Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

22/06/21 : L'ancien vice-président du Conseil départemental de la Dordogne en charge de l'agriculture, Jean-Pierre Saint-Amand est décédé lundi à l'âge de 71 ans. Il a été conseiller départemental du canton de Vergt de 1992 à 2015.

21/06/21 : Usinage, soudage, maintenance, aéronautique... Le CFAI Adour ouvre ses portes au public les 25 juin et 7 juillet sur ses 3 sites d'Assat (64), Lanne (65) et Tarnos (40). Il propose 148 offres en apprentissage dans les entreprises industrielles locales+ d'info

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Véronique Chabreyrou et Jacques Ranoux, candidats de gauche, soutenus par la majorité sortante, sont en tête avec 37,80 %, devant le binôme RN Pascale Léger et Serge Muller à 23,80 %.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : Sur le canton de la vallée de la Dordogne, Germinal Peiro (PS) le président du conseil départemental sortant est réélu avec 64,96 % dès le premier tour. Il est associé à Patricia Lafon-Gauthier.

20/06/21 : Départementales en Dordogne : le binôme socialiste composé de Marie-Lise Marsat et Serge Mérillou est réélu sur le canton de la Lalinde.

20/06/21 : Régionales en Dordogne : Sur le canton de Saint-Astier, Alain Rousset (PS) est en tête avec 30,39 % des voix devant la candidate RN Edwige à 23 %. L'écologiste Nicolas Thierry est en 3e position à 10,51 %.

20/06/21 : En Dordogne, l'abstention estimée pour les élections départementales et régionales en Dordogne est de 66,2%. C'est la participation la plus faible de toutes élections confondues dans le département.

20/06/21 : En Haute-Vienne, le taux de participation à 17h était de 28,54% en forte baisse par rapport à 2015 où on avait enregistré 52,36 % de votants à la même heure.

20/06/21 : Dans les Pyrénées-Atlantiques, après un taux de participation à midi s'élevant à 14,5%, ce même taux s'affichait à 31,37 % pour le double scrutin des élections régionales et départementales du 20 juin 2021.

20/06/21 : A 17h, le taux de participation aux élections régionales et départementales s'élève à 25,68%. En 2015, il était de 45,09% pour les régionales et 44,78% pour les départementales, soit une baisse de près de vingt points.

20/06/21 : Dans la Vienne, la baisse de la participation aux élections régionales et départementales se confirme. À 17h, le taux était de 26,07% contre 43,77% pour les départementales en 2015 et 44,87% pour les régionales en 2015.

20/06/21 : En Dordogne, le taux de participation au premier tour des élections départementales et régionales estimé à 17 h est de 33,78 %, en baisse par rapport aux scrutins de 2015.

Arte Flamenco
- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 23/06/21 | 5000 € de dons remis au Téléthon Gironde

    Lire

    Les salariés d'EDF Commerce sud ouest, qui participent régulièrement aux courses du Téléthon, se sont adaptés au contexte sanitaire en participant à un challenge à distance via une application de loisir qui permet de cumuler des points en pratiquant l’activité physique de son choix. En 15 jours, du 30 novembre au 13 décembre 2020, les 260 participants ont réussi à récolter la somme de 5 000 €, qui servira "à soutenir la recherche et la mise en œuvre des premiers médicaments pour des maladies rares et génétiques", précise Christian Capdeville coordinateur du Téléthon en Gironde. Le don a été remis à l'association ce 22 juin.

  • 23/06/21 | Une nouvelle bâtonnière pour l'Ordre des avocats de Bordeaux

    Lire

    Les élections du Bâtonnat de Bordeaux se sont déroulées ce mardi 22 juin. A l'issue des votes, c'est Christine Maze qui a été élue Bâtonnière du Barreau de Bordeaux. Avocate depuis 1992, elle collabore à l'Association des avocats pénalistes de France. Elle prendra ses fonctions, à la suite de Christophe Bayle, le 1er janvier 2022, avec à ses côtés, Monsieur Pierre Fonrouge, vice Bâtonnier, lui même successeur de Caroline Laveissière. Ils sont élus pour 2 ans.

  • 22/06/21 | Maïsadour cède son pôle Charcuterie à la Fipso

    Lire

    Le groupe Fipso (Filière Porc du Sud-Ouest), fondé en 1965, vient d’acquérir, afin de poursuivre sa croissance, l’activité salaisons sèches de la coopérative landaise Maïsadour. Cette acquisition, réalisée grâce à l'intervention des 4 caisses régionales du Crédit Agricole, va permettre à la Fipso de récupérer 5 sites de production (en plus de se 3 usines) et de se positionner en leader du Jambon de Bayonne. Maïsadour, de son côté, va ainsi se recentrer sur l'activité Foie gras et vise à retrouver la voie de la croissance d'ici à 2023.

  • 22/06/21 | Le bassin de la Midouze se restaure

    Lire

    Dans le cadre de l’appel à projets initié par l’Agence de l’Eau Adour-Garonne, l’Institution Adour en partenariat avec l’Association de protection de l’environnement du Gers ainsi que les syndicats mixtes du Midou et de la Douze, et celui du bassin versant de la Midouze ont déposé un projet de restauration et d’aménagement de 8 périmètres de zones humides sur le bassin de la Midouze.

  • 21/06/21 | Régionales : Pas d'accord Rousset-Thierry ce lundi

    Lire

    Alors que se pose depuis hier soir la question d'un accord entre la liste du président sortant Alain Rousset et celle de Nicolas Thierry pour EELV, les négociations semblent pour aujourd'hui dans l'impasse. "Ce lundi, aucun accord n’a pu être signé. Il n’y avait manifestement aucune volonté d’accord tant les exigences et le ton employé étaient incompatibles avec une possibilité de négociation.", indique le service de presse du candidat Alain Rousset. "Je ne conçois pas la politique régionale comme une simple question de partage de postes. C'est une relation politique, pas une question comptable", indique le président sortant.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Ciel, un garage social et solidaire à Mourenx (64) !

02/08/2019 | Créé il y a un an à Mourenx, dans les Pyrénées-Atlantiques, le garage social et solidaire CIEL connaît un beau succès. Explications et visite des lieux.

Le mécanicien encadrant Philippe Bolota dans le garage Ciel

Deux ponts, un banc pour la géométrie des freins avant, une machine pour l'équilibrage des pneus, une machine à amortisseur pneumatique... Malgré les apparences, ce garage de Mourenx dans les Pyrénées-Atlantiques, n'est pas un garage comme un autre ; c'est un garage social et solidaire. Il permet la réparation des véhicules des personnes à faible revenu en démarche d'insertion professionnelle, mais il offre aussi un service de location de véhicule à ce même public. Pour cette double activité, il embauche quatre personnes en contrat d'insertion encadrés par un mécanicien professionnel. Baptisé CIEL, du nom de l'association qui le gère, le garage a démarré son activité il y a à peine plus d'un an, en juin 2018. Rencontre avec sa codirectrice Josiane Boada, et le responsable de l'atelier, Philippe Bolota.

A l'origine, l'association CIEL, comme Chantier Insertion Environnement Lacq, « a comme activité de base l'entretien des espaces verts et du petit patrimoine bâti », rappelle sa codirectrice Josiane Boada. Objectif de l'association depuis 2007 : permettre l'insertion par l'emploi de personnes qui en sont éloignées. L'association les embauche via un contrat d'insertion (26 h par semaine sur une durée de 24 mois maximum) et les accompagne sur leur parcours de retour à l'emploi ou à une formation. Après plus de 10 ans d'existence, l'association, qui vise plus particulièrement les habitants du centre du département, emploie désormais 14 personnes en contrat d'insertion sur cette activité « environnement ».

Les problèmes de mobilité, un frein important pour le retour à l'emploi
Un succès certain qui a amené les partenaires locaux de l'emploi et de l'insertion a sollicité l'association Ciel pour développer une seconde activité : celle de garage social et solidaire. D'une part « parce qu'une étude menée en 2014 préconisait la création d'un garage social et solidaire sur le secteur » et d'autre part, parce le territoire en question, rural, est mal desservi par les transports en commun. « On peut se déplacer vers Pau ou vers Bayonne, mais c'est plus difficile d'aller du Nord au Sud et inversement », pointe Josiane Boada. En tant qu' ancienne élue de la Communauté de communes de Lacq Orthez, elle connaît bien les atouts et les faiblesses du territoire. « Or les problèmes de mobilité et de déplacement sont un frein important pour postuler à un emploi ou une formation, ou tout simplement poursuivre son travail ou sa formation si son véhicule personnel tombe en panne ».

C'est bien dans le but de contrer ce frein que l'activité de garage social et solidaire a donc ouvert ses portes en juin 2018. A destination des personnes à faible revenu et en démarche d'insertion, le garage non seulement répare les véhicules à tarif social mais propose aussi un service de location. « Sur les prestations du garage, nous sommes à 30 € de l'heure quand un garage classique tourne plutôt autour de 60€ de l'heure. Quant à la location de véhicule, qui intéresse les personnes qui n'ont pas les moyens d'avoir leur propre voiture, ou d'en payer les charges de l'assurance, le tarif est de 19 € par jour. Avec un maximum de 90 jours.»

Mais grâce aux cofinancements des partenaires de l'insertion, le reste à charge pour le bénéficiaire, tant pour les réparations que pour la location est en général bien moindre. « Nous démarrons des locations à partir de 2€ par jour, une fois le cofinancement déduit. », explique Josiane Boada. Ce cofinancement, c'est celui des partenaires de l'emploi et de l'insertion. Des partenaire qui sont aussi les prescripteurs du garage. En effet, « les bénéficiaires viennent uniquement par prescription du Département, du PLIE, des missions locales, de Cap emploi, Pôle emploi etc. », détaille-t-elle.

Une partie de la flotte des véhicules mis en location par le garage social et solidaire CIEL à Mourenx - 64


Si les prix sont au plus bas, les réparations ne sont pas au rabais
Si le garage est situé à Mourenx, la service de location est quant à lui présent sur quatre autres points du territoire grâce à des associations locales partenaires : Estivade à Oloron-Sainte-Marie, Le Savoir partagé à Salies de Béarn, Job express à Orthez et, flirtant avec le Pays basque, le Collectif souletin à Mauléon. Un maillage qui permet d'avoir un point de location « à environ une vingtaine de kilomètres maximum des potentiels bénéficiaires ». Quant à la flotte des 46 véhicules à louer, elle est composée de 25 voitures données par Enedis dans le cadre d'un mécénat, et de 21 véhicules donnés par des collectivités et des particuliers. « Sur ces 46 véhicules, 28 sont effectivement proposés à la location, car une partie d'entre eux reste à être remise en état par l'équipe du garage. »

Cette équipe justement, elle se compose de Sonia Lavergne qui s’occupe de l’animation du garage et de l’accompagnement socioprofessionnel et de Philippe Bolota, le mécanicien professionnel ainsi que des quatre salariés en contrat d'insertion qu'il encadre et forme à tous les secrets de la mécanique automobile. Et si les prix sont calculés au plus bas pour les bénéficiaires, les réparations elles, ne sont pas au rabais. Il a d'ailleurs donné son avis de professionnel pour l'équipement de l'atelier. Résultat : « Ici nous pouvons effectuer toutes les réparations, sauf la climatisation, et, dans une certaine mesure, l'électronique car c'est trop technique. Actuellement, par exemple, la voiture d'un bénéficiaire est en attente d'un changement de moteur ! Nous pouvons aussi faire de petit travaux sur la carrosserie, mais il faut que ça reste minime». Et pour cause, qui dit garagiste mécanicien, ne dit pas carrossier... Au total, la palette des pannes et donc des formations assurées aux salariés en insertion, est donc large.

Après près de 30 ans d'expérience chez la marque au losange, où il s'occupait déjà de formation, c'est bien à la fois « cette dimension de formateur mais aussi l'aspect social du garage » qui a convaincu Philippe Bolota de faire partie de l'aventure au côté de l'association CIEL, témoigne-t-il enthousiaste. Quant aux membres de son équipe, « ces contrats d'insertion leur permettent de retrouver une stabilité, une régularité et un encadrement par un professionnel. C'est aussi l'occasion de reprendre confiance en eux et (re) trouver le goût du travail bien fait », assure la directrice.

Josiane Boada co-directrice de l'assocaition CIEL et le responsable de l'atelier Philippe Bolota (Mourenx- 64)

255 réparations et 5042 journées de location
Une initiative marquée du sceau du succès puisque en 13 mois, ce sont 255 réparations qui ont été effectuées par le garage, et 5042 journées de location qui ont pu être assurées grâce aux dons de véhicules. Un succès qui se mesure aussi à la demande d'extension de la zone de couverture plus avant vers le pays basque tant pour la partie mécanique du garage que pour son service de location, témoigne la directrice.

Et l'idée est sérieusement envisagée, surtout pour l'agence de location, car les investissements matériels ont déjà été lourds pour la réalisation du projet : 148 580 € au total, entre équipement de l'atelier, construction d'un bâtiment, aménagement de parties communes et administratives ou encore achat d'un terrain pour le parking de la flotte des véhicules à louer. Malgré les aides importantes de diverses fondations (Macif, FAPE, Vinci et Caisse d'Epargne) (60 000€), de la Région (34 000€) et de l'Etat (15 000 €), c'est un autofinancement de 49 000€ qui est resté à la charge de l'association. D'autres coups de pouce, sur le fonctionnement notamment, sont aussi venus du Département, d'Aquitaine Active, ou encore, sous forme de précieux conseils et d'échanges avec le réseau APREVA.

Ce réseau, créateur des garages sociaux et solidaires dans le Sud-Ouest, auquel l'association CIEL appartient désormais, estime par ailleurs que pour 1 euro investit dans ce genre d'initiative, c'est 3 euros qui sont redistribués sur le territoire... Une belle motivation pour l'équipe de l'association Ciel à poursuivre dans cette voie !

Solène Méric
Par Solène Méric

Crédit Photo : Aqui.fr et association CIEL

Partager sur Facebook
Vu par vous
10773
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 25 + 12 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Des experts pour vous former ! J'aime aqui, je le soutiens !