu l'idée géniale d'utiliser la chaleur générée par les serveurs informatiques pour chauffer gratuitement les logements. Une idée concrétisée grâce à l'invention d'une nouvelle technologie baptisée Q Rad. Autre idée géniale : celle du département de la Gironde de prendre le pari social et financier pour équiper de futurs logements sociaux de cette technologie pour le moins innovante. Ce 3 décembre, c'est donc une double avant-première mondiale qui a été présenté au Conseil départemental de Gironde : la dernière génération des chauffages Q.rad, et l'initiative audacieuse d'une collectivité à se lancer dans une expérimentation majeure en terme d'innovation sociale.

865 000 €, c'est le prix du pari de l'innovation pris par le Conseil départemental de Gironde. Le coût de l'investissement « dans l'innovation technologique au service de l'innovation sociale», synthétise Jean-Luc Gleyze, le Président du Département. En effet, à compter de 2017, quelques 346 radiateurs numériques Q.rad, émettant du chauffage gratuit, équiperont le bâtiment à haute qualité environnementale qui abritera sur 2 niveaux le Pôle de Solidarité de Bordeaux, et sur deux autres niveaux, 49 logements sociaux, dont 15 en PLAI.

Le secret de ces radiateurs nouvelle génération, c'est d'intégrer des processeurs informatiques, habituellement regroupés dans des bâtiments construits tout exprès : les data centers. Ces bâtiments qui regroupent une capacité de calcul informatique de dizaine de milliers d'ordinateurs, sont générateurs d'une forte chaleur, émise d'une part par le fonctionnement des processeurs qu'ils abritent, mais aussi par les systèmes de climatisation utilisés pour éviter tout risque de surchauffe. Une chaleur fatale évacuée à l'air libre... Au total « toute cette énergie dégagée, et perdue, par l'ensemble des data centers du monde pourrait chauffer la moitié des foyers européens » estime Paul Benoît un des fondateurs de Qarnot Computing.

Les clients des uns paient la gratuité des autresLa bonne idée de la start-up, est donc non plus de concentrer tous ces processeurs en un seul lieu mais « de les disperser à travers la ville, et ainsi permettre à la chaleur fatale de s'évacuer dans un logement, plutôt que dans l'air», explique Paul Benoît. Ou l'invention du radiateur-ordinateur relié par fibre optique au réseau internet... Le tout « avec un coût de traitement de 2 à 4 fois inférieur à celui d’un centre de données classiques », souligne Miroslav Sviezeny, cofondateur de Qarnot Computing.
Des tarifs attractifs qui permettent à l'entreprise d'afficher déjà une belle liste de clients « un certain nombre de banques et studios d'animation (studio Disney), IBM, Microsoft, mais aussi des développeurs de programme indépendants », liste Miroslav Sviezeny. La start-up leur vend de la puissance de calcul. Calculs effectués par les processeurs introduits dans les radiateurs... En d'autres termes, ce sont ces clients, en achetant de la puissance de calcul, qui paient le chauffage aux utilisateurs de radiateurs Q.rad... d'où la gratuité pour ces derniers. Plus un utilisateur voudra chauffer son logement plus il augmentera la puissance de calcul du processeur de son radiateur, plus il la diminuera, plus il baissera la chaleur émise par l'appareil. Et, en été, alors? Qarnot computing a passé des partenariats avec des data centers, au cas où...

Chauffage wifi et capteurs intégrésMais désormais, la nouvelle version du Q.rad présentée en avant première jeudi, ne se contente plus de chauffer gratuitement, mais rend les bâtiments intelligents, grâce à des capteurs intégrés au radiateur, qui devient alors pleinement un radiateur numérique. Désormais ces derniers sont également « fournisseurs » de wifi, régulent la qualité de l'air, permettent le rechargement de téléphone portable par capillarité ou plus globalement mettent la domotique à portée de main... Le tout toujours gratuitement pour l'utilisateur. Au total une solution qui permet donc de répondre aux besoins numériques et aux enjeux énergétiques. Ce qui ravit les élus départementaux qui soulignent par ailleurs un retour sur investissement en 9 ans, et des frais de fonctionnement égal à 0 puisque l'accord signé avec la start-up prévoit que la société assure la totalité de la maintenance de manière illimitée dans le temps, et rembourse les factures d'électricité liées au fonctionnement des Q.Rad au Département.

Cette expérimentation girondine sur les logements et le Pôle social, ne devrait être qu'une « première étape » annonce déjà Jean-Luc Gleyze qui imagine aisément le développement de cette technologie dans des salles culturelles ou des collèges, avec cette fois, pourquoi pas un fonctionnement en interne : les radiateurs chaufferaient grâce au besoin en calcul des ordinateurs du collège lui-même. Quant aux questions de sécurité, le risque est relativement faible puisque aucune données n'est mémorisée par le radiateur, ce sont seulement des calculs « qui passent » dans le radiateur assurent les ingénieux concepteurs du système.
Une technologie  100% pensé et fabriqué en France qui fera l'objet d'une présentation mondiale, lors du Congrès du CES à Las Vegas.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8297
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 19 + 16 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !