Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

13/08/20 : Depuis hier après-midi, la Gironde est repassée en vigilance jaune pour le risque feux de forêt. Les mesures de restrictions concernant la circulation des véhicules motorisés, les activités ludiques et sportives et les travaux forestiers sont levées.

12/08/20 : A compter de 18h, le département des Landes est placé en vigilance orange aux orages.

11/08/20 : Charente-Maritime : 2000, c'est le nombre de bottes de paille qui vont être disposées un peu partout dans le département sur le trajet du Tour de France. Une quarantaine d'agents de la collectivité sont déployés sur l'opération à partir d'aujourd'hui

11/08/20 : La ministre de l'Ecologie et de la transition écologique Barbara Pompili se rendra à Anglet, suite à l'incendie de la Forêt de Chiberta ce mercredi. Auparavant elle sera passée à Biarritz pour évoquer le ramassage des plastiques dans l'océan.

07/08/20 : Suite au décret du 30 juillet dernier, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a décidé de rendre obligatoire le port du masque dans l'espace public dans les communes de Bidart, Espelette, Guéthary et Saint-Jean-Pied-de-Port.

05/08/20 : Jean-Baptiste Irigoyen, le maire de Saint-Jean-Luz a fait savoir en début de soirée que sa ville rejoignait le club des villes du littoral basque exigeant le port du masque dans le centre-ville et notamment la rue piétonne Gambetta hyper fréquentée

04/08/20 : A compter du 05 août et jusqu'à nouvel ordre, le département de la Gironde et du Lot-et-Garonne sont placés en vigilance orange pour le risque "feux de forêt". Le département des Landes a cette vigilance depuis le 29 juillet dernier.

30/07/20 : 600 millions d'euros, c'est l'enveloppe annoncée par le premier ministre au président des Régions de France Renaud Muselier dans le cadre d'un "accord de méthode" signé à Matignon pour préserver leur capacité d'investissements après la crise du Covid

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 13/08/20 | Clément Chambaud capture les « Nuits d’Estuaire »

    Lire

    Autodidacte passionné, le photographe professionnel Clément Chambaud met en valeur, à la lueur des étoiles, des paysages emblématiques de la Charente-Maritime et de la Gironde, faisant de l’Estuaire de la région et de l’océan Atlantique, ses véritables terrains de jeu. Il révèle au grand jour la beauté cachée dans les nuits les plus sombres de l'été. Suivez sa passion pour la nature, et contemplez le spectacle grandiose qu'offrent les astres. Une belle exposition, à découvrir dans la salle d’exposition du phare de Cordouan depuis le 1er août jusqu’au 1er novembre 2020.

  • 13/08/20 | Campings : une fréquentation en baisse en Poitou-Charentes

    Lire

    La Fédération de l'hôtellerie de plein air a réalisé en juillet une enquête de fréquentation des campings en juillet auprès de ses adhérents. Les taux d’occupation avoisinent les 50%, et 67% en locatif. En comparaison à juillet 2019, c'est une baisse de 20% de la clientèle française et de 50% de la clientèle étrangère. L’île de Ré semble moins touchée alors que les territoires intérieurs - Charente, Deux-Sèvres et Vienne - enregistrent un taux d’occupation de leurs campings plus faible.

  • 12/08/20 | La Région Nouvelle-Aquitaine soutient le Liban

    Lire

    La Région Nouvelle-Aquitaine se mobilise pour venir en aide à la population libanaise face au drame qu’elle est en train de vivre. Lors de la prochaine Commission Permanente, une aide de 100 000 euros va être votée qui sera remise soit aux ONG de la région présentes sur place telles que Pompiers solidaires ou Télécoms sans Frontières, soit elle participera au fonds de solidarité mis en place par les collectivités locales françaises.

  • 12/08/20 | La Rochelle : Olivier Falorni quitte le conseil municipal

    Lire

    Il avait exprimé son souhait de se retirer du conseil municipal, le soir de la séance d'installation de la nouvelle municipalité, le 10 juillet dernier, sans passer à l'acte. Il a finalement officialisé cette annonce ce mardi sur les réseaux sociaux, disant qu'il "ne serait plus conseiller municipal de La Rochelle à compter de ce jour". Le député de la 1re circonscription de Charente-Maritime avait été battu d'un cheveu dans les urnes en juin par le maire sortant Jean-François Fountaine.

  • 12/08/20 | Le ministère de l’Agriculture renforce son soutien aux agriculteurs face à la sécheresse

    Lire

    Face à l’épisode de sécheresse en cours, le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Julien Denormandie, autorise le report de la date limite d’implantation des cultures dérobées valorisées comme surface d'intérêt écologique (SIE) dans certains départements affectés (en Nouvelle-Aquitaine : Creuse, Vienne et Haute-Vienne). Cette mesure vient compléter celles déjà prises ces derniers jours pour soutenir les agriculteurs dans cette période difficile.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Ciel, un garage social et solidaire à Mourenx (64) !

02/08/2019 | Créé il y a un an à Mourenx, dans les Pyrénées-Atlantiques, le garage social et solidaire CIEL connaît un beau succès. Explications et visite des lieux.

Le mécanicien encadrant Philippe Bolota dans le garage Ciel

Deux ponts, un banc pour la géométrie des freins avant, une machine pour l'équilibrage des pneus, une machine à amortisseur pneumatique... Malgré les apparences, ce garage de Mourenx dans les Pyrénées-Atlantiques, n'est pas un garage comme un autre ; c'est un garage social et solidaire. Il permet la réparation des véhicules des personnes à faible revenu en démarche d'insertion professionnelle, mais il offre aussi un service de location de véhicule à ce même public. Pour cette double activité, il embauche quatre personnes en contrat d'insertion encadrés par un mécanicien professionnel. Baptisé CIEL, du nom de l'association qui le gère, le garage a démarré son activité il y a à peine plus d'un an, en juin 2018. Rencontre avec sa codirectrice Josiane Boada, et le responsable de l'atelier, Philippe Bolota.

A l'origine, l'association CIEL, comme Chantier Insertion Environnement Lacq, « a comme activité de base l'entretien des espaces verts et du petit patrimoine bâti », rappelle sa codirectrice Josiane Boada. Objectif de l'association depuis 2007 : permettre l'insertion par l'emploi de personnes qui en sont éloignées. L'association les embauche via un contrat d'insertion (26 h par semaine sur une durée de 24 mois maximum) et les accompagne sur leur parcours de retour à l'emploi ou à une formation. Après plus de 10 ans d'existence, l'association, qui vise plus particulièrement les habitants du centre du département, emploie désormais 14 personnes en contrat d'insertion sur cette activité « environnement ».

Les problèmes de mobilité, un frein important pour le retour à l'emploi
Un succès certain qui a amené les partenaires locaux de l'emploi et de l'insertion a sollicité l'association Ciel pour développer une seconde activité : celle de garage social et solidaire. D'une part « parce qu'une étude menée en 2014 préconisait la création d'un garage social et solidaire sur le secteur » et d'autre part, parce le territoire en question, rural, est mal desservi par les transports en commun. « On peut se déplacer vers Pau ou vers Bayonne, mais c'est plus difficile d'aller du Nord au Sud et inversement », pointe Josiane Boada. En tant qu' ancienne élue de la Communauté de communes de Lacq Orthez, elle connaît bien les atouts et les faiblesses du territoire. « Or les problèmes de mobilité et de déplacement sont un frein important pour postuler à un emploi ou une formation, ou tout simplement poursuivre son travail ou sa formation si son véhicule personnel tombe en panne ».

C'est bien dans le but de contrer ce frein que l'activité de garage social et solidaire a donc ouvert ses portes en juin 2018. A destination des personnes à faible revenu et en démarche d'insertion, le garage non seulement répare les véhicules à tarif social mais propose aussi un service de location. « Sur les prestations du garage, nous sommes à 30 € de l'heure quand un garage classique tourne plutôt autour de 60€ de l'heure. Quant à la location de véhicule, qui intéresse les personnes qui n'ont pas les moyens d'avoir leur propre voiture, ou d'en payer les charges de l'assurance, le tarif est de 19 € par jour. Avec un maximum de 90 jours.»

Mais grâce aux cofinancements des partenaires de l'insertion, le reste à charge pour le bénéficiaire, tant pour les réparations que pour la location est en général bien moindre. « Nous démarrons des locations à partir de 2€ par jour, une fois le cofinancement déduit. », explique Josiane Boada. Ce cofinancement, c'est celui des partenaires de l'emploi et de l'insertion. Des partenaire qui sont aussi les prescripteurs du garage. En effet, « les bénéficiaires viennent uniquement par prescription du Département, du PLIE, des missions locales, de Cap emploi, Pôle emploi etc. », détaille-t-elle.

Une partie de la flotte des véhicules mis en location par le garage social et solidaire CIEL à Mourenx - 64


Si les prix sont au plus bas, les réparations ne sont pas au rabais
Si le garage est situé à Mourenx, la service de location est quant à lui présent sur quatre autres points du territoire grâce à des associations locales partenaires : Estivade à Oloron-Sainte-Marie, Le Savoir partagé à Salies de Béarn, Job express à Orthez et, flirtant avec le Pays basque, le Collectif souletin à Mauléon. Un maillage qui permet d'avoir un point de location « à environ une vingtaine de kilomètres maximum des potentiels bénéficiaires ». Quant à la flotte des 46 véhicules à louer, elle est composée de 25 voitures données par Enedis dans le cadre d'un mécénat, et de 21 véhicules donnés par des collectivités et des particuliers. « Sur ces 46 véhicules, 28 sont effectivement proposés à la location, car une partie d'entre eux reste à être remise en état par l'équipe du garage. »

Cette équipe justement, elle se compose de Sonia Lavergne qui s’occupe de l’animation du garage et de l’accompagnement socioprofessionnel et de Philippe Bolota, le mécanicien professionnel ainsi que des quatre salariés en contrat d'insertion qu'il encadre et forme à tous les secrets de la mécanique automobile. Et si les prix sont calculés au plus bas pour les bénéficiaires, les réparations elles, ne sont pas au rabais. Il a d'ailleurs donné son avis de professionnel pour l'équipement de l'atelier. Résultat : « Ici nous pouvons effectuer toutes les réparations, sauf la climatisation, et, dans une certaine mesure, l'électronique car c'est trop technique. Actuellement, par exemple, la voiture d'un bénéficiaire est en attente d'un changement de moteur ! Nous pouvons aussi faire de petit travaux sur la carrosserie, mais il faut que ça reste minime». Et pour cause, qui dit garagiste mécanicien, ne dit pas carrossier... Au total, la palette des pannes et donc des formations assurées aux salariés en insertion, est donc large.

Après près de 30 ans d'expérience chez la marque au losange, où il s'occupait déjà de formation, c'est bien à la fois « cette dimension de formateur mais aussi l'aspect social du garage » qui a convaincu Philippe Bolota de faire partie de l'aventure au côté de l'association CIEL, témoigne-t-il enthousiaste. Quant aux membres de son équipe, « ces contrats d'insertion leur permettent de retrouver une stabilité, une régularité et un encadrement par un professionnel. C'est aussi l'occasion de reprendre confiance en eux et (re) trouver le goût du travail bien fait », assure la directrice.

Josiane Boada co-directrice de l'assocaition CIEL et le responsable de l'atelier Philippe Bolota (Mourenx- 64)

255 réparations et 5042 journées de location
Une initiative marquée du sceau du succès puisque en 13 mois, ce sont 255 réparations qui ont été effectuées par le garage, et 5042 journées de location qui ont pu être assurées grâce aux dons de véhicules. Un succès qui se mesure aussi à la demande d'extension de la zone de couverture plus avant vers le pays basque tant pour la partie mécanique du garage que pour son service de location, témoigne la directrice.

Et l'idée est sérieusement envisagée, surtout pour l'agence de location, car les investissements matériels ont déjà été lourds pour la réalisation du projet : 148 580 € au total, entre équipement de l'atelier, construction d'un bâtiment, aménagement de parties communes et administratives ou encore achat d'un terrain pour le parking de la flotte des véhicules à louer. Malgré les aides importantes de diverses fondations (Macif, FAPE, Vinci et Caisse d'Epargne) (60 000€), de la Région (34 000€) et de l'Etat (15 000 €), c'est un autofinancement de 49 000€ qui est resté à la charge de l'association. D'autres coups de pouce, sur le fonctionnement notamment, sont aussi venus du Département, d'Aquitaine Active, ou encore, sous forme de précieux conseils et d'échanges avec le réseau APREVA.

Ce réseau, créateur des garages sociaux et solidaires dans le Sud-Ouest, auquel l'association CIEL appartient désormais, estime par ailleurs que pour 1 euro investit dans ce genre d'initiative, c'est 3 euros qui sont redistribués sur le territoire... Une belle motivation pour l'équipe de l'association Ciel à poursuivre dans cette voie !

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr et association CIEL

Partager sur Facebook
Vu par vous
8630
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 15 + 14 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !