aqui.fr lance Aqui-Bordeaux-Métropole le 9 novembre 2015

29/09/16 : Alain Rousset:"je l'ai demandée depuis longtemps" après l'annonce de M.Valls qu'à compter du 1er janvier 2018, les régions au lieu de la DGF bénéficieront d'une "fraction de TVA dont l’effet dynamique garantira et pérennisera leurs moyens d’actions"

29/09/16 : Alors que les attaques de vautours sur le bétail augmentent dans les Pyrénées-Atlantiques, Bernard Layre, le président de la FDSEA demande que des tirs de prélèvement soient faits sur ces rapaces, "exactement comme c'est le cas ailleurs pour le loup"

27/09/16 : Le Tribunal administratif de Pau a consulté aujourd'hui mardi le premier des deux recours déposé par les opposants à l'intercommunalité unique du Pays basque. Celui-ci concernait l'étude de la validité de l'arrêté du 18 juillet. Jugement rendu lundi.

27/09/16 : Mme Sonia Penela est nommée sous-préfète, directrice de cabinet de la préfète de la Dordogne. Elle succède à Jean-Philippe Aurignac qui occupe désormais le poste de Secrétaire général de la préfecture du Cantal. Elle prendra ses fonctions le 3 octobre.

23/09/16 : Annulation du spectacle « Cabaret New Burlesque » programmé le mardi 11 octobre, au Théâtre Ducourneau, à Agen. Le producteur a déprogrammé la tournée européenne de ces artistes américains. Aucun autre spectacle ne sera programmé en remplacement.

23/09/16 : Elections au tribunal de Commerce d'Agen. 9 candidats en lice. Dépouillement prévu le 5 octobre à 9h30 et éventuellement, en cas de 2ème tour, le 18 octobre à 9h30.

23/09/16 : TEST TOEIC. Spécialisée dans l’enseignement des langues étrangères, la Maison de l’Europe47 à Agen organise une session de test TOEIC le mercredi 12 octobre de 14h à 17h. Plus d'infos au 05.53.66.47.59. Date limite d’inscription : le 26 septembre

22/09/16 : L'abeille et les problèmes auxquels elle est confrontée sont évoqués jusqu'au samedi 24 septembre lors de journées que le village Emmaüs de Pau-Lescar consacre à cet insecte à travers de multiples stands, animations et conférences.+ d'info

- Publicité -
S’abonner ici !
- Publicité -
  • 29/09/16 | Une belle reconnaissance pour les Vignerons de Buzet!

    Lire

    Ils viennent d'obtenir le label Diversité. Un premier pas vers la double certification « égalité & diversité », proposée par la Région Aquitaine et le groupe AFNOR. Cette certification veille à la gestion équitable et impartiale de la richesse humaine, sans discrimination aucune. Les Vignerons de Buzet s'inscrivent là dans un projet pilote pour les PME, porté par la Région Aquitaine. Une démarche expérimentale et innovante qui évoluera au sein de la démarche RSE globale.

  • 27/09/16 | PS Gironde; les six circonscriptions réservées aux femmes

    Lire

    La fédération de la Gironde du PS dans un communiqué annonce qu'il a choisi de reconduire la parité pour la désignation des candidatures aux législatives de juin 2017. Pour ces prochaines échéances "le Parti Socialiste girondin s’inscrit dans cette même dynamique de féminisation de ses candidatures en marquant son souhait de réserver la moitié des circonscriptions girondines soit les 1ère, 2e, 5e, 6e, 8e et 12e circonscriptions. L’ensemble des 12 circonscriptions seront soumises au vote des militants." Cette proposition a été adoptée par 72% des membres du Conseil Fédéral ce 26 septembre.

  • 27/09/16 | Un nouveau radar fixe dans le Bergeracois pour la fin de l'année

    Lire

    Un radar fixe sur la route entre Bergerac et Eymet va être installé. C'est ce qu'a annoncé la préfète de Dordogne, Anne-Gaëlle Baudouin-Clerc. L'emplacement exact n'a pas été révélé. "Il s'agit d'une route qui n'avait pas été identifiée comme particulièrement dangereuse. Mais suite à plusieurs accidents récents sur cet axe, j'ai demandé l'installation d'un radar". Il devrait être mis en place d'ici la fin de l'année explique-t-elle. Il flashera dans les deux sens de circulation.

  • 26/09/16 | Chômage: Les chiffres en Nouvelle Aquitaine

    Lire

    302 935 demandeurs sans aucune activité fin août: +0,7 % sur 3 mois: +2 051 personnes, +0,6 % sur un mois et -0,8 % sur un an. France: + 1,0 % sur 3 mois, +1,4 % sur un mois, -0,3 % sur un an. +1,2 % pour les moins de 25 ans (+2,0 % sur un mois et –4,7 % sur un an), +0,4 % pour ceux de 25 à 49 ans (+0,3 % sur un mois et –1,2 % sur un an) et de 1,1 % pour ceux de 50 ans ou plus (+0,5 % sur un mois et +2,5 % sur un an). Au total (ABC) 501 721 demandeurs: + 2,1 % sur un an. Par département: –1,0 % en Creuse et +1,8 % en Charente sur 3 mois et entre –1,1 % dans les Landes et +1,6 % en Charente sur un mois.

  • 26/09/16 | Alain Juppé : "les maires doivent s'efforcer de mieux accueillir les réfugiés"

    Lire

    Avant son conseil municipal, Alain Juppé, a appelé lundi les élus municipaux de tous bords à "faire des efforts" pour mieux accueillir les réfugiés "demandeurs d'asile" en France. Il s'oppose sur cette question, au Front national qui est hostile à tout accueil de réfugiés. M. Juppé a distingué les personnes en situation illégale qui "ont vocation à être reconduites à la frontière" et "les demandeurs d'asile". Pour ces derniers, "il faut évidemment éviter cette forte concentration à Calais".

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Elections régionales 2015 Innov'action et Agriculture

Nos partenaires


Société | Le CHSCT, "une force de frappe" contre la souffrance au travail

12/12/2014 | L'Observatoire Régional des Risques Psychosociaux au travail en Aquitaine réaffirme, à Bordeaux, le CHSCT comme acteur de prévention du mal être au travail

4ème journée de l'ORRPSA le 4 décembre 2014 à Bordeaux

Souffrance au travail, stress, harcèlement, discrimination sont autant de facteurs pouvant générer de graves troubles, physiques et psychologiques, chez les travailleurs ; de la dépression au suicide, en passant par le burn out.... Une journée d'étude organisée par l'Observatoire Régional des Risques PsychoSociaux en Aquitaine est venue se consacrer à cette question des risques psychosociaux (RPS) et de leur prévention, en interrogeant de manière pluridisciplinaire le rôle des CHSCT (Comités Hygiène Sécurité et Condition de Travail) en entreprises. Une structure actuellement remise en cause par divers syndicats patronaux.

Depuis le début des années 2000, ils sont nombreux, chercheurs et professionnels, à s'être emparés de la question des risques psychosociaux (RPS) au travail. Des travaux jusque-là menés de manière morcelée que l'Observatoire Régional des Risques PsychoSociaux au travail en Aquitaine (ORPPSA) créé en 2011 permet désormais de structurer et de fédérer par une approche interdisciplinaire entre droit, psychologie, médecine du travail, ergonomie, hygiène, sécurité, environnement, etc. Un observatoire, unique en France, créé au sein du Centre de Droit Comparé du Travail et de la Sécurité Sociale, qui, organise chaque année une journée d'études sur le thème de ces RPS. C'est dans ce cadre que ce 4 décembre, chercheurs et acteurs de terrain ont échangé sur les forces et faiblesses des CHSCT en tant qu'acteurs de la prévention des RPS.

"Mettre en lumière le travail réel"Parmi ses forces, Yves Bongiorno, conseiller confédéral CGT et Pierre-Yves Verkindt, professeur de droit privé à l'Université Paris 1, intervenants de la matinée, ont tous deux soulignés, la capacité d'action relativement forte du CHSCT : visites d'inspection, obligation d'information de la part de l'employeur, capacité du comité à intervenir en cas de risque majeur... Une « force de frappe » d'autant plus utile que le CHCST, de par sa proximité, permet de «mettre en lumière le travail réel tel qu'il est pratiqué par les employés au jour le jour, en s'adaptant à des imprévus, en prenant des initiatives, etc... pour justement accomplir la mission confiée». Une capacité à prendre en compte le travail non pas tel qu'il est décrit sur une fiche de poste, mais bien dans sa pratique quotidienne dans l'environnement d'une entreprise donnée par un salarié donné. Le présupposé étant que c'est seulement au regard de la réalité du travail que l'on pourra mesurer la réalité des risques pour le salariés qui l'accomplit. Une proximité du CHSCT qui se fait «par l'écoute et l'échange direct avec le salarié de l'entreprise », insistent les intervenants.

Par conséquent, selon eux, les demandes portées par le Modef sur la suppression du CHSCT au profit d'un seul et unique « conseil d'entreprise » qui réunirait l'ensemble des structures syndicales et de représentation du personnel de l'entreprise serait «une catastrophe, tant pour les salariés que pour l'entreprise elle-même», souligne Yves Bongiorno. Une décision qui viendrait selon eux, éloigner le CHSCT des salariés, or «plus on éloigne le CHSCT, plus on se base sur la vision prescriptive de ce qu'est censé être le travail, et donc on passe à côté du travail réel et des risques que celui-ci peut potentiellement engendrés ».

"Un effort qualitatif et quantitatif sur la formation"Les intervenants, largement soutenus par leur audience, dénoncent non seulement cette suggestion du patronat, mais suggèrent même à l'inverse, quelques pistes d'amélioration de cette structure pour une meilleure écoute des salariés. Parmi ces pistes, «il faut faire un effort qualitatif et quantitatif de formation des délégués du personnel qui y siègent» ou encore passer de la désignation de ces délégués à leur élections par les salariés, «une manière de mobiliser l'ensemble de l'entreprise sur la question des RPS».
Enfin, constatant que seules les entreprises d'au moins 50 salariés ont l'obligation légale de mettre en place un CHSCT, ils encouragent à la réflexion pour «créer des outils de proximité» au sein des entreprises de plus petites tailles, voire d'imaginer «un rôle particulier en la matière des grands donneurs d'ordre auprès des activités des sous-traitants». Objectif constant: qu'un plus grand nombre de salariés puissent bénéficier d'une veille active sur les questions de santé au travail.

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
2123
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 32 + 15 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !