Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

02/04/21 : Autour de la Journée de sensibilisation à l’autisme le 2 avril des villes illuminent leurs monuments en bleu: un symbole pour rappeler la nécessité de simplifier et améliorer le quotidien des personnes autistes. A Bordeaux ce sera la porte de Bourgogne.

01/04/21 : Le 9 avril prochain, la cité scolaire Alcide Dusolier de Nontron deviendra la 1ère cité scolaire 100% bio de France.

31/03/21 : Régionales- Signe de l'alliance entre GénérationS et EELV, Benoit Hamon sera à Bordeaux le 1er avril en soutien à Nicolas Thierry, tête de liste EELV de « Nos terroirs, notre avenir ». Sa numéro 2 en Gironde est Anne-Laure Bedu candidate GénérationS

24/03/21 : Charente-Maritime : Véronique SCHAAF, sous-préfète de Villeneuve-sur-Lot, est nommée sous-préfète de Saintes. Elle devrait prendre ses fonctions le 19 avril 2021. Elle succède à Adeline BARD, arrivée dans l’arrondissement de Saintes en juillet 2018.

19/03/21 : La Banque alimentaire Béarn-Soule organise, samedi 20 mars 2021, une collecte alimentaire exceptionnelle, mobilisant près de 400 jeunes bénévoles, dans 14 magasins de Pau.

18/03/21 : Charentes : L'Union Générale des Viticulteurs pour l'AOC Cognac (UGVC) vient de se doter d'un nouveau directeur général, Xavier RAFFENNE. Il était précédemment directeur de la Maison des Vins de Gaillac.

16/03/21 : La Rochelle : le festival de fiction télé se déroulera du 14 au 19 septembre, annonce aujourd'hui les organisateurs dans un communiqué. Une journée de plus sera dédiée à la création. Les candidatures pour les œuvres sont ouvertes.

04/03/21 : La Ville de Bayonne a réuni les représentants des professionnels et les partenaires de la fameuse Foire au Jambon pour envisager la suite à donner à cet événement de la semaine pascale. Il prennent date pour cet événement entre les 7 et 10 octobre

02/03/21 : Le 90e Congrès des Départements de France qui devait se tenir à La Rochelle en novembre dernier, puis les 29 et 30 avril prochain, est de nouveau reporté, selon un communiqué du Département de Charente-Maritime du jour.

26/02/21 : Faute de salon de l'agriculture cette année, la confédération paysanne organise du 27 février au 7 mars des fermes ouvertes pour faire découvrir l'agriculture paysanne.Liste des agriculteurs sur www.confederationpaysanne.fr/mobilisations.php?id=11079

24/02/21 : Charente-Maritime : selon un arrêté ministériel du 19/02 publié au Journal Officiel du 24/02, les communes reconnues en état de catastrophe naturelle en inondations et coulées de boue du 3 février 2021 au 9 février 2021 sont Crazannes et Le Mung.

23/02/21 : La ministre, Frédérique Vidal, en déplacement à Poitiers ce 23 février, a annoncé, devant une cinquantaine d'étudiants, la gratuité des protections périodiques dès la rentrée prochaine. 1 500 distributeurs devraient être installés sur les campus.

- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 09/04/21 | « De l’air ! » en Deux-Sèvres

    Lire

    L’association Ah ? qui propose des spectacles vivants et des évènements artistiques propose pour cette année 2021, 40 représentations dans 8 communes du département comme du théâtre de rue, de la poésie ou des dispersions graphiques. Les 22 compagnies programmées auront pour thématique « De l’air ! » en référence à l’épidémie de Covid-19 et traitera du besoin de liberté, de grands espaces, et de véritables retrouvailles. Festival espéré du 27 mai au 6 juin 2021...

  • 09/04/21 | Les « Marais d’Olives » à Parempuyre recherche un agriculteur

    Lire

    Bordeaux Métropole, propriétaire des « marais d’Olives » à Parempuyre, lance un Appel à Manifestation d’Intérêt pour recruter un agriculteur sur le site. Le site de 90 ha abrite une partie en prairie, un « marais pédagogique » et une partie non-valorisée comprenant des terrains agricoles et un bâtiment. Ce bail agricole environnemental sera d’une durée de 9 ans renouvelable. Les dossiers de candidature sont à transmettre avant le 30 juin 2021.

  • 09/04/21 | David Fortems, lauréat du prix Régine Desforges

    Lire

    Pour la 6ème année, le prix Régine Desforges, porté par la Ville de Limoges et les enfants de l’auteure, récompense un premier roman écrit par un auteur francophone. Cette année, le jury a décerné son prix à David Fortems, 24 ans, pour son roman « Louis veut partir ». Le lauréat a été récompensé par la Ville à hauteur de 3 000 €.

  • 09/04/21 | Plusieurs départs de feu de forêts en Charente-Maritime

    Lire

    Le sud du département de la Charente-Maritime a été touché par plusieurs feux de forêt le dimanche 4 avril (Montendre) et le jeudi 8 avril (Cercoux), qui ont nécessité le déploiement d’importants moyens de secours, ainsi que l’évacuation de plusieurs habitants à titre préventif. Face à cette situation, le préfet a demandé à la Gendarmerie nationale d’intensifier les patrouilles de surveillance afin de repérer et de procéder à l’interpellation de tout individu présentant un comportement suspect.

  • 08/04/21 | Ségur de la santé: 240 M€ pour la modernisation du CHU de Bordeaux

    Lire

    C'est Olivier Véran, ministre de la santé et des Solidarité qui en a fait l'annonce, le CHU de Bordeaux va bénéficier de 240 M€ dans le cadre du Ségur de la Santé. Cette enveloppe permettra de mener à bien le projet de "Nouveau CHU" porté par l'établissement lourd d'un investissement de 800 M€ sur 10 ans. Au total, une dizaine d’opérations va être menée sur les différents sites du CHU entre construction de nouveaux bâtiments (90 000 m²), et rénovation de l'existant. Les sites de Pellegrin et Saint-André notamment seront entièrement réhabilités, proposant aussi une réorganisations des services.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Clairsienne et Domofrance : 60 ans d'innovation sociale

21/09/2018 | C'est au Rocher de Palmer qu'a eu lieu, hier, le soixantième anniversaire de Clairsienne et Domofrance ainsi que la quatrième édition de Pulsation.s.

domo et clairsienne 60 ans une

C'est au Rocher de Palmer qu'a été célébré, hier, le soixantième anniversaire de Clairsienne et Domofrance, deux Entreprises Sociales pour l'Habitat, acteurs historiques du logement social en Nouvelle-Aquitaine et filiales du Groupe Action Logement. Un événement que les organisateurs ont souhaité faire coïncider avec la quatrième édition de Pulsation.s. Une manifestation créée en 2016 par Clairsienne et dont l'objectif est de réunir les acteurs du développement urbain (pouvoirs publics, collectivités, bailleurs, associations, urbanistes, architectes, paysagistes, promoteurs, entreprises, usagers...) pour impulser, au sein d'un laboratoire actif, la ville de demain. Un débat d'idées orchestré par le journaliste Benjamin Bardel et qui s'est déroulé sous l'égide du sociologue François Dubet, grand témoin de cette rencontre dont le thème majeur était le lien social.

Organisée pour l'occasion conjointement par Clairsienne et Domofrance, c'est donc au Rocher de Palmer qu'a eu lieu la quatrième édition de Pulsation.s, un rendez-vous proposé en parallèle des soixante ans des deux structures initiales. Deux Entreprises Sociales pour l'Habitat dont les objectifs sont notamment de lutter contre la précarité en accompagnant les personnes et en proposant des logements aux plus démunis, de réduire l'exclusion et les fractures sociales en facilitant l'accès à l'emploi, à la formation ou à la santé ou encore de développer le lien social dans les quartiers grâce au bien-vivre collectif et individuel. Un regroupement souhaité par les organisateurs afin de donner, au travers d'un véritable questionnement, un sens plus profond à cette rencontre. Car loin d'être de simples « constructeurs de murs », comme le rappelle Daniel Palmaro, Directeur Général de Clairsienne, les deux organismes ont également un rôle social. « Créer du logement, ce n'est pas seulement construire mais aider les personnes dans leur projet de vie », précise-t-il, aussitôt suivi par Francis Stéphan, Directeur Général de Domofrance, plus explicite : « notre rôle est de construire du lien social pour permettre aux plus fragiles de se construire au travers du logement ».

Une action que les deux bailleurs sociaux se sont efforcés de mener à bien lors des six dernières décennies en réalisant plus de 40 000 logements neufs et relogeant plus de 90 000 personnes en Nouvelle-Aquitaine.

Faire tomber les barrières pour créer du lien

Interpellé par Benjamin Bardel sur la question de la présumée fracture entre des quartiers tels que Bacalan, Les Aubiers ou Bordeaux Euratlantique et d'autres, plus anciens ou jouissant d'une meilleure réputation, Alain Juppé réplique : « contrairement à ce qui a été raconté, ces quartiers n'ont pas été abandonnés depuis trente ans. Par ailleurs, en 1996, j'ai lancé les zones franches urbaines pour attirer les entreprises dans des quartiers pas encore classés politique de la ville. Et ça a marché ! Aujourd'hui, c'est la Métropole qui est responsable de cette politique et pratique une gouvernance qui l'associe aux communes, aux bailleurs sociaux et aux associations, avec des résultats tout à fait satisfaisants ». Exemple ? Les coopérations avec les territoires périphériques, comme l'appel à projet destiné à faire bénéficier un secteur angoumoisin de l'attractivité de Bordeaux Euratlantique. Un enthousiasme que l'élu tempère, reconnaissant quelques écueils tels qu'une cohabitation parfois difficile aux Aubiers et à Ginko entre certains propriétaires et des locataires fraîchement installés ou encore les problèmes de malfaçons de certains logements qui ne facilitent pas les rapports de voisinage.
Des tensions que François Dubet explique par la mauvaise image de ces quartiers auprès du grand public et le peu de perspectives d'évolutions de leurs habitants : « aujourd'hui, pour plus de 90% des français, ces quartiers sont synonymes de violence et de chômage. Et puis avant, c'était une étape, une transition. On déménageait plus facilement. Aujourd'hui, il y a un phénomène d'enkystement social ». Il n'empêche. Forte de 92 000 étudiants et de plus en plus attractive, la métropole bordelaise a un besoin criant de logements sociaux. Une nécessité qui tombera bientôt sous le coup de la loi Elan, logiquement votée le mois prochain. Un texte modifié la nuit précédente en présence de Christelle Dubos, Députée de Gironde et co-rapporteur de la loi qui souhaite pour sa part, « faire de la construction de logements mais pas en dépit du bon sens ou de la qualité et sur des territoires qui en ont besoin et pour le public qui en a besoin ».

Des initiatives originales

Directeur de l'association DIDEE-centres sociaux de Lormont, Franck Graffeuille préfère penser positif et évoque l'Oasis, jardins partagés de Carriet : « un espace de vie et de possibles que les gens s'approprient comme ils le souhaitent ». Un lieu de paix qui fonctionne bien, facteur de lien social, mais qui nécessite tout de même un encadrement pour éviter les abus et les dégradations. Autre initiative intéressante : celle de l'association Ombre et Lumière, dont le Président Saïd Saadani, plombier de formation, a décidé de baisser ses tarifs contre échanges de bons procédés, créant ainsi un important réseau en faveur de l'emploi. Ou encore, les Compagnons-Bâtisseurs de Nouvelle-Aquitaine ; une association qui allie entraide, solidarité et apprentissage pour réaliser des travaux chez soi... ou chez les autres. Des initiatives où les bailleurs sociaux jouent souvent un rôle essentiel.

 domo et clairsienne 60 ans bis

Le lien social pour lutter contre le chômage

Et un moyen de lutter tant contre l'isolement que contre le chômage, qui souvent l'accompagne. Une difficulté de retour à l'emploi qui peut fortement varier au sein d'un même territoire, les difficultés de déplacement ou d'accès à la formation étant accrues en zone rurale ou en fonction de l'âge. « L'insertion professionnelle, notamment des jeunes, est un combat. Leurs difficultés de logement étant un obstacle à l’ascenseur social. C'est un paradoxe : en Nouvelle-Aquitaine, nous sommes pratiquement champions de la réussite au Bac mais avons des difficultés sur la poursuite des études supérieures », note Alain Rousset. En ce sens, une convention a été signée en juin dernier entre Action Logement et le CNOUS pour étendre le dispositif VISALE ; la garantie de paiement du loyer étant désormais ouverte à tous les étudiants de moins de 30 ans. « En Aquitaine, on a construit en 2009 et 2010, 30% des logements étudiants neufs de France, 4000 logements ont été construits depuis 2005 et 92% du parc a été réhabilité», rappelle celui qui pointe aussi du doigt les problèmes de mobilité ou d'équipement pour les apprentis. La Région proposant depuis une aide financière pour passer le permis de conduire ou s'acheter du matériel de travail. Autre cheval de bataille du Président Rousset : le maintien sur les territoires des CFA, MFR, lycées professionnels et tout organisme de formation, pour éviter la « métropolisation de toutes ces structures ». « Nous devons reprendre notre réflexion sur l’ascenseur social ». Une réflexion qui va se poursuivre bien au-delà de cette journée.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
8300
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 13 + 10 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !