Soutenez aqui.fr face au défi de la Nouvelle Aquitaine

25/03/19 : Bergerac : dans la nuit de dimanche à lundi, le chantier de la future mosquée a fait l'objet de dégradations, actes qui ont été fermement condamnés par le préfet. Les investigations sont en cours afin d'identifier les auteurs et de les sanctionner.

25/03/19 : Grand débat national: en Charente-Maritime, 132 réunions d'initiatives locales ont été organisés depuis sa mise en place, même si l'initiative est venue essentiellement des maires. Seules 12 communes, sur les 463 du département, n'ont pas participé.

25/03/19 : Le département des Landes et La Poste viennent de créer la société XL Autonomie. Elle met en oeuvre le service public délégué "Vivre à domicile" pour faciliter l'insertion et l'accompagnement des personnes vulnérables.

24/03/19 : La Rochelle : Suite à la découverte de tags anti-islam et pro-nazi dimanche matin sur les murs du Stade Armand Bouffenie à La Rochelle, le Maire J-F Fountaine condamne avec la plus grande fermeté ces actes de vandalisme et de discrimination. Une plainte s

23/03/19 : Naufrage du Grande America : deux oiseaux mazoutés par les hydrocarbures provenant du navire marchand ont été retrouvés dans les Landes et en Pays Basque, annonce ce matin la préfecture de Région.

23/03/19 : La Rochelle: sur le net circulent des appels à manifester ce samedi en centre-ville. Aucune déclaration de manifestation n’a été déposée, rappelle la préfecture, qui s'attend à "des actions délibérées de trouble à l’ordre public au Vieux Port".

23/03/19 : Dordogne : Mardi 26 mars, le tribunal administratif de Bordeaux doit se prononcer sur l'arrêt définitif ou non du chantier de la déviation de Beynac, 14 mois après l’autorisation préfectorale et près de trois mois après sa suspension par le Conseil d’Etat

22/03/19 : En visite à La Rochelle, le ministre de l'écologie François de Rugy a annoncé un soutien financier supplémentaire de 100 000 € à l'observatoire Pelagis, qui recense et étudie les dauphins - 1100 cétacés morts ont été recensés depuis janvier.

22/03/19 : A l'occasion de la journée mondiale de l'autisme le 2 avril prochain, l'association la Banda Marius et Cap Soins 17 organisent à l'hôpital Marius Lacroix un après-midi festif sur le thème "Ensemble nous chantons, dansons, créons...Ensemble nous vivons".

21/03/19 : Charente-Maritime : le festival Jazz au Phare, qui se déroulera du 4 au 8 août au Phare des Baleines, vient de dévoiler ses têtes d'affiches : Melody Gardot pour l’ouverture sur la grande scène le 4 août et Christophe le 5 août.

20/03/19 : Le Pont de l'île de Ré ne sera pas fermé à la circulation dans la nuit du lundi 25 au mardi 26 mars 2019 comme annoncé le 22 février dernier.

20/03/19 : A Périgueux, la journée de l'audition se concrétise ce mercredi 20 mars, par le spectacle "yes ouie can", au Sans réserve à partir de 18 h 30. Cette soirée est organisée par le service de santé au travail. Gratuit dans la mesure des places disponibles.

Le député européen et la pomme de terre canadienne

Et d'un seul coup d'un seul Eric Andrieu, député europeen de la grande circonscription sud ouest, et président de la commission pesticides au Parlement européen, a monté d'un ton son propos pour faire un sort à la pomme de terre canadienne, traitée à la clothianidine. A la Commission européenne qui prévoyait d’augmenter les limites maximales de résidus de plusieurs néonicotinoïdes dont la clothianidine et l’haloxyfop-R, respectivement insecticide tueur d’abeilles et herbicide toxique pour la santé humaine, le Parlement a dit non. A une large majorité, et bien au delà du groupe des sociaux-démocrates auquel Eric Andrieu (PS) appartient. Bras d'honneur argumenté au CETA auquel l'Europe et la Commission ont souscrit avec le Canada. Belle illustration du rôle que peut jouer un député européen. Et, ceci, dans une assemblée dont on oublie, ou dont on ne sait pas, à moins que l'on ne veuille pas savoir, que face à la Commission de Bruxelles qui propose des lois, elle les vote ou... ne les vote pas, à Strasbourg, en assemblée plénière. Et notre député européen d'enfoncer le clou :« Une fois de plus, l’exécutif européen se retrouve à vouloir abaisser ses normes sanitaires, afin de les faire coïncider avec les traités commerciaux qu’elle a signés. La Commission européenne ouvre notre marché intérieur à des produits de pays tiers traités à la clothianidine, alors que cette substance est interdite dans l’ensemble de l’UE depuis 2018. C’est totalement inacceptable ! »


- Publicité -
S’abonner ici !
proprietes-rurales.com
- Publicité -
  • 26/03/19 | Grande America : les navires anti-pollution en escale à La Rochelle

    Lire

    Les conditions météo se dégradant au large, les opérations de nettoyage vont être mises à mal durant 72 heures. Plusieurs navires mettront ce temps à profit pour venir décharger les hydrocarbures récupérés en mer et le matériel usagé. Ils seront pris en charge par la société Séché Urgence Intervention, mandaté par l'armateur. Les bateaux arriveront ce mardi dans le port de La Rochelle et resteront amarrés dans le bassin à flot n°1 durant trois jours, pour une halte technique.

  • 26/03/19 | Le député du Bergeracois, Michel Delpon président du groupe Hydrogène

    Lire

    Michel Delpon, député de Dordogne, siégeant à la Commission des Affaires économiques, a été nommé président du groupe d’études hydrogène. Son ambition est de favoriser la mobilité zéro émission et d’accélérer la troisième révolution industrielle : celle des énergies vertes et de l’hydrogène. "Il s’agit là d’un signal fort pour structurer cette filière, à l’heure où de grandes entreprises se regroupent pour son déploiement à grande échelle et où de belles initiatives sont menées en ce sens," souligne le député.

  • 26/03/19 | Béarn : Rallye citoyen des lycéens

    Lire

    Le 27 mars, Gelos accueille le rallye citoyen des lycéens avec pour thème cette année « 1919-2019 nos blessés...reconstructions et solidarité ». Ce rallye a pour objectif de sensibiliser les lycées aux enjeux de la citoyenneté, de la défense et de la sécurité nationale tout en participant au devoir de mémoire. Ouvert aux lycées de 1ère générale, technologique, professionnelle les 14 équipes mixtes de 8 lycéens s’affronteront tout au long de la journée sur un parcours d’épreuves culturelles et sportives.

  • 26/03/19 | Job d’été 2019 à La Cali

    Lire

    Depuis 8 ans, La Cali participe à l’opération nationale Job d’Eté. Elle souhaite favoriser l’insertion professionnelle mais aussi la mobilité en leur donnant des conseils pour rédiger son CV, sa lettre de motivation ou répondre à leurs questions. Dès 16 ans, les jeunes sont attendus le samedi 30 mars à l’Espace Jeunes de Libourne ou le jeudi 18 avril à Coutras en présence de la Mission Locale de Libourne mais aussi de Pôle Emploi.

  • 25/03/19 | Jean-Michel Clément au Parlement Franco-Allemand

    Lire

    Jean-Michel Clément, député de la Vienne, va siéger au sein de l’Assemblée Parlementaire Franco-Allemande. Cet accord parlementaire, signé le 25 mars dernier, est composée de 50 parlementaires allemands et de 50 parlementaires français. Au travers de cet accord, l’Assemblée Nationale et le Bundestag souhaitent institutionnaliser la coopération franco-allemande pour rapprocher leurs méthodes de travail et faire converger les positions françaises et allemandes à l’échelle européenne dans tous les domaines.

Les dossiers d'Aqui

La LGV Sud-Ouest Idées neuves en Nouvelle Aquitaine Innov'action et Agriculture

Société | Clairsienne et Domofrance : 60 ans d'innovation sociale

21/09/2018 | C'est au Rocher de Palmer qu'a eu lieu, hier, le soixantième anniversaire de Clairsienne et Domofrance ainsi que la quatrième édition de Pulsation.s.

domo et clairsienne 60 ans une

C'est au Rocher de Palmer qu'a été célébré, hier, le soixantième anniversaire de Clairsienne et Domofrance, deux Entreprises Sociales pour l'Habitat, acteurs historiques du logement social en Nouvelle-Aquitaine et filiales du Groupe Action Logement. Un événement que les organisateurs ont souhaité faire coïncider avec la quatrième édition de Pulsation.s. Une manifestation créée en 2016 par Clairsienne et dont l'objectif est de réunir les acteurs du développement urbain (pouvoirs publics, collectivités, bailleurs, associations, urbanistes, architectes, paysagistes, promoteurs, entreprises, usagers...) pour impulser, au sein d'un laboratoire actif, la ville de demain. Un débat d'idées orchestré par le journaliste Benjamin Bardel et qui s'est déroulé sous l'égide du sociologue François Dubet, grand témoin de cette rencontre dont le thème majeur était le lien social.

Organisée pour l'occasion conjointement par Clairsienne et Domofrance, c'est donc au Rocher de Palmer qu'a eu lieu la quatrième édition de Pulsation.s, un rendez-vous proposé en parallèle des soixante ans des deux structures initiales. Deux Entreprises Sociales pour l'Habitat dont les objectifs sont notamment de lutter contre la précarité en accompagnant les personnes et en proposant des logements aux plus démunis, de réduire l'exclusion et les fractures sociales en facilitant l'accès à l'emploi, à la formation ou à la santé ou encore de développer le lien social dans les quartiers grâce au bien-vivre collectif et individuel. Un regroupement souhaité par les organisateurs afin de donner, au travers d'un véritable questionnement, un sens plus profond à cette rencontre. Car loin d'être de simples « constructeurs de murs », comme le rappelle Daniel Palmaro, Directeur Général de Clairsienne, les deux organismes ont également un rôle social. « Créer du logement, ce n'est pas seulement construire mais aider les personnes dans leur projet de vie », précise-t-il, aussitôt suivi par Francis Stéphan, Directeur Général de Domofrance, plus explicite : « notre rôle est de construire du lien social pour permettre aux plus fragiles de se construire au travers du logement ».

Une action que les deux bailleurs sociaux se sont efforcés de mener à bien lors des six dernières décennies en réalisant plus de 40 000 logements neufs et relogeant plus de 90 000 personnes en Nouvelle-Aquitaine.

Faire tomber les barrières pour créer du lien

Interpellé par Benjamin Bardel sur la question de la présumée fracture entre des quartiers tels que Bacalan, Les Aubiers ou Bordeaux Euratlantique et d'autres, plus anciens ou jouissant d'une meilleure réputation, Alain Juppé réplique : « contrairement à ce qui a été raconté, ces quartiers n'ont pas été abandonnés depuis trente ans. Par ailleurs, en 1996, j'ai lancé les zones franches urbaines pour attirer les entreprises dans des quartiers pas encore classés politique de la ville. Et ça a marché ! Aujourd'hui, c'est la Métropole qui est responsable de cette politique et pratique une gouvernance qui l'associe aux communes, aux bailleurs sociaux et aux associations, avec des résultats tout à fait satisfaisants ». Exemple ? Les coopérations avec les territoires périphériques, comme l'appel à projet destiné à faire bénéficier un secteur angoumoisin de l'attractivité de Bordeaux Euratlantique. Un enthousiasme que l'élu tempère, reconnaissant quelques écueils tels qu'une cohabitation parfois difficile aux Aubiers et à Ginko entre certains propriétaires et des locataires fraîchement installés ou encore les problèmes de malfaçons de certains logements qui ne facilitent pas les rapports de voisinage.
Des tensions que François Dubet explique par la mauvaise image de ces quartiers auprès du grand public et le peu de perspectives d'évolutions de leurs habitants : « aujourd'hui, pour plus de 90% des français, ces quartiers sont synonymes de violence et de chômage. Et puis avant, c'était une étape, une transition. On déménageait plus facilement. Aujourd'hui, il y a un phénomène d'enkystement social ». Il n'empêche. Forte de 92 000 étudiants et de plus en plus attractive, la métropole bordelaise a un besoin criant de logements sociaux. Une nécessité qui tombera bientôt sous le coup de la loi Elan, logiquement votée le mois prochain. Un texte modifié la nuit précédente en présence de Christelle Dubos, Députée de Gironde et co-rapporteur de la loi qui souhaite pour sa part, « faire de la construction de logements mais pas en dépit du bon sens ou de la qualité et sur des territoires qui en ont besoin et pour le public qui en a besoin ».

Des initiatives originales

Directeur de l'association DIDEE-centres sociaux de Lormont, Franck Graffeuille préfère penser positif et évoque l'Oasis, jardins partagés de Carriet : « un espace de vie et de possibles que les gens s'approprient comme ils le souhaitent ». Un lieu de paix qui fonctionne bien, facteur de lien social, mais qui nécessite tout de même un encadrement pour éviter les abus et les dégradations. Autre initiative intéressante : celle de l'association Ombre et Lumière, dont le Président Saïd Saadani, plombier de formation, a décidé de baisser ses tarifs contre échanges de bons procédés, créant ainsi un important réseau en faveur de l'emploi. Ou encore, les Compagnons-Bâtisseurs de Nouvelle-Aquitaine ; une association qui allie entraide, solidarité et apprentissage pour réaliser des travaux chez soi... ou chez les autres. Des initiatives où les bailleurs sociaux jouent souvent un rôle essentiel.

 domo et clairsienne 60 ans bis

Le lien social pour lutter contre le chômage

Et un moyen de lutter tant contre l'isolement que contre le chômage, qui souvent l'accompagne. Une difficulté de retour à l'emploi qui peut fortement varier au sein d'un même territoire, les difficultés de déplacement ou d'accès à la formation étant accrues en zone rurale ou en fonction de l'âge. « L'insertion professionnelle, notamment des jeunes, est un combat. Leurs difficultés de logement étant un obstacle à l’ascenseur social. C'est un paradoxe : en Nouvelle-Aquitaine, nous sommes pratiquement champions de la réussite au Bac mais avons des difficultés sur la poursuite des études supérieures », note Alain Rousset. En ce sens, une convention a été signée en juin dernier entre Action Logement et le CNOUS pour étendre le dispositif VISALE ; la garantie de paiement du loyer étant désormais ouverte à tous les étudiants de moins de 30 ans. « En Aquitaine, on a construit en 2009 et 2010, 30% des logements étudiants neufs de France, 4000 logements ont été construits depuis 2005 et 92% du parc a été réhabilité», rappelle celui qui pointe aussi du doigt les problèmes de mobilité ou d'équipement pour les apprentis. La Région proposant depuis une aide financière pour passer le permis de conduire ou s'acheter du matériel de travail. Autre cheval de bataille du Président Rousset : le maintien sur les territoires des CFA, MFR, lycées professionnels et tout organisme de formation, pour éviter la « métropolisation de toutes ces structures ». « Nous devons reprendre notre réflexion sur l’ascenseur social ». Une réflexion qui va se poursuivre bien au-delà de cette journée.

Emmanuelle Diaz
Par Emmanuelle Diaz

Crédit Photo : Aqui.fr

Partager sur Facebook
Vu par vous
5079
Aimé par vous
0 J'aime
Les réaction
0 réaction
Envoyer par email
Email
Convertir en PDF
PDF
Imprimer cet article
Imprimer
Société
Société
Retour à la page d'accueil
Accueil
Aucune réaction à cet article pour le moment. A vous de jouer !

Nom * :
Email * :
Texte :
Combien font 28 + 9 ?*

Toutes les réactions sont soumises à validation de la rédaction d'Aqui avant leur publication sur le site. Conformément à l'article 10 du décret du 29 octobre 2009, les internautes peuvent signaler tout contenu illicite à la rédaction d'aqui.fr qui s'engage à mettre en oeuvre les moyens nécessaires à la suppression des dits contenus.

* champs obligatoires

J'aime aqui, je le soutiens ! Aqui!Presse - Affichez Vous chez Nous ! J'aime aqui, je le soutiens !